AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

William Olivier Desmond (Traducteur)
EAN : 9782020340410
319 pages
Éditeur : Seuil (01/04/2005)
3.55/5   143 notes
Résumé :
Venise en hiver. Brett Lynch, archéologue de renommée internationale, est de retour dans la cité lagunaire. Elle vient s'expliquer avec le dottor Semenzato avec qui elle a organisé une exposition de céramiques chinoises. Brett le soupçonne d'avoir remplacé trois pièces par des faux. À la veille de leur rencontre, elle est victime d'une agression. Quand elle sort de l'hôpital, Semenzato est assassiné. Le commissaire Guido Brunetti est chargé de l'affaire. Bravant les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,55

sur 143 notes
5
2 avis
4
11 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

LePamplemousse
  11 avril 2017
Venise est une ville où l'art est partout, dans ses bâtiments somptueux, dans ses ruelles, dans ses musées, dans ses galeries d'art, et même chez de nombreux particuliers, amateurs de tableaux, de sculptures, de céramiques et d'objets décoratifs provenant de tous les coins du monde.
Dans cette enquête, le commissaire Brunetti va être amené à découvrir les dessous cachés des oeuvres d'art, il va pénétrer un monde où les contrefaçons côtoient des objets antiques, où la valeur des objets se mesure à leur rareté, et où la passion et l'obsession des collectionneurs peuvent les pousser à entrer de plein pied dans l'illégalité et la violence pour assouvir leurs envies.
Tout commence avec l'agression d'une archéologue, une jeune femme spécialiste des céramiques chinoises, et dans la foulée, un directeur de musée est assassiné.
L'enquête se déroule durant la fin de l'hiver, à un moment où les eaux montent et inondent Venise durant quelques jours cauchemardesques.
Les romans policiers de Donna Leon nous immergent totalement dans la ville de Venise, dans les habitudes des natifs de cette ville mythique, dans une ambiance particulière où la lenteur et la douceur de vivre font totalement partie du mode de vie.
Chacun prend le temps de savourer un café au soleil quand le temps le permet, les policiers rentrent manger chez eux le midi et quittent leur travail le soir à un horaire raisonnable, rien à voir avec les enquêtes policières américaines dans lesquelles les protagonistes sacrifient toute vie privée jusqu'à la résolution du crime.
Les intrigues sont bien ficelées mais sont relativement simples à dénouer.
Le personnage de Brunetti n'est pas très développé, mais cela ne nuit pas à l'intrigue ni au charme de cette série qui se lit très facilement et avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
adtraviata
  25 juin 2021
Brett Lynch, spécialiste des céramiques chinoises, est sévèrement passée à tabac dans son appartement de Venise. On la menace de pire encore si elle rend visite à Semenzato, le directeur du musée du Palais des doges où a eu lieu une immense exposition consacrée aux céramiques chinoises anciennes un an auparavant. Même si ce n'est pas de sa compétence, Brunetti s'intéresse déjà à l'agression dont a été victime Brett, à la fois par amitié et parce que le maire de Venise a sommé le vice-questeur Patta de tout faire pour cette bienfaitrice de la ville. C'est ainsi qu'il apprend que certaines des pièces de l'expo retournées en Chine étaient des faux et que l'assistante de Brett à Xi'an est morte dans un bizarre accident sur le chantier de fouilles. Brett se sent totalement responsable, à la fois parce que sa carrière est menacée et parce qu'en réalité, elle a délégué le retour des céramiques pour passer plus de temps avec sa compagne, la soprano Flavia Petrelli. Et voilà que le directeur du musée est retrouvé assassiné, conduisant Brunetti dans le monde des collectionneurs et des antiquaires plus que mordus d'oeuvres d'art.
J'ai apprécié cette enquête pour plusieurs raisons : le monde de l'art, le monde très pointu des spécialistes des céramiques chinoises, la fabrication des faux, les coups tordus auxquels sont prêts les collectionneurs, tout le contexte était intéressant et évoquait une fois de plus les petits ou grands arrangements avec la loi typiques de certains Italiens en général, de certains Vénitiens en particulier. L'amitié de Brunetti pour Brett Lynch, la relation complexe que Brett et la diva Flavia entretiennent constituaient de bons ressorts psychologiques. Evidemment, au bureau, Patta est égal à lui-même et la signorina Ellettra déploie ses talents « cachés » pour aider Brunetti dans son enquête (j'adore comme il cache bien son ébahissement derrière ses bonnes manières). Quant à Venise, nous la découvrons en hiver, sous une pluie battante et le phénomène de l'acqua alta donne un final palpitant et même angoissant à cette enquête rondement menée.
Lien : https://desmotsetdesnotes.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
zezette3217
  25 septembre 2020
Les romans policiers de Donna Leon nous immergent totalement dans la ville de Venise, dans les habitudes des natifs de cette ville mythique, dans une ambiance particulière où la lenteur et la douceur de vivre font totalement partie du mode de vie.
Chacun prend le temps de savourer un café au soleil quand le temps le permet, les policiers rentrent manger chez eux le midi et quittent leur travail le soir à un horaire raisonnable, rien à voir avec les enquêtes policières américaines dans lesquelles les protagonistes sacrifient toute vie privée jusqu'à la résolution du crime.
Les intrigues sont bien ficelées mais sont relativement simples à dénouer.
Le personnage de Brunetti n'est pas très développé, mais cela ne nuit pas à l'intrigue ni au charme de cette série qui se lit très facilement et avec plaisir.
si c'est une découverte pour vous je vous le conseil
une petit visite dans venise :O) tres bonne lecture
Commenter  J’apprécie          150
Taraxacum
  26 mai 2012
Donna Leon est l'auteur ayant donné naissance au Commissaire Brunetti, amoureux de Venise doté d'un chef plus porté sur la politique que sur la justice, et qui connaît comme personne Venise et ses passions. Quant une archéologue spécialiste des céramiques chinoises est agressé, il flaire l'embrouille avec raison et mène l'enquête dans une citée hivernale envahie par les eaux et la mafia du sud qui cherche à blanchir son argent dans le trafic d'art. C'est très plaisant à lire, bien orchestré, mais pour le cinquième de la série de Brunetti, il n'y a plus de surprise vraiment : on retrouve ceci dit avec bonheur les mêmes ingrédients, Venise et ses canaux, Brunetti et sa famille, et les rouages d'un bon polar.
Commenter  J’apprécie          100
aaahhh
  25 janvier 2013
Venise sous la pluie... Une archéologue agressée et un directeur de musée assassiné... Malgré l'acqua alta qui rend les déplacements difficile dans la sérénissime Venise, l'inspecteur Brunetti va devoir mener l'enquête, car dans les méandres du monde de l'art, il se trame quelque chose d'au moins aussi trouble que les eaux de la belle cité des Doges...
Un bon petit polar, agréable à lire en grande partie garce aux allusions à la vie privée de l'inspecteur Brunetti qui rendent le roman familier et personnel, mais aussi grâce à une jolie petite intrigue policière qui, même si à mon gout elle n'égale pas les meilleurs du genre, entre quand-même sans équivoque dans la cours des grands...
Une agréable lecture que je peux recommander, même si pour ma part, je m'en tiendrai là, n'ayant pas été assez charmée pour vouloir approfondir ma connaissance des Donna Leon...
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
myrtille67myrtille67   15 juillet 2012
Le commissaire envisagea un instant de lui faire remarquer que tout le monde, en Italie, pouvait présenter des reçus pour n'importe quoi, et que toutes ces factures ne prouvaient strictement rien, qu'elles n'étaient que des preuves falsifiées ayant pour fonction de tromper le fisc. Cependant personne ne prend la peine d'expliquer que lorsqu'il pleut, les gouttes tombent du ciel vers la terre, ou que c'est au printemps que les arbres fleurissent. De la même manière, on n'avait pas à souligner l'existence de l'évasion fiscale, en particulier pas devant un antiquaire et encore moins devant un antiquaire napolitain. P.174
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GrouchoGroucho   06 avril 2015
Non seulement la signorina avait réussi à obtenir les copies des relevés bancaires de La Capra, mais elle s'était arrangée pour fournir aussi des relevés de cartes bancaires aussi complets que ceux concernant Semenzato. Parfaitement conscient du temps qu'il aurait fallu pour se procurer ces informations par la voie officielle, Brunetti dut se résoudre à reconnaître qu'elle avait procédé de manière non officielle, ce qui voulait probablement dire illégale. Cela admis, il poursuivit sa lecture.
.../...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Olivier74Olivier74   24 août 2020
Un coup d’œil à la carte d’Italie suffisait à comprendre combien ses frontières était perméables. Des milliers de kilomètres de côtes, truffées de baies abritées, de criques discrètes, d’estuaires... ou, pour ceux qui étaient bien organisés ou qui disposaient des bonnes relations, il y avait les ports et les aéroports, par lesquels on pouvait faire transiter n’importe quoi sans beaucoup de risques. Les gardiens de musée n’étaient pas les seuls à être mal payés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
myrtille67myrtille67   15 juillet 2012
Une rumeur persistante voulait en effet que les Allemands considèrent la loi comme un ensemble de dispositions auxquelles on doit se soumettre, contrairement aux Italiens, qui estiment que l'on doit tout d'abord les étudier pour mieux y échapper ensuite. P.236
Commenter  J’apprécie          70
78787510217878751021   29 janvier 2015
(entre Paola et Brunetti)

Il reprit la bouteille de grappa. "J'ai l'impression qu'il est de plus en plus difficile de faire la différence, observa-t-il.
- Entre quoi et quoi ?
- Entre ce qui est mal et ce qui est criminel.
- Qu'est-ce qui te le fait penser, Guido ?
- Je ne sais pas très bien? Peut-être, comme je viens de te le dire, le fait que nous ne croyons plus aux anciennes valeurs, et que nous n'en avons pas trouvé de nouvelles ou d'autres pour les remplacer.
Elle hocha la tête, méditant là-dessus.
"Et on a rejeté toutes les règles anciennes, poursuivit-il. Depuis cinquante ans, depuis la fin de la guerre, tout a été mis à bas. Par le gouvernement, par l'Eglise, par les partis politiques, par l'industrie et l'économie, par les militaires.
- Et par la police ?
- Oui, répondit-il sans la moindre hésitation, aussi par la police.
- Tu ne veux tout de même pas la quitter ?"
Il haussa les épaules et se resservit un peu de grappa. Elle attendit. "Il faut bien que quelqu'un essaie", dit-il finalement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Donna Leon (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Donna Leon
Donna Leon se dévoile en répondant, avec humour et sincérité, au questionnaire de Proust.
autres livres classés : veniseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La Venise de Donna Leon

Le premier roman paru en France (1992) "Mort à la Fenice" est un roman à clef. Qui se cache derrière le chef d'orchestre très médiatique assassiné ?

Wilhelm Furtwängler
Antonio Toscanini
Herbert von Karajan
Agostino Steffani

13 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : Donna LeonCréer un quiz sur ce livre