AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2706711272
Éditeur : Salvator (27/06/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Que peuvent avoir en commun les trois héros campés par ce roman ? Un adolescent en crise, Simon, renvoyé de son lycée, Diane une jeune vendeuse en librairie, très impliquée dans sa foi et Sébastien, 35 ans professeur d’université à Florence en quête de sa propre identité ?
C’est l’histoire d’une solidarité, d’une communion dans la recherche du Salut. Dans le tourbillon de leurs interrogations existentielles, ces héros cherchent à démêler l’écheveau de leurs ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Fourvin
  07 juillet 2014
Voici un roman qui sous une facture apparemment assez classique prend le contrepied de plusieurs constituants standard de la littérature française actuelle.
L'histoire est organisée autour de trois Français à Florence, un professeur athée et homosexuel, un adolescent tendance manga et une femme. L'écriture travaille leurs vécus, tous les trois ayant traversé des épreuves, ainsi que leurs psychologies, résolument abordées dans leur relation à la spiritualité, qui plus est catholique. Cet éclairage "de l'intérieur" est l'occasion de renouer avec un environnement que la littérature a évacué avec la sécularisation de la société française des dernières décennies. Chacun y répondra et y réagira en fonction de sa culture, de son histoire, de ses repères en la matière, mais la plongée dans l'intimité psychologique des personnages, leurs certitudes et leurs interrogations apporte un éclairage neuf sur la foi et la façon de la questionner et de la vivre.
Autre intérêt du livre : sa capacité à effleurer le fantastique à hauteur du ressenti et d'arriver à l'intégrer au quotidien des personnages, sans artifice, sans excès, sans réponse tangible. Dans cet univers baigné de foi, le fantastique en est un genre de contrepoint, en tant qu'autre perception de l'inexplicable.
Parallèlement à tout cela, le roman est aussi une célébration de la vie dans ses aspects les plus perceptibles : la culture et l'histoire, la musique, les amours, la gastronomie, l'importance des amis, ... Mais tous ces éléments participent à une construction convergeant vers ce qui relève d'une révélation (autre nom du dernier livre de la Bible), et rejoignant les textes d'inspiration profondément métaphysique et religieuse qui ponctuent le roman, écrit par un prêtre.
Au final, je suis très reconnaissant à Masse Critique et aux Editions Salvator d'avoir pu découvrir ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MRL
  30 juin 2014
Sébastien, 35 ans, français expatrié en Italie, est professeur de lettres à l'université de Florence, depuis un peu plus de cinq ans. Lui qui est complètement athée, décide sur un coup de tête de se rendre à la messe de la Saint-Sylvestre avant de se rendre chez ses meilleurs amis pour réveilloner. Pendant la cérémonie, il assiste à un incident qui l'ébranle totalement : la mort du Prêtre- Maetro Vittorio Alfani, le maitre de chapelle du duomo, qui s'effondre pendant qu'il dirige somptueusement les choeurs dans la cathédrale.
Diane, son amie d'enfance, est libraire et vit toujours en France. Elle aide
Simon, le fils d'une amie, un adolescent de 17 ans en pleine crise existentielle, complètement accro aux mangas et à son carnet maléfique.
Tous les trois sont fortement éprouvés par la vie ! Sébastien, quitté par son ami Alessandro ne trouve plus goût à rien ! Il avait tant d'amour pour lui et ne supporte plus ses amours passagères depuis.
Diane a perdu l'amour de sa vie qui est décédé. Simon, l'adolescent rebelle cherche à s'autodétruire et reffuse toute communication avec ses parents. il vit dans son monde, entre ses mangas, sa musique, ses codes vestimentaires et son ordinateur.
Tout ce petit monde va se retrouver à Florence, lorsque Diane débarque chez Sébastien accompagné de Simon pour les vacances, pendant la semaine sainte.
Un quatrième être se joint bientôt à nos trois amis, le fantôme du Maestro ou encore son âme.
Nous déambulons au grés du récit dans une Florence chargée d'histoire, au beau milieu des : campanile, Duomo ,cathédrales et basiliques diverses, Nous entendons chanter l'italie à travers les plats et les vins , dans les noms des monuments et des hommes et découvrons l'incontournable Dante Alighieri et sa divine comédie. Car chacun de nos quatre compères va vivre tout au long du récit, un véritable voyage initiatique, l'amenant à mieux comprendre le chemin décrit par Dante : cette montée de l'Enfer vers le Purgatoire et qui sait ? vers le Paradis !
Au rythme des épreuves amenées par la vie, l' être va se purifier, devenir plus fort, se dépasser petit à petit, pour finalement se transcender peu à peu, s'il accepte de se laisser pénétrer par la seule force véritable qui existe : l'Amour.
Il y a dans ce livre des phrases belles et pures, belles et vraies !
Nous avons là un livre d'atmosphère, écrit dans un style fluide qui se lit très facilement et rapidement aussi.
Un livre qui nous amène à réfléchir sur de nombreuses questions existentielles et métaphysiques, bien qu'un peu trop chargé religieusement à mon goùt !
J'ai passé cependant un agréable moment en sa compagnie et me suis totalement déconnectée aussi. Pas si mal somme toute !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pascalou07k
  25 juillet 2014
Voici un livre profondément "humain", un livre qui fait du bien à l'âme et au coeur.
A travers le parcours de ses 3 principaux personnages si attachants : Diane, Sébastien et Simon ; l'auteur un prêtre nous parle de la vie tout simplement.,
Par sa beauté et son mystère, la ville de Florence 4ème personnage de ce roman, accente les émotions éprouvés à la lecture des thèmes abordés.
Ce livre est un hymne à la vie, on y "voit les personnages, ils sont nous, on les "vit". Leur "Renaissance" est la nôtre. Il nous rappelle que l'Amour est "tout";
partout et pour toujours.
"Laisses le vent gonfler tes voiles" a écrit l'écrivain Thierry Leroy....
Laissez vous donc porter par ce récit qu'il faut découvrir sans préjugés.
Commenter  J’apprécie          10
aurere007
  30 juin 2014
MASSE CRITIQUE
Nous retrouvons dans ce roman trois amis dont la vie n'a pas fait de cadeau. Sébastien, professeur d'université qui n'a plus goût à rien depuis le départ de son ami, Simon l'ado têtu et Diane qui a perdu un être cher. Ces 3 protagonistes vont se retrouver dans la ville de Florence et réapprendre l'amour, la vie, la confiance.
Au gré des pages et de l'histoire nous sommes plongés dans un parfum d'Italie qui par moment en devient un peu trop enivrant à mon goût. Il faut ajouter également des descriptions beaucoup trop longues qui par moment empêchaient une fluidité au niveau de la lecture.
Néanmoins, l'histoire reste agréable à lire et nous transporte loin, là-bas, dans le Sud.
Commenter  J’apprécie          10
Manobia
  23 juillet 2014
A mi chemin entre Gide et Werber, un roman initiatique passionnant dont l'un des principaux personnages n'est autre que Florence, la cité toscane.
Commenter  J’apprécie          01
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MRLMRL   07 juillet 2014
Renato leur ouvre la porte d'un appartement ducal fermé au public... Les fenêtres sont masquées par d'épais rideaux, les fresques murales quelque peu défraîchies, et les marqueteries du parquet, jolies, mais poussiéreuses...Simon est pensif. Comme Diane lui demande ce qu'il a, il répond comme s'il se parlait à lui même :
_C'est trop ! Cette forteresse, elle a un visage qui te repousse, mais son coeur te sourit. C'est un coeur triste comme cet endroit plein de poussière, mais il sourit quand même....
Moi quand je regarde une maison, c'est comme un visage. Ses murs sont sa peau, sa porte est une bouche et ses fenêtres sont ses yeux. Et je la laisse parler de ce qu'il y a en elle... Pour ce palais je me suis trompé. Sa figure est rugueuse, elle est dure, elle ne souhaite pas la bienvenue ; mais dedans c'est beau, c'est acceuillant. Ici c'est poussiéreux, abîmé, mais c'est beau comme la nostalgie...
_Oui, certifie Rénato, les palazzi toscans cachent leur beauté sous des dehors austères...
_ Je suis sûr que les maisons ont une âme et un coeur bien à elles, dit Simon avec conviction. On les arrange, mais elles ont une vie bien à elles, avec leurs souvenirs, bons et mauvais. Cette forteresse, elle a le coeur souriant, mais elle a beaucoup souffert à cause des hommes.
Le sourire de Sébastien se fige en une expression hébétée tandis que les propos de Simon se fraient un chemin jusque dans ses souvenirs, jusqu'au conversation avec Chiara et Elia, jusqu'à cette maison de famille de la région de Salerne qu'ils disaient hantées, sans oser prononcer le mot. Un frisson le parcourt. Les maisons ont leur vie propre et certains êtres le perçoivent...
Simon demeure pensif... Il se tourne vers Sébastien, il y a de la douceur dans sa voix :
_ Ce vieux palais ressemble à un bateau échoué et malheureux qui ne naviguera jamais plus... Et puis j'aime beaucoup ton appartement tu sais, mais il y a de la tristesse dedans, il faut qu'on la chasse.
Il paraît soulagé d'avoir dit cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MRLMRL   07 juillet 2014
Nicolas se met à jeter sur la toile comme au hasard de longues trainées bleues. Sa tignasse rousse s'anime d'une vie propre à chacun de ses mouvements... Il laisse brosses, couleurs et pinceaux, se lave sommairement les mains, et elle prend son premier cour de beaux-arts.
Les fauteuils et le sofa sans âge où ils prennent place, semble ne pas pouvoir contenir leurs corps autrement qu'à demi-allongés.
Comme Diane reprend ses esprits, elle lui demande pourquoi il projette des trainées bleues dans sa prairie. Il lui explique ce que leurs amis communs ont entendu des dizaines de fois : il y a une différence essentielle entre l'ombre et l'obscurité, car l'obscurité rend invisible tout ce qu'elle embrasse, tandis que l'ombre est la compagne inséparable de la lumière. N'est-ce-pas en sa compagnie qu'elle révèle les volumes des êtres et des choses ? L'obscurité noie ce qui existe, mais l'ombre révèle la consistance et la profondeur, elle structure l'espace et le rend lisible.
Sa voix est grave, profonde, posée, et bien qu'il ait sans cesse l'air de chercher ses mots, on a envie de l'écouter. Sa conception de la peinture est une véritable philosophie.
Son ami Jean l'a prévenue, Nicolas est un génie et un diable de séducteur, un Slave dans toute sa splendeur. La robe d'été de Diane en est restée tachée de bleu. Sa vie en a été bouleverseé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MRLMRL   07 juillet 2014
Il ne sait pas vraiment s'il croit en quelque chose ou en quelqu'un, mais ce qu'il sait, c'est que l'homme n'a pas à se considérer comme le centre de l'univers. Il faudrait donc qu'il renonce à se croire tout permis. Quant à l'Enfer, il existe sur la terre, et le Paradis ne prend forme et figure que dans nos têtes remplies d'étoiles. Quant à la vie, elle est absurde et injuste.
Commenter  J’apprécie          00
MRLMRL   07 juillet 2014
Tosca, avec les choeurs et l'orchestre de la Scala de Milan...Le Tout-Florence se congratulait dans le hall de la Pergola...
Rénato avair réservé des places dans une de ces loges coquettes et confortables dont les théâtres à l'italienne sont pouvus. La salle exhalait une haleine de velours vieillots, relevée d'une pointe d'effluves précieuses. Ce serait l'arôme de Tosca.
Commenter  J’apprécie          00
MRLMRL   07 juillet 2014
Diane aussi doit vivre avec son deuil...Il la trouve forte, presque inhumaine dans la façon d'assumer la mort de Nicolas, c'est sûrement sa foi. La foi n'est-elle pas un bon moyen d'échapper aux difficultés, et donc de survivre ?
Commenter  J’apprécie          00
Video de Thierry Leroy (II) (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Leroy (II)
KTOTV - Émission du 07/01/2008 - Thierry Leroy
autres livres classés : roman initiatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1232 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre