AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2859209093
Éditeur : Le Castor Astral (15/11/2012)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Ancrées à Creil, ville de l'Oise, ces neuf nouvelles mêlent humour déjanté, érotisme et tendresse.
Un jeune écrivain tombe sous le charme d'une septuagénaire sensuelle et coquine. Une danseuse de cabaret se fait confectionner un soutien-gorge en bois afin de séduire un Afghan épris des seins fermes. L'épouse d'un magistrat surmené attend les coups de vent fripons qui soulèveront sa robe légère et découvriront des cuisses qui font rêver les amants potentiels.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Nierika
  10 octobre 2014
Cher lecteur, je vous vois venir. Vous allez d'emblée être rebuté par le thème peu vendeur de Creil. Ami Isarien, je sais que vous vous demandez comment diable quelqu'un a-t-il pu écrire sur cette "8ème ville la plus pauvre de France".
Or Philippe Lacoche a brillamment relevé le défi. Pardonnez mon affiliation partisane, mais j'ai englouti d'une traite ces neuf nouvelles. Sidérantes, grotesques, cinglées, elles ont le mérite de toucher du doigt une réalité universelle, emmitouflée dans un écrin d'humour ou pour citer les mots de l'auteur : "derrière le rire grinçant, le cynisme, l'ironie, se cache une critique de la société ultralibérale et du monde impitoyable de l'entreprise. Ce sont des pochades marxistes, du burlesque rouge*".
"L'enlèvement d'Albert Jacquard" constitue le clou de ce spectacle vivant, mettant en scène Vincent et François, salariés martyrisés (et traumatisés), ronds comme des culs de bouteille qui fomentent un kidnapping, accoudés au bistrot Rue de la République.
"En voilà une idée qu'elle est bonne".
Pourtant, le recueil m'avait d'abord plongé dans la perplexité en débutant par trois nouvelles plus "grivoises" et en s'achevant sur des histoires de "mauvais rêves", dérangeantes - un poil trop.
Je reprocherai quand même à l'auteur de tourner en rond dans les mêmes lieux. Cette "belle ville de Creil", qu'illustrent les quelques clichés paisibles présents dans le recueil (presque par antithèse), et qui à la lecture de l'ouvrage n'a rien de beau aurait mérité une découverte plus poussée ; d'autres mondes fantasques attendent d'être, en quelque sorte sublimés ou relevés, par la plume, tendrement juste, de Philippe Lacoche.

* Interview de Philippe Lacoche, 20 Minutes, 06-12-2012
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MelleFifiMelleFifi   23 juin 2014
Il lui fut encore plus difficile de se retenir lorsqu’ils remontèrent sur la terrasse couverte que Babette et son compagnon avaient transformée en salon. Elle était comblée par la vue magnifique sur l’Oise, « malgré le temps de merde », comme l’avait fait remarquer Pierre, non sans une forme de poésie aussi rugueuse que réaliste. Il avait cessé de pleuvoir ; le ciel était gris souris. D’épais nuages de coton sale caressaient la ville. Les mouettes frôlaient la surface de l’eau.
Sur l’autre rive, elle apercevait Creil. Et elle rêvait. Elle rêvait à une vie douce et culturelle dans cette ville qu’elle imaginait agréable avec cette belle et grosse rivière qui la traversait, avec ses restes historiques, ses monuments. Et elle passait en revue ce qu’elle avait pu lire et voir dans des brochures de l’office de tourisme : le château, reconstruit par Charles V au XIVème siècle, et où Charles VI soigna, dit-on, sa folie. (Ce détail à la fois l’effrayait et la fascinait.) Les vestiges de la collégiale de Saint-Évremond, édifiée au XIIIème siècle près du château. Le musée Gallé-Juillet, au fond de la cour de l’hôtel de ville, belle demeure entourée de jardins à la française. (Une autre histoire l’avait interpellée, voire bouleversée. Berthe et Auguste Gallé, dont le fils unique, Maurice, était tombé à Bouschavesnes, dans la Somme, en 1916, firent don de leur propriété à la ville de Creil afin d’éviter la disparition des souvenirs accumulés dans l’habitation, charge à la commune de lui garder son caractère.) Et ces fameuses maisons souterraines creusées dans la roche : les tufs, recherchées par les familles modestes au XIXe car chaudes en hiver et fraîches l’été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
NierikaNierika   10 octobre 2014
Les directrices des ressources humaines ? Des pétasses en tailleur à la solde de patrons qui, grâce à leur vocabulaire de psychologue de fêtes foraines et leurs cellules de crise qu'elles activent pour un oui pour un non, ne pensent qu'à dégraisser, à vous casser sournoisement le moral, pour vous éjecter sans indemnités. Des hyènes sapées en Agnès B.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Philippe Lacoche (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Lacoche
Mercredi 16 avril, Librairie Martelle à Amiens a eu lieu une lecture d'extraits du livre de Philippe Lacoche : "L'Echarpe Rouge" (Ed. le castor Astral)
autres livres classés : oiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce quiz va faire mal !

Malaire

Relatif au jeu
Relatif à la joue
Relatif à l'épaule
Relatif à la cuisse

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : malCréer un quiz sur ce livre