AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2359052780
Éditeur : Ecriture (11/04/2018)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Un roman publié en 1847, Les Hauts de Hurlevent, fit sa renommée posthume. Emily Brontë n’avait pas trente ans. Elle ne semblait connaître du monde que les landes entourant le presbytère familial, ayant partagé sa vie entre les tâches domestiques et la rédaction de sagas juvéniles avec son frère Branwell et ses sœurs Anne et Charlotte.
Ce livre unique fut longtemps le seul témoignage de son auteur, dont l’existence, croyait-on, n’avait pas connu d’événement m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
analyse
  21 juin 2018
Je remercie les éditions de L'Archipel pour leur confiance et pour cette biographique à laquelle je n'ai malheureusement pas adhéré. Ce roman est plus qu'une biographie sur Emily Brontë, l'auteur nous fait la biographie de toute la famille car il aurait été difficile de faire autrement. Je dois dire que je n'ai pas accroché au style et à la plume de cet auteur , cette lecture fut pour moi longue et laborieuse. J'ai trouvé les chapitres interminables et denses, sans rythme. L'auteur s'attarde trop à décrypter les écrits de ces jeunes artistes alors que moi j'avais envie d'en savoir un peu plus sur eux. Je me suis vraiment ennuyée dans cette lecture, impossible de m'y plonger pourtant j'avais vraiment envie de ressentir et de connaître la courte existence de cet auteur qu'était Emily Brontë. J'ai trouvé le début de ce livre assez désorganisé, mal construit, difficile de rassembler tous les éléments fournis par l'auteur afin de pouvoir les imbriquer les uns dans les autres. Pour écrire ce livre, en plus d'être une fervente admiratrice des soeurs Brontë, Denise le Dantec a fait un travail de recherches et de documentation remarquable ainsi , elle arrive à justifier la partie fiction de sa biographie avec des passages écrit de la main des Brontë ou de leur quelques amis proches. Elle arrive à émettre des comparaisons personnelles avec la vie d'Emily et ses écrits ce que j'ai trouvé intéressant pour comprendre la psychologie du personnage. Bien souvent, Emily se servait de personnages réels sous des identités fictives pour rédiger ses récits. J'ai bien aimé la façon originale dont l'auteur a réussi à intégrer des dialogues entre les protagonistes dans la partie fictive de cette biographie, surtout quand les enfants s'adonnaient à leur jeux d'écriture , ils avaient une imaginations débordante sans avoir une vie trépidante. L'auteur a su démontrer que cette fratrie était hors norme, précoce, et doté d'un don incroyable pour l'écriture: ils étaient de vrais artistes.
Emily est la cinquième de la fratrie Brontë sur six enfants. Fils et filles de pasteur, ils vivent à la campagne au presbytère de Haworth dans un coin assez retiré de l'Angleterre. Dès leur plus tendre enfance, les enfants Brontë vont être confrontés à plusieurs décès notamment à celui de leur mère lorsque Emily a à peine trois ans. L'auteur nous apprend qu'Emily était précoce pour son jeune âge, je dirai même surdouée vu qu'à l'âge de quatre ans elle commençait déjà à rédiger. A l'âge de six ans, Emily et ses grandes soeurs vont être envoyé dans un pensionnat pour filles de pasteur qui se révèlera être un endroit malsain. Les deux ainées vont d'ailleurs y laisser leur vie . MR Brontë va alors faire appel à leur tante maternelle pour éduquer ses filles, tandis que lui s'occupera de son fils, ce qu'elle fera avec dureté sans leur donner l'affection dont elles avaient besoin. Emily aura du mal à se construire se sentant souvent seule et triste. Les jeunes enfants Brontë vont imaginer leur propre jeux d'écriture en composant de nouveaux mondes. Un de jeux de rôle avant l'heure qui développera leurs talents d'écrivains et de poètes . Le décès de leur mère puis de leurs deux soeurs ainées ont fait que les quatre derniers survivants sont toujours resté très proche les uns des autres malgré les querelles et l'éloignement mais cela les a aussi fragilisés dans la construction de leur vie d'adulte. Ils continuaient d'écrire sur leur monde fictif des histoires , des poèmes. Ils développaient ainsi leur talents d'écrivains. Ils ont de ce fait, pu publier leur écrits dans le but d'être un jour reconnu. Emily était une personne simple, elle ne recherchait pas la reconnaissance comme son frère et sa soeur Charlotte. Elle aimait qu'ils se retrouvent en famille au presbytère car cela la rassurait.
Devenu adulte Emily était une jeune femme solitaire et indépendante. Grace à l'analyse des textes de la famille Brontë, l'auteur essai de percer à jour la nature et la psychologie complexe d'Emily qui va préférer vivre au milieu de la nature et des animaux . Emily préféra rester vivre au presbytère , se promener dans les landes avec ses chiens. Les chiens compensaient le manque d'affection qu'il lui avait manqué durant son enfance. C'était une réelle douleur pour elle lorsqu'elle en perdait un. Cette vie lui permettra d'accompagner son frère dans les derniers moments de sa vie, d'aider son père atteint de cécité et surtout d'écrire son seul et unique chef d'oeuvre Les hauts de hurlevents qui ne sera pas reconnu tout de suite en tant que tel. Emily meurt à trente ans de tuberculose.
Cette lecture n'était pas faite pour moi et je m'en excuse auprès des éditions de L'Archipel qui ont eu la gentillesse de m'envoyer ce roman, peut être ais-je eu un manque de concentration, je ne sais pas en tout cas ça n'a pas matché avec moi.
Lien : https://chapitrealire.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
antigoneCH
  21 mai 2018
En matière de lecture, on passe souvent d'un registre à l'autre… Alors, il m'a fallu quelques pages, pour adhérer au parti pris d'écriture de ce livre. Denise le Dantec y raconte la vie d'Emily Brontë oui, mais pas de manière romancée, plutôt à la manière d'une universitaire ayant décidé de décortiquer les textes de l'auteure pour y trouver la substance de la personne qu'elle était, oserais-je dire pour comprendre l'âme de celle qui a écrit Les Hauts de Hurlevent. Ce texte est une réédition, il a déjà été édité en 1995, et ressort cette année avec une magnifique couverture. Et ce texte est absolument passionnant. Je me suis personnellement complètement immergée dedans, à la manière des biographies et recueils de lettres que j'adorais lire à l'université. Ce qui est intéressant ici, c'est la connaissance biographique justement que le lecteur acquiert très vite de cette merveilleuse famille, qui comprend pour le moins au moins deux soeurs célèbres : Charlotte Brontë (Jane Eyre) et Emily Brontë (Les Hauts de Hurlevent). Emily Brontë est la cinquième d'une fratrie de six enfants, cinq filles et un seul garçon. Elle passa presque toute sa vie dans un presbytère à Haworth, dans le Yorkshire, où son père, Patrick Brontë, était pasteur. Très marqués par de nombreux décès, dont la mère des enfants, et leurs deux soeurs aînées, très jeunes les enfants Brontë s'initient à des jeux d'écriture qui ouvrent leur imagination et leur permettent sans doute de guérir de leur peine. Emily partage donc sa vie entre des balades dans les landes qui entourent le presbytère, la rédaction de sagas avec ses soeurs Charlotte et Anne et son frère Branwell, et des tâches domestiques auxquelles elle se soumet sans se plaindre. le lecteur comprend très vite aussi quelle personnalité singulière possède Emily, moins sociable que Charlotte, et pleine d'interrogations, de doutes, de révolte et de culpabilité, peu intéressée par le succès. Au cours de ma lecture, j'ai peut-être eu quelques bémols sur la forme du texte, parfois un peu éthérée, et sur la manière de Denise le Dantec d'entrecouper son récit de dialogues imaginés, qui m'ont quelquefois laissée perplexe. Mais voici sans conteste une très belle manière de faire connaissance avec les soeurs Brontë et leur famille. Je ressors personnellement de cette lecture enchantée d'avoir passé mon week-end en si belle compagnie, d'être un peu retombée avec elle en adolescence et d'avoir assisté grâce à Denise le Dantec à des scènes familiales d'un autre temps où le désir d'écrire prend tant de place.
Lien : https://leslecturesdantigone..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
SuzyBess
  11 juin 2018
Très renseignée, cette biographie m'a intéressée.
Emily Brontë est l'auteure des "Hauts de Hurlevent", roman torturé qui m'a toujours fasciné, et de poèmes que je n'ai pas encore découverts. Arrivée dès son plus jeune âge au presbytère de Haworth, où son père était pasteur, elle y connu très vite le sentiment de perte suite aux décès successifs de sa mère et de ses deux soeurs aînées. Ces absences la marquèrent à jamais. Se réfugiant dans ses pensées, elle apprit à découvrir le monde d'une manière poétique - idées qu'elle retranscrit dans des poèmes - et prit goût à s'évader dans les moors, ces landes de bruyère l'entourant de toutes parts. Les quatre enfants Brontë restant - Branwell, Charlotte, Anne et Emily - s'amusèrent tôt à inventer des histoires, de ces jeux d'enfance naquirent de sublimes oeuvres.
Découvrir ce que fut la courte vie d'Emily Brontë (elle vécut tout juste trente ans), les évènements l'ayant marquée et de quelle manière elle appréhenda l'existence fut un peu long mais instructif. Denise le Dantec détaille avec respect, et met notamment l'accent sur une certaine rivalité établie entre Charlotte et Emily (dont je n'imaginais pas l'ampleur), l'attachement étroit de cette dernière envers sa cadette Anne, tout comme sur l'éducation des enfants de la famille par leur père parfois dépassé et leur tante autoritaire. le contexte politique et religieux de l'époque est également fidèlement rapporté. Bien qu'écrivant dans un style tout à fait classique au genre de la biographie, Denise le Dantec, consciente de l'aspect généralement monotone que peuvent avoir ces textes, propose de temps à autre des dialogues sortis de son imagination et mettant en scène les membres et proches de la famille Brontë; si ces passages n'ont aucune valeur historique, ils n'en sont pas moins agréables et permettent une immersion dans l'univers. Y sont également associés quelques vrais poèmes (sans doute pas assez d'ailleurs, mais c'est un goût personnel) et extraits de lettres des personnes concernées.
Cette biographie a la particularité de nous faire facilement voyager à travers les époques; même si ses quelques 300 pages en paraissent plus, j'ai bien aimé la découverte plus ou moins intime de la vie d'Emily Brontë et le fait de ressentir l'admiration de la biographe envers son égérie.
Lien : http://letoucherdespages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sami33
  12 juillet 2018
Lire les écrits d'un auteur ce n'est pas la même chose que de lire sa biographie, sa vie, l'oeuvre de sa vie.

