AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Bruno Vercier (Éditeur scientifique)
EAN : 9782080705839
279 pages
Flammarion (04/01/1999)
3.57/5   45 notes
Résumé :

" Je puis très bien me figurer qu'un peintre d'aujourd'hui fasse quelque chose comme ce que l'on trouve dépeint dans le livre de Pierre Loti, Le mariage de Loti, où la nature d'Otahiti est décrite. Un livre que je puis te recommander fortement.Vincent Van GoghLettre à sa sœur (1888)

Que lire après Le mariage de LotiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Je ne lis l'ouvrage de Pierre Loti qui est un l'origine sur son pseudonyme d'auteur qu'après avoir lu d'assez nombreux ouvrages de sa part : récits évoquant le Japon, une des routes de la soie, Istanbul... Dans ses textes en partie inspirés par sa propre histoire, l'auteur Loti unit souvent l'amour d'une femme - souvent très jeune, et l'amour d'un paysage, souvent indissociables, autant aimés l'un que l'autre, dans une sorte de fusion poétique.
Ici, le décor est celui de Tahiti. C'est bien plus qu'un décor, l'archipel est un personnage à part entière, décrit en faisant appel à tous les sens : sons des choeurs de femmes comme bruits des cascades, goût des repas et des pâtisseries, odeurs des fleurs et des plantes, caresse de l'eau et douceur des caresses de Rahuru, description des plages, des montagnes, des cases, mais aussi de la beauté des jeunes filles... Ces descriptions font rêver, mais, comme souvent chez Loti, elles se teintent de mélancolie : les oiseaux ne survivent pas sur l'île, les enfants de la reine sont mourants, les mythes locaux que le personnage retient sont ceux qui évoquent les créatures de la nuit et des songes, et les beaux yeux de Rahuru se voilent de cernes... Mais, surtout, la colonisation et les formes de mondialisation détruisent peu à peu la civilisation tahitienne : l'évangélisation s'impose face aux légendes locales bien plus évocatrices, les femmes renoncent à leurs tenues traditionnelles pour se vêtir à l'européenne, la prostitution apparaît comme une nécessité pour acquérir ce " superflu très nécessaire" pour paraphraser Voltaire. Mélancolie enfin car, dès le début, Loti sait que son union avec sa "petite femme" Rahuru n'est que temporaire et qu'elle est vouée à finir.
D'un point de vue historique, il faut reconnaître que Loti est encore imprégné d'une certain vision du XVIII ème siècle, celle du "bon sauvage", pointant la paresse, la douceur de vivre et l'indolence des populations, tout en exprimant aussi la conception du XIXème siècle, celle du "devoir de civilisation". Les puissances européennes doivent apporter les lumières aux peuples indigènes, c'est pour cela que la relation entre Rahuru et Loti ne peut être que déséquilibrée et inégalitaire. de façon paradoxale, Loti aime sa "petite sauvage", et est perturbé quand elle apprend l'anglais pour se rapprocher de lui. Il faut aussi replacer dans son contexte cette liaison entre un officier européen et une jeune fille de quinze ans pauvre et peu éduquée...
Enfin, comme souvent chez Loti, le rêve a précédé le voyage, créant tout un imaginaire depuis son enfance. Il a rêvé et aimé Tahiti et ses femmes avant même d'y arriver, suivant les voyages de son frère par ses lettres et ses colis. Son voyage s'inscrit donc dans les pas de ceux de son frère, lui aussi sera ami de la reine, lui aussi vivra dans une case, lui aussi aura une liaison, et lui aussi quittera l'île.
Il faut lire loti pour la beauté poétique, onirique et mélancolique de son écriture, en ayant conscience de son contexte.
Commenter  J’apprécie          100
N°1704 – Janvier 2023

Le mariage de LotiPierre Loti - Calman-Lévy.

Il s'agit d'un roman paru en 1882 et qui relate un épisode de la vie de deux midshipmen anglais, Plumkett et Harry Grant. Lors d'une escale à Tahiti, ce dernier s'éprend d'une jeune et belle vahiné, Rarahu qui lui donne le surnom de Loti du nom d'une fleur locale et qu'il épouse à la mode polynésienne. A son départ, sur l'ordre de ses supérieurs, l'officier promet de revenir mais poursuit sa carrière et sa vie de marin.

En réalité c'est une sorte de journal tenu par Loti-Grant, une oeuvre assurément autobiographique où le jeune lieutenant de vaisseaux Julien Viaud accoste à Tahiti où il entretient une relation passionnée avec une vahiné. Dans un courrier adressé à sa soeur, Harry Grant fait allusion à son frère qui a vécu ici et qui est mort. Julien Viaud avait lui aussi un frère aîné, Gustave, chirurgien de marine, mort en mer. Il y a bien d'autres références à la vie de celui qui deviendra Pierre Loti. L'épisode de Tahiti donnera ce roman qui, comme beaucoup d'autres, est inspiré de la passion qu'il nourrissait pour les femmes et leur beauté.

C'est évidemment un merveilleux roman plein de belles descriptions, écrit dans une langue élégante, poétique comme Pierre Loti l'a toujours fait mais c'est également un document ethnographique, sociologique, géographique, économique, linguistique d'importance qui explore également les coutumes, les légendes et l'histoire de ce pays comme le voyageur qu'il était ne manquait jamais de noter les caractéristiques des pays qu'il traversait ou visitait ;  il s'immergeait dans la culture locale. Pour autant il sent bien que cet univers paradisiaque est menacé de disparition par une certaine forme de colonisation et de civilisation qui seront destructrices pour cette contrée.

C'est aussi un roman d'amour qui lie Harry à Rarahu, cet amour, d'ailleurs évoqué en termes quasi platoniques, est authentique mais temporaire pour le marin qui quittera un jour cette île et cette « petite femme ». On a même l'impression que cette escale dure un temps infini alors que celle-ci est forcément courte et que Grant-Loti ne fait rien d'autre que de vivre à terre avec Rarahu alors qu'il doit aussi assurer son service d'officier à bord. La vie dans ces contrées nous est présentée comme quelque chose d' idyllique et tout y parait facile. On sent l'écrivain Pierre Loti emporté par l'histoire qu'il nous raconte et par sa fascination pour cette île qu'il décrit admirablement. Peut-on lui en faire grief ? Comme souvent dans ses romans les personnages sont à la fin quelque peu désenchantés.

La trace du passage de Loti à Papeete n'est pas effacée, en témoigne notamment un buste, un lieu « le bain Loti », une avenue à son nom. Il ne fut d'ailleurs pas le seul officier de marine à être séduit par les paysages de Polynésie, ce fut le cas de Victor Ségalen, médecin militaire, sans parler du peintre Gaugin.

On peut reprocher beaucoup de choses à Loti, ses prises de positions, ses attitudes parfois étranges, ses écrits qu'on peut toujours interpréter avec nos yeux d'aujourd'hui, même s'il s'agit effectivement d'un écrivain de la fin du XIX° siècle, il reste un grand auteur français , malheureusement un peu oublié, qui a rendu hommage par son talent à notre belle langue française.


Commenter  J’apprécie          70
Le mariage de Loti a été très difficile à lire pour moi.
Je ne m'épancherai pas sur le sujet, j'en ai lu une bonne partie en diagonale.
Ainsi, je vais vous parler de la liaison entre Loti l'auteur et le Loti personnage du livre. J'espère que cela donnera un nouveau regard à votre lecture, comme ça a donné un intérêt à la mienne puisque je ne trouvais pas d'intérêt à une lecture "naïve".

Loti, l'auteur s'appelle Julien Viaud. Il est passionné par l'Indonésie depuis que son grand frère, marin y est allé. Lui même, est devenu marin dans le but de revivre l'expérience de son défunt frère. C'est d'ailleurs là bas qu'il se fait nommé "Loti".
Julien Viaud met en scène un marin, comme lui, mais le personnage reste beaucoup plus longtemps que lui en Indonésie. Tous deux ont rencontré une jeune femme polynésienne et on soupçonne que l'auteur avait la même vision machiste que son personnage. (Parait-il que les passages en tahitien, de Rarahu à Loti comportent un certain nombre de fautes.)
Le personnage cherche alors les enfants qu'aurait pu avoir son frère, c'est une manière pour l'auteur de venger la mémoire de son frère au sujet duquel une rumeur semblable courrait. Et inutile de dire que les enfants illégitimes étaient une honte pour l'époque.

C'est tout ce que j'ai pu relevé pour le moment, à votre plaisir de compléter tout ceci car je pense que je suis passée à côté de beaucoup d'autres indices !
Commenter  J’apprécie          21
Le lieutenant de Vaisseau Harry Grant, qui n'est pas encore l'écrivain Pierre Loti. Comment se sortir indemne d'une passionnante histoire d'amour entre une jeune vahiné prénommée Rarahu à Tahiti et le lieutenant. le départ sur ordre de ses supérieurs, Harry fera la promesse à son aimée, celle de revenir auprès d'elle. Elle le baptisera du nom de Loti qui est une fleur exotique éclatante. Elle attendra en vain son retour avec l'angoissante idée que peut-être son organisme fragilisé par la tuberculose ne tiendra pas jusqu'au bout, et surtout l'espoir de le revoir enfin un jour encore vivante. Quand il revient il ne trouvera plus qu'une tombe sur laquelle est inscrit: Ici repose Raharu, épouse de Loti. Le souvenir d'un amour déchirant.
Commenter  J’apprécie          40
Etrange cette coutume japonaise qui permettait à un étranger de se marier avec une jeune japonaise pour quelques mois, moyennant des cadeaux.
La description physique des Japonais et Japonaises ne ressemble, en rien, aux êtres que nous connaissons actuellement.
Cet étrange mariage servait-il à cacher son homosexualite.
Commenter  J’apprécie          42

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Il n'est besoin d'emporter avec soi ni armes, ni provisions, ni argent ; l'hospitalité vous est offerte partout, cordiale et gratuite et dans toute I'ile il n'existe d'autres animaux dangereux que quelques colons européens ; encore sont-ils fort rares, et à peu près localisés dans la ville de Papeete...
Commenter  J’apprécie          80
C'était le dernier jour... Le soleil d'Océanie s'était levé aussi radieux qu'à l'ordinaire sur "Tahiti la délicieuse" ; ce que souffrent dans leur cœur les hommes qui passent et disparaissent n'a rien de commun avec l'éternelle nature, et n'entrave jamais ses fêtes inconscientes.
Commenter  J’apprécie          30
L'esprit s'endort avec l'habitude des voyages; on se fait à tout, aux sites exotiques les plus singuliers comme aux visages les plus extraordinaires.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Pierre Loti (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Loti
En partenariat avec l'Opéra National de Bordeaux, rencontre avec Alain Quella-Villéger autour de l'oeuvre de Pierre Loti. Entretien avec Christophe Lucet.
Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/Recherche/Auteur/0-1303180/quella-villeger-alain
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (141) Voir plus



Quiz Voir plus

Le pays des Lotiphiles

Le vrai nom de Pierre Loti était :

Louis Poirier
Henri Beyle
Julien Viaud
Fréderic Louis Sauser

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Pierre LotiCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..