AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756421936
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (24/05/2017)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Sous les ruines d'un monde ancien grouille la vie. Dans une ville croulante, sur une planète mourante et oubliée de tous, le jeune Annelyn profite de la fête organisée à l'occasion de la nouvelle Mascarade solaire. Superbe dans son costume de soie, son arrogance est à la hauteur de sa beauté. Quand il est moqué devant ses nobles amis par le Viandard, chasseur de grouns, il échafaude un plan de revanche. Mais la terrible vérité qui se cache derrière l'histoire de son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Musardise
  04 décembre 2017
Publié en version originale dans les années soixante-dix, Dans la maison du ver est un court roman, agréable à lire, qui nous emmène dans les profondeurs de la terre à la suite d'un héros pas forcément très sympathique - ce qui ne nous empêche pas de le suivre avec intérêt dans son périple.
Le monde où se déroule l'action n'est pas très développé par l'auteur, mais on en comprend rapidement les principaux traits. Annelyn, le personnage principal, est un jeune homme issu d'une couche sociale favorisée, appartenant à un peuple qui vit dans des cavernes profondes recouvrant des tunnels bien plus profonds encore, vouant un culte au Grand Ver (on n'en saura guère plus) et dirigé par une sorte de monarque marqué par la décrépitude. Toute cette société est d'ailleurs empreinte d'une atmosphère de pourriture et de déliquescence. Annelyn, se sentant humilié par le mystérieux Viandard (qui couche avec sa copine, en fait), décide de lui faire payer l'affront de façon plutôt extrême. Pour arriver à ses fins, il entraîne bêtement ses amis dans les méandres des tunnels que personne ne parcourt plus depuis des temps immémoriaux... Tout ça va très mal tourner.
Il s'agit avant tout d'un récit initiatique, mais aussi d'un roman où tout repose sur l'ambiance, ambiance qui, il faut le dire, est le point fort du livre. le suspens - car il y a dans les tunnels des mystères qui attendent d'être dévoilés - y fonctionne sans problème. On peut être déçu par la résolution de ces mystères, qui n'est que très partielle, ou estimer que c'est là un bon point d'accroche pour l'imagination des lecteurs : question de point de vue. En tout cas il s'agit là d'une lecture sympathique, qui m'a tout simplement fait passer un bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Allison
  05 juin 2017
Dans la Maison du Ver est une nouvelle de George R. R. Martin, auteur du Trône de Fer, ce monument de la fantasy grim and gritty (ou dark fantasy pour les moins pointilleux) toujours en cours d'écriture. Originalement publiée en 1976 dans le recueil de nouvelles Ides of Tomorrow qui ne contenaient que des contes horrifiques, la nouvelle Dans la Maison du Ver se voit offrir un écrin pour elle toute seule avec une sortie en semi poche chez Pygmalion. le court roman se pare d'illustrations intérieures minimalistes qui font écho à celle de la couverture et permettent d'accentuer l'immersion du lecteur dans ce labyrinthe angoissant. le livre en lui-même est très joli, noir avec ses touches dorées et sa couverture sobre mais en adéquation avec le contenu.
Dans la Maison du Ver est donc un conte horrifique qui joue sur le dégoût, la claustrophobie et la peur du noir. Il nous présente une planète peu accueillante où deux peuples cohabitent contre leur gré, s'affrontant et se dévorant mutuellement. Cette lutte quotidienne et générationnelle oppose les Yaga-la-hai, un peuple humain décadent aux moeurs étranges, aux grouns, mystérieuses créatures à six pattes qui évoluent en souterrain, dans l'obscurité la plus totale. En à peine 135 pages, l'auteur nous propose une histoire passionnante et immersive qui nous entraîne à la suite d'Annelyn, un jeune yaga-la-hai qui décide de se venger d'une humiliation en suivant son ennemi dans les souterrains peuplés par les grouns. Une fois encore, l'auteur nous présente des personnages nuancés tout sauf manichéens et Annelyn, le personnage principal, en est un parfait exemple. Son évolution en si peu de pages est très intéressante et, alors que je pensais me désintéresser rapidement de son sort, j'ai fini par me prendre d'affection pour lui et redouter ce que chaque embouchure lui ferait rencontrer. Mais c'est surtout l'ambiance qui est extrêmement bien dépeinte, l'auteur arrive à créer une ambiance morbide et angoissante qui emprisonnera le lecteur dans ce labyrinthe de trous de vers en même temps que les protagonistes. Il fait parfaitement ressentir la peur d'être perdu dans l'obscurité, perdu dans un labyrinthe inhospitalier où se cachent d'effrayantes créatures qui, elles, peuvent voir dans le noir.
J'ai réellement apprécié cette nouvelle très bien construite, très bien rythmée et vraiment passionnante. On y retrouve des idées chères à George R. R. Martin qui sont aussi mises en évidence dans le Trône de Fer : l'illogisme derrières certains cultes, l'absurdité de la guerre ou encore l'absence de manichéisme chez les « bons » comme les « méchants ». Tout est très bien pensé jusqu'à la dernière seconde, avec une morale en demi-teinte qui offre une très bonne fin à cette histoire particulière. Dans la Maison du Ver est une excellente nouvelle qui ne manquera pas de faire frissonner le lecteur claustrophobe !
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
nathlie93100
  25 novembre 2017
N'ayant lu aucun roman de George R.R. Martin, j'ai été ravie de pouvoir découvrir ses écrits avec ce court roman horrifique. Alors oui, je suis sortie de ma zone de confort mais je ne pouvais pas passer à côté de cet auteur quand j'ai vu que l'un de ses romans été proposé lors de la Masse Critique Babelio du mois d'Octobre.
Dans la maison du ver est un conte sinistre et macabre ; un texte horrifique qui laisse une impression de malaise rehaussée par le choix de la dystopie. Car oui, l'intrigue se situe dans un univers dystopique dans lequel l'humanité est sur le déclin. de plus, les us et coutumes de la Maison du Ver sont pour le moins très étranges.
L'intrigue se situe dans un monde de décadence dans lequel l'humiliation est le pire affront. Annelyn, notre héros, subit une humiliation et décide par la suite d'aller à la chasse au grouns et de se venger de ladite humiliation.
On découvre assez vite qu'une guerre ancestrale entre grouns et humains et mise à mal par l'émergence d'une troisième espèce dont le Viandard est l'unique membre. Il se trouve qu'il est à moitié groun et à moitié humain.
S'ajoute à tout cela le fait que la quasi-totalité du roman se passe dans une noirceur presque complète. Il n'y a quasiment pas de lumière et les personnages évoluent dans le noir.
Enfin, des illustrations sombres et angoissantes parsèment le texte et sont en parfait accord avec l"histoire et l'ambiance générale du roman. Sans oublier tout le travail effectuer autour de l'objet livre qui est tout simplement splendide !
Dans la maison du ver a été une excellente surprise. Autant tout ce qui tourne autour de l'horreur n'est généralement pas ma tasse de thé, autant ici l'intrigue est bien menée et l'horreur est très bien amené de manière progressive et est bien dosé.
Lien : https://reveuseeveillee.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JessSwann
  07 novembre 2017

Une nouvelle qui se lit assez vite et dont l'univers est bien loin de Westeros. Ici, nous sommes dans un monde souterrain peuplé de vers géants dévoreurs de chair et de grouns, créatures qui ne ressemblent à rien mais sont redoutables. le début nous campe une fête avec ce qu'on imagine être des humains. le héros, Annelyn n'est aucunement sympathique au début du roman, cependant, on est rapidement emporté dans son épopée et on en arrive à souhaiter qu'il s'en sorte... A travers cette courte nouvelle, c'est tout le processus de l'évolution et de l'homéostasie qui se dévoile. le tout étant bien rythmé ! J'ai particulièrement apprécié le personnage du Viandard et son désir de création

Ce que j'aime : le style, très agréable ! L'histoire, courte mais bien construite

Ce que j'aime moins : j'aurais bien aimé savoir si le Viandard avait semé beaucoup de graines

En bref : Une lecture très agréable et une histoire intéressante

Ma note

7/10
Lien : http://jessswann.blogspot.fr..
Commenter  J’apprécie          20
LaurenaLJ
  17 septembre 2017
Une lecture sympathique et divertissante dans un univers très spécial comme on peut l'attendre de la part de l'auteur. le point positif va très clairement à la beauté de l'écriture, et à l'inventivité de George R. R. Martin, sans compter la jolie morale que l'on peut tirer de la conclusion!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MusardiseMusardise   08 novembre 2017
Nul ne disait mot. Les tours et les détours de leur itinéraire égaraient Annelyn au fil de cette descente interminable : les escaliers en colimaçon