La famille Brontë a mené une existence assez complexe et difficile, nous le savions déjà et en avions un aperçu dans leurs oeuvres mais le lire, en est une autre.

Denise le Dantec nous parle de la famille Brontë mais aussi de leurs proches : les amis, les connaissances, les personnages historiques qui les ont côtoyés. Il y a beaucoup de dates, et beaucoup de lieux. Autant vous dire que ce livre nous fait nous balader dans le temps et l'espace.

J'ai trouvé ce livre bien rédigé, bien conçu quoi qu'un brin scolaire. J'aurai aimé plus de flexibilité dans les propos de l'auteur parce que l'on assimile les informations d'un coup. Je me suis perdue en cours de lecture, je suis forcée de l'admettre même moi qui ai déjà lu des oeuvres des soeurs Brontë.

L'auteur a fait un véritable de recherche, cela se ressent tout de suite à la lecture, on ressent que rien n'est laissé au hasard, que tout est passé au crible pour nous offrir une biographie au plus près de la réalité.

L'ouvrage évoque leur vie, leur ressenti, pas seulement celui d'Emily et je pense que c'est ce qui a pu desservir ce livre. Pour ma part, l'auteur aurait dû restée concentrée sur Emily car les novices ou même les personnes qui connaissent un peu les Brontë cela peut être difficile à assimiler.

En lisant cette biographie, vous ressentirez toute la passion, tout l'envie, toute l'admiration que ressent l'auteur pour Madame Emily. J'ai beaucoup apprécié connaître cette famille qui regorge de secrets, en tout cas pour moi car finalement, je ne les connaissais pas, juste à travers leurs fabuleux ouvrages. Cet ouvrage est une mine d'informations !

Si vous avez toujours rêvé d'en savoir plus sur la vie d'Emily Brontë et de sa famille, je ne peux que vous conseiller cet ouvrage.

Il y a peu, je vous ai fait découvrir les ouvrages collector paru aux éditions de l'Archipel, j'aurai aimé avoir toute la collection parce que personnellement, je la trouve magnifique 😍😍😍. (cf. photos sur le blog)
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brinvilliers
  10 juillet 2018
Il s'agit de la biographie de la célèbre Emilie Brontë qui nous fait vivre son enfance sans sa mère dans un milieu où elle vit la pauvreté. Ses années de pensionnat seront marquées par la mort de ses deux soeurs. Pour évacuer tous ces événements tragiques, seule l'écriture sera le remède. Et ne dit-on pas que ce sont les êtres blessés qui se révèlent les meilleurs auteurs?
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   30 juin 2018
Au contraire de son père dont le travail précoce, l'exil et les deuils interrompirent les rêveries, Emily se manifesta d'emblée comme un être extrêmement sensible, naturellement portée à pénétrer le mystère du monde.
Si tous les enfants du pasteur ont eu une expérience précoce de la mort, c'est dans la conscience de celle-ci qu' Emily et Anne, les plus jeunes, vécurent leur enfance.
Cette connaissance première et directe est très certainement ce qui distingue Emily Brontë des écrivains qui furent ses contemporains.
Pour Emily, la mort a toujours été familières, sans effort d'imagination ou de conscience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SuzyBessSuzyBess   11 juin 2018
Chez Emily Brontë, avec une mesure égale, se sont toujours conjugués le sentiment inéluctable de la loi du monde et l'aspiration à la liberté. Elle accepte le défi d'une prédestination lointaine, en même temps qu'elle le refuse. Comme son père dans sa jeunesse, elle a besoin de combat, et cet antagonisme est devenu le moteur de son activité littéraire.
Commenter  J’apprécie          00
SuzyBessSuzyBess   11 juin 2018
"Ah ! le voici, il éveille ce soir
Les tendres pensées qui ne veulent pas mourir,
Et les feux de sentiment flambent aussi clairs
Qu'en ces années qui ne sont plus.

Et je peux voir, par ta joue altérée,
Par ton regard qui s'embrase,
Et par le mot à peine prononcé,
Combien follement l'imagination joue..."
Commenter  J’apprécie          00
SuzyBessSuzyBess   11 juin 2018
Pour Emily, la propension au mal et au péché est ce qui fait l'authentique grandeur humaine. Cette conscience du mal explique l'intérêt manifesté par Emily vis-à-vis de tout ce qui revêt les caractères de la passion, y compris de la passion amoureuse.
Commenter  J’apprécie          00
NinaaluNinaalu   03 août 2018
Tout ce que je demande, c’est d’avoir dans la vie comme dans la mort une âme libre.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre