AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070323593
244 pages
Éditeur : Gallimard (13/05/1986)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Un miroir qui s'étonne d'accueillir un visage sur son second versant, et un poète qui se sert de son miroir pour essayer de se mieux connaître à travers de nombreux et lointains voyages où se reflètent ensemble l'anecdote et l'éternel.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
heros_pitch
  27 juin 2017
étonnant de beauté! un pur joyau de la poésie française.
Commenter  J’apprécie          70
aurelialeroy
  01 novembre 2017
Ce recueil est une merveille de poésie à la fois contemporaine et sensible, palpable, émaillée de trouvailles poétiques dans l'usage de la langue française !
Une véritable petite merveille !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   06 avril 2017
PLUS LUCIDE ? (Extrait 4)


quand un seul grain de blé définit une terre
quand un seul jet de sang élucide un mystère
quand une feuille seule en bruissant signe un arbre
quand d'un nuage seul un ciel désert se farde
quand d'un oiseau muet naît l'ordre du silence
quand un insecte crisse et vrille un chant immense
quand une braise attise un feu mourant de fleurs
quand une glaise accueille un caillou de lueur
quand une main réveille un destin de caresse
quand un regard endort le corps d'une tristesse
quand une neige habille un fil de graminée
alors, espère en toi l'impatience d'aimer.

p.10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
sabine59sabine59   17 septembre 2017

Te souviens-tu de cet arc-en-ciel de septembre
sous lequel nous avons voulu dormir ensemble
pour protéger la forme de notre lointain
entre la pluie et le soleil d'un matin
entre la flamme au vent et le vent de la cendre
entre la mémoire et l'oubli de se perdre ?
Te souviens-tu de la rosée aux cils d'herbe
et de nos yeux brûlés par les astres éteints ?
Te souviens-tu que l'arc-en-ciel ne se possède
que de loin, et qu'il s'efface quand on l'atteint?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
coco4649coco4649   30 avril 2017
Ténébreux, le trou du terrier dans la
neige. Furetons.
Richelieu.


Il court, il court le sang
perdu déjà perdant
       et noir

Le chemin quel est-il ?
furet, garde un subtil
       espoir

car l'espoir rien que lui
c'est le terrier qui fuit
       le noir

vers tout ce que l'on sait
que l'on ne peut jamais
       savoir

c'est le gibier dans l'ombre
et l'ombre qui féconde
       au noir

le coup de feu du jour
avec la mort qui court
       pour voir

p.26-27
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
coco4649coco4649   18 avril 2017
 Un grand toit luisant de grange au
milieu des champs déserts.
Richelieu.


                Les deux versants
                 d'un même toit
l'un clair et chaud qu'on gravit, l'autre qu'on descend
                 ombreux et froid

                  le même sang
                  le même ciel
  un corps léger qui monte et qui tombe pesant
                   torrentiel

                  ou qui distille
               goutte après goutte
  la très lente liqueur des présences subtiles
                au fond de l'outre

          le même épuisement du sang
          la même chute sans absoute.

p.17
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   30 avril 2017
Les bourrasques d'automne attisent le
printemps.
Richelieu.


          Le vent consume la folie
de l'or qui joue au feu dans la sève des cendres
          les vols de plumes se délient
d'un corps de bel oiseau plus vrai de se déprendre

          non ce n'est pas mélancolie
c'est invisible un bourgeon d'air clair qui déjà tremble
          au dénouement des rameaux secs
er c'est déjà le chant muré qu'on peut entendre
          au bout du silence des becs

dans la forêt qu'effeuille un vent doré de vie.

p.24
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Video de Robert Mallet (25) Voir plusAjouter une vidéo

Léautaud parle de Maurice Barrès
Roger STEPHANE relate la découverte de Paul LEAUTAUD dans le monde littéraire, après la Libération. Extrait des Entretiens radiophoniques avec Robert MALLET sur des photos de LEAUTAUD; ce dernier y parle de Maurice BARRES
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
906 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre