AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070410544
Éditeur : Gallimard (14/09/1999)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 139 notes)
Résumé :
Comme le dit très justement le gendarme Poustacrouille, qui participa à la tuerie finale, «tendre la joue c'est bien joli», mais que faire quand on a en face de soi «des gens qui veulent tout détruire ?» On crache sur le pays, la famille, l'autorité, non mais des fois ! Quelle engeance, ces anars ! Et quelle idée aussi de croire qu'on va tout révolutionner en enlevant l'ambassadeur des États-Unis à Paris !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Renod
  05 juin 2016
Le roman débute par une gentille lettre du gendarme Poustacrouille à sa maman. Il lui raconte sa participation à l'assaut d'une ferme où s'étaient retranchés des anarchistes. Bon bah, la messe est dite, le lecteur sait d'emblée que la conjuration va s'achever en une « sanglante boucherie qui lève le coeur ».
Le groupuscule « Nada », un terme espagnol qui peut être traduit par « rien », comprend cinq pieds nickelés aux profils divers réunis par une même idéologie libertaire. Ils projettent d'enlever l'ambassadeur des Etats-Unis. L'homme est bien protégé mais il se rend chaque vendredi dans un club privé, c'est ainsi que l'on désigne un lupanar dans le très chic XVIème arrondissement. le groupe parvient à le kidnapper et à se retrancher dans une propriété isolée dans la campagne seine-et-marnaise. le commissaire Goémond est chargé personnellement de l'enquête par le Ministre de l'Intérieur. Tous les moyens seront bons pour mettre la main sur les ravisseurs….
Le roman publié en 1972 a un message politique marqué par le contexte des années de plomb qui ont vu l'Europe de l'Ouest secouée par des groupuscules ultra-violents. Pour Manchette, la lutte armée, quand elle est séparée de tout mouvement social offensif, est un « piège à cons ». L'Etat détourne ces actions pour alimenter « une stratégie de la tension ». En clair, le terrorisme révolutionnaire n'a d'autre résultat que de justifier et d'intensifier la répression des forces de l'ordre. Dans la note préliminaire au roman écrite en 1988, il considère que ce message est désormais caduc car il ne prend pas en compte la manipulation directe des mouvements révolutionnaires par les services de l'Etat.
La force de Manchette est de faire passer ce message fort dans un texte qui reprend les codes du roman noir. le récit est un concentré d'actions parfois proches du western. le final est tout simplement grandiose ! Les phrases courtes donnent un rythme nerveux à l'histoire. Les personnages qui oscillent entre le foutraque et le nihilisme sont atypiques et attachants. La conspiration est tout à la fois organisée et improvisée. Les motivations des terroristes sont floues et répondent plus à des errements personnels qu'à de véritables revendications politiques.
Un roman réussi tant sur la forme que sur le fond, ce qui n'est pas une surprise quand on connaît la maestria de Manchette. « Nada » est l'histoire de ces desperados qui se lancent dans la lutte armée avec désinvolture et qui vont être écrasés par une force bien plus cynique, celle de l'ordre public. N'oubliez que noir c'est noir, il n'y a jamais d'espoir.

*******************
A noter que l'on retrouve deux personnages de « l'Affaire N'Gustro » : le bourgeois Ventrée et le commissaire Goémond. Et Manchette domicilie le bordel rue « Robert-Soulat » du nom d'un éditeur de l'époque à la Série Noire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
KiriHara
  30 octobre 2016
Jean-Patrick Manchette est l'initiateur d'un courant littéraire qui frappa la France au début des années 70 et qui se poursuivra dans les années 80 : le Néo-Polar.
Si le genre est principalement représenté par des auteurs de gauche, voire d'extrême gauche (JP Manchette, JB Pouy, Didier Daeninckx...), il compte aussi des auteurs de droite comme l'excellent A.D.G.
Le Néo-Polar est l'utilisation des codes du roman policier pour dénoncer les excès de la société, de la politique, de la finance...
Militant d'extrême gauche, Manchette profite de son roman « Nada », pour dénoncer le terrorisme d'extrême gauche à travers l'enlèvement d'un ambassadeur américain par un groupuscule politique. Dénoncer ? Pas totalement. Manchette ne jette pas l'opprobre sur ses personnages même si son récit tente d'expliquer que le terrorisme d'extrême gauche est une erreur de la part de ceux qui la pratiquent. En clair que, même pour défendre des idées honorables, tous les moyens ne sont pas bons et même des gens bien intentionnés peuvent générer la violence et le meurtre et ne récolteront, en retour, que la violence et le sang.
Car, si, effectivement, les anarchistes du groupe « Nada » ont des côtés attendrissants et touchants alors qu'ils vont sombrer dans l'ultra violence, le flic, en face, sous des aspects sympathiques, finit par se montrer sous son jour monstrueux. Et au-dessus ? Au-dessus, les politiciens sont dépeints comme des êtres encore plus horribles, car plus hypocrites, se servant des terroristes et des policiers pour faire avancer leurs carrières.
Jean-Patrick Manchette nous livre donc un roman dans la pure veine des ouvrages de Jean-Patrick Manchette, c'est-à-dire, violent, sombre, engagé, sanglant.
« Nada » est un réel pamphlet contre la politique et l'état et une tentative d'expliquer à qui serait tenté que la violence ne sert pas forcément une cause.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DanielGauthier
  10 mars 2010
Jean-Patrick Manchette est un des meilleurs écrivains (français) de polars de l'après-guerre, reconnaissable entre tous à son style fluide, froid, sec, à la limite de l'impersonnel - qui fait penser à l'Anglais Ted Lewis, autre très grand.
Ce style lui sert à accélérer sans cesse l'action, mais également à se distancier de ses personnages - et Manchette parvient ainsi à créer des romans sans vrais "bons" ni vrais "méchants".
Dans "Nada", écrit en 1972, soit en pleine effervescence gauchiste, il peint les membres d'un groupuscule anarchiste (ni franchement des lumières, ni des cadors) aux prises avec la police (pas franchement angélique), pour renvoyer dos à dos le terrorisme d'extrême gauche et le "terrorisme" de l'Etat français.
Pour l'époque, condamner le terrorisme, où allait verser "Action Directe", était à la fois courageux et visionnaire - et on lui fera grâce de sa condamnation des "CRS-SS", un des rituels de l'époque.
Commenter  J’apprécie          60
Rodin_Marcel
  19 juillet 2015
Manchette Jean-Patrick (1942-1995) - "Nada" - Gallimard Fleuve noir, 1972 – réédition 1999 (ISBN 978-2070410545)

Effectivement, il y a dans ce roman beaucoup d'éléments qui rappellent furieusement les années 1970, comme par exemple en page 81 la "réaction" du PCF, les réactions en chaîne provoquées par l'enlèvement au chapitre 33, ou la brève et humoristique liste des réactions constituant le chapitre 35.
Quant à la thèse centrale, relevée dans la quatrième de couverture, énoncée à la fin du chapitre 36, elle explique en partie pourquoi l'extrême-gauche française n'est pas tombée dans le terrorisme à la Brigade Rouge (Italie) ou Rote Armee Fraktion (Allemagne de l'Ouest), les agissements d'Action Directe n'ayant reçu aucun soutien de quelque milieu que ce soit.
Il paraît que Manchette a tenu un Journal 1966-1974 : il faudrait que j'y jette un coup d'oeil.
Commenter  J’apprécie          20
BobPolar
  09 juillet 2014
S'attaquer à un monstre consacré demande une solide culture. J'ai peut-être pas la carrure, tu m'excuseras... ou pas. Néanmoins, faisant fi du ridicule, je me génuflexe et prie Saint Polar de bien vouloir octroyer un passe-droit à mon modeste papier. Qu'importe, mon aveu de faiblesse n'étant pas rédhibitoire, j'ai la conviction que cette étape se devait d'être franchie. Manchette fut un défricheur, j'ai donc chaviré avec Nada dans les hardiesses de son style, de ses convictions.
La suite sur ... http://bobpolarexpress.over-blog.com/2014/07/action-directe.html
Lien : http://bobpolarexpress.over-..
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (3)
BoDoi   18 décembre 2018
Cabanes peut tout dessiner, de son trait charnel et pourtant enlevé, et donne en plus l’impression de le faire sans effort. On pourrait traquer les scories, couper les cheveux en quatre. Non. Autant abdiquer : on touche ici à la perfection. Nada est à couper le souffle.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   23 octobre 2018
Des personnages complexes, une reconstitution convaincante du Paris des années 1970 et un polar très agréable.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom   08 octobre 2018
Après « La Princesse de sang » et « Fatale », le remarquable auteur de « Dans les villages » récidive [...] en adaptant, sur 184 superbes pages, ce classique du néo-polar qu’est « Nada » de Jean-Patrick Manchette, aux éditions Dupuis, dans la collection Aire libre…
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
RenodRenod   05 juin 2016
— T’es une drôle de fille, dit Épaulard.
— Et toi, tu es un vieux con, déclara Cash. Je t’ai attendu pendant une heure cette nuit, dans ma chambre, figure-toi. Pourquoi est-ce que tu n’es pas venu ?
Épaulard s’étrangla avec son pain beurré, histoire de gagner du temps.
— À vrai dire, fit-il, l’idée m’était venue…
— J’espère bien ! cria Cash.
— Mais, poursuivit Épaulard, j’hésitais… Enfin je me posais la question. Et… et pendant que je me posais la question, eh bien merde, quoi, je me suis endormi.
Il regarda Cash qui luttait contre le fou rire.
— Je suis désolé, ajouta-t-il.
— Quel homme viril ! s’exclama la fille. Il s’endort en se posant la question, et il est désolé. C’est ridicule. Tu as envie de faire l’amour avec moi, oui ?
— Oui.
— Bon. Ce soir. Bois ton café.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
RenodRenod   04 juin 2016
- On peut savoir pourquoi vous marchez dans une combine comme celle dont il est question ?
Cash eut une moue ironique.
- Je suis pour l’harmonie universelle, dit-elle, et pour la fin du pitoyable État civilisé. Sous mon apparence froide et apprêtée se cachent et bouillonnent les flammes de la haine la plus brûlante à l’égard du capitalisme technobureaucratique qu’a le con en forme d’urne et la gueule en forme de bite. Dois-je continuer ?
Épaulard la regardait, l’œil rond.
- T’esquinte pas, camarade, dit Buenaventura. C’est la grande incompréhensible, cette morue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
doublepagedoublepage   15 février 2016
Treuffais était dans un état semi-comateux. Un des officier de police lui donnait sans conviction des coups de pied. L'autre fouillait l'appartement. Assis dans le fauteuil du père, Goèmond considérait avec agacement son prisonnier couché par terre et qui ne réagissait plus au coups. Il se leva et passa dans la cuisine, rejoignant celui de ses subordonnés qui achevait une perquisition sommaire.
- il ne dit toujours rien? demanda l'homme. Goèmond secoua la tête.
- Vous avez essayé de lui tordre les couilles?
- Ce serait torturer dit Goèmond. Chez nous on ne torture pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
RenodRenod   04 juin 2016
La femme de l’ambassadeur se trouvait à son côté, elle était grande avec un cou décharné et des dents de cheval, on s’accordait à la trouver belle et racée dans le milieu des peine-à-jouir. Elle s’ennuyait beaucoup tout le temps mais n’en avait plus conscience depuis plus de quarante ans. Ils formaient un couple distingué. Ils faisaient chambre à part. Ils faisaient caca une fois par jour.
Commenter  J’apprécie          80
Charybde2Charybde2   06 mai 2017
Buenaventura prit sur le bureau un bloc et un crayon et griffonna.
– Au fait, demanda-t-il, qu’est-ce que c’est que cette connerie de conseil juridique ?
– Un coup qui a foiré, dit Epaulard. On avait accroché un pigeon sur l’histoire classique de se récupérer le trésor de guerre du F.L.N., le pognon que Khider a étouffé. J’avais besoin d’une surface. Total, mon partenaire s’est fait repasser en Allemagne par des Turcs, l’autre semaine, et le pigeon s’est fait la malle. Je me retrouve avec le bureau payé jusqu’à la fin du mois, et une Cadillac 1956, et mes yeux pour mater.
Buenaventura ricana brièvement et se versa une autre vodka.
– En tant qu’expert, dit-il, on pourrait t’appointer.
– Avec la rançon de l’ambassadeur, j’imagine ?
– Exact.
– Vous la toucherez jamais.
– Qu’en sais-tu ? Viens ce soir.
– Non.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Jean-Patrick Manchette (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Patrick Manchette
En quête de bons livres à lire ? Découvrez l?actualité de Babelio et les livres du moment en vidéo.
Mars, c'est le Mois du polar sur Babelio. Au programme de cette vidéo : une rencontre avec Polars_urbains, un Babelionaute passionné de polars urbains et africains, le programme de Quais du polar (du 29 au 31 mars 2019 à Lyon), avec des rencontres Babelio, des quiz, et de nombreux auteurs présents, et retrouvez tous nos contenus éditoriaux sur le genre, dont un Top 10 vidéo des polars nordiques, des interviews d'auteurs et éditeurs, un article sur 5 livres qui ressuscitent le mythique Sherlock Holmes, etc.
0:23 Reportage : rencontre avec le Babelionaute Polars_urbains chez lui
Son compte Babelio : https://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=482604 Son site sur le polar urbain : http://www.polarsurbains.com/ Son site sur le polar africain : http://www.polars-africains.com/
Auteurs et livres cités : Pierre Rival, 'Ezra Pound en enfer' : https://www.babelio.com/livres/Rival-Ezra-Pound-en-enfer/1108671 Charles Exbrayat : https://www.babelio.com/auteur/Charles-Exbrayat/12086 San Antonio : https://www.babelio.com/auteur/Frederic-Dard/7187 Agatha Christie : https://www.babelio.com/auteur/Agatha-Christie/3638 Jean-Patrick Manchette : https://www.babelio.com/auteur/Jean-Patrick-Manchette/7455 ADG : https://www.babelio.com/auteur/-A-D-G/65945 Thierry Jonquet : https://www.babelio.com/auteur/Thierry-Jonquet/6526 Georges Simenon : https://www.babelio.com/auteur/Georges-Simenon/6804 Léo Malet : https://www.babelio.com/auteur/Leo-Malet/7089 Henning Mankell : https://www.babelio.com/auteur/Henning-Mankell/2995 Ian Rankin : https://www.babelio.com/auteur/Ian-Rankin/4776 Fred Vargas : https://www.babelio.com/auteur/Fred-Vargas/3212 Léo Malet, 'Brouillard au pont de Tolbiac', roman : https://www.babelio.com/livres/Malet-Brouillard-au-pont-de-Tolbiac/158854 et la BD avec Tardi : https://www.babelio.com/livres/Tardi-Nestor-Burma-BDtome-1--Brouillard-au-pont-de-T/662328 Michel Carly, 'Maigret : traversées de Paris' : https://www.babelio.com/livres/Carly-Maigret--Traversee-de-Paris/108638 Nii Ayikwei Parkes, 'Notre quelque part' : https://www.babelio.com/livres/Parkes-Notre-quelque-part/565660 Zep et Bertail, 'Paris 2119' : https://www.babelio.com/livres/Zep-Paris-2119-Version-Luxe/1113986
7:13 Festival Quais du polar 2019 Le programme de Babelio : https://babelio.wordpress.com/2019/03/19/quais-du-polar-2019-un-vent-nordique-souffle-sur-lyon/ Tout le programme : https://www.quaisdupolar.com/ Notre vidéo sur Quais du Polar 2018 : https://www.youtube.com/watch?v=G_dbQ2uSf8Q Le Top 10 Babelio des polars nordiques : https://www.youtube.com/watch?v=UW8yb_kYh-g
Les livres : Kristina Ohlsson, 'Les Otages du Paradis' : https://www.babelio.com/livres/Ohlsson-Les-otages-du-Paradis/1050832 Hjorth et Rosenfeldt, 'La Fille muette' : https://www.babelio.com/livres/Hjorth-Dark-secrets-tome-4--La-fille-muette/1073457 Joseph Knox, 'Sirènes' : https://www.babelio.com/livres/Knox-Sirenes/1078904 Roslund et Hellström, '3 secondes' : https://www.babelio.com/livres/Ro
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Un coup de Manchette

"Le terrorisme gauchiste et le terrorisme étatique, quoique leurs mobiles soient incomparables, sont les deux mâchoires du même piège à cons" affirme avec sagacité un personnage de ce roman au titre nihiliste....

Jamais sans mon AK 47
Nada
Non, rien de rien
Nevers est contre tout

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Patrick ManchetteCréer un quiz sur ce livre