AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266072420
Éditeur : Pocket (12/09/1999)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 184 notes)
Résumé :
Au début de l'année 19 44, deux hommes exceptionnels sont arrêtés par la Gestapo et emprisonnés dans une mystérieuse forteresse allemande. L'un est médecin et vénérable d'une loge maçonnique très ancienne. L'autre est un éminent moine bénédictin.
Le Reich, qui poursuit son rêve hégémonique et totalitaire, entend soumettre à son idéologie toutes les croyances qui l'ont précédé. Sous les ordres de Himmler, un service secret traque les ordres religieux, les voya... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Titania
  02 mai 2015
En butinant dans une bibliothèque, j'ai retrouvé ce roman original de Christian Jacq plus connu pour avoir fait revivre sous nos yeux de lecteurs l'épopée des pharaons et reines d'Egypte. Il nous conte là, une histoire de deux résistants de la seconde guerre mondiale, sa version personnelle de la rose et du réséda, à partir de personnages historiques réels dont il s'est inspiré. Benoit, moine bénédictin rencontre en captivité le médecin franc-maçon François Banier, vénérable d'une loge renommée "connaissance " . C'est l'occasion d'un débat sur les moyens d'action, la spiritualité de chacun , et au-delà des croyances, un ennemi commun à combattre. Héroïsme et grands sentiments , un peu manichéen quand même, mais récit efficace avec le talent de conteur d'un maître du roman historique qui s'aventure en dehors de son jardin.
Commenter  J’apprécie          340
peneloppe277
  28 octobre 2019
L'amitié qui naît entre ces deux hommes que tout oppose dans l'apparence n'est que le prétexte pour une réflexion sur la mesure, la sérénité dans la vie malgré les épreuves les plus dures.
Christian Jacq raconte l'histoire de deux personnes (un moine et un maître franc-maçon), qu'idéologiquement, tout oppose, qui se retrouve plongé dans l'enfer de la barbarie nazie, et qui finalement se voient liés l'un à l'autre.
Commenter  J’apprécie          251
Hardiviller
  24 septembre 2018
Une connaissance ( franc-maçon ) , m'avait recommandé la lecture de ce livre pour avoir un aperçu de la franc-maçonnerie et j'avoue être déçu .
L'intrigue reposerait sur des faits réels , mais les personnages manquent de chair et l'histoire de corps . le style n'était peut-être pas la préoccupation de l'auteur , hélas le fond pêche tout autant . Désolé pour les amoureux de l'auteur ,
Possiblement franc-maçon , l'auteur , dans ce qui oppose les deux personnages principaux , le moine et le vénérable , ne peut être accusé de parti pris , mais ne m'a pas du tout éclairé ni convaincu . Il me faut confesser qu'étant anar , le catholicisme , toit autant que la franc-maçonnerie , m'apparaissent comme des centres de pouvoir ayant la fâcheuse tendance à vouloir diriger l'individu . En témoignent les rites , or l'on sait que celui qui accepte de se plier aux rites est déja prêt à avaler le reste .
Dommage donc pour celui qui m'avait recommandé cette lecture , je n'ai été conquis ni par la forme ni par le fond .
L'on connait les travers du catholicisme : l'intégrisme , la pédophilie non reconnue et Chrisian Jacq ne nous cache rien des travers des francs-maçons : l'affairisme et l'ingérence dans le monde politique .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
BrunoA
  05 mai 2013
J'ai lu le Moine et le vénérable après avoir lu beaucoup des ouvrages de Christian Jacq consacrés à l'Égypte.
Changement d'époque, donc, mais je n'ai nullement été déçu par cette histoire de deux hommes aux idées a priori inconciliables, qui s'unissent face à un ennemi commun incarné ici par l'Allemagne nazie.
Au-delà de cette histoire bien construite et bien racontée, Christian Jacq nous invite à une réflexion plus profonde sur les croyances, les religions et le respect mutuel qu'elles se doivent.
On découvre aussi un peu de la franc-maçonnerie et de la religion catholique à travers les deux protagonistes.
Commenter  J’apprécie          151
chris0675
  14 mars 2014
Un livre que j'aime beaucoup
le choix du theme deux personne presque "ennemis" qui sont obligé de s'entraider.
un moine et un franc macon prisonniers des allemands
Commenter  J’apprécie          151
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   03 avril 2012
- En arrivant ici, dit enfin le Moine, je savais que le rencontrerais le diable. Mais j'ignorais la forme qu' il prendrait.
Le Moine s' assit sur le rebord de la paillasse. Le Vénérable l' imita. Les deux hommes se trouvèrent presque côte à côte , regardant dans la même direction.
- Le diable... Vous y allez un peu fort, non ?
- Dieu n' aime pas les nuances. Il vomit les tièdes.
- Rien à craindre pour les Frères de ma loge.
- Parce que ce sont des fanatiques ?
- Non. Des hommes qui iront jusqu' au bout de leur idéal et de leur vérité.
- Il n' y a de vérité qu' en Dieu.
- Tout dépend de l' idée qu'on se fait de Dieu, dit le Vénérable. Il y a plus urgent... nous luttons ensemble ou séparément ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   26 juillet 2015
Votre modestie vous honore, monsieur Branier. Elle ne me paraît pas crédible. Votre loge a suscité bien des jalousies parmi les francs-maçons eux-mêmes. En tant que Vénérable, vous refusiez systématiquement les visiteurs venus des autres loges. Un droit existant certes, mais jamais appliqué. Pour assister à vos « tenues », il fallait obligatoirement être membre de « Connaissance » et avoir satisfait à des épreuves dont nous ignorons la nature. Pas un seul des francs-maçons arrêtés n’a pu nous révéler quelque chose d’intéressant sur la vie intérieure de votre loge. Vous étiez le chef d’un État dans l’État. Pourquoi tant de mystères si vous ne détenez pas quelque chose d’essentiel ? Et tout ce qui est essentiel concerne le Reich, monsieur Branier. Le Vénérable se redressa, déployant ses larges épaules, adoptant le ton de la plus ferme conviction. — Nous sommes des spiritualistes. Nous voulions simplement travailler en paix, loin des combines et des intrigues
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   26 juillet 2015
La nuit était glaciale. En gare de Compiègne, le convoi de déportés, composé de cinq wagons. L’homme de la Gestapo accompagna François Branier, encadré par deux SS. On n’avait pas passé les menottes au Vénérable. Dans la gare silencieuse, le train apparaissait comme une bête monstrueuse, menaçante. Alors que le Vénérable passait près du premier wagon, la porte coulissante s’ouvrit brusquement. Apparut un jeune homme, nu, qui hurla : « Je ne veux pas partir ! » et sauta sur le quai. L’homme de la Gestapo tira le Vénérable de côté, les deux SS firent feu sur le fugitif qui se tortilla sur le quai pendant de longues secondes avant de s’immobiliser. L’un des deux SS lâcha une rafale de mitraillette à l’intérieur du wagon. Des cris de douleur, des corps qui tombent les uns sur les autres. Le SS fit coulisser la porte avec violence et remit le cadenas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CeraphineCeraphine   13 août 2013
Le Vénérable s'assit sur l'unique chaise de la pièce nue, face à la table de travail. Le vide. François Branier avait la patience chevillée au corps. Le temps ne l'effrayait pas. Il le laissait couler à travers lui, sans opposer d'obstacle. La vie initiatique lui avait appris que le temps n'existait pas vraiment. Il y avait le jour et la nuit, les saisons, le vieillissement, les cycles ... mais c'était toujours le premier matin du monde, le premier instant où les destinées des êtres ne faisaient qu'une, où la vie ne se dégradait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ladesiderienneladesiderienne   03 avril 2012
La veille de son initiation, le parrain de François Branier lui avait dit : " Un jour, tu n' auras plus aucune certitude, aucun espoir, aucun désir. Tu seras perdu dans une nuit noire, sans pouvoir faire appel à quiconque, car tu seras le Maître de la loge. Les Frères attendront tout de toi. Tu seras l' homme le plus seul que la terre ait jamais porté. A cet instant-là, ou bien tu craqueras, ou bien tu commenceras à percevoir ce qu'est l'initiation."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Christian Jacq (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Jacq
? Christian Jacq, auteur de "Toutânkhamon, l'ultime secret", revient sur la fascination que nous avons tous pour le pharaon au masque d'or.
Le livre : http://www.xoeditions.com/livres/toutankhamon-lultime-secret/
autres livres classés : franc-maçonnerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fiancée du Nil - Christian Jacq - classique et comtemporains

Qui veut prendre les terres de la famille de Kamosé :

Guérou
Nédjémet
Sétek
le maire

13 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Christian JacqCréer un quiz sur ce livre
.. ..