AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782844208446
207 pages
Éditeur : Thierry Magnier (15/05/2010)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Première de la classe, Capucine n'a qu'une obsession, elle veut faire l'amour. Elle a quinze ans, c'est le moment, pense-t-elle. Mais pas avec un garçon de son âge, boutonneux et maladroit, non, Capucine aimerait un homme, un vrai, et pourquoi pas son prof d'histoire-géo ? Dans la même classe, Martin, avachi sur sa chaise, rêve de musique. Bassiste, il prépare son premier concert public, collectionne les bulles et joue l'homme de la maison, celui qu'il n'a jamais co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
ennapapillon
  22 janvier 2012
Capucine a 15 ans et elle n'a pas encore fait l'amour mais elle y pense tout le temps. Elle est très intelligence et réfléchit beaucoup, notamment à sa première fois qu'elle intellectualise beaucoup. Elle fantasme sur son jeune prof d'histoire, interprétant toutes ses paroles ou ses regards.
En parallèle, on suit Martin, un jeune de la même classe, pas très scolaire, passionné de musique, qui joue de la basse dans un groupe avec deux copains. le prof d'histoire est le petit ami de sa mère. Il l'apprécie beaucoup et a l'impression de trouver une figure paternelle en même temps qu'un ami.
Le hasard les fait tous aller à un concert où vont se croiser Capucine, l"intello", sa copine, "la fille à paillette", un peu innocente, Martin, le musicien introverti et ses copains musiciens, le prof d'histoire géo, qui est là pour soutenir le fils de sa petite amie et cette dernière. C'est un moment intense pour tout le monde, un moment où les relations sont modifiées, où les gens se découvrent enfin. A la suite de cette soirée, ces jeunes qui passaient à côté les uns des autres sans se voir réalisent qu'ils existent. S'en suit une belle expérience de travail en commun.
J'ai beaucoup aimé ce roman jeunesse, je l'ai trouvé très bien écrit, très juste, sur l'introspection de ces ados qui se découvrent eux-mêmes en découvrant les autres. Les personnages, les sentiments et les relations humaines sont très bien dépeintes.
Je pense que ce roman peut plaire aux filles comme aux garçons de 14 à 17 ans... Mais j'ai un peu peur que le premier chapitre axé entièrement sur Capucine et son obsession de la "première fois" puisse faire fuir les lecteurs masculins alors que le reste est plus universel. D'ailleurs, je ne me souviens pas qu'à 15 ans j'étais obsédée par la sexualité comme ça... j'étais peut-être un peu trop coincée...
Lien : http://ennalit.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
isabiblio
  06 mai 2011
Un roman a deux voix, la première est celle de Capucine dit "Capuche" qui est une ado de tout juste 15 ans plutôt bonne élève qui a ces hormones qui la travaillent, l'idée de faire l'amour l'obsède totalement. Mais les garçons de son âge ne l'intéressent pas vraiment, c'est son prof d'histoire-géo qui l'a fait fantasmé, elle est même persuadée qu'elle ne lui est pas indifférente. La deuxième voix est celle de Martin, un ado réservé qui fait l'homme à la maison et qui lui est totalement obsédé par la musique, il joue dans un groupe et rêve d'être connu. C'est le soir d'un de ces concerts que les rencontres apportent des perspectives inattendues. L'auteur décrit le quotidien propre aux ados, le lycée, les profs, les potes, les parents. Elle traite avec sensibilité et humour des premiers émois amoureux, j'ai trouvé l'obsession de sexualité de Capucine un peu démesurée compte-tenu de son âge mais c'était peut-être pour montrer le contraste entre les deux personnages.
Commenter  J’apprécie          30
CelineCDI
  26 février 2013
Capucine ne pense qu'à une chose : faire l'amour pour la première fois. Et de préférence, elle aimerait mieux ne pas faire ça avec un garçon de son âge, trop maladroit, trop pressé, trop inexpérimenté... Non, elle, elle rêve de sa première fois avec son prof d'Histoire-Géo dont elle est secrètement raide dingue. Dans la même classe, Martin, un gars un peu largué ne pense qu'à une chose : son premier concert avec son groupe de rock, et la venue d'agents qui pourraient les remarquer et leur mettre le pied à l'étrier...
Un agréable roman sur l'adolescence, ses questionnements, ses doutes, ses envies, ses besoins. le personnage de Capucine avec son obsession sexuelle est un peu étrange mais ne met pas mal à l'aise pour autant. Ceci dit, j'ai préféré le personnage de Martin, qui se cherche, qui trouve un père, je l'ai trouvé plus touchant, plus fouillé, psychologiquement. Certaines facilités de style dans les dialogues m'ont un peu agacée et j'ai toujours autant de mal avec les récits à voix multiples (ici, alternance entre Capucine et Martin, avec deux polices de caractères différentes) mais au final, j'ai trouvé ce roman bien ficelé et prenant, bien que sans surprises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NatachaK
  24 février 2019
Selon moi, le titre ne reflète pas le côté le plus intéressant du livre. C?est l?illustration de couverture : le groupe de rock qui correspond davantage. Oui le personnage de Capucine est obsédée par l?envie de faire l?amour avec son jeune prof d?histoire: mais n?est-ce pas tout simplement obsédée par le besoin d?un amour adulte ? Mais ce qui m?a vraiment convaincue dans ce livre, c?est d'une part la double narration : Capucine, premiere de la classe, froide en apparence, et Martin, jeune homme tendre et passionnée de musique, caché sous la peau d?un cancre. Mais surtout, le point névralgique du roman : la musique, le groupe de rock, répétitions, concerts, là où tout se joue et se rencontre : la vraie vie, la passion, l?amour et l?amitié. Un roman bien construit avec beaucoup de finesse et d?humour !
Commenter  J’apprécie          20
atchoumgirl
  26 juillet 2010
Etonnant, une fille obsédée par l'idée de coucher alors que l'on prête plus souvent cette envie au garçon (le fameux concept du machisme inversé lol !!). On est donc dans la tête de notre héroine qui a donc très envie de franchir le pas et à jeté son dévolu sur un être sensible qui saura honorer cet instant...Et puis, il y a aussi sa meilleure amie lunaire qui la suit dans ses délires et le garçon chevelu de sa classe qui vit sa passion pour la musique et prépare son concert. Des personnages qui se croisent sans se voir et enfin, pas tant que ça. Très bon roman pour aborder le thème de la sexualité, sans cliché. Je trouvais le personnage de Martin (le chevelu musicien) très féminin mais les garçons aussi peuvent être sensibles, non ?
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
atchoumgirlatchoumgirl   26 juillet 2010
Si j’étais un garçon je l’aimerais. Si j’étais un garçon je me détesterais. Est-ce que je me déteste parce que je m’aime ? J’aime mon corps, c’est vrai, je le trouve mignon et tendre. Mais le reste ne me plait pas. Mes aptitudes scolaires me font du tort et je n’éprouve aucune fierté à comprendre ce qu’on attend de moi. Mon imagination me joue des tours. Et je déteste ma façon de penser, d’analyser avec lucidité, de me raidir quand on me regarde, de lever les yeux au ciel quand on me taraude, de trouver les phrases pour blesser celui qui me cherche. Je déteste ma fausse assurance. Je déteste détester mes parents. Je ne suis pas aimable. Je suis une glaciaire, cet ustensile affreux qui me conserver les bières sur les bords de rivière. » (Capucine
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lilimarylenelilimarylene   13 août 2010
Les voyages en solitaire, bonjour la déprime quand l'horizon n'a qu'une idée en tête : te montrer l'ampleur de l'espace à parcourir avant de trouver âme qui vive.
Commenter  J’apprécie          50
Pays_des_contesPays_des_contes   08 août 2010
D’où je suis c’est pratique, il suffit que je me cale contre le mur et je peux observer tous les élèves de derrière. Ils sont tous concentrés. Sauf celle qu’est juste derrière moi, la seule plus nulle que moi, qui s’admire dans son miroir. A côté d’elle, l’intello vérifie son devoir avec une tête d’enterrement. Elle est toujours comme ça, l’intello : quand elle rend une copie, on pourrait penser qu’elle a tout foiré, mais quand la prof lui rend le devoir corrigé, elle fait l’indifférente qui savait qu’elle aurait au moins dix-huit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
isabiblioisabiblio   06 mai 2011
J'observe son dos, celui d'un homme qui a vécu, celui d'un homme que la vie n'a pas épargné. Ce dos, je le connais, il porte ma gravité, celles de ceux qui, même entourés, se sentent isolés.
Commenter  J’apprécie          10
blondesNlitterairesblondesNlitteraires   20 septembre 2016
Je voudrais parler, hurler mes sentiments, hurler ce qu'on m'interdit de dire et de penser, dire JE T'AIME en majuscules, le crier de toutes mes forces à m'en casser la voix, qu'il s'écrase sur le mur d'en face, puis le piétiner, m'en libérer et laisser là des miettes de ce qui n'est pas à ma portée. Même déglutir me fait mal.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Maud Lethielleux (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maud Lethielleux
Vers l'expérience intérieure : lettres (1952-1973) : à s?ur Thérèse le Saux, par Henri le Saux, responsable : Armelle Dutruc Lethielleux, chez Artège.
La correspondance du moine et mystique français, figure du dialogue entre christianisme et hindouisme, avec sa s?ur religieuse. S'y découvrent son itinéraire spirituel, ses errances et les éléments forts de sa mystique : l'expérience de l'éternité, la présence dans l'absence ou encore l'exil et l'itinérance. © Electre 2019
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
333 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre