AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782368121757
204 pages
Charleston (22/09/2017)
4.16/5   2580 notes
Résumé :
voici le voyage d'une
survie grâce à la poésie
voici mes larmes, ma sueur et mon sang
de vingt et un ans
voici mon coeur
dans tes mains
voici la blessure
l'amour
la rupture
la guérison

- rupi kaur -

"Le premier livre de Rupi Kaur, lait et miel, est un recueil poétique que toutes les femmes devraient avoir sur leur table de nuit ou la table basse de leur salon. Accompagnés de... >Voir plus
Que lire après Lait et mielVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (388) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 2580 notes
A mi-chemin entre un journal intime et un recueil de poèmes, ce petit roman de Rupi Kaur est découpé en quatre parties : souffrir, aimer, rompre et guérir.

Des courts textes dépourvus de structure, de ponctuation et de majuscules, qui vont à l'essentiel, tout en partageant les sentiments à fleur de peau de la jeune autrice. Utilisant sa plume comme exutoire, Rupi Kaur débute ce petit recueil dans la douleur, bercée par un amour nocif et destructeur, pour terminer reconstruite et plus forte, ouvrant même la porte à un brin d'espoir.

« Mon coeur m'a réveillé la nuit dernière
Il pleurait
Comment puis-je t'aider lui demandais-je
Mon coeur m'a répondu
Ecris ce livre »

Si l'amour, souvent destructeur, est présent tout au long du récit, le thème principal de l'ouvrage est la féminité, belle et fragile, que ces mots d'une grande justesse invitent à respecter, le tout illustré par des petites esquisses réalisées au crayon.

Etant assez hermétique au genre, j'ai néanmoins été énormément séduit par cet ouvrage !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
Commenter  J’apprécie          1452
Journal de l'intime ❤️
Recueil poétique moderne en prose d'une jeune fille sensible, écorchée, à fleur de peau.
Rupi Kaur y consigne son cheminement de la souffrance vers la rédemption, du sentiment de n'être rien à l'affirmation de soi, avec l'écriture comme exutoire.

Ces courts textes présentés en quatre parties : souffrir, aimer, rompre, guérir sont terriblement beaux. Elle se livre corps et âme, avec simplicité et sincérité, et c'est très parlant, on se retrouve dans beaucoup des leçons tirées de son expérience, on partage ses ressentis.
L'auteure est une enfant du silence conditionnée par le climat familial à être mutique et transparente « sortir du ventre de ma mère fut mon premier acte de disparition, apprendre à rapetisser pour une famille qui aime ses filles invisibles fut le second ».
Elle creuse à coup de mots éloquents les contours des sentiments humains (et inhumains) pour les mettre en relief et nous porte avec elle sur la voie de ses déchirures d'enfance (victime d'abus) puis d'amour jusqu'à la résilience avec beaucoup de lyrisme.
Elle décrit de façon très sensible l'amour inconditionnel et destructeur. Les attachements forts mais nocifs, ces « amours » toxiques conséquence bien souvent de la reproduction ou transposition inconsciente de schémas parentaux.

Elle se bat contre ses démons, ses failles et ses émotions déréglées en s'acceptant telle qu'elle est « je n'ai pas été faite avec un feu au creux du ventre pour être éteinte ».
Elle apprend lentement à exister, à s'aimer en composant avec la complexité de sa personnalité « moitié lame moitié soie », son écriture lui ressemble d'ailleurs, parfois douce et caressante, parfois dérangeante et violente.

On est hypnotisé par son lyrisme. La mise en page aérée accompagnée d'esquisses qu'elle a réalisées au crayon ajoute à l'envoûtement et à la pureté du texte.
L'autrice évoque aussi la féminité, le corps de la femme et les indispensables limites à poser, à s'imposer.

C'est très très beau, touchant et universel.
Commenter  J’apprécie          1037
L' amour, la trahison, l'inceste, la séparation... nombreux sont les thèmes évoqués dans ce livre qui fait un bien fou et qui se dévore d'une seule traite.
Ce recueil est un énorme coup de coeur. Rupi Kaur a une plume magnifique.
Lait et miel est une thérapie incroyable ! Elle pose des mots sur tous les maux qui nous empêchent de nous aimer et d'aimer l'autre correctement.
Je ne pensais pas être autant happée par de la poésie. Certains de ses mots semblent tout droit sortis de mon esprit et de mon coeur.
Commenter  J’apprécie          770
En découvrant ce très bel ouvrage, j'ai découvert un grand talent. le talent de dire simplement mais avec conviction et justesse ce que tout le monde devrait entendre. le talent de rendre la souffrance réelle, de rendre l'amour juste et profond, de rendre le sexe aussi magnifique qu'il peut être atroce, de rendre une rupture si conciliante, pour soi. Rupi Kaur réussit à manier les mots avec vigueur et passion, parfois avec brutalité mais aussi parfois avec douceur. Elle a réussit à faire de son oeuvre un tout, qui m'a ému profondément, qui m'a parlé et m'a encouragé alors que parfois cela peut paraître extrêmement sombre à certains passages. Les dessins sont d'une simplicité étonnante mais ils sont représentatifs des textes et des émotions véhiculées. Et en cela, ils sont très beaux.

Ce qui m'a le plus touché dans tous ces textes, c'est cette vision magnifique du corps féminin. le respect que nous lui devons prend tout son sens ici. Sa beauté est telle que c'est un personnage de ces poèmes, et qui fait de la beauté un personnage secondaire qui elle-même prend toute la place qui lui est nécessaire pour se révéler à nous. Tout comme la douleur, l'amour, la joie, la peine, la mutilation intérieure. En fait, les émotions occupent l'espace, l'amour pour soi, pour son corps, pour les autres prend de l'espace. Encore une fois, cette oeuvre est complète.

Mais c'est également une histoire. Un récit, finalement, majestueux. C'est l'histoire de l'amour, l'histoire d'une vie, l'histoire de l'amour qui nous élève pour nous faire tomber de bien trop haut, pour qu'ensuite on s'élève soi-même, avec l'aide de l'amour que l'on se porte. C'est un peu celle des hommes, surtout celle des femmes. C'est celle d'une femme en particulier, qui peut s'élever en porte parole pour toutes les autres, pour leur dignité et leur respect.

Rupi Kaur démontre à quel point on peut aimer, désirer et jouir en tant que féministe. Mais également à quels degrés une femme peut devoir souffrir, hurler et se taire à la fois. Ses textes vont bien au-delà de messages : ce sont de réelles leçons de vie.

LISEZ LE !
Commenter  J’apprécie          521
Pourquoi je l'ai choisi:

Je le voyais beaucoup passé sur le réseau social Instagram, et déclencher de méga coup de coeur…Il est arrivé, ce petit recueil Lait et Miel, avec le bonhomme en rouge, et la magie de Noël a été éclairé d'une poésie sensible, qui a illuminé ma journée…Depuis, je suis cette jeune artiste sur le réseau social qui l'a révélée et qui a rendu possible l'édition et la traduction de ses post inspirés et inspirants…

Ce que j'ai ressenti:

Rupi Kaur est une jeune fille de 21 ans qui nous propose une série de poèmes destructurés, sur fond de noir et blanc. Sa sensibilité à fleur de peau, toute en délicatesse et graphisme artistique vient nous cueillir, gratte où ça fait bien mal, apaise d'une caresse, insuffle une nouvelle étincelle, illumine nos yeux de bienveillance…Une femme qui parle de féminité, qui la fait rejaillir sur toutes ses formes, qui la porte aux nues, qui l'entoure d'une telle douceur que l'on devient toutes des soeurs, fières d'être si femme, si sensible, si résiliente, si extraordinaire…

En quatre parties: Souffrir. Aimer. Rompre. Guérir. Cette jeune poète, nouvelle génération, dévoile, se dévoile et dévoilera sans doute, une artiste aux talents multiples à suivre de près. En mots et en images, elle offre des petites pépites, une nouvelle forme de poésie, des moments bouleversants, des instants magiques, d'atroces blessures, des faits et méfaits révoltants, une envolée féministe, de l'amour tout simplement…

La poésie, on y vient et on y revient, longtemps encore je lirai ses pages car la poésie a ce pouvoir : elle te berce, elle te hante, elle revient te réveiller la nuit, elle t'emporte sur d'autres rivages…J'aimerai bien qu'elle dérive jusqu'à vous, que vous sentiez l'incroyable effet mielleux et lacté de la poésie résolument contemporaine de Rupi Kaur.

Petit Aparté: Je n'ai pas mis volontairement de citations parce que cela ne rendrait pas grâce à son talent, mais je peux partager avec ceux qui possèdent ce recueil, mes pages préférées…P87, 171, 153, 45, 199. Et celles qui m'ont le plus touchée: P140, 179, 109…



Ma note Plaisir de Lecture 9/10
Lien : https://fairystelphique.word..
Commenter  J’apprécie          542

Citations et extraits (545) Voir plus Ajouter une citation
« ce qui me manque le plus c'est la manière dont tu m'aimais. mais ce que j'ignorais c'est que la manière dont tu m'aimais avait beaucoup à voir avec la personne que j'étais. c'était un reflet de tout ce que je te donnais. me revenant. comment n'ai-je pas vu cela. comment. assise là à croire que personne d'autre ne m'aimerait de cette manière. alors que c'était moi qui t'avais appris. alors que c'était moi qui t'avais montré comment remplir. la manière dont j'avais besoin d'être remplie. à quel point j'étais cruelle avec moi-même t'attribuant le mérite de ma chaleur simplement parce que tu l'avais sentie. pensant que c'était toi qui me donnais de la force. de l'esprit. de la beauté. simplement parce que tu les reconnaissais en moi. comme si je n'étais déjà pas tout cela avant de te rencontrer. comme si je ne suis pas restée tout cela après ton départ. »
Commenter  J’apprécie          700
je ne sais pas ce que c'est que vivre une vie équilibrée
quand je suis triste
je ne pleure pas je coule à flots
quand je suis heureuse
je ne souris pas je rayonne
quand je suis en colère
je ne hurle pas je brûle
Commenter  J’apprécie          1542
je veux m'excuser devant toutes les femmes
que j'ai qualifiées de jolies
avant de dire qu'elles étaient intelligentes ou courageuses
je suis désolée d'avoir donné l'impression que
quelque chose d'aussi simple que ce don de la nature
devait être votre plus grande fierté
alors que votre esprit a abattu des montagnes
désormais je dirai des choses comme
vous êtes résilientes ou vous êtes extraordinaires
non parce que je ne pense pas que vous soyez jolies
mais parce que vous êtes tellement plus que ça
Commenter  J’apprécie          470
tu me dis de me taire parce que
mes opinions me rendent moins belle
mais je n'ai pas été faite
avec un feu au creux du ventre
pour être éteinte
je n'ai pas été faite
avec une légèreté sur la langue
pour être facile à avaler
j'ai été faite lourde
moitié lame moitié soie
difficile à oublier
et pas facile à comprendre
Commenter  J’apprécie          580
quand tu es brisée
et qu'il t'a quittée
ne te demande pas
si tu étais
assez
le problème c'est
que tu étais tellement
qu'il n'était pas capable de le porter
Commenter  J’apprécie          1100

Videos de Rupi Kaur (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rupi Kaur
Emma Watson Interviews Rupi Kaur for Our Shared Shelf
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : poésieVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (5164) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1228 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..