AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754803726
Éditeur : Futuropolis (07/06/2012)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Depuis maintenant 7 jours, 11 heures, 3 minutes et 12
secondes, tous les médias revenaient sans cesse sur ces deux questions : qui a sauvé le monde ? D'où viennent ces oiseaux ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
alouett
  08 juillet 2012
« A Dublin, tous les jours, un homme à l'allure rondouillarde et anodine traverse la ville pour se rendre sur le port et toujours s'installer au bout d'un quai, pour tranquillement déjeuner. Il fait tout pour passer inaperçu. Nul ne sait qui il est, pourtant tout le monde l'épie. Pour les uns, il est muet, pour d'autres, c'est un auteur qui prépare un ouvrage sur la vie des mouettes ou des poissons, voire sur l'origine des espèces » (extrait du synopsis éditeur).
Là, tapis dans le lit de leurs vies ordinaires, Camille, Willie, Kelly, Sam'Body O'FLanagan, Ryan O'Slogan… projettent – sur la silhouette de cet homme-mystère – tous leurs rêves et leurs fantasmes au travers de questions sur l'origine de cet homme ; D'où vient-il ? Où va-t-il ? L'occasion pour nous de les découvrir, de les entendre vivre et de plonger une nouvelle fois dans l'univers magique d'Alain Kokor.
-
Un immense merci à Futuropolis pour cette découverte et mille compliments émerveillés à destination de l'auteur qui toujours parvient à me faire oublier la réalité.
Ce livre est une ode au bonheur. de ces petits bonheurs simples qui font le piment d'une vie, Kokor crée une histoire intrigante, à la croisée entre la réalité et le monde imaginaire. Un monde mi-réaliste, mi-virtuel où réseaux sociaux et sentiments parviennent à faire bon ménage. de pages en pages, nous naviguons parmi les personnages clés de l'histoire, vivons à leurs côtés des moments en apparence anodins de leurs parcours. Petit à petit, le lecteur assemble ces petits bouts d'existence jusqu'à parvenir à créer un ensemble cohérent où chacun devient une pièce maitresse de ce puzzle de 127 pages.
Un décor intemporel permet au lecteur de se déplacer à sa guise dans ce monde, d'y projeter ses propres représentations sur les zones d'ombre laissées graphiquement en chantier : un visage imprécis, une silhouette floue, un building en construction… quelques croquis épars livrés çà et là au lecteur montrent toute la sensibilité d'un individu, quelques strips mettant en scène les délires humoristiques d'un personnage du récit. Cet ensemble, loin de créer de la confusion, incite le lecteur à s'investir pour élucider la clé de l'énigme avant l'heure. Y parviendra-t-il ? Un univers qui se développe dans des teintes marrons-ocre et illustre les petits rituels rassurants d'un quotidien où parfois, un événement imprévisible surgit. Pour Kokor, ces imprévu semblent faire le sel de l'existence puisqu'il leur associe des couleurs vives, cassant régulièrement la morosité apparente de l'album. Durant ces épisodes colorés, on y retrouve les teintes que l'auteur emploie dans des récits comme "Les voyages du Docteur Gulliver" ou "Le commun des mortels".
(...)
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Jumax
  14 juin 2012
Une bande-dessinée comme un rêve, en gris, en vert en rouge, tout en nuances. C'est doux et vaporeux, ça fait du bien un peu de supplément d'âme.
Commenter  J’apprécie          160
IDDBD
  12 juillet 2012
(...)
Dans cet esprit, Kokor écrit une histoire où l'insouciance traverse constamment les planches. Alternant moments de silences contemplatifs, dialogues surréalistes et réflexions sur notre rapport aux autres, Supplément d'âme en devient une sorte de fable universelle qui la rapproche un peu des oeuvres de poètes comme Prévert, Tati ou Sempé. Si l'histoire se passe à Dublin, elle aurait pu se dérouler au Havre, Copenhague, Kyoto ou Johannesburg. Peu importe le lieu car la mise en scène, le côté clownesque des personnages, leur regard amusé sur les événements, le rire, l'esprit, tout est là pour raconter cette belle histoire. Nous n'avons plus qu'à nous laisser porter par un graphisme somptueux. J'ai lu beaucoup d'album de cet auteur et pourtant, j'ai été particulièrement surpris par ses planches. Non seulement, il livre un travail technique varié (classique, figuratifs, croquis) mais il multiplie les lieux (mer, ville, atelier, gratte-ciel, bureau, rue…) tout en créant des atmosphères très disparates par son travail sur la couleur. Depuis Les Voyages du Dr Gulliver, je reste particulièrement amateur de ses bleus. Et justement cette couleur, c'est le ciel et la mer, la liberté, le rêve… Assis face à l'océan, le personnage principal se noie dans l'azur en devenant homme-oiseau (selon Willie) ou homme-poisson (selon Camille) et nous emporte tous, lecteurs et personnages, avec lui.
(...)
Lien : http://www.iddbd.com/2012/07..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BidouilleB
  23 avril 2014
De ces petits hasards qui peuplent le quotidien, Kokor tisse la toile de son histoire. Et de fait, ce qui semblent être des hasards n'en sont pas, ils sont plutôt les fils qui lient les êtres entre eux, sans qu'ils en aient conscience.
Prenez, un inconnu, sa bonhommie et sa ponctualité en font le point d'encrage, le repère ou l'inspiration d'une foule qui l'épie à son insu. Lui qui ne souhaite qu'être tranquille le temps d'une pause déjeuner, n'a pas idée du nombre de personne qu'il réunis autour de lui.
Un boulon dans les rouages de ses habitudes et patatra! C'est la collision entre tous ceux qui dépendent de lui, malgré lui, pour le pire et surtout pour le meilleur....
Voici l'histoire de petits riens, un récit onirique et poétique, que nous offre Kokor. Son trait doux, légèrement flou illustre son propos presque surréaliste avec délicatesse. Dans son dessin et dans son thème, je retrouve Will Eisner. de Dublin à New York, tout deux font s'entrechoquer les âmes...
Amoureux des histoires de hasards qui n'en sont plus, précipitez vous!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
yvantilleuil
  06 septembre 2012
Ce one-shot signé Alain Kokor part d'une idée séduisante : un homme qui provoque une réaction en chaîne sur un réseau social en partageant son rêve récurrent. Cet effet boule de neige qui permet de lier les rêves de chacun, va même réussir à instaurer la paix mondiale et transformer ce personnage anodin en héros.
Ce postulat de base se transforme très vite en balade onirique au coeur de Dublin, qui se nourrit de la magie des rencontres et des moindres détails du quotidien. L'histoire de cet homme qui cherche quotidiennement à s'évader durant la pose de midi en se rendant tous les jours au même endroit, à la même heure et en empruntant le même chemin, se transforme en une promenade rêveuse faites de relations humaines.
Si cette balade à la croisée entre la réalité et le monde imaginaire, ponctuée de rebondissements rocambolesques et de rencontres improbables, invite indéniablement à la rêverie, le début du songe invite surtout le lecteur à se perdre au milieu de scènes sans lien apparent, si ce n'est ce petit supplément d'âme sensé lier tout et chacun. Heureusement, le mystère est assez accrocheur et, au fil des pages, les pièces du puzzle finissent par s'assembler, donnant finalement un sens à l'ensemble.
Visuellement, l'ambiance envoûtante est en parfaite adéquation avec cette intrigue onirique. Si je ne suis pas trop fan des passages « strip » au style plus/trop enfantin, le trait sobre et élégant de Kokor est parvenu à me séduire, ainsi que cette colorisation aux tons pastels qui accompagne avec brio le fond poétique du récit.
Un one-shot surprenant qui invite à la relecture !
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (4)
BDSphere   13 février 2013
L’histoire de Monsieur Tout le Monde, employé anonyme qui se rend chaque midi sur le port pour déjeuner. Sans le savoir, en racontant son rêve sur un réseau social, il déclenche la paix dans le monde. On l’épie, on spécule, on veut savoir qui il est, il intrigue. (...)
Lire la critique sur le site : BDSphere
BoDoi   20 août 2012
De la légèreté, de la grâce, du mystère et de la poésie. Voilà les ingrédients qu’Alain Kokor [...] parvient parfaitement à insuffler à ce Supplément d’âme. D’abord très flou, le récit gagne délicatement en force au fil des pages. Le lecteur navigue à vue, entre rêve et réalité, pour découvrir une jolie histoire d’amour.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Culturebox   12 juin 2012
« Supplément d'âme » porte divinement son nom. Avec une grâce infinie, Kokor dessine une histoire ou plutôt des histoires qui n'en font qu'une.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Sceneario   15 mai 2012
Un très bel album qui doit être doucement feuilleté, histoire de ne rien perdre... Lentement... Ne pas gaspiller ce petit supplément d'âme...
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
alouettalouett   08 juillet 2012
Quand on dit oui à un premier rendez-vous, on bascule aussitôt dans un rythme cardiaque nourri de petites phrases sans construction et de bafouillements charmants et crétins, qui n’ont pour seul but que l’immense plaisir de recaler ce oui dans la conversation en y ajoutant tout le piment d’un prénom nouveau
Commenter  J’apprécie          100
JumaxJumax   14 juin 2012
" Grâce à moi simple employé au sommet d'une tour moderne de la capitale irlandaise, grâce à moi donc depuis 24 heures, 8 minutes et 36 secondes, al planète entière découvrait avec emballement la possibilité d'une vie commune en totale harmonie."
Commenter  J’apprécie          100
alouettalouett   08 juillet 2012
J’ai toujours pensé que les ponts étaient des mains tendues à la poésie. Traverser tous les jours celui-ci m’amenait aux rimes, puis à l’appétit
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Alain Kokor (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Kokor
Second volet du Vidéo-Blog Grif''GRAPHE sur le salon BD de Montargis: 3 interviews-dédicaces de dessinateurs talentueux et polymorphes, qui ont le vent en poupe: -Christian de Metter dont on connait les adaptations de polars très noirs chez Rivages-Casterman : pour l'heure, il abandonne le picturalisme pour faire retour sur le trait : un trait incisif comme à la pointe d'un couteau - l'occasion également de renouveler le genre Western. -Kokor qui rend hommage à Beuville, Morris et Gus Bofa ('Excusez du peu!) : le critique n'a plus rien à faire: l'auteur est entré en osmose avec ses pairs et pourtant en parallèle, il propose la caméra un trait vif et Kokoresque à nul autre pareil -même si on le décrypte mieux...- -Riff Rebs' ou la "Défense et illustration" de l'adaptation littéraire, à condition que cette "re-création" soit l'occasion de propositions visuelles fortes, donc faite avec ses tripes et pas sur injonction éditoriale.Sabre de Bois, frères de la côte, buvons à la santé de Jack London et Pierre Mac Orlan ! Ca bouge, ça s'agite et ça cogite dans la BéDé : Montargis le Festival animé par Arnaud Floc'h le reflète bien !
+ Lire la suite
autres livres classés : sentimentsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3373 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre