AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266073354
Éditeur : Pocket (27/02/1997)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 630 notes)
Résumé :
Ramsès. Son nom incarne l'éclat et la puissance de la civilisation pharaonique. Fils du soleil et du dieu vivant, il a régné pendant plus de soixante ans et porté l’Égypte à un degré de grandeur jamais atteint dans l'Histoire. Pour l'heure, l'enfant-dieu n'a que quatorze ans. Comment succédera-t-il au pharaon Séthi, son père? Quelles seront les étapes surprenantes de son initiation secrète ? Saura-t-il choisir entre Iset la Belle et la mystérieuse Néfertari ? Dans s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
  16 novembre 2016
Ce que j'ai ressenti:…♫Souvenirs, ♫souvenirs♫….
Christian Jacq, il m'a fait rêver ,étant adolescente, de l'Egypte. Tant de passions dans ses écrits qu'il nous la fait vivre et ressuscite le temps d'un livre toute la grandeur des pharaons. C'est sans doute un peu grâce à lui, si mon plus grand désir était de toucher les fameuses pyramides, et d'avoir pu le réaliser, il y a quelque temps….Donc, oui, cet auteur est particulier pour moi, et, ouvrir mon challenge avec Christian Jacq, était une évidence…
Dieu avait créé le désert pour que l'homme se taise et entende la voix du feu secret.
Ramsès est une saga en 5 tomes, et dans le fils de la lumière, nous avons toute la jeunesse et l'apprentissage d'un jeune prince, sous l'aile de Sethi. Que de belles descriptions, que de jolies valeurs véhiculées et apprises à côté de ce grand roi, que de beauté dans ces paysages et dans ses lignes…Mais le Pouvoir n'est pas de tout repos, il faut d'abord survivre aux autres, avant de penser à se repaître de puissance. L'Egypte des pharaons est une période de jeux princiers et de lutte pour cette fameuse divinité, et ce n'est pas de tout repos pour les aspirants…
L'homme détruira tout autour de lui , y compris ses semblables, le fort anéantira le faible, l'injustice triomphera, la violence et la laideur s'imposeront partout.
C'est sous un soleil accablant et une chaleur étouffante que se jouent les pires complots et jeux de manipulations pour empêcher ce jeune homme aux nombreuses qualités d'accéder à la place suprême: Pharaon de l'Egypte. Et bien sur, ses petites mesquineries et grands stratagèmes sont de véritables rebondissements passionnants qui en font une lecture très agréable! Il me tarde de lire la suite, car elle présage encore plus de piment, et autant de violence latente, ne peut que se transformer en affrontements musclés.
Petit homme ridicule face au mystère et à la grandeur du site , il perçut néanmoins la présence d'un au-delà qui nourrissait au lieu de détruire .
On s'attache à cet adolescent humble, mais plein d'ambitions, et ce premier tome est une belle aventure à suivre en pays égyptien, ou Sagesse s'oppose à Guerre, ou même la fratrie n'est jamais une place tranquille, et où l'amour prend une place surprenante….
Tu te cachais dans ma main comme une étoile ;aujourd'hui , j'ouvre les doigts. Brille ou disparais.

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Paroledunelivrophage
  19 mars 2018
Un joyeux coucou à tous. Aujourd'hui défile devant mes yeux des images de mon passé. Où des histoires de jeunes princes volants au secours de belle jeune fille en détresse hantent mes pensées. Des histoires de contes et de légendes. Pourtant, parmi toutes celles que nous connaissons, l'une d'entre elle ressort plus que les autres. Une histoire où un jeune prince, après avoir été éprouvé par son père à de multiples reprises avant d'embrasser le destin le plus incommensurable de tous les royaumes du monde, va devenir le monarque le plus connus de l'humanité. Nombreux sont les noms que nous avons donné à nos monarques, Altesse, Roi, Empereur, Impératrice, Votre grandeur, Maharaja, Majesté, Sir, Sultan, etc. Mais dans mes souvenirs, ce n'est aucun d'entre eux qui me rappelle ma jeunesse plus que Pharaon. Au collège, quand mon prof d'histoire nous parlait de ce grand seigneur, mon esprit s'évadait et je ne m'étais à rêver de pyramides, du sable du désert, des temples, des voyages sur le Nil, des grandes fêtes, de la simplicité de la vie, … Oui c'est vrai, il n'y avait ni électricité, ni eau courante, ni ces autres petites choses qui nous rends la vie plus facile. Mais pour ma défense, qu'elle jeune fille n'a pas rêver de son prince en armure étincelante sur son cheval blanc. Dites le moi !!!! le plus grand de tous, n'est autre que Ramses II. Et après avoir lu son histoire, je n'ai plus jamais chercher à trouver mon prince, vu que je l'avais enfin trouver.
L'histoire de ce grand Pharaon., écrit par Christian Jacq, est ensorcelante. Pour vous faire une idée, je vous laisse lire le résumé de ce livre pleine de magie sur un fond historique. Ramsès. Son nom incarne l'éclat et la puissance de la civilisation pharaonique. Fils du soleil et du dieu vivant, il a régné pendant plus de soixante ans et porté l'Égypte à un degré de grandeur jamais atteint dans L Histoire. Pour l'heure, l'enfant-dieu n'a que quatorze ans. Comment succédera-t-il au pharaon Séthi, son père? Quelles seront les étapes surprenantes de son initiation secrète ? Saura-t-il choisir entre Iset la Belle et la mystérieuse Néfertari ? Dans sa marche vers le trône, Ramsès ne peut compter que sur de rares amis : Améni, le scribe, Sétaou, le charmeur de serpents, et Moïse, son condisciple hébreu.
Au travers de cette histoire, nous partons à la découverte de personnage qui vont jouer un rôle important autant pour le récit que dans la vie du futur monarque. (P.S : les descriptions pour la plupart des personnages sont tirés du livre et dont j'arrange à ma sauce).
Ramses est un jeune homme de quatorze ans. Sa stature est déjà celle d'un adulte. Accompagnant sa haute taille, il possède en plus un robustesse impressionnante. Il est fougueux, refuse la peur, possède une soif de vivre inextinguible, une son imagination sans bornes, une intelligence vive et indiscipliné. A tels point qu'il a déjà épuisé plusieurs nourriciers. Mais tous se demandent de quel bois serait fait l'homme Ramsès, si le feu de la jeunesse se transformerait en un autre feu, moins indiscipliné mais aussi vigoureux. Cependant, c'est un jeune homme qui se cherche, surtout après l'épreuve du taureau auquel son père l'a confronté. Et au lieu d'attendre que tout vient à lui, il va alors faire en sorte de passer d'autres épreuves afin de vivre comme un noble, mais sans que quiconque ne lui donne de coup de main, scribe, armée, régent, etc. Ce n'est pas quelqu'un qui enorgueillit d'être noble. Bien au contraire, il protège les plus faibles contre la force des plus aisés et des plus forts. Il a horreur de l'injustice, car pour lui la vérité est sacré. Il ne lutte pour personnes d'autre que lui-même, afin de se prouver qu'il peut toujours aller au-delà de ses forces et réussir là où l'on pense qu'il échouera.
Améni est fils de plâtrier et est devenu le héros de sa famille. Il est petit, maigre, fluet, le teint pâle, les cheveux déjà rares malgré son jeune âge. Et de ce fait, il se révèle incapable de faire du sport et de porter de lourdes charges, mais surpassant les membres de sa promotion dans l'art d'écrire les hiéroglyphes. C'est un travailleur infatigable, ne dort que trois ou quatre heures par nuit et connaît les grands auteurs mieux que son professeur de littérature lui. Quand il entre au service de son ami Ramses, et qu'il mène une enquête, Il devient alors le pire ennemi de ceux qui conspirent contre le prince. Il enquête et s'acharne sur le moindre petit indice, pour trouver la vérité. Il est pire qu'un chien qui ne lâche pas son os. Il est loyal, honnête, et surtout c'est le meilleur ami qu'un futur roi peut avoir pour tout la vie. de plus, il est très minutieux dans son travail.
Sétaou est le fils d'un marin et d'une Nubienne. Physiquement il est trapu, viril, les muscles saillants, la peau mate et les cheveux noirs, la tête carrée. Pourtant, c'est son exceptionnelle endurance, ainsi que ses dons pour la chimie et l'étude des plantes, qui ont attiré l'attention de son instituteur sur lui. Et les professeurs du Kap (l'école supérieur à l'époque) ne regrettaient pas de lui avoir ouvert les portes de l'enseignement supérieur. Juste une chose pour tant, il est peu bavard. Et il va mettre en avant ce trait de caractère en s'occupant de serpents afin d'en extraire du venin pour en faire des potions pour guérir, loin de la ville. Lui aussi est loyal et honnête. Il n'hésite pas à mettre sa vie en danger pour sauver le prince. Mais il sait aussi que ce dernier lui rendra la pareil si jamais cela est nécessaire.
Moise (celui dont nous connaissons pour avoir eu en main les dix commandements de dieux) est un grand gaillard, avec les épaules larges, la chevelure abondante, un collier de barbe ornant son menton. Il fait de ce fait beaucoup plus âgé que ses quinze ans. Il est le fils de travailleurs hébreux installés en Égypte depuis plusieurs générations. Il a été admis au Kap dès sa prime jeunesse en raison de ses facultés intellectuelles remarquables. Comme sa force physique est l'égale de celle de Ramsès, les deux garçons n'ont pas tardé à s'affronter sur tous les terrains, avant de conclure un pacte de non-agression et de présenter un front commun à leurs enseignants. Tout comme Ramses, il est du genre à avoir horreur de l'injustice.
Acha est le fils unique de nobles fortunés, le séjour au Kap fut, pour lui, un passage naturel et obligé avant d'entreprendre une carrière de haut fonctionnaire. Élégant, les membres déliés, le visage allongé, il porte une petite moustache très soignée et pose sur autrui un regard souvent dédaigneux. Sa voix onctueuse et ses yeux brillant d'intelligence envoûte ses interlocuteurs. Très vite, il sera dans le ministère, surtout l'espionnage. Il sait se confondre dans la masse, ensorcelle son interlocuteur de part ses paroles, et surtout prouve à son ami de promotion combien il lui est loyal. Mais c'est le genre de jeune homme qui n'arrive pas à rester en place, et donc par conséquent adore voyager de ci et de là. Quand il est au pays, il est toujours bien habillé, tiré à quatre épingles. Bref, son attitude semble être snob, mais en réalité, pas du tout.
Séthi pharaon régnant, il est un bourreau de travail, il est toujours occupé à gérer le pays qui à chaque jour devient plus florissant. Cependant, il est du genre à bien caché son jeu. Il fait passer des épreuves de plus en plus dures à son plus jeune fils, afin de la façonner au destin qu'il lui destine. Sa présence impose le respect, et quiconque lui ment devrait faire attention à lui. Il règne d'une poignée de fer, mais protège les plus démunis. Il veille surtout à ce que tout un chacun soient heureux dans son royaume. Et pour l'aider dans sa rude tache, il est secondé par sa femme.
Touya, épouse de Séthi et grande épouse royale, est la fille d'un officier de la charrerie et donc n'appartient ni à une lignée royale ni à une noble ascendance. Elle possède néanmoins une élégance naturelle : un corps très mince, un visage aux grands yeux en amande sévères et perçants, un nez fin et droit qui lui conférent une allure hautaine. Elle est cultivée, raffinée, impose le respect et ne tolère aucune familiarité. le rayonnement de la cour d'Égypte est sa préoccupation essentielle ; d'autant que de l'exercice de ses responsabilités dépendent la grandeur du pays et le bien-être de son peuple. Elle connaît les qualités et les travers de chaque courtisan ; régnant en authentique souveraine sur la maisonnée royale, elle veille sur le strict respect de l'étiquette et jouit donc de l'estime des nobles comme de celle du peuple. Cependant, si un importun venait à parler sans preuves, il serait déconsidéré. Car la n'apprécie pas les bavards et une accusation infondée lui parait aussi grave qu'un mensonge. Donc vous êtes prévenus, mieux vaux se taire que de parler pour rien dire. Elle s'est donc très vite imposée à la cour et au pays par ses qualités propres. Et dans son coeur, même si elle ne le montre pas, elle adore Ramses plus que son fils aîné.
