AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021401197
Éditeur : Seuil (03/05/2018)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Présentateur Aïssa Maiga

Nadege Beausson-Diagne - Mata Gabin - Maïmouna Gueye - Eye Haïdara - Rachel Khan - Aïssa Maïga - Sara Martins - Marie-Philomène NGA - Sabine Pakora - Firmine Richard - Sonia Rolland - Magaajyia Silberfeld - Shirley Souagnon - Assa Sylla - Karidja Touré - France Zobda

Stéréotypes, racisme et diversité : 16 actrices témoignent
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
fanfanouche24
  11 juin 2018
Découverte imprévue de cette comédienne- documentariste, Aïssa Maïga, samedi dernier, à l'émission matinale, "Thé ou Café" , où cette pétulante
quarantenaire défendait son parcours, ses convictions et engagements artistiques et féministes.... et simplement universellement humaines...dont
cet ouvrage de rencontres avec 16 autres artistes, de couleur, - comédiennes , de théâtre ou de cinéma, etc...ouvrage prolongeant le documentaire également réalisé
par Aïssa Maïga...!
J'ai acquis ce petit livre très dense, séance tenante; lu en quelques heures...
Que de boulot, que de boulot partout... pour lutter, freiner tous les ostracismes, les exclusions, les racismes ordinaires, sournois, perfides, s'infiltrant dans le moindre interstice !....
Les témoignages vigoureux de ces seize artistes déterminées et de talent est un ouvrage salutaire, pour se dire qu'en ce monde dit-moderne, où les frontières se sont ouvertes, élargies, la réalité des réseaux sociaux développer, il faut poursuivre les batailles contre les racismes et les ségrégations de toutes sortes.....
Dans ce recueil de rencontres, seize femmes dans le monde du cinéma et du spectacle raconte des anecdotes qu'elles ont vécues comme des
humiliations, ou vexations déplaisantes envers la couleur de leur peau ...
sans tenir compte le moins du monde de leurs compétences et de leur personnalité propre !....
"Sabine Pakora - "L'imaginaire colonial "
Je ne m'étais jamais définie par ma couleur de peau. (...) Une fois, après un casting sans suite, on m'avait rétorqué qu'on ne cherchait pas de "Noire"; j'objectais que je candidatais en tant que comédienne, pas en tant que "Noire". (p. 77)
Un formidable réservoir de courage, d'amour de la Vie, des Arts, et de richesses individuelles métissées, qui nous enrichissent tout un chacun....au quotidien, si on y est attentif et réceptif !....
"Sonia Rolland - " Pas assez africaine" ou "trop foncée"...
je suis le fruit d'un amour qui provient de deux cultures, de deux horizons lointains. Celui d'un père français, blanc, et d'une mère rwandaise noire : ces deux-là ont décidé un jour envers et contre tous qu'ils s'uniraient et auraient des enfants dans un monde pas encore tout à fait prêt à comprendre cette singularité." (p. 87)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Ichirin-No-Hana
  24 mai 2018
Noire n'est pas mon métier est un très court ouvrage regroupant 16 témoignages de 16 actrices françaises de couleur. Alors que l'on parle très régulièrement du racisme aux Etats-Unis, il est important de rappeler que le racisme existe également en France. Ces 16 femmes ont pris leurs courages à deux mains pour nous parler d'un tout petit instant de leur vie où le racisme ordinaire leur a fait du mal. Petits instants où ces femmes ont perdu leurs identités pour n'être plus que des « noires », des « renoirs » des « blacks » ou encore des « bamboulas ». J'ai trouvé cet ouvrage d'autant plus fort qu'ils parlent de choses du quotidien, de racismes ordinaire. Racisme que l'on voit tous les jours, sans violence apparente mais qui fait mal. Racisme que j'ai moi-même surement utilisé sans vraiment le considérer comme tels et sans vouloir offenser qui que ce soit. Cet ouvrage a été un choc car les clichés sont, encore aujourd'hui, beaucoup trop ancré et qu'il est important de les combattre. Merci à ces femmes qui nous rappellent qu'il y a encore des choses à changer, à améliorer et qu'il est important que les médias, notamment le cinéma, prennent enfin en compte ce qu'est la France d'aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
Sorello
  26 juin 2018
je ne vais pas mentir, j'ai lu ce manifeste en ne connaissant pas le nom de la plupart des actrices. la faute je crois, en PREMIER lieu, au fait que je ne sois pas cinéphile, encore moins adepte du cinéma français.
donc non, je ne connaissais pas le nom de la plupart comme je connais rarement le nom des acteurs français (à part les anciens) je m'intéresse peu a l'industrie cinématographique (outre ce qu'on en dit depuis l'affaire weinstein) et finalement, aborder le racisme, les stéréotypes sur les noires dans le petit monde du cinéma m'a intéressé mais ne m'a également pas permis de beaucoup m'y immergé puisque cet univers me touche peu.
au-delà de ça, c'est quand même un manifeste au message fort, cinéma ou pas, sur la place des femmes qui plus est des femmes noires, entre rôles stéréotypes, remarques racistes qui se voudraient humoristique et choix scénaristique douteux quand il s'agit d'elle. heureusement, certains témoignages montrent aussi un univers en évolution qui apprend (enfin !) à laisser place a la diversité et à mettre en scène la france comme elle est: multiculturelle, ou tout les noirs ne sont pas nés en afrique et n'ont pas un accent "à la michel leeb".
de ma place - encore une fois, loin de l'univers du cinéma - c'était assez aberrant de voir qu'encore en 2018 on continue d'imaginer pour les noirs des rôles à l'image d'une idée fixe que certains ont refusé de voir évoluer quand beaucoup sont pourtant natif de la france et n'ont connu qu'elle. de vrais français, en somme, noir ou pas.
c'est un manifeste à lire, pour au moins comprendre l'ampleur d'un phénomène qui - même s'il évolue - a encore un long chemin a parcourir, pour comprendre a quel point ne pas être blanc ou du moins, porter physiquement le signe d'une origine (parce que je pense réellement que les noirs ne sont pas les seuls stigmatisé dans ce cas-là) peut mettre des bâtons dans les roues de personnes (ici, de femmes) qui ont pourtant le talent et la motivation pour réaliser leurs rêves.
je déplore juste peut-être, un livre ou on prône cherche à prôner la diversité en ne donnant la parole qu'a un collectif de femmes noires là ou la limite de la diversité en france s'étend aussi à d'autres cultures et d'autres origines qui mériterait tout autant la parole, c'est finalement un tableau assez restreint dans le pays multiculturel qu'est la france mais un beau message tout de même pour l'ouverture aux autres, surtout dans cet univers fermé voir parfois archaïque que semble être celui cinéma.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ProfesseurDan
  08 mai 2018
Je me suis précipité sur ce livre quand j'ai vu que des actrices que j'aimais beaucoup (Nadège Beausson-Diagne et Firmine Richard en tête) apportaient leurs témoignages...et ce que j'ai lu m'a sidéré.
Certes, je savais qu'il pouvait y avoir du racisme et du sexisme dans les milieux artistiques...mais je n'aurais jamais imaginé que ce fût à ce point-là. Ce livre est, purement et simplement, un constat alarmant de certaines pratiques dans les milieux artistiques, notamment lors des castings où certaines de ces actrices sont reléguées dans les rôles de "Noires de service", sans oublier l'accent exagéré et stéréotypé qui va avec...
Ce cri d'alarme était donc nécessaire pour nous rendre compte de tout le progrès qu'il y a encore à accomplir pour intégrer réellement ces actrices noires, en dehors des stéréotypes dans lesquels on souhaite parfois les enfermer.
Un conseil : si vous aimez ces actrices, lisez ce livre !
Lien : http://leslecturesduprofesse..
Commenter  J’apprécie          60
Salyna
  04 juillet 2018
Je tiens tout d'abord à remercier toutes ces actrices pour leurs témoignages à l'initiative d'Aïssa Maïga. Je dois avouer que sur les 16 actrices je n'en connaissais que deux. Pour ma défense je dirai que je ne regarde pas ou très peu de cinéma français.
Je savais que cette lecture n'allait pas être un moment de joie, car je sais à quel point les femmes noires sont mises de côté (elles cumulent deux handicapes : femmes et noire, combo !). Mais ce fut pire que ce que je pensais. Quand lit ce qu'elles ont pris dans les dents : racisme, sexisme, plafond de verre TRÈS épais et agression sexuelle (combo raciste), on se dit : bigre, en 2018 on en est ENCORE là. Parce que les rôles de putes, femmes de ménage ou mamans immigrés avec enfant à problème, ça va cinq minutes… On dirait les vieux rôles des femmes blanches des années 50 : maman ou putain. le reste « c'est pas pour toi ».
La seule chose que je peux dire c'est qu'elles sont toutes des battantes, des femmes pleines de courage pour continuer dans ce milieu. Et bien sûr, je souhaite qu'elles y restent, y percent et nous fassent rêver comme il se doit. Elles sont douées, talentueuses, travailleuses et débrouillardes !
Un livre à découvrir pour ouvrir les yeux sur ce qu'il se passe dans le cinéma français. Parce que le cinéma français n'est pas forcément bien différent du cinéma américain sur le racisme. Mais là où les choses semblent changer aux USA pour la visibilité des acteurs•trices noir•es (effet black panther), en France… bin… ho une licorne !
La lutte pour la diversité ne fait que commencer ! Merci à elles toutes pour ce livre.
A lire, à partager avec vos amis, votre famille !

Lien : http://anaiscience.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   14 mai 2018
(Nadège Beausson-Diagne) J'avais 21 ans, je quittais l'appartement familial, je commençait ma vie de femme, ma vie d'artiste, je sentais que tout était possible, que, comme je les avais travaillés au Conservatoire- d'où je suis sortie avec un second prix d'interprétation-, je pourrais jouer "Juliette" ou "Camille", je me sentais heroine de ma vie, forte et libre. Malheureusement, j'allais au cours de ces vingt-cinq années comprendre que j'étais noire avant d'être moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   16 mai 2018
Être moi, une femme noire, comédienne et noire. Pas black, non, ça aussi, c'est encore un moyen de contourner les angles. Droit au but ; balle au centre cocorico. On est en France, non ? On y parle français ? C'est bien ça ? Eh bien, soyons cohérent alors : je suis noire. N'ayez pas du mal à le dire, car cela devient louche à la fin...
Commenter  J’apprécie          240
fanfanouche24fanfanouche24   11 juin 2018
Aïssa Maïga - " Expulsée"

La filiation s'invente et se tricote, on peut faire ça, oui, devenir l'enfant de quelqu'un sans que le sang s'en mêle. Nourrie au lait d'adultes multiples- il faut un village pour élever un enfant, je suis musulmane, chrétienne, athée, résolument laïque. (...) Mon territoire n'est pas limité à la couleur de ma peau dont je ne tire d'ailleurs aucune vanité. (...) Ce dont je suis fière: la culture hybride qui m'a été léguée. Ma capacité de résilience. (p. 59)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
fanfanouche24fanfanouche24   10 juin 2018
Sabine Pakora - "L'imaginaire colonial "

Je ne m'étais jamais définie par ma couleur de peau. (...)
Une fois, après un casting sans suite, on m'avait rétorqué qu'on ne cherchait pas de "Noire"; j'objectais que je candidatais en tant que comédienne, pas en tant que "Noire". (p. 77)
Commenter  J’apprécie          130
HarmonideHarmonide   11 juillet 2018
Cette bataille, nous la menons ici et maintenant sur le terrain artistique, culturel, avec l'idée que chaque génération s'élève en apportant sa contribution à la suivante. Nous y sommes parfois acculées : ne pas résister, ne pas développer une conscience militante, citoyenne, humaine pour s'élever contre l'injustice serait tout simplement s'effondrer moralement et psychiquement.
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Aïssa Maïga (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aïssa Maïga
Aïssa Maïga participe à la campagne #MaintenantOnAgit de la Fondation des Femmes.
#MaintenantOnAgit est une campagne qui vise à favoriser l’accès à la justice des femmes victimes de violences en donnant aux associations les moyens de les accompagner. Portée par des personnalités engagées, #MaintenantOnAgit est une réponse concrète aux centaines de femmes qui ont porté plainte ces dernières semaines suite aux campagnes #MeToo et #BalanceTonPorc. www.fondationdesfemmes.org
autres livres classés : racismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
4902 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre