AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221135776
Éditeur : Robert Laffont (06/03/2014)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Résumé
La Chapelle-Meyniac, 1961. Pour Hannah, 10 ans, le quotidien s'égrène avec bonheur auprès de sa famille, ses copains d'école, la maîtresse vacharde, et surtout son adorable grand-père, gentiment anarchiste. Alors que l'ouverture d'une maison close crée du rififi dans le voisinage, Hannah fait d'étranges découvertes sur sa mère qu'elle a à peine connue...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
  10 octobre 2017
Quand un écrivain quadragénaire se glisse dans la peau d'une petite fille, ça donne un petit bijou de roman...
Déjà,  imaginer l'homme dans le costume de la fille enfant, c'est surprenant, mais en plus, quand le costume lui va comme un gant...
196, Sanatorium de Gavarnie, Hannah, 10 ans, apprend qu'elle est guérie de la tuberculose.....dont elle n'a, en fait, jamais souffert. 3 ans à vivre loin de sa famille et ses amis. La voici donc de retour dans sa chère Dordogne.
Hannah se raconte, elle nous fait vivre ses émotions,  ses découvertes,  ses interrogations, ses angoisses, ses chagrins et ses rires. Elle nous raconte ses proches, ses amis. Elle nous raconte son village, les querelles, les rivalités,  les amitiés, les inimitiés, la petite et la grande histoire. A travers ses yeux d'enfant et avec ses mots, elle nous parle de politique, de religion, de sexualité,  de racisme aussi, des travers de notre société.  Elle nous régale avec son langage fleuri. Ah ! Les surnoms...un délice.  Et puis il y a un côté "guerre des boutons" savoureux.
C'est drôle,  c'est tendre, c'est....un merveilleux plaisir de lecture.
J'ai rencontré Laurent Malot lors d'un salon cet été, un salon du polar, mais comme j'avais déjà fait le plein de ce côté-là,  je lui ai demandé de m'étonner avec un roman d'un autre style qui me permettrait de découvrir son écriture, sans hésiter il m'a tendu et dédicacé de la part d'Hannah. Il a eu raison,  Il savait que ce roman allait me toucher.
 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Gaoulette
  18 août 2017
C'est avec grand plaisir que j'ai replongé dans la plume insouciante de Laurent Malot.
Auteur que j'ai rencontré au Salon du Livre de Paris, que je ne connaissais pas du tout. J'étais juste tombée sur Booknode sur la sortie de son livre Lucky Losers. Rien que le titre et la photo m'avait plus. Et j'ai eu un coup de coeur. Alors quoi de plus logique de lire les premiers romans.
De la part d'Hannah, c'est l'histoire d'une petite fille de 10 ans au début des années 60. La Seconde Guerre Mondiale est encore dans les mémoires et la Guerre d'Algérie se profile. A travers son regard angélique et insouciant, Laurent Malot nous offre une histoire merveilleuse, touchante et bourrée d'humour.
Hannah, intrépide, sans langue de bois, drôle nous parle de sa « maladie », de sa famille « atypique », de sa recherche d'identité tout en observant et jugeant les cancans du village et ses conséquences. Village refermé où l'actualité n'arrive pas vraiment à bon port, où l'on reste sur ses préjugés et ses intolérances.
Laurent Malot tape fort avec son premier roman sur la racisme, la stupidité, la méchanceté des personnes aux visions étriqués. Mais avec la gouaille d'Hannah il le fait avec beaucoup d'humour et de sagesse. L'héroïne ne mâche pas ses mots mais on lui pardonne tout. Elle est si adorable.
Comme avec Lucky Losers, un message fort véhiculé à travers les yeux de la jeunesse. Chapeau l'artiste.
J'ai ri aux éclats, j'ai eu la larme à l'oeil, j'ai kiffé grave. On reconnait la pâte Laurent Malot pour notre plus grand plaisir. Je signe pour ses autres romans avec grand plaisir.
Pour compléter sa bibliographie, je dois me pencher sur son Thriller. Intéressant un auteur touche à tout. Mais j'ai très peur de m'y perdre et de ne pas reconnaitre l'auteur. de la part d'Hannah et Lucky Losers sont pour moi des romans intergénérationnels, destinés autant aux adolescents et adultes. Et en plus deux coup de coeur. J'ai peur d'être déçue mais bon, affaire à suivre.
Un coup de coeur pour Hannah et Laurent Malot !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
StefEleane
  09 mai 2018
Hannah, ma très chère Hannah. Lorsque tu liras ces mots, j'aurai tourné la dernière page de ton histoire. Je voulais te dire combien j'ai aimé t'accompagner pendant ces quelques pages. Avec ta joie, tes peines, tes copains et tes bagarres. J'espère que maintenant tout va se passer comme je l'imagine … La vie nous apprend, nous grandit et nous fait devenir parfois des êtres extraordinaires. Je suis certaine, Hannah, que tu fais partie de ces lumières qui émerveilleront encore beaucoup de lecteurs !
Voilà, je pense que si Hannah était de chair et d'os, c'est à peu près ce que je pourrai lui dire. Bien entendue, il me faudrait modifier « lecteurs » par « entourage ». Mais, je suis certaine que vous comme moi, auriez une affection particulière pour cette gamine. Mais commençons par le début …
Hannah est une fillette de 10 ans qui a vécu dans un sanatorium par erreur. Oui, une erreur médicale qui malgré tout lui colle à la peau. Bref, elle est de retour chez elle, dans une petite ville où elle retrouve son père, ses grand-parents (qui sont séparé ) et ses copains. Nous sommes en 1961 et Hannah va découvrir les secrets de famille et de cette petite ville.
Savoir d'où l'on vient pour savoir où l'on va.
De la part d'Hannah est un merveilleux mélange de la guerre des boutons ( roman de Louis Pergaud adapté en 1962 par Yves Robert ) et En vieillissant les hommes pleurent de Jean-Luc Seigle, un roman qui traite de l'après-guerre et de la difficulté d'y survivre.
Dans ce roman, on caresse le merveilleux comme l'abjecte. L'abjecte, car en 1961, la guerre n'est pas encore assez loin pour une ouverture, une bienveillance pour l'autre. Pour permettre à des personnes étroites d'esprit de laisser vivre une communauté en paix. Et le merveilleux, car les enfants ont par contre une tolérance extraordinaire tant que l'adulte ne s'immisce pas dans leurs petites têtes. Cette mansuétude que nous perdons trop vite.
Laurent Malot nous propose un roman riche, fort et intelligent. Faire parler un enfant de 10 ans est audacieux, mais hasardeux. Ici, tout est fait avec finesse sans tomber dans le ridicule.
Lien : https://lesciblesdunelectric..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Ladoryquilit
  23 septembre 2015
Après avoir passé trois ans dans un institut pour guérir une tuberculose, un médecin décrète qu'Hannah est guérie et qu'elle peut donc retourner dans sa famille. Lorsque son grand-père vient la chercher, la petite fille sait que son retour à la maison sera difficile.
Entre l'absence de sa mère qui est d'autant plus marquée par les rumeurs que les mégères du village propagent et murmurent à son passage, son père distant et froid qui finit par quitter la maison pour éviter la mobilisation ou encore la petite guerre que se livre les enfants de l'école entre eux; Hannah doit se ré-adapter à une vie "normale" heureusement soutenue par ses grands-parents. Mais bien des secrets risquent de bouleverser encore son existence...
C'est à travers le regard d'Hannah elle-même que l'on découvre son histoire. Laurent Malot en fait une petite fille fragile par son histoire et son manque d'amour maternel mais néanmoins forte qui ne baisse pas les bras face aux épreuves de la vie.
Bien plus que l'histoire d'Hannah et de sa famille, c'est aussi tout un village qui a été bouleversé par la Seconde Guerre Mondiale et qui en garde une certaine amertume dont Hannah en fait les frais. En plus de son histoire personnelle, Hannah va également découvrir une part historique de son passé...
L'intensité du roman est donc portée par la narration. Des phrases simples, des mots et des expressions d'enfants ainsi que des pensées enfantines font de ce livre une histoire bouleversante. Avec une force admirable, la petite fille se bat contre les rumeurs et préjugés tout en gardant l'espoir que tout se terminera bien, et l'auteur réussit à merveille à véhiculer cela à travers ses mots.
Laurent Malot réussit alors à faire avec de la part d'Hannah un véritable hymne d'espoir.
Lien : http://www.ptitblog.net/6/de..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fdm
  10 octobre 2018
Ce livre, très agréable à lire, retrace la vie d'une petite fille dans un village de campagne dans les années 60. Son père, qui est seul pour l'élever, est appelé sous les drapeaux pour aller se battre en Algérie. Cet événement va bouleverser la vie d'Hannah et révéler au grand jour les raisons de la disparition de sa mère.
Ce livre est touchant et montre bien comment certaines personnes peuvent être persécutées en raison de leurs différences.
Ce livre fait un peu vieillot mais aborde avec justesse des sujets très importants.
A faire lire au plus grand nombre.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Tostaky61Tostaky61   11 octobre 2017
- Parfaitement ! a répondu le Baron qui avait l'air d'avoir un coup dans le nez. C'est sûrement pas vos cuisses qu'on a envie de tâter ! Nous ce qu'on aime, c'est la soie et la dentelle, les couleurs qui font rêver, les parfums qui donnent envie de partir à l'autre bout du monde. On a aussi un petit faible pour les ronds de jambe et la galipette, ce que vous autres, vieilles carnes, appelez du vice. Si seulement, un jour, vous aviez su jouer de certains instruments ou simplement osé porter une tenue un peu affriolante, vous auriez le droit de causer, mais l'art de la culbute vous étant aussi étranger que la vie militaire ou le cancer de la prostate, je me permet de vous donner un conseil, celui de fermer vos claque-merdes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
AzelineAzeline   04 février 2019
Il a ajouté que si je décidais de venir, il comptait sur moi pour ne pas en parler à Mussolini. C'est comme ça qu'il appelait Martha quand ils s'engueulaient. De son côté, elle l'appelait Ravachol. Je savais pas qui c'était, ce gars-là, mais je me doutais qu'il avait pas dû être pape.
Commenter  J’apprécie          20
GaouletteGaoulette   17 août 2017
Ce qui m'a frappée, c'est leurs têtes à bouffer de l'avoine dans des gamelles en fer.
Commenter  J’apprécie          80
LadoryquilitLadoryquilit   23 septembre 2015
Depuis qu'on m'avait virée de Gavarnie, j'étais comme un colis, avec un nom, mais pas d'adresse.
Commenter  J’apprécie          10
GaouletteGaoulette   17 août 2017
On a aussi un petit faible pour les ronds de jambe et la galipette, ce que vous autres, vieilles carnés, appelez du vice.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3494 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..