Chénar le fils aîné des souverains est un jeune homme d'une vingtaine d'années, le visage rond, presque lunaire, les joues rebondies, de petits yeux marron, les lèvres épaisses et gourmandes, le noble, bien nourri et hostile à tout exercice physique. Il se préoccupe plus de sa personne ; homme public et futur souverain d'un pays riche et puissant, il estime qu'il se doit, en permanence, se montrer à son avantage. Pour lui le raffinement est la caractéristique d'une civilisation qui attache le plus grand prix à l'hygiène, aux soins du corps et à son embellissement. du coup il apprécie les moments où l'on se soucie de lui comme d'une statue précieuse, où l'on parfume sa peau, avant l'intervention du coiffeur C'est un être vil, mesquin, manipulateur, sournois. Un être détestable.
Iset, dit Iset la belle, est une jeune noble avec ses yeux d'un vert piquant, son nez petit et droit, ses lèvres fines et son menton à peine marqué ; gracieuse, vive, raffinée et mutine. Elle est celle qui va attisé le feu de l'amour pour la première fois chez le jeune prince.
Néfertari est issue d'une famille modeste. Elle possède des cheveux d'un noir profond et brillant ainsi que des yeux vert-bleu. Elle est rentrée au harem à cause de ses qualités de tisserande. Dans tous les domaines, elle a pris la tête de son groupe ; les filles de familles riches la jalousie pour toutes ces qualités. Sa voix douce à la saveur de fruit s'unit à la brise qui danse dans les feuilles de l'arbre. Elle s'instruire, sans se préoccuper du lendemain. C'est une jeune femme calme, maîtresse d'elle-même, posée, intelligente et surtout travailleuse. Si son désir le plus grand est de rentrer dans un temple afin de composer des bouquets pour les dieux, son destin sera tout autre. Par ailleurs, sa beauté semble provenir d'un autre monde.
Et puis il y Serramanna qui va devenir le garde du corps de Ramses, Sary le beau frère de ce dernier et ancien nourricier ainsi que Dolente la soeur aînée de Ramses, et bien d'autres encore d'où le fait que je ne fait que survoler tant ils sont nombreux. Apportant avec eux leur lots de rebondissements.
Et là, après avoir vous avoir fait découvrir tous les personnages, je me rends compte que je suis arrivée au moment crucial de ma chronique. Celui où je me met à disséquer le roman de long en large, de haut en bas, et très profondément. Je veux dire par là que je vais vous parler de la plume de Christian Jacq, la romance et les relations entre les personnages et bien sure l'intrigue du livre.
Tout d'abord, je commence ce big point par la plume de l'auteur. Christian Jacq a une plume des plus incroyable. Légère, intense, rythmée, mystérieuse, pleine de magie, et surtout richissime de beauté. Premièrement légère, car la lecture se fait facilement. le lecteur entre dans l'histoire, s'y accroche, et est ensorcelé. Les pages ont défilé bien trop rapidement à mon goût, malheureusement. Ensuite vient l'intensité des émotions. On suit le personnage principal avec beaucoup d'émotions. On s'interroge avec lui de sa destiné, même si l'on sait qu'elle sera grandiose. Rythmée par de nombreux rebondissements, la lecture nous transporte dans un monde de l'ancien temps où l'on découvre les habitudes, la vie, si simples des personnages. le mystère plane au dessus des personnages, avec cette enquête qui est menée, mais aussi au dessus de la grande destiné, sans compter que l'Égypte fascine. Et qui dit Égypte dit dieux, dit Pharaon, dit le Nil et aussi dit désert. Et c'est avec émotion que l'on se retrouve propulsé dans ce monde. Car à l'époque le Pharaon était considéré comme un dieu vivant (fils d'Amon Ré), qu'il avait des pouvoirs hors du commun, qu'il représentait les dieux sur terre, et tout cela faisait qu'à lui seul fascine le jeune à notre époque. Cette lecture est pleine de magie, magie renvoyé par les descriptions richissime de beauté, le désert sous le soleil, le palais royal, les carrières de granit, les épreuves du jeune prince, les célébrations divines, et j'en passe. On ne peut pas tourner une page sans trouver cette magie qui vous ensorcelle les sens. En fait à de multiples reprises on a l'impression de déambuler dans cet espace temps. C'est un univers riche que l'auteur à su mettre en place en mettant en fond des paysages historiques qui aujourd'hui encore fascine le lecteur. Les personnages, qui d'un sens paraissent fictionnels, on en fait ce petit plus en plus, vu qu'ils ont existé pour de vrai. C'est de la pure magie. Et on en redemande.
Ensuite, la romance et toute autres relations entre les personnages sont plutôt nombreuses. Il y a les relations familiales avec Pharaon, sa grande épouse, ses fils et filles. Dans ce temps ancien, la royauté n'élevaient pas leurs enfants eux même. Ils les confiaient à un nourricier ou une nourrice qui leurs apprenaient les bonnes manières, l'art d'être un(e) érudit, etc. Mais cela ne signifiait pas que tout parents qu'ils étaient, ils n'aimaient pas leur enfants ou qu'ils ne cherchaient pas à passer un peu de temps avec eux. Plus tard quand ils estiment qu'ils étaient prêt Pharaon enseignait au prince régent comment être un bon monarque. J'ai énormément aimé ces passages de partage entre le roi et son jeune fils. Malheureusement, dans ce livre les relations entre frères et soeurs ne sont pas aussi joviales. Ramses, amine sa famille, son frère comme sa soeur, mais eux, j'ai plus eu l'impression de me trouver en face d'hypocrites qui lèchent les bottes, plutôt qu'être en face d'une famille. Entre Chénar qui tente par tous les moyens de faire en sorte que son jeune frère soit écarter autant du pouvoir que de la cous, et Dolente qui aide son époux dans ses crimes pour s'enrichir, Ramses a quand même su garder un coeur généreux envers eux. Il a mit en pratique l'adage qui dit ‘'soit proche de tes amis, et encore plus de tes ennemis''. Pourquoi ? En lisant le livre, vous vous rendrez compte qu'il est attentionné avec ses amis chaque fois qu'il les voit car il sait leur loyauté et a une totale confiance entre eux. Néanmoins au niveau de ses ennemis à qui il pardonne, mais n'oublie pas les erreurs et garde un oeil sur eux, car il a déjà été mit face à leur félonie. du coup ses amis sont comme des frères pour lui. Coté coeur, Ramses va se découvrir deux amour en Iset la belle et Nefertari. Avec Iset, c'est le premier amour, les premiers émois, et du coup tout est s'enflamme quand ils sont ensemble. Tous deux découvrent ce que veut dire le mot amour. Pourtant après de nombreuses années, Ramses commence à être différant Elle ne désir que le mariage, mais lui sent qu'elle n'est pas faite pour cela. Avec Nefertari c'est tout le contraire. C'est le grand amour. Il est attiré par elle dés la première rencontre. Et même si rien ne se passe, il n'arrive pas à l'oublier totalement. Et chaque fois qu'il y aura rencontre entre eux deux, ce sera ainsi, jusqu'à ce qu'ils se marient. Entre eux c'est fusionnel, ils discutent de tout et de rien. C'est comme deux amis qui se retrouvent mais avec de l'amour en plus. Et même si la charge qui pèse sur leurs épaules est imposante, jamais ils ne s'éloignent totalement. C'est très beau.
Enfin coté intrigue, on découvre petit à petit qu'en réalité c'est l'histoir d'un jeune prince qui deviendra ‘'le fils de la lumière'' le fils de Pharaon qui reprendra les rennes du pouvoir. Ramses va passer des épreuves aussi importantes les unes que les autres pour accéder à sa fulgurante destinée. Mais en sous main, une enquête est menée par Améni qui a découvert des contrefaçons dans les pains d'encre. C'est très bien fait en fait. D'un coté on suit Ramses, de l'autre Améni, et encore d'un autre ce sont les machinations du frère et de la soeur de Ramses. Christian Jacq nous mène à la baguette. Même si nous savons sur quoi tous cela va déboucher, on adore quand même suivre les péripéties de notre futur pharaon.
En conclusion, moi qui adore l'Égypte, je n'ai pas été déçut par les descriptions qui sont nombreuses et qui peuplent notre histoire. On reste fasciné par tous ces complots, ces manipulations pour empêcher notre futur roi à accéder au pouvoir suprême. J'ai eu aussi l'impression de déambuler à travers les rues et le palais tant c'était profond. Il y a tant de passions, de valeurs oubliées, que l'auteur nous fait vivre à travers ses écrits. Car les Pharaons, c'est avant tout les jeux de pouvoirs, la puissance, de faux dieux, bref rien de véritablement reposant pour celui qui est sur le trône comme pour celui qui le deviendra. Bien évidement, l'auteur à pris des liberté en grande quantité pour nous raconter jeunesse de Ramsès II à sa sauce. Car qui ignore encore de nos jours que le plus grand des Pharaon ce fut lui. Et pour cela, il lui a inventé des amis, une petite amie avant de connaître le grand amour, des relations avec son père, un frère mauvais comme une teigne, une soeur lèche botte et une mère aimante. En découvrant à travers cette histoire celui dont la renommée a traversé les siècles, Christian Jacq nous offre un voyage à travers les millénaire, jusqu'à cette lointaine époque. Au fond, ce premier tome est une belle aventure à suivre en terre égyptienne ancienne. Où l'ancien avait une place importante dans la vie du plus jeune. Car il lui transmettait la valeur de la sagesse avant toute chose plutôt que celle de la guerre. Bref, c'est un livre que je vous recommande vivement, et je vous dis à bientôt pour une future chronique.

Lien : http://le-petit-univers-litt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kassuatheth
  10 décembre 2017
Dès les premières pages, nous sommes plongés dans l'Égypte de la jeunesse de Ramses II. Pour être plus précis, nous nous retrouvons sous le règne de Sethi 1er. L'auteur a parfaitement réussi à nous transposer dans cette civilisation comme si nous y étions. Bien entendu, il a pris beaucoup de libertés comme nous raconter une jeunesse qui aurait pu arriver à Ramsès. Pour y réussir, il lui a même inventé des amis, dont Moïse, une petite amie, Ises et des relations avec son père.

Certains vont peut-être trouver que la religion est trop présente et qu'il y a même des miracles douteux. Disons tout d'abord que Sethi 1er a réellement construit de nombreux temples, que sous son règne, l'art égyptien a été à son apogée. La population croyait certainement à ces dieux. Nous n'avons qu'à nous rappeler l'époque de nos cathédrales et même celle de notre jeunesse.

J'ai été agréablement surpris de tous les exemples de sagesse du roi Sethi 1er. J'en ai même mis quatre en citation. Ces citations pourraient très facilement s'appliquer à notre époque. Je me demande seulement si ces citations ont été inspirées par des écrits de cette époque ou simplement inventées par Christian Jacq. Peu importe d'où elles viennent, elles pourraient figurer dans un recueil de citations.

Je ne m'attends pas à ce qu'un roman historique copie l'histoire. Cependant, je refuse qu'il la trahisse. Par exemple, Hélène de Troie n'a pas existé et on se demande si Homère aussi a existé.

Pour mettre du piquant, il a aussi inventé Chénar, un frère ainé qui a attenté à sa vie à plusieurs reprises et n'a pas cessé de comploter contre Ramsès. Il l'a fait tellement souvent, qu'à partir d'une certaine tentative, je ne voyais plus qu'Iznogoud qui voulait devenir vizir à la place de vizir.
Ce n'est pas un navet mais c'est loin d'être le meilleur roman historique que j'ai lu. Je ne sais pas si je vais lire le 2e tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Chocolatiine
  16 avril 2016
Ramsès II. Aucun d'entre nous n'ignore le nom de ce Pharaon, l'un des plus grands qui fut. Qui était donc ce personnage dont la renommée a traversé les siècles?
Christian Jacq nous offre un voyage à travers les millénaire, jusqu'à cette lointaine époque. Dans ce premier tome, c'est l'adolescence de Ramsès que nous suivrons, jusqu'à la mort de Séthi Ier, son père, qui l'avait nommé régent.
Nous voyons le jeune homme apprendre, découvrir son pays et sa culture, rencontrer la passion avec Iset la belle puis l'amour avec Néfertari, entouré de ses amis Améni, Sétaou et Moïse, trahi par Âcha...
Je ne m'attendais pas à apprécier autant ce premier tome de l'histoire de Ramsès. Christian Jacq, que je connaissais via les aventures de l'inspecteur Higgings, m'a conquise avec ce récit de l'Egypte ancienne. Je dirais même avoir réellement hâte de lire les tomes suivants, qui devront néanmoins attendre que j'avance un peu dans mes autres lectures.
Ce roman m'a captivée, d'une part par l'histoire elle-même qui contient du suspens à souhait, d'autre part pour les détails donnés ça et là sur le mode de vie des Egyptiens antiques.
J'espère avoir rapidement l'occasion de répondre aux nombreuses questions que je me pose en refermant le livre : comment Ramsès s'en sortira-t-il au milieu des intrigues de ses frères et soeurs, des nobles et des ennemis de l'Egypte?
Challenge ABC 2015/2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
BrunoA
  11 mai 2013
Premier des livres de Christian Jacq que j'ai lu, je l'ai acheté initialement par simple curiosité en me disant que je prendrais les tomes suivants si j'accrochais à cette histoire de Ramsès II hors des livres d'histoire.
Et le résultat a été au-delà de mes attentes. J'ai immédiatement été absorbé dans cette histoire si bien contée et en même temps si bien documentée et si précise.
Dans ce premier volume, on suit tout d'abord le pharaon Séthi et l'enfance de Ramsès, appelé à devenir le plus grand et le plus renommé des pharaons.
On suit le parcours initiatique de ce futur souverain et on a d'emblée envie de connaitre la suite.
Commenter  J’apprécie          230
Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
mathilde08mathilde08   27 avril 2013
En raison de sa mauvaise vue, Homère se penchait sur chaque arbre et sur chaque fleur ; leur variété ne semblait pas le satisfaire. Ramsès redouta qu'il ne considère cette jolie demeure, récemment bâtie, comme indigne de lui. Soudain, le poète s'enflamma.
- Enfin, un citronnier ! Loin de lui, impossible de composer de beaux vers ; il est le chef-d'oeuvre de la création. Un siège, vite.
Ramsès apporta un tabouret à trois pieds ; il parut convenir à Homère.
- Faites-moi livrer des feuilles de sauges séchées.
- Pour vous soigner ?
- Vous verrez bien ; que savez-vous de la guerre de Troie ?
- Qu'elle fut longue et meurtrière.
- Voilà un résumé peu poétique ! Je composerai un long épisode qui parlera des exploits d'Achille et d'Hector, et je l’appellerai l'Iliade ; mes chants traverseront les siècles et ne disparaîtront pas de la mémoire des hommes.
Le régent jugea Homère quelque peu prétentieux, mais il apprécia sa fougue.
Un chat noir et blanc sortit de la maison et s'immobilisa à un mètre du poète ; après une brève hésitation, il sauta sur ses genoux et ronronna.
- Un chat, un citronnier et du vin parfumé ! Je ne me suis pas trompé de destination. L'Iliade sera un chef-d'oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
StelphiqueStelphique   12 novembre 2016
L'homme détruira tout autour de lui , y compris ses semblables, le fort anéantira le faible, l'injustice triomphera, la violence et la laideur s'imposeront partout.
Commenter  J’apprécie          333
ZinzinetteZinzinette   17 mars 2014
Le taureau sauvage, immobile, fixait le jeune Ramsès.
La bête était monstrueuse ; les pattes épaisses comme des piliers, de longues oreilles pendantes, une barbe raide à la mâchoire inférieure, la robe brun et noir, elle venait de sentir la présence du jeune homme.
Ramsès était fasciné par les cornes du taureau, rapprochées et renflées à leur base avant de se recourber vers l'arrière puis se diriger vers le haut, formant une sorte de casque terminé par des pointes acérées, capables de déchirer la chair de n'importe quel adversaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AnalireAnalire   22 août 2012
Engage-toi de tout ton être dans le combat qui t'es proposé, ne regarde pas en arrière, ignore les regrets et les remords, ne sois ni envieux ni jaloux. Et goûte chaque seconde passée avec ton père comme une offrande céleste. Qu'importe le reste ?
Commenter  J’apprécie          160
AnalireAnalire   27 août 2012
Tu as peur, et c'est bien ; seuls les vaniteux et les imbéciles ignorent la peur. De cette crainte doit naître une force capable de la vaincre.
Commenter  J’apprécie          281
Videos de Christian Jacq (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Jacq
Intreview de Christian Jacq pour Ramses III.
autres livres classés : egypteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fiancée du Nil - Christian Jacq - classique et comtemporains

Qui veut prendre les terres de la famille de Kamosé :

Guérou
Nédjémet
Sétek
le maire

13 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Christian JacqCréer un quiz sur ce livre
. .