AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253001416
192 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/03/1973)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 1451 notes)
Résumé :
Au même moment, le brigadier de gendarmerie s’approchait de M. Filleul et lui remettait un morceau de papier froissé, déchiqueté, jauni, qu’il venait de ramasser non loin de l’endroit où l’on avait découvert l’écharpe. M. Filleul l’examina, puis le tendit à Isodore Beautrelet en disant : «Voilà qui ne nous aidera pas beaucoup dans nos recherches.» Isodore tourna et retourna le morceau de papier, couvert de chiffres, de points et de lignes.
Le chef d’œuvre d’A... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (98) Voir plus Ajouter une critique
Ogrimoire
  11 juin 2019
Disons-le d'entrée : j'avais quelque appréhension à relire ce livre. Je craignais la déception. En effet, depuis Arsène Lupin, de l'eau a coulé sous les ponts. Les romans policiers sont devenus des thrillers, les romans de gare des page-turners. Comment avait bien pu vieillir ce roman de mon enfance ?
Eh bien ce qui est très curieux, c'est que j'ai ressenti exactement ce à quoi je pouvais m'attendre : le style est un peu vieilli, mais le personnage d'Arsène Lupin reste éminemment sympathique. Son inventivité hors du commun, sa nonchalance et sa décontraction, parfois mâtinées d'un brin de suffisance et de provocation, demeurent assez irrésistibles, même si on peut lire, entre les lignes, une forme de misogynie qui est sans doute l'élément le plus daté du roman. Et, en effet, les personnages féminins sont assez pâles : mis à part Raymonde de Saint-Véran, les femmes passent beaucoup de temps à se tordre les mains d'angoisse et à chercher l'aide d'un homme… Elles sont donc réduites au rang d'ornement plus ou moins inutile, maternelles ou destinées au mariage.
L'intrigue est d'une imagination folle. Et, sans le savoir, Isidore Beautrelet s'attaque finalement à une énigme historique dont les fondations remontent au moins à la conquête de la Gaule par César.
Bref, une bien agréable lecture, qui donne le sourire. Et, rien que cela, cela en vaut la peine, non ? Alors, si vous n'avez jamais eu l'occasion de pratiquer : pensez à L'Aiguille creuse !
Lien : https://ogrimoire.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          513
Kittiwake
  28 février 2012
Troisième volume de la collection consacrée aux exactions du célèbre gentleman cambrioleur, il n'est pas nécessaire pour la compréhension de l'intrigue d'avoir lu les deux précédents. C'est cependant utile, eut égard aux nombreuses références citées.
La trame est complexe, car le gentleman éprouve un malin plaisir à brouiller les pistes en changeant d'aspect, de nom, ou de stratégie, menant ses ennemis jurés, Ganimard et Herlock Sholmès, ainsi qu'un jeune lycéen talentueux Isidore, qui part sur ses traces, sur de multiples fausses pistes qui sont autant de chausse-trappes, au grand dam de ses poursuivants.

L'enjeu des hostilités est la fortune des rois de France , dont le secret de la cachette est transmis de royauté en empire, et d'empire en gouvernements, depuis Jules césar, sous forme d'un code que bien entendu Arsène Lupin a pu déchiffrer en retrouvant l'ouvrage dans lequel Marie-Antoinette elle-même l'avait dissimulé. Et cette cachette, dont la recherche entraine Isidore en périple de Rennes jusque dans la Creuse , se trouve finalement à Etretat, dans l'Aiguille Creuse, qui a fait le succès d'Arsène Lupin et réciproquement
Riche en rebondissements de toutes sortes (tout à fait habituels quand Lupin prend les rênes), le roman met en scène un personnage intéressant : ce jeune lycéen cité plus haut est particulièrement perspicace et Lupin trouve cette fois un adversaire à son niveau (non que Ganimard ou Herlock Sholmès soient de gros nigauds, mais ils ne jouent pas tout à fait dans la même catégorie que leur ennemi intime). Il suffira bien sûr au célèbre gentleman d'adapter sa stratégie pour avoir le dernier mot, mais avec du fil à retordre
Pourtant Lupin est sacrément malmené au cours de cet épisode : blessé gravement, moribond, presque mis en échec par Isidore. Maurice Leblanc avait-il quelques comptes à régler avec son héros?
Je n'oserais parler d'aventures rocambolesques, au risque de me tromper de héros. Il n'empêche que le lecteur est traité comme les poursuivants d'Arsène Lupin, au point d'en devenir paranoïaque, soupçonnant tout nouveau personnage d'être le cambrioleur protéiforme : et de plus, c'est le plus souvent le cas. Il vaut mieux donc se laisser porter par les péripéties, en lâchant prise, avec rendez vous à la dernière ligne....
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          354
PiertyM
  28 février 2019
Une des aventures les plus aiguilleuses d'Arsène Lupin où la première partie, consacrée à élucider l'affaire du château d'Ambrumésy, laisse ébruiter la mort de Arsene Lupin, occasionnant ainsi la faiblesse ou la fin de son organisation dénommée A. L. N. Pendant que les enquêteurs se réjouissent de cette déduction et de cette prétendue chute de l'homme le plus recherché, Arsène Lupin va préparer des représailles qui agiteront le monde de la police et des médias et qui vont nous conduire à l'énigme de L'aiguille creuse...Entre un Arséne Lupin, un gentlemen cambrioleur aux méthodes malicieusement bâties, un M. Filleul, le juge d'instruction, un fin curieux qui ne lâche rien même quand il ne comprend rien et un Isidore Beautrelet, un étudiant de dix-sept ans sachant incarné l'esprit perspicace de Sherlock , on ne va pas seulement à la course des énigmes pour décrypter les mystères de l'affaire de L'aiguille creuse mais on assiste également à une guerre des intelligences! Une course à la fois éffrenée et allechante que nous offre Maurice Leblanc avec ce livre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
Moglug
  24 octobre 2015
Le premier point qu'il me semble nécessaire de relever est l'extrême densité de ce court ouvrage, en quelques deux cent pages, j'ai eu le sentiment d'en parcourir le double. Mon temps de lecture était considérablement ralenti, non par manque d'intérêt – bien au contraire – mais pas la multitude de détails décisifs dans le déroulement du récit. La logique déployée par le jeune Isidore Bautrelet, et par l'auteur lui-même, pour aboutir aux conclusions de chaque revirement est admirable de précision. Les matheux.ses parmi vous s'en régaleront ! Si tant est qu'il y en ait quelques-un.es sur la blogosphère littéraire.
Parcourir la France sur les traces d'Arsène Lupin aura été pour moi un véritable délice. Si j'espérais bien retrouver les falaises étretataises et revivre un tant soit peu les douceurs estivales, en revanche, je ne m'attendais pas à ce qu'Arsène Lupin vienne se réfugier dans ma région natale, berrichonne, ni à voir défiler sous mes yeux les noms d'improbables villages que je pensais connus de moi seule et éventuellemen de quelques riverains. Quelle agréable suprise ! Maurice Leblanc maitrise sans conteste la géographie des campagnes françaises dans ses moindres recoins ! Voilà un livre que je recommanderai volontiers à toute la famille, ne serait-ce que pour déambuler en littérature entre Cuzion et Eguzon, Issoudun et Châteauroux, et pour le plaisir évidemment de percer le mystère de l'étrange aiguille creuse dans toute sa profondeur historique – rois de France et Révolution, Romains et ducs normands sont également au programme…
Lien : https://synchroniciteetseren..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
Malivriotheque
  02 août 2015
Quelle agitation au château d'Ambrumésy ! Une intrusion a eu lieu et Raymonde a tiré sur l'un des cambrioleurs. Mais pas trace de celui-ci, pourtant bel et bien touché. Tout comme rien n'a finalement été volé. Mais que s'est-il donc passé ? Isidore Beautrelet, jeune rhétoricien se trouvant sur place, annonce fièrement que le coup ne peut que venir d'Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur inattrapable (allez, je néologise, parce qu'il le vaut bien !)...
Coup de coeur de mon année de troisième, emmenée d'une main de maître par mon professeur de français qui savait déjà, à l'époque et sans que nous le sachions vraiment, sortir des sentiers battus des programmes de l'Education Nationale.
Arsène Lupin, ce personnage vibrant, attachant, sidérant ! Et une énigme entraînante, jusqu'au bout, sans fioritures, l'auteur ne s'embêtant pas à divaguer/digresser sur des centaines de pages inutiles comme il est de bon goût de le faire dans la littérature aujourd'hui. Une enquête droit au but, avec bien évidemment de nombreux rebondissements et un lecteur autant induit en erreur que le pauvre novice Beautrelet !
Un récit fortement bien mené, un intérêt gardé à vif tout au long de ces deux-cents pages... Que demander de plus ? Comme des recettes de grand-mère, les bons vieux classiques ne nous déçoivent jamais !
Lien : http://livriotheque.free.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          344

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
MoglugMoglug   24 octobre 2015
Raymonde prêta l’oreille. De nouveau et par deux fois le bruit se fit entendre, assez net pour qu’on pût le détacher de tous les bruits confus qui formaient le grand silence nocture, mais si faible qu’elle n’aurait su dire s’il était proche ou lointain, s’il se produisait entre les murs du vaste château, ou dehors, parmis les retraites ténébreuses du parc.

Doucement, elle se leva. Sa fenêtre était entrouverte, elle en écarta les battants. La clarté de la lune reposait sur un calme paysage de pelouses et de bosquets où les ruines éparses de l’ancienne abbaye se découpaient en silhouettes tragiques, colonnes tronquées, ogives incomplètes, ébauches de portiques et lambeaux d’arcs-boutants. Un peu d’air flottait à la surface des choses, glissant à travers les rameaux nus et immobiles des arbres, mais agitant les petites feuilles naissantes des massifs ;

Et soudain, le même bruit… C’était vers sa gauche et au-dessous de l’étage qu’elle habitait , par conséquent dans les salons qui occupaient l’aile occidentale du château.

Bien que vaillante et forte, la jeune fille sentit l’angoisse de la peur. Elle passa ses vêtements de nuit et prit les allumettes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
KittiwakeKittiwake   28 février 2012
L'horizon s'empourprait de tous les feux du soleil disparu, et de longs nuages embrasés, immobiles dans le ciel, formaient des paysages magnifiques, des lagunes irréelles, des plaines en flamme, des forêts d'or, des lacs de sang, toute une fantasmagorie ardente et paisible.
Commenter  J’apprécie          250
sarasvatisarasvati   23 septembre 2010
p.85/Parlait-il sérieusement ? J'avoue que j'étais fort dérouté. La lutte entre ces deux hommes commençait d'une façon à laquelle je ne comprenais rien. Moi qui avais assisté à la première rencontre entre Lupin et Sholmès, dans le café de la gare du Nord, je ne pouvais m'empêcher de me rappeler l'allure hautaine des deux combattants, le choc effrayant de leur orgueil sous la politesse de leurs manières, les rudes coups qu'ils se portaient, leurs feintes, leur arrogance.
Ici, rien de pareil. Lupin, lui, n'avait pas changé. Même tactique et même affabilité narquoise. Mais à quel étrange adversaire il se heurtait! Etait-ce même un adversaire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
araucariaaraucaria   15 mars 2014
- Mais le corps?
- Le corps n'a pas été retrouvé, ce qui d'ailleurs ne saurait nous surprendre outre mesure. La piste suivie m'a conduit, en effet, jusqu'à l'église de Varengeville, à l'ancien cimetière suspendu au sommet de la falaise. Là, c'est le précipice... un gouffre de plus de cent mètres. Et, en bas, les rochers, la mer. Dans un jour ou deux, une marée plus forte ramènera le corps sur la grève.
- Evidemment, tout cela est fort simple.
- Oui, tout cela est fort simple et ne m'embarrasse pas. Lupin est mort, ses complices l'ont appris et pour se venger, ainsi qu'ils l'avaient écrit, ils ont assassiné Melle de Saint-Véran (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
manu_dehmanu_deh   11 novembre 2015
Au cours de sa lutte contre Lupin, Beautrelet avait connu bien des surprises, et il s'attendait encore, à l'heure du dénouement, à passer par bien d'autres émotions, mais le choc cette fois fut imprévu. Ce n'était pas de l'étonnement, mais de la stupeur, de l'épouvante.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Maurice Leblanc (48) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Leblanc
Rencontre avec Nicolas Sorel de la compagnie Amavada, à l'origine du projet Belle époque ! Ce projet nous replonge dans l'oeuvre de trois auteurs normands 1900 : Gustave Lerouge, Maurice Leblanc et Gaston Leroux.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'aiguille creuse,après le mystère,les questions !

Qui est l'enquêteur principal de cette mission ?

Nestor Beautrelet
Nestor Baudrelait
Isidor Beautrelet
Castor Beaureflet

5 questions
64 lecteurs ont répondu
Thème : L'aiguille creuse de Maurice LeblancCréer un quiz sur ce livre

.. ..