AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Arnaud Le Gouëfflec (Autre)Olivier Supiot (Autre)
EAN : 9782344042885
136 pages
Glénat (12/04/2023)
3.78/5   37 notes
Résumé :
Avant de devenir un cinéaste de renom, Jacques Tati avait un rêve : devenir clown ! Clown, il n’a cessé de l’être en inventant des gags sous ses multiples casquettes : mime, acteur, scénariste, réalisateur… Destiné à reprendre l’entreprise familiale, le jeune Jacques est médiocre à l’école mais a l’œil pour saisir les situations burlesques du quotidien. Ce regard sur le monde, il va le sublimer dans le music-hall dès les années 30. En découvrant Tati sur scène, Cole... >Voir plus
Que lire après Tati et le film sans finVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Club N°53 : BD sélectionnée
------------------------------------

Cette BD m'a donné envie de revoir des films de Tati (ce que j'ai fait !! ;) ).

Aaricia
------------------------------------

Bien raconté par Le Gouëfflec et Supiot s'amusent bien.

Il jongle avec plusieurs techniques picturales.

Ça donne un souffle poétique à l'album.

André
------------------------------------

Une très belle synergie dessin, histoire, scénario...

L'oeuvre de Jacques Tati est replacée au centre.

La rencontre avec un homme méticuleux au service de l'art dans un monde, un lieu dans lequel on doit faire la différence en permanence entre productions culturelle et oeuvres d'art est un excellente redécouverte.

Vincent T.
------------------------------------

Le graphisme colle parfaitement à l'univers poétique de Tati, une très bonne BD qui donne envie de (re)découvrir son oeuvre.

Clément
------------------------------------

Lien : https://mediatheque.lannion...
Commenter  J’apprécie          350
La collection 9 ½ présente des romans graphiques dédiés aux icônes du cinéma, mettant en lumière à la fois des réalisateurs et des acteurs renommés. Cette collection offre des titres intéressants tels que "Jean Gabin, l'homme aux yeux bleus", "Patrick Dewaere, à part ça la vie est belle", "Sweet Jayne Mansfield", "Lino Ventura, et l'oeil de verre", et d'autres....

"Tati et le film sans fin" nous transporte dans l'univers fascinant de Jacques Tati (1907-1982), un acteur, réalisateur et scénariste français qui rêvait de devenir clown. Avec cet album, nous découvrons son histoire, son monde, son parcours, ses succès et ses défis.

Riche en détails, burlesque, empreint de poésie et d'une pointe d'humour, nous avons particulièrement apprécié la première partie de l'album qui explore l'enfance du jeune Jacques, ainsi que les scènes se déroulant sur la plage de Saint-Tropez et le terrain de tennis. Regarder Jacques Tati se mouvoir et les couleurs chaudes qui s'entremêlent avec des nuances de bleu. le graphisme de l'album est également plein de surprises, ce qui contribue à son charme. BEL HOMMAGE.
Lien : https://www.instagram.com/bd..
Commenter  J’apprécie          70
Roman graphique qui racontant le parcours d'un des cinéastes les plus poétiques qui soit a le grand mérite d'adopter le point de vue unique de Tati. On suit le parcours à la façon d'un film de Tati, on vogue de saynete en saynete, suivant le cineaste pas à pas. Son enfance, sa jeunesse, ses premiers pas dans le music hall et l'univers du cinéma, l'inspiration de ses films...
Difficile à résumer, agréable à lire, c'est un réel plaisir de suivre ce personnage loufoque et lunaire. le graphisme est simple et élégant, qui colle parfaitement à l'univers de Tati. Une jolie réussite.
Commenter  J’apprécie          20
La poésie du quotidien

Avec Tati et le film sans fin, Arnaud le Gouëfflec et Olivier Supiot rndent hommage à un maître du septième art et nous entraînent dans la vie et l'univers tendrement poétique et follement burlesque de Jacques Tati, cinéaste du quotidien qui nous invite à regarder différent notre petit monde et nos contemporains.

Porté par un découpage inventif, un dessin souple et délicat et des couleurs évoquant les affiches des films de Tati, l'album brouille les repères et estompe les frontières entre l'oeuvre et l'artiste qui sont, avec le créateur de Monsieur Hulot, indissociables… L'histoire qui nous est contée dans ces pages s'avère particulièrement touchante, faisant naître l'émotion au détour d'une case avec une facilité désarmante, comme si elle s'adressait à la sensibilité même du lecteur…

L'album nous donne clairement envie de se replonger dans l'oeuvre humoristico-poétique de ce réalisateur unique qui a inspiré tant de cinéaste… A lire et à faire lire…
Lien : http://sdimag.fr/index.php?r..
Commenter  J’apprécie          30
Tati: Légende du cinéma français, à la fois acteur, réalisateur, cadreur... Un clown qui a su innover et révolutionner son époque. A travers sa carrière et ses films, cette BD retrace sa vie et l'essor du cinéma français de son époque.
Une biographie en BD aux graphismes burlesques, à l'image de Jaques Tati, un vrai plaisir de lecture!
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (4)
CNLJ
04 janvier 2024
Une biographie singulière, au diapason de l'homme et de son univers.
Lire la critique sur le site : CNLJ
Le dessin élégant et poétique d’Olivier Supiot («Marie Frisson») participe à la réussite d’un album inscrit dans une collection BD dédiée au cinéma.
Lire la critique sur le site : LaTribuneDeGeneve
LigneClaire
21 avril 2023
Jacques Tati est une figure iconique du cinéma français. Pour avoir côtoyé des inconditionnels de l’artiste, Monsieur Hulot à la ville comme à la scène, on sait qu’il était impossible d’émettre quelque doute sur son génie
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Sceneario
12 avril 2023
Avec Tati et le film sans fin, Le Gouefflec et Supiot nous content, avec justesse et émotion, l'homme Jacques Tati au delà de sa légende. Ce roman graphique est empreint de poésie et de bonheurs simples.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
– [Mon père] disait "Le meilleur cadre est celui qu'on en voit pas. C'est le tableau qui est important."
Au cinéma, c'est un peu différent. Le cadre n'est pas autour de l'image… C'est l'image tout simplement. On ne devrait pas cadre au cinéma… mais tableau.
Commenter  J’apprécie          150
- Qu'est-ce que tu veux faire plus tard, Alfred* ?
- Je serai économiste. Et toi ?
- J'aimerais bien être clown.
- Bah... C'est la même chose.
(p. 23)
[ * Alfred Sauvy en personne ! ]
Commenter  J’apprécie          90
– La plupart des gens croient que l'écran panoramique c'est réservé aux superproductions et aux scènes de bataille. Moi, je pense que ça permet au spectateur de mieux apprécier la simple chute d'une épingle dans une grande pièce vide.
Commenter  J’apprécie          40
- Notez, Mademoiselle. Un artiste de music-hall n'a pas des spectacles mais un numéro, un seul, qu'il perfectionne tout au long de sa carrière. (p. 11)
Commenter  J’apprécie          60
Je filme l'humour naturel du monde.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Arnaud Le Gouëfflec (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnaud Le Gouëfflec
*Rediffusion du live du 29 avril 2024 sur la chaîne Twitch de Glénat*
Dans le cadre d'une série de live Twitch autour du Roman Graphique
Au programme de cette vidéo : Musique et BD avec : - Arnaud le Gouëfflec, scénariste de Vivre libre ou mourir - Hervé Bourhis, auteur de Mon Infractus - Franck Marguin, éditeur - Animé par Samuel d'Une Chanson l'addition
Découvrir les BD : - Vivre libre ou mourir : https://www.glenat.com/1000-feuilles/vivre-libre-ou-mourir-9782344055632 - Mon Infractus : https://www.glenat.com/1000-feuilles/mon-infractus-9782344059685
*********************
Nos réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/GlenatBD/ Instagram : https://www.instagram.com/Glenatbd/ Twitter : https://twitter.com/GlenatBD TikTok : https://www.tiktok.com/@glenatbd
+ Lire la suite
autres livres classés : cinemaVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (76) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5295 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}