AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Aleksandar Grujicic (Traducteur)
EAN : 9782742751600
248 pages
Éditeur : Actes Sud (01/09/2004)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Toledo, Oregon. En pleine nuit, sur une route
enneigée, la voiture d'un homme parti rejoindre
son épouse tombe en panne. Un autre conducteur offre de le ramener en ville. Pendant le trajet, tous deux se découvrent les mêmes origines - bosniaques. Hassan, musulman, est un cinéaste à la dérive, l'autre, Vouko, est serbe, ancien chauffeur de car, séducteur et expansif, probablement criminel de guerre. L'un essaie de sauver son mariage, l'autre fuit - au s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
gonewiththegreen
  30 octobre 2019
Hassan vit dans l'Oregon depuis 20 ans , soit le début des années 80. Il a quitté sa Bosnie natale et vit avec Angela , elle aussi immigrée , d'Allemagne.
Sa passion : Sa Buick Riviera, qui a un bilan carbone pouvant même effrayer Trump (pas sur cependant, un mec qui veut construire un mur au Colorado contre les Mexicains est capable de tout) : 22 litres aux 100. Elle n'en peut plus Angela de cette Buick de malheur.
En allant la chercher à son travail en pleine nuit, Hassan plante sa caisse et tombe sur Vouko, vétéran serbe de la guerre, qui a déchiré les Balkans au début des années 90, et dont le passé n'est pas net.
Roman très original dans sa structure : Un seul paragraphe, quelques retours à la ligne et des dialogues imbriqués , trois petits points séparant les intervenants.
Pas très vendeur tout ça.
Pourtant, la confrontation d'un serbe et d'un bosniaque en Oregon est savoureuse , ici. L'auteur revient sur le passé des trois protagonistes de l'histoire (avec Angela) , nous plongeant autant dans la culture bosniaque que dans l'enfer de la guerre , les relations entre les peuples sont saisissantes et les personnages remarquablement étudiés.
Le rapport de force entre les trois personnages est aussi un très bon moment du livre. On y ajoute un peu d'humour, beaucoup d'introspection, de la culture et on a un livre qui aurait pu être très bien à mes yeux si sa lecture avait été facilitée.
Une belle découverte néanmoins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
MaggyM
  13 février 2021

Quelque part sur une route glacée de l'Oregon, deux réfugiés yougoslaves, l'un bosniaque, l'autre serbe musulman, se rencontrent. Hassan, le serbe, a fait basculer sa Buick dans le fossé alors qu'il était parti rechercher sa femme au travail. Venant en sens inverse, Vouko, bosniaque, criminel de guerre recherché en Europe, fuit un mariage qui l'étouffe. Ces deux hommes vont partager un bout de chemin ensemble, au propre comme au figuré et dans 48h, leur vie ne sera plus la même.

Je n'ai pas été emballée par cette lecture; sans doute n'étais-je pas équipée pour y prendre plaisir.
Tout d'abord la structure du roman ne permet pas une lecture fluide. Tout le texte, sur 250 pages, tient en un seul bloc. Les dialogues y sont imbriqués, signalés par une police italique et seuls des points de suspension marquent le changement d'interlocuteur. D'une part, cela empêche de reprendre son souffle car il n'y a ni chapitre, ni paragraphe marqué; d'autre part, la lisibilité du récit en est affectée. En effet, la majorité de l'intrigue se déroulant sur deux journées, et les deux protagonistes étant assez fans d'introspection, le lecteur est noyé entre le passé et le présent, entre les dialogues "en direct" et ceux remémorés... Au point qu'il m'a parfois été nécessaire de revenir en arrière pour comprendre sur quel personnage était positionné le focus.
Ensuite, rien n'est fait pour rendre les personnages sympathiques; ce n'est sans doute pas le but de l'auteur non plus. Et de ce fait, je n'étais pas si intéressée que ça par leur sort; ma préoccupation principale était finalement de terminer le bouquin, ni plus, ni moins.
Enfin, si les passages centrés sur le passé des deux hommes m'ont assez intéressée, leur évolution m'a semblé plutôt caricaturale. Cette évolution, alliée à la structure de l'écriture, pourtant assez belle et imagée, ont fini par me faire perdre tout intérêt.
Je suis donc passée complètement à côté de ce roman. Ce qui ne m'empêchera pas à l'occasion de tenter de découvrir autre chose de la littérature croate.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
5Arabella
  19 août 2016
Nous suivons deux hommes venus de Bosnie et installés aux USA, à des époques différentes et pour des raisons différentes. L'un est issu d'une famille musulmane, a travaillé dans le cinéma, mais il vivote actuellement aux crochets de sa femme, qui est allemande. L'autre est d'origine serbe, criminel de guerre recherché en Europe et fuit sa femme. Une improbable rencontre se produit suite à un accident de voiture, qui va révéler un certain nombre de choses dans chacun d'entre eux. Une voiture, une vieille Buick Riviera, va aussi être de la partie et augmenter encore les tensions entre les deux hommes.
Je n'ai pas été au final emballée par ce livre. Cela commençait bien, j'aimais bien cette écriture, et cette façon de nous livrer l'histoire par petits bouts, en maintenant l'intérêt. Et la fin est surprenante, triste et drôle à la fois, plutôt réussie. Mais entre les deux je me suis pas mal ennuyé, et j'ai surtout trouvé les personnages très caricaturaux, Angela (la femme de Hassan, le bosniaque musulman) est une sorte de harpie hystérique, totalement insupportable, on se demande d'ailleurs comment il a pu la supporter si longtemps. Hassan quand à lui, s'excuse toujours de tout, semble avoir peur de tout, aucune initiative, aucun élan. Son seul intérêt dans le vie semble être sa voiture. Et Vouko, le serbe, est aussi en tout point tel qu'on l'attend.
En fait, la rencontre entre les deux hommes, en plus d'être artificielle, n'amène pas grand chose je trouve. Et comme je m'intéresse vraiment pas aux voitures, tout ce qui concernait ce personnage essentiel de l'intrigue ne m'a pas accroché. Mais l'auteur a un talent certain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bookycooky
  11 octobre 2014
Intéressant,un Bosniaque tombe sur un Serbe aux États-Unis.Les deux personnages jouent leur dernière carte de façon inattendue.
Commenter  J’apprécie          106
VACHARDTUAPIED
  17 avril 2013
belle découverte, hâte d'en lire d'autres.....
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
tolstoievskitolstoievski   01 juin 2019
La Bosnie n'avait absolument rien à voir avec l'Amérique, tout comme les Bosniaques n'avaient rien à voir avec les Américains. Et ce n'était pas tout, ils n'avaient rien à voir non plus avec les Européens ! C'était un monde à part. À la fois sauvage et docile. Dur et pourtant plus doux que l'oreiller sur lequel on pose sa tête. Cruel mais si tendre que toutes les chansons composées là-bas étaient destinées à faire pleurer. Les Bosniaques s'assoient au bord d'un fleuve — et tous les fleuves bosniaques, excepté celui qui a donné son nom au pays, coulent du nord vers le sud —, chantent tendrement les uns pour les autres, boivent et mangent comme si c'était leur dernier repas, en tâchant de ne pas verser une larme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Miljenko Jergovic (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Miljenko Jergovic
Le vendredi 13 juillet 2018, la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris - www.charybde.fr ) avait la joie de recevoir Emmanuel Ruben pour évoquer les récentes publications de "Le coeur de l'Europe" (éditions La Contre Allée) et de "Terminus Schengen" (éditions le Réalgar), et pour effectuer un parcours au sein de la littérature d'ex-Yougoslavie. Il évoquait Milos Crnjanski, Ivo Andric, Aleksandar Tisma, Danilo Kis, Milorad Pavic et David Albahari, tandis que le librairie Charybde 2 évoquait Faruk Sehic, Miljenko Jergovic et Goran Petrovic.
Ceci est l'enregistrement de la première heure de la rencontre.
+ Lire la suite
>Littératures indo-européennes>Balto-slaves : Bulgare, macédonienne, serbo-croate>Littérature serbo-croate (36)
autres livres classés : ex-yougoslavieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La chambre des officiers, de Marc Dugain

Quel est le nom du personnage principal de l'histoire ?

Alain Fournier
Julien Fournier
Adrien Fournier

10 questions
1471 lecteurs ont répondu
Thème : La chambre des officiers de Marc DugainCréer un quiz sur ce livre