AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Hélène Hervieu (Traducteur)
EAN : 9782749941004
445 pages
Michel Lafon (05/11/2020)
3.27/5   65 notes
Résumé :
Quand le danger est partout, on ne peut se fier qu'à son instinct.

Anna Aune, ancien membre des forces spéciales norvégiennes, a accepté d'accompagner le Pr Zakariassen au pôle Nord. Leur mission : observer et décrire les effets du réchauffement climatique sur la banquise.

Le jour de la Toussaint, la nuit arctique est déchirée par la lueur d'une fusée de détresse tirée de la base chinoise voisine d'Isdragen. Anna et Daniel sont les seul... >Voir plus
Que lire après La glaceVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,27

sur 65 notes
5
2 avis
4
14 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
Bienvenue au pôle Nord, monde de glace et d'incertitude, cerné par les vents polaires et les enjeux géopolitiques…

Alertés par une fusée de détresse, Anna Aune et Daniel Zakariassen quittent le lieu de leur expédition scientifique et bravent le mauvais temps pour venir en aide à la base chinoise d'Isdragen. Il se pourrait bien qu'ils arrivent trop tard : des morts partout, ne laissant aucune place au doute. Tous les membres de la base ont été éliminés. Tous ? L'arme du crime a disparu et vu la météo, l'assassin ne peut pas être bien loin. Cernés par le froid et la tempête qui enfle, l'ancienne militaire et le chercheur n'ont d'autre issue que de comprendre ce qui s'est passé. Une enquête hantée par les souvenirs de guerre syrienne d'Anna…

Voilà un huis-clos atypique, verrouillé par la glace et les éléments. Cet enfermement place les personnages (et le récit) sous haute tension. Courts et très rythmés, les chapitres charrient chacun leur lot de cascades, de retournements et de cliffhangers. La perspective est celle d'Anna, beau personnage qui mêle une force hors du commun, une volonté de survivante, de solides valeurs d'entraide et des failles béantes ramenées de Syrie. Avec elle, on navigue entre l'enquête à la recherche d'indices susceptibles de révéler les circonstances des crimes, le thriller – aux prises avec un tueur et à une tempête impitoyables – et le roman d'espionnage, avec en toile de fond, des enjeux sombres liés au changement climatique, à la course aux ressources et à la géopolitique.

Un page-turner glaçant et haletant, à découvrir au chaud sous la couette. Bonne pioche à la Masse critique "Mauvais genres" : merci à l'éditeur et à l'équipe de Babelio !
Lien : http://ileauxtresors.blog/20..
Commenter  J’apprécie          451
Bienvenue au pôle Nord, monde de glace et d'incertitude, cerné par les vents polaires et les enjeux géopolitiques…

Alertés par une fusée de détresse, Anna Aune et Daniel Zakariassen quittent le lieu de leur expédition scientifique et bravent le mauvais temps pour venir en aide à la base chinoise d'Isdragen. Il se pourrait bien qu'ils arrivent trop tard : des morts partout, ne laissant aucune place au doute. Tous les membres de la base ont été éliminés. Tous ? L'arme du crime a disparu et vu la météo, l'assassin ne peut pas être bien loin. Cernés par le froid et la tempête qui enfle, l'ancienne militaire et le chercheur n'ont d'autre issue que de comprendre ce qui s'est passé. Une enquête hantée par les souvenirs de guerre syrienne d'Anna…

Voilà un huis-clos atypique, verrouillé par la glace et les éléments. Cet enfermement place les personnages (et le récit) sous haute tension. Courts et très rythmés, les chapitres charrient chacun leur lot de cascades, de retournements et de cliffhangers. La perspective est celle d'Anna, beau personnage qui mêle une force hors du commun, une volonté de survivante, de solides valeurs d'entraide et des failles béantes ramenées de Syrie. Avec elle, on navigue entre l'enquête à la recherche d'indices susceptibles de révéler les circonstances des crimes, le thriller – aux prises avec un tueur et à une tempête impitoyables – et le roman d'espionnage, avec en toile de fond, des enjeux sombres liés au changement climatique, à la course aux ressources et à la géopolitique.

Un page-turner glaçant et haletant, à découvrir au chaud sous la couette.
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
Commenter  J’apprécie          392
Polar du pôle Nord, des cadavres glacés dans la nuit polaire.

Une expédition norvégienne composée d'un chercheur âgé et une jeune femme, ancienne militaire de forces spéciales. Un signal de détresse les mènera au camp scientifique chinois où ils feront de macabres découvertes. Ils tenteront de comprendre ce qui s'est passé, tout en étant inquiets pour leur propre survie. Des flash-back de la vie d'Anna qui est hantée par les horreurs des « opérations » auxquelles elle a participé et où elle a été blessée.

Un polar qui a le rythme d'un film d'action. Dans un décor tout à fait dépaysant, un scénario plein de rebondissements où on peut aussi bien rencontrer un ours polaire qu'un tueur impitoyable. Peut-être tout n'est-il pas absolument réaliste, mais les pages se tournent sans effort et on ne peut reprocher au roman que d'avoir les défauts de ses qualités.
Commenter  J’apprécie          320
Pôle Nord
L'expédition scientifique montée par Daniel Zakariassen est le but ultime de sa vie : l'homme n'est plus tout jeune et c'est pour lui la dernière occasion de se rendre au Pôle Nord pour y étudier les effets du réchauffement climatique sur les glaces. Daniel est accompagné par Anna Aure, militaire en disponibilité. Les deux norvégiens se connaissent de longue date (Daniel est un ami du père d'Anna) et si l'aventure n'est pas exempte de dangers, elle se déroule au mieux jusqu'à cette nuit où Anna repère une fusée de détresse. Si la région arctique est un immense désert de glace, elle est occupée partiellement par les cinq nations qui l'entourent (la Norvège, le Canada, les Etats-Unis, le Danemark et la Russie –qui tous en revendiquent la propriété- principalement par des peuples autochtones). Il y a même une base chinoise, Isdragen, d'où semble venir le signal de détresse. L'aéroglisseur de Daniel et Anna étant le plus proche du site, ce sont eux qui s'y rendent pour porter secours aux chinois. Mais lorsqu'ils arrivent à Isdragen, ils découvrent un véritable massacre : tout le personnel de la base a trouvé la mort, dans des circonstances violentes (couteau, armes à feu) ou ont gelé sur place en tentant de s'enfuir. Deux survivants (peut-être trois) sont toutefois retrouvés : et Anna en est certaine, l'un d'eux est le meurtrier, avec lequel ils se retrouvent bloqués dans une terrible tempête polaire.
Voilà un thriller haletant, un vrai page-turner dans un décor original.
Au-delà du suspens (garanti jusqu'à la fin), le roman est intéressant par les enjeux géo-politiques qu'il met en avant. Les eaux froides de l'océan arctique regorgent de ressources : sous la banquise il y a du pétrole, du gaz, et encore plus précieux, des terres-rares (il y en a 17, je fais ma savante mais c'est l'un des personnages qui en fait la liste : scandium, yttrium, lanthane, cérium, praséodyme, néodyme, samarium, europium, gadolinium, terbium, dysprosium, holmium, erbium, thulium, ytterbium, lutécium, prométhium) dont les gisements valent des milliards et qui excitent les convoitises… D'ailleurs ce n'est pas pour rien que plusieurs pays (la Russie, le Canada, la Norvège et le Danemark) ont sollicité l'extension de leur plateau continental revendiquant des droits sur et sous les fonds marins… Sans parler de la fonte des glaces susceptible d'ouvrir de nouvelles voies maritimes très importantes pour le commerce mondial et dont la Chine serait la première bénéficiaire.
Les personnages qui peuplent ce huis-clos sont également dignes d'intérêt. Anna, en premier lieu. Cette jeune femme courageuse, ex membre des forces spéciales norvégiennes, est rentrée de Syrie blessée dans sa chair et au plus profond de son âme. Elle va puiser en elle-même la force de résister à la glace, au froid terrible et aux dangers multiples. Un beau personnage féminin dans un univers très masculin.
Enfin, l'arctique est bien le personnage principal du roman : dans la nuit glaciale hivernale au milieu de nulle part, cerné par la banquise où rôdent les ours menacés, où s'ouvrent des crevasses vertigineuses, où chaque pas est un calvaire, le lecteur est totalement immergé dans la tempête polaire.
Un thriller mêlant habilement aventure extrême et espionnage qui vous fera passer un bon moment.
A lire de préférence bien à l'abri, un plaid et une boisson chaude à proximité.
Commenter  J’apprécie          151
Plan ... séquence
Plan ... séquence
J'ai l'impression de regarder un film truffé de publicité, chaque nouveau chapitre (pourtant assez court), commence par un résumé en quelques mots du précédent.
Je suis gênée par cette lecture hachée, moi qui ne pose pas mon livre toutes les minutes pour faire autre chose et qui ne supporte pas les chaînes privées bourrés de publicité laissant le temps à ses spectateurs d'aller vaquer à d'autres occupations.
Petit à petit, page après page ce sentiment s'estompe. On se retrouve pris dans une course poursuite dans un monde inconnu. La glace est le terrain de jeux d'hommes et de femmes dont les motivations sont plutôt complexes et variées.
Parfois la crédibilité des événements est douteuse, on oublie que l'Arctique est une mer de glace entourée de terre, située aux plus hautes latitudes de l'hémisphère nord (1). le passé de Anna Aune s'entremêle avec ses aventures arctiques et nous permet de jouer avec notre corde sensible et nous aide à la trouver finalement sympathique.
Si le lecteur ne recherche pas à améliorer ses connaissances sur la vie en Arctique mais juste à se dépayser et à se faire peur, cette lecture est faite pour lui.


(1)
La glace de mer du pôle Nord est d'environ deux ou trois mètres d'épaisseur, mais il existe des variations considérables, et parfois la circulation des banquises expose la surface maritime. Une récente étude a montré que la moyenne de l'épaisseur de la glace a diminué au cours des dernières années.
En 2008, des scientifiques prédisent que le pôle Nord pourrait devenir libre de glace durant l'été dès 2050.
Comme il n'y a pas de présence humaine permanente au pôle Nord, il n'y a pas d'heure ni de fuseau horaire officiellement attribué à cette région du globe, mais en pratique le pôle comporte tous les fuseaux en un seul point. Étant donné que toutes les lignes de longitude s'y rencontrent, on peut marcher à travers tous les fuseaux horaires en une seconde en tournant autour du pôle. de plus, les heures locales étant à peu près synchronisées sur la position du Soleil à son zénith, cette approximation ne fonctionne pas au pôle Nord, car il est continuellement dans le ciel durant six mois.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Par comparaison avec les ténèbres de la nuit polaire qu’ils avaient traversées, c’était comme s’ils avaient échoué dans un ciel illuminé. Il allait s’avérer que le diable paie la facture d’électricité, lui aussi.
Commenter  J’apprécie          111
Le pôle nord a ce don particulier de révéler le véritable caractère d'une personne. Le froid, le bruit continuel de la glace qui se crevasse de tous les côtés et le sentiment que le sol peut s'ouvrir à tout moment sous ses pieds ôtent une à une les couches du vernis de civilisation des explorateurs jusqu'à ce qu'il ne reste plus que l'homme primitif.
Commenter  J’apprécie          60
Un ours polaire adulte peut courir à plus de trente kilomètres à l’heure sur de courtes distances. Encore plus vite s’il est maigre et affamé. La jeune ourse qui jaillit de l’eau n’avait pas mangé depuis des semaines.

La puissante patte avant faucha la jambe de Zhanhai, arracha au passage le caleçon troué en même temps que des morceaux de peau gelée et jeta le Chinois au sol, où il se mit à tourbillonner. Zhanhai ne sentit ni le froid de la glace ni les cristaux de glace pointus qui lacéraient la peau nue de son visage quand il glissa sur la neige. Le corps avait depuis longtemps fermé les voies d’accès à ce genre d’impressions sensorielles inutiles et dévoreuses d’énergie. Mais les nerfs optiques enregistrèrent la gueule de l’ourse lorsqu’elle s’ouvrit juste devant son visage. Quatre longues canines. Une rangée de petites dents acérées. Une langue rouge foncé. Les pupilles eurent à peine le temps d’envoyer ces impressions visuelles au cerveau avant que l’ourse polaire ne referme ses mâchoires sur la tête de sa victime.
Commenter  J’apprécie          10
Zhanhai ne sentait plus ses jambes. Dans ce froid extrême, le corps devait établir un ordre de priorités. Le sang chaud était récupéré dans les extrémités et la peau pour être acheminé vers le cœur qu’il fallait alimenter à tout prix. Les jambes, quant à elles, s’étaient mises en mode automatique. C’était comme si elles anticipaient les obstacles présents sur le terrain ; elles sautaient par-dessus ou contournaient les blocs de glace que les mouvements de la calotte glaciaire avaient fait remonter à la surface. Elles rétablissaient automatiquement l’équilibre lorsque Zhanhai glissait et manquait de s’étaler à cause de la neige poudreuse qui recouvrait la glace.
Commenter  J’apprécie          10
Tes enfants grandiront très vraisemblablement sans qu’il y ait de glace au pôle Nord. Un fait inédit en trois millions d’années, soupira le professeur tard un soir après avoir publié le premier article sur le blog de l’expédition Fram X.
- Tant mieux, alors, que je n’ai pas l’intention d’avoir d’enfants », avait répondu Anna.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : pôle nordVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Lecteurs (156) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2904 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..