AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253178799
Éditeur : Le Livre de Poche (21/05/2014)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Bradley Franklin est un publicitaire au sommet de sa carrière. Il vit à New York avec sa femme Ellen, dans un bel appartement de l'Upper East Side baigné de soleil, et on pourrait dire de lui que c'est un homme accompli.

Mais, ces derniers temps, Brad est fatigué. Il dort mal, fait toujours le même cauchemar qui le réveille en sursaut, se traîne au bureau. Son métier ne le passionne plus vraiment, il en fait le tour, et la relève est déjà arrivée. Et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  05 juin 2014
Je sens que je vais faire plaisir à quelqu'un, n'est-ce pas Lili Galipette ? C'est idiot mais j'ai toujours eu des préjugés sur Stephen King. Face aux billets de notre fan, je me suis dit qu'il fallait quand même que j'y jette un oeil. Et, généralement, j'aime commencer par une nouvelle, genre que j'affectionne particulièrement et qui prouve souvent le talent (ou non) de l'écrivain.

Alors, oui, je dois avouer que j'ai été surprise, dans le bon sens du terme. Il est difficile ici de faire un résumé dans la mesure où le texte est très court (19 pages) mais je vous donne une idée du thème en quelques mots : Bradley Franklin, publicitaire renommé vit à New-York avec sa femme Ellen. Tout pourrait être idyllique pour lui mais le même cauchemar le réveille en sursaut tous les matins. Ce n'est pas le moment car il doit s'occuper de son épouse, tombée malade et alitée.

Ce texte est d'une puissance magistrale et d'une noirceur sans nom ! Je n'ai vu arriver les choses que deux pages avant la fin. En retraçant ainsi la journée de Bradley, Stephen King perd son lecteur dans les méandres du quotidien, du banal. Pourtant, sans que l'on s'en aperçoive, il dissémine des indices qui devraient attirer notre attention. Ce n'est qu'en lisant la fin que l'on se dit "mais oui, évidemment !"

Je suis conquise !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          757
odin062
  13 juillet 2014
Parfait exemple de la nouvelle très courte (20 pages) mais incroyablement puissance « à la dure » a tout à fait sa place dans le recueil « Nuit noire, étoiles mortes » ! Bon ok, cette nouvelle aurait pu trouver sa place dans l'édition broché plutôt que l'édition poche, évitant ainsi de devoir se procurer l'édition numérique.
Mais que ne ferai-je pas pour Stephen King ? Une nouvelle fois, il m'a bluffé. Plus j'avance et plus j'admire son talent d'écriture. Ici, point de fantastique, c'est du brut de brut ! Une histoire d'amour qui nous transporte jusqu'à la chute en enfer. Une journée somme toute banale pour Bradley, ce publicitaire devant combattre la maladie de sa femme, alors que ce n'est qu'une façade…
L'intérêt d'une nouvelle aussi courte est aussi de transporter le lecteur sans trop que ce dernier réfléchisse, se retrouvant rapidement dans la chute vertigineuse. Un essai une nouvelle fois réussi pour le maitre King.
Commenter  J’apprécie          160
basileusa
  15 novembre 2018
Une courte nouvelle simple mais efficace ! La part du psychologique est importante dans cette nouvelle qui se transforme doucement en horreur au fur et à mesure du récit. On devine assez vite la fin mais on essaie de comprendre le personnage ...et on y arriverait presque ^^
J'ai bien envie du coup de me replonger dans ses romans, il a vraiment un don pour nous captiver et nous immerger dans ses histoires.
Commenter  J’apprécie          190
gruz
  19 mars 2015
Cette nouvelle est le bonus de la version poche française du recueil Nuit noire, étoiles mortes, qui propose une cinquième nouvelle inédite datant de 2011.
Un court récit d'une vingtaine de pages, bien mené. Une histoire qui met clairement mal à l'aise, dérangeante, sur les thématiques de l'amour et de la folie.
Vraiment intéressante, à défaut d'être inoubliable comme les quatre autres du recueil.
Elle est disponible individuellement au format numérique.

Lien : https://gruznamur.wordpress...
Commenter  J’apprécie          160
shmileblik
  18 avril 2017
Une nouvelle , tout en douceur malgré son nom. Même si la trame est prévisible, l'enchainement, le rythme et la chute en font une véritable réussite.
Je n'avais pas encore lu de nouvelles de Stephen King...mais je devrais rapidement y remédier tant j'ai passé un délicieux moment.
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   05 juin 2014
Ellen est toujours endormie. L'avantage de se lever tôt, c'est qu'on n'a pas besoin du réveil : je l'éteins. Je vais la laisser dormir encore un peu. Infection des bronches. Elle m'a fait très peur au début, mais maintenant elle va mieux.
Je vais à la salle de bains et inaugure officiellement cette nouvelle journée par un brossage de dents (j'ai lu quelque part que le matin, la bouche est un cimetière à bactéries mais les vieilles habitudes qu'on nous inculque quand on est gosses sont difficiles à perdre). J'allume la douche, bien chaude et bien forte, et me plante dessous.
C'est là que je réfléchis le mieux, et ce matin, je réfléchis à mon rêve. Cinq nuits d'affilée (mais peu importe le nombre) que je le fais. Rien de véritablement horrible n'arrive, mais en un sens, c'est ça le pire. Parce que dans mon rêve, je sais - je sais pertinemment - que quelque chose d'horrible va arriver. Si je le laisse arriver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2014
Pas de lèche avec moi. Premièrement, quand tu vantes un produit, ne montre jamais le flacon.Le logo, oui. Le comprimé, des fois. Ça dépend. Est-ce que tu sais pourquoi Pfizer montre son comprimé de Viagra ? Parce qu'il est bleu. Les consommateurs aiment le bleu. Sa forme aussi est un atout. Les consommateurs ont une réaction très positive à la forme des pilules de Viagra. Mais ils ne veulent JAMAIS voir le flacon entier. Flacon de médocs égale maladie. Pigé ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bgnbgn   28 décembre 2015
Je repousse les couvertures et m'extrais du lit à genoux, comme si j'avais l'inten􀆟on de prier. Au
lieu de quoi, je soulève le cache-sommier et glisse un oeil sous le lit. D'abord, je ne vois qu'une
silhoue􀆩e sombre. Puis la tête de la silhoue􀆩e se tourne vers moi et deux yeux brillants me
regardent. C'est Lady.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2014
La grossesse exerce une forte pression sur le cœur et du fait d'une maladie qui fut très mal soignée dans votre enfance, le vôtre n'est plus aussi résistant. S'il arrivait que vous tombiez enceinte, vous devriez passer les quatre derniers mois de votre grossesse alitée, et quand bien même, l'issue ne serait pas garantie.
Commenter  J’apprécie          20
odin062odin062   13 juillet 2014
Ellen était mon cœur, et tout ce qu’il y a dans mon cœur, je le protège. Personne ne me l’enlève.
Commenter  J’apprécie          81
Videos de Stephen King (139) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen King
Une excellente et drôle discussion entre Stephen King et son fils Joe Hill pour le Porter Square Books au Somerville Theater. Avec des sous titres de Stephen King France, merci à eux.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quiz Stephen King !

Quel est le premier livre de King a avoir été publié ?

Shining
Dead Zone
Carrie
Le dôme

10 questions
1213 lecteurs ont répondu
Thème : Stephen KingCréer un quiz sur ce livre
.. ..