AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081353644
Éditeur : Flammarion (14/10/2015)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 45 notes)
Résumé :
La peste ! Le fléau de Dieu qui tue tous les hommes, les purs comme les âmes noires, les doux comme les fourbes, les saints comme les traîtres. Sans distinction de richesse ou de classe. La peste ! Quand elle s’abat sur le royaume de France, en 1347, personne ne veut y croire. Mais lorsqu’elle gagne Paris, elle bouleverse les âmes et les consciences, révèle le véritable tempérament de ceux qu’elle effraie ou... qui en jouent. Les pires instincts se réveillent. Et le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
XS
  23 février 2017
Il s'agit d'un premier tome d'une série se déroulant lors de la grande épidémie de peste. L'atmosphère du moyen âge est très bien restituée, l'auteur s'attachant à expliquer et déconstruire les idées reçues que nous pouvons en percevoir. Elle abuse cependant un peu trop de notes de bas de page, ce qui peut être perturbateur surtout en début de lecture. J'avoue ensuite en avoir fait abstraction, le sens des mots pouvant se comprendre à partir du contexte.
J'ai beaucoup apprécié le cadre de l'histoire, l'épidémie dynamise la narration et fait résonner nos craintes les plus profondes. Les personnages ? Attachants, mais manquant un peu de nuances que ce soit dans le positif ou le négatif en ce qui concerne les personnages principaux, beaucoup plus réussis pour certains personnages secondaires.
On les suit cependant avec beaucoup d'intérêt dans une intrigue prenante dont je lirai la suite ; sans aucun doute.
Commenter  J’apprécie          90
joanskingdom
  20 mars 2016
Dans ce premier tome, nous allons suivre la vie de Gabrielle d'Aurillay, jeune femme d'une vingtaine d'année,enceinte et mariée à Henri.
Comme ce dernier n'a plus un sous, il décide de quitter sa demeure qui se trouve en banlieue et d'aller s'installer chez son oncle dans Paris.
La jeune Gabrielle voit en son mari, un homme merveilleux qui ne pense qu'à elle. Malheureusement où le bas blesse c'est que ce dernier est tout le contraire de ce que cette jeune femme peut penser (alcoolique, joueur, menteur ....).
Pendant les frasques de son mari, Gabrielle passera le temps avec la matrone qui l'accouchera.
Le problème c'est qu'un terrible mal s'installe sur Paris, à savoir la peste, et va poser de terribles problèmes à nos protagonistes.

En ce qui concerne la période historique racontée, cette dernière est très intéressante et vraiment très bien recherchée.
On voit facilement que l'auteure a fait énormément de recherches et qu'elle s'est bien documentée.
Malheureusement, j'ai failli abandonner ma lecture après une centaine de pages car il y a beaucoup de mots compliqués utilisés mais également beaucoup de notes de bas de page sur lesquelles on doit se rapporter.
Mais heureusement que j'ai persévérer dans ma lecture (et je ne le regrette pas) car l'histoire a pris du rythme mais surtout je ne lisais plus les notes, ce qui m'a aidé dans la lecture.

Pour ce qui est des personnages, celui qui m'a le plus touché est celui de Gabrielle.
En fait au début, on la découvre comme une jeune femme "stupide" (désolée) qui ne compte que sur son mari et qui ne voit que par lui. Tout ce qu'il pourra lui dire est parole d'évangile.
Mais vous me direz que c'est normal pour l'époque. Je le sais bien mais elle m'a énervée à plusieurs reprises.
Ensuite, j'ai vraiment été étonnée de son changement de caractère et de sa prise de possession et d'initiative pour plusieurs choses que je ne vous dévoilerai pas.

Le personnage d'Henri ma tout bonnement énervé du début à la fin.
Je n'aurais vraiment pas pu supporter un homme comme lui mais bon à l'époque les femmes n'avaient pas le choix de qui elles allaient épouser.

Pour ce qui est de l'écriture de l'auteure, comme je le disais plus haut, elle a été difficile à lire au début et puis par la suite, on prend le rythme et on a envie de savoir la suite rapidement et surtout ce qui va arriver à Gabrielle.

En bref, une lecture laborieuse au début mais l'intrigue et le rythme donnés par la suite vous donnent envie d'en lire plus.
A quand le tome 2 ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
clairette
  25 octobre 2015
Mon résumé :
Une maladie bien étrange frappe Paris en cette année 1348. Ceux qui l'attrapent meurent rapidement d'une forte fièvre, d'irruption de bubon et de dysenterie. L'épidémie se répand rapidement. Contraignant les puissants à fuir Paris….
Dans le même temps, en ce mois d'aout 1348, un diptyque mystérieux déchaîne les passions et les envies. Henri d'Aurillay se retrouve en sa possession et est prêt à tout pour le vendre. Il a, en effet, besoin d'argent non pas pour subvenir aux besoins de sa femme et son enfant à naître mais pour régler ses dettes de jeux. Gabrielle, son épouse, se retrouve bien seule pour faire face à l'épidémie, à sa grossesse. Elle va devoir prendre sa vie en main, malgré elle.
Mon avis :
Voila longtemps que je n'avais pas lu un livre dont l'histoire se déroule au Moyen Age. C'est avec un réel plaisir que je me suis glissée sur les pas de Gabrielle dans le Paris de 1348.
Une incursion dans le passé facilitée par l'écriture dynamique et adaptée de Mme Japp. On a l'impression d'entendre parler les personnages. Consciente d'utiliser un vocabulaire « de l'époque », l'auteur n'hésite pas à nous livrer les nombreuses explications nécessaires, montrant par-là comment notre langue a évolué, comment les mots sont parfois passés d'un sens à son contraire. Certains trouveront peut être les astérisques en bas de page nombreuses, mais pour ma part j'ai aimé. Il n'est parfois pas nécessaire de s'y référer pour comprendre les phrases, mais pour moi ce fut un plaisir de le faire.
J'ai vraiment apprécié aussi les personnages : Gabrielle qui n'est pas si niaise que l'on peut y penser, Adeline Husard, une matrone qui se révèle moderne, pleine de bon sens et qui va nouer une amitié forte avec Gabrielle. Adeline ne se prive pas de critiquer les pratiques religieuses de l'époque (le rachat des pécher, la soi-disant inégalité devant Dieu….).
L'histoire qui se déroule en fait sur un mois est très dense et captivante. Alors n'ayez pas peur et foncez sur cette lecture ! Seul risque, parler/écrire de façon moyenâgeuse après !!!
Merci à Mr Gilles Paris et Charlotte Provost de m'avoir fait parvenir ce livre en service de presse ! J'attends avec impatience la suite !
Citations :
« J'avoue que j'en étais esbaubie ! »
« Elles abandonnaient deux hommes dévastés qui, jusque-là, étaient parvenus à se leurrer grâce à leur aveuglement. Il n'est pire poison de l'esprit que la lucidité lorsqu'elle n'a pas été invitée. Il n'est pire blessure de l'âme qu'un choix impossible et de toute façon coupable. »
Lien : http://lireetrelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chriskorchi
  04 octobre 2015
La peste ! le fléau de Dieu qui tue tous les hommes, sans distinction de richesse ou de classe. La peste ! Quand elle s'abat sur le royaume de France, en 1347, personne ne veut y croire. Mais lorsqu'elle gagne Paris les ordres établis vacillent. Même la cour du roi succombe à ses pires démons. Gabrielle d'Aurillay, tout récemment arrivée dans la capitale, pourra-t-elle sauver sa vie et celle de son enfant ? Parviendra-t-elle à comprendre la personnalité de son mari ? le diptyque mystérieux que ce dernier gagne au jeu est-il un talisman ou une malédiction supplémentaire ? Dans cette saga intrigante, le destin de chacun peut basculer d'un coup. Amours, trahisons, mystères, superstitions, disparitions suspectes…Il y a un rythme soutenu et les intrigues tiennent en haleine le lecteur. J'ai bien aimé le personnage de Gabrielle qui est vraiment innocente et que l'on a envie de protéger. J'ai en revanche, détester son mari cet espèce de salaud qui la trompe et qui n'a d'homme que le nom. A force de subir des affronts de son mari elle va changer et de pauvre jeune femme sans défense et fleur bleue elle va se transformer en femme libre et sûre d'elle.
L'auteur a l'habitude d'écrire des romans historiques et policiers, elle est totalement à l'aise dans l'exercice et cette nouvelle collection commence sur des chapeaux de roues, j'adhère totalement et j'ai hâte de lire la suite.
VERDICT
Tout les fans d'histoire et de romans historiques trouveront de quoi faire avec ce livre qui les ravira. Un bon moyen de connaître la grande Histoire sans passer par des manuels fastidieux. Un livre qui se lit facilement et très agréable.
Lien : https://revezlivres.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LeaTouchBook
  14 décembre 2015
Avis de Scarlett (Chroniqueuse chez Léa Touch Book) :
3.5/5 :
Et si je commençais par vous parler de l'auteur Andrea H Japp ; en effet elle est avant tout pour moi l'écrivain de la série policière sur Gloria Parker Simmons et c'est avec cette série policière digne des meilleurs polars américains que je l'ai découverte. C'est aussi l'auteur de « la femelle de l'espèce » de la série sur Hélène Baron, de l'intimiste et très beau « et le désert » etc etc. Tous des livres qui m'ont donné de superbes moments de lecture.
Depuis quelques années, Andréa Japp s'est spécialisée dans le policier historique avec succès et voilà donc une nouvelle saga dont l'héroïne Gabrielle nous promet de belles aventures (j'avais oublié de vous préciser que souvent , très souvent avec Madame Japp nous faisons de très belles rencontres avec des femmes merveilleuses touchantes , fragiles et fortes à la foi).
Gabrielle disais-je donc est une jeune épouse aimante, enceinte, fraîche et assez naïve au début du roman. Elle est amoureuse de son époux Henri d'Aurillay et tout semble paisible.
Et puis sournoisement la peste, la grande peste de 1347 pointe le bout de son horrible museau et tout bascule, les événements s'enchainent et ceux-ci nous font découvrir une Gabrielle plus déterminée, avec une force devant les épreuves et les révélations qui ponctuent le roman.
Elle est accompagnée dans son aventure par sa fidèle servante Adeline, et je suis sure que les prochains tomes nous feront découvrir deux femmes modernes, aventureuses, sensibles sans mièvrerie et très solides devant les obstacles.
On croise aussi dans cet opus la reine Jeanne de France, son médecin Guy de Chauliac. On est aux prémisses de la guerre de cent ans…
On parle aussi beaucoup bien sur de la peste qui se répand de Marseille à Paris puis à toute l'Europe, sachez qu'en France elle fit 7 millions de victime.
Et puis il y a cette mystérieuse histoire d'un diptyque recherché de beaucoup et dont on devine qu'il sera le fil conducteur de cette aventure.
On retrouve dans ce roman un foisonnement de détails historiques, il y a une profusion de notes de fin de page très intéressantes mais, et ce sera le petit bémol de ce roman, cela rend parfois la lecture un peu hachée, c'est un petit frein à la fluidité du texte, alors j'avoue que j'en ai « zappé » quelques unes de ces notes.
Par contre en fin de livre, la postface et l'annexe sont une très belle idée ,riche d'enseignements historiques et scientifiques puisqu'en effet les études scientifiques en bactériologie d'Andréa Japp lui permettent de se poser certaines questions intéressantes sur la grande peste et de nous apprendre des détails singuliers.
Alors en résumé je dirais que c'est un très bon divertissement avec beaucoup d'informations et qui nous promet une belle suite.
Ps : lisez un des livres que je cite au tout début …
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
XSXS   19 janvier 2017
Bref, cela m'évoque de sinistre manière la description que fait Procope de Cesaree d'une pestis au temps de l'empereur Justinien. L'historien affirme qu'il mourait jusqu'à dix mille personnes par jour et que nul, riche ou pauvre, homme ou femme, jeune ou vieux, n'était épargné.
La reine Jeanne se signa et murmura d'une voix blanche :
- Doux Jesus! Céans ? En la capitale,
- Si fait.
- Mais...Monsieur mon médecin...tant de nos sujets périront...à vous en croire...Ma présence près d'eux s'impose.
- En quoi votre trépas, celui de vos enfants, éviteraient-ils le leur?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   19 novembre 2015
La mort rôde autour de vous. Pourtant, elle hésite encore. Des chevauchées, des fuites, des tromperies. Les anges quittent le cercle béni. Ils se réfugient non loin, en larmes, espérant qu’une accalmie leur permettra de revenir où ils doivent se trouver. Une chimère naît des cendres du passé. Elle dissimule un glaive. Elle saura le brandir. Ainsi doit-il être puisque des ombres malfaisantes et impitoyables se rapprochent. Le diable ou ses suppôts, sans doute
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
IhopesIhopes   24 octobre 2015
Est-on sot d'avoir trop aimé, jusqu'à l'aveuglement ? En hâte, il conviendrait de répondre par l'affirmative. Mais à la réflexion, qui a le plus perdu ? Vous, qui sortez avec une belle âme d'amante blessée ? Ou lui et ses médiocres calculs menteurs ? Que restera-t-il dans quelques mois, quelques années, de votre chagrin d'épouse trompée et de l'humiliation que vous infligea ce triste sire ? Bien peu. Que restera-t-il de sa petitesse ? Tout, puisqu'il est ainsi constitué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   19 novembre 2015
Toutes ces interminables années de règne, et rien, hormis toi, pour me réconforter et me prêter assistance. Quelle gifle à mon arrogance passée. Je voulais leur bonheur, leur tranquillité. J’étais certaine qu’ils m’aimeraient en échange, eux, la multitude. Au lieu de cela, ils m’ont détestée parce que j’étais femme et boiteuse.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   19 novembre 2015
Croyez-m’en, tout l’or du monde ne convaincra pas Dieu de votre pureté. Qu’aurait-Il à faire de richesses ? La seule, l’unique qui soit précieuse à Ses yeux est votre âme. Il y lit avec autant d’aise que dans un livre ouvert. Vous pourrez raturer les lignes qui vous déplaisent, Il les déchiffrera quand même. Et ce n’est pas un peu d’eau bénite ou d’huile sur le front qui changera l’affaire.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Andrea H. Japp (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrea H. Japp
Interview de Andréa H. Japp pour "Le fléau de Dieu".
autres livres classés : pesteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Moyen Age : quiz inutile

La première d'entre elles eut lieu au Moyen-Âge : il s'agit de pèlerinages armés en Terre sainte.

Les croisières
Les croisades

10 questions
191 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..