AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723497178
Éditeur : Glénat (27/11/2013)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Hernando Del Royo est mandaté par le conquérant espagnol Cortés pour recruter les Hiburas, une tribu persécutée par Moctezuma, et les rallier à sa cause. Or la jeune Tzilli, à laquelle s’est finalement uni La Sauterelle, est justement la fille du chef des Hiburas. Quant à Catalina Guerero, elle est maintenue captive dans la cité aztèque de Tenochtitlan. Chaque camp se prépare et affûte ses armes. Car la fameuse bataille de la "Triste Nuit" du 30 juin 1520 est proche... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
umezzu
  21 novembre 2018
Suite de cette série BD sur la conquête de l'empire aztèque par Herman Cortès.
Cortès comprend que sa faiblesse numérique ne lui permettra pas de conquérir Tenochtitlan. Pourtant il n'est plus question de faire demi-tour. Il cherche à se faire des alliés des tribus qui subissent le pouvoir de Moctezuma. Hernando del Royo part au contact des Hiburas. Seul, face à une tribu dont le chef est mourant, que va t-il se passer ? de quel côté vont basculer les Hiburas ?
Ce tome est surtout celui de Hernando, fier guerrier possédé, et de Tzilli, fille de chef déterminée. Deux personnages dans un univers sanglant, perdu dans la jungle. le chemin de Tenochtitlan est parsemé de cadavres...
L'Histoire est un peu mise de côté dans cet épisode au profit de l'aventure et de la magie. L'ensemble est moyennement convainquant.
Commenter  J’apprécie          122
tchouk-tchouk-nougat
  26 mai 2015
Cortès a vaincu son rival Espagnol, de Narvaez. Il lui faut désormais retourner à Tenochtitlan mais là-bas les aztèques ne veulent plus d'eux. Ils ne sont plus les bienvenus. Ils ne sont plus les Teules, descandants immortels de Quetzalcoalt. Ils ne sont plus que des envahisseurs qui vont marcher vers l'arme à la main vers une promesse d'or. Mais pour cela des alliés seraient les bienvenus. Les peuples qui se rebellent contre Moctezuma seraient des guerriers en plus mais encore faut-il les convaincre. Et pour cela il envoie Hernando del Royo, le seul rescapé du l'équipe a tenté de dérober le trésor aztèque.
Un troisième tome dans la lignée des précédents. Je ne dis pas qu'il s'agit là d'un nouveau cycle car la séparation entre les deux dyptique est mince. Un effet purement marketing à mon avis...
Bref il y a de l'action, du mouvement. Certains personnages dont le destin est restés en suspend dans le tome précédent refont leur apparition. On sent que tout ce petit monde va se croiser lors de la bataille pour la conquête de la ville aztèque.
Le coté historique est assez peu présent. On lit entre les lignes que Cortès a noué des alliances avec certains peuples mexicains mais ce n'est pas plus détaillé que ça. Un peu dommage selon moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
agenet
  15 mai 2015
Ceci vaut pour l'ensemble des 4 volumes (j'ignore si d'autres sont prévus).
De Dufaux, je ne connaissais que l'excellent Murena (même si certains tomes parmi les derniers baissaient un peu, je trouve). J'adorais le réalisme de l'intrigue comme celui des dessins de Delaby, la profondeur des personnages comme le fait que l'histoire semblait racontée sans y chercher de morale.
Pour tout cela, Conquistador se situe pour moi largement un cran en dessous. On sort vite de l'aspect réaliste historique (or, même la présence de dieux ou de magie n'aurait pas empêché d'y coller un peu plus, surtout lorsqu'on utilise de "vrais" personnages) pour donner la part belle à l'action et au spectaculaire (sanglant de préférence).
L'intrigue est attendue, plutôt maigre si on y réfléchit bien. Et puis, on repère les antagonistes à des lieues à la ronde avec leurs têtes de méchants bien méchants alors que les personnages principaux, bien qu'ils ne manquent pas de défauts (un bon point pour cet aspect) semblent tout droit sortis d'un film hollywoodien.
En somme, la bd est loin d'être mauvaise, mais de l'auteur j'attendais mieux (trop, peut-être?). Une petite déception, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
JessSwann
  07 mai 2016
Un tome qui est un peu plus calme que les précédents et qui "pose" un peu les choses : ici on retrouve chaque personnage (historique ou non) et on obtient des informations sur leurs mouvements. J'ai apprécié la place prise par Hernando (toujours bien aidé par les racines qu'il a bouffé) et la manière dont il se comporte avec honneur vis à vis de la sauterelle et de Tzilli, le voir devenir un chef aztèque assoit encore son basculement de conquistador à .. autre chose. J'ai apprécié aussi la débandade de Cortes et la manière dont il finit par recevoir de l'aide.. Au final, on se rend compte que Moctezuma, par sa cruauté et sa tyrannie est en grande partie responsable de la (future) victoire finale des espagnols. Pour le reste, le dessin est toujours aussi détaillé et j'aime vraiment les couleurs des décors, l'ambiance est parfaite (tout comme les corps des héros )

Ce que j'aime : les couleurs, les détails des dessins, la manière dont les éléments fantastiques s'imbriquent dans L Histoire

Ce que j'aime moins : j'avoue qu'il se passe beaucoup de choses quand même et qu'il faut bien se rappeler des tomes précédents pour suivre l'histoire. le prêtre fou et son fan de tambour

En bref : Un troisième tome toujours aussi passionnant et bien dessiné qui nous renseigne sur la géopolitique aztèque (et espagnole ^^)

Ma note

7/10
Lien : http://jessswann.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lechristophe
  03 juillet 2015
Suite des 2 premiers tomes de la série Conquistador de Dufaux. Catalina est prisonnière de Moctezuma à Tenochtitlan. Hernan Cortès, vainqueur de Panfilo de Narvaez, fait maintenant route vers la capitale aztèque mais il lui faut s'allier à toutes les tribus mexicaines hostiles aux Aztèques. Pour cela, il missionne Royo (maintenant del Royo) de rencontrer les Hiburas. Or, La Sauterelle vient justement d'épouser Tzilli la fille du chef mourant des Hiburas...
Épisode beaucoup moins fantastique que les précédents (excepté la transformation de del Royo) et plus centré sur la présentation d'un nouveau personnage (le prêtre fou espagnol Barbo Bezan qui s'est rangé du côté des Aztèques) et sur la préparation des 2 camps qui vont s'affronter dans l'album suivant. Un autre personnage, historique celui-là, fait son apparition : c'est la Malinche ou Malintzin qui était la traductrice-maîtresse d'Hernan Cortès.
En parlant de traductrice. Ma remarque vaut pour toute la série, mais je suis étonné que tous les personnages se parlent et se comprennent sans l'aide de traducteurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
BDGest   13 décembre 2013
Il faut se rendre à l’évidence, cet album est très bien réalisé et c’est peut-être là que, curieusement, se trouve son principal défaut. Jean Dufaux a beau s’évertuer à inventer des héros torturés et des situations compliquées, l’ensemble demeure trop parfait, trop calibré.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   02 décembre 2013
L'aventure Conquistador se poursuit avec ce second cycle qui s'ouvre sous les meilleures auspices. N'hésitez pas à entrer dans cette jungle où la folie des hommes risquent de vous entrainer jusqu'au bout des ténèbres !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   04 avril 2015
[Barbo Bezan] Comment peut-on faire confiance à une femme alors que depuis l’origine des temps, le serpent des contrariétés se love dans ses entrailles !
Commenter  J’apprécie          90
lechristophelechristophe   03 juillet 2015
- Vous avez pris la bonne décision. Et puis, en servant l'Espagne vous mettez à l'abri le fils que vous avez laissé derrière vous, à Cordoba. Je me demandais si vous l'aviez oublié...
- Une mère n'oublie pas son enfant. Un enfant peut oublier sa mère. C'est tout ce que je souhaite au mien.
Commenter  J’apprécie          30
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   26 mai 2015
Ainsi, tous se dirigèrent vers la nuit du premier mois de juin 1520. Chacun croyait en ses chances. Chacun croyait en ses dieux. Mais c'est le Diable qui, du doigt, allait frapper les armures.
Commenter  J’apprécie          40
umezzuumezzu   20 novembre 2018
- Tu t'appelles Hernan Cortès. Tu est né à Medellin. Tu es arrivé à Cuba en 1511 où tu devins le secrétaire de Diego Velasquez. c'est lui qui te confia une flotte de 11 vaisseaux avec laquelle tu abordas la côte mexicaine prés de Tabasco. juste ?
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean Dufaux (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Jean Dufaux
Rencontrez Béatrice Tillier, la magicienne du 9ème art, dessinatrice de bande dessinée depuis une vingtaine d'années (Le Bois des Vierges, le cycle des sorcières de la Complainte des Landes perdues...). http://www.dargaud.com/bd/Complainte-des-landes-perdues/Complainte-des-landes-perdues-Cycle-3/Complainte-des-landes-perdues-Cycle-3-tome-2-Inferno2
Nouvel album - tome 2 du cycle des Sorcières (Complainte des landes perdues avec Jean Dufaux au scénario) : http://www.dargaud.com/bd/Complainte-des-landes-perdues/Complainte-des-landes-perdues-Cycle-3/Complainte-des-landes-perdues-Cycle-3-tome-2-Inferno2
+ Lire la suite
autres livres classés : aztèquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Murena, Premier Cycle : Le Cycle de la Mère

Les auteurs, Jean Dufaux et Philippe Delaby, sont...

Belges
Français
Suisses
Italiens

12 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Murena, Premier Cycle : Le Cycle de la Mère de Jean DufauxCréer un quiz sur ce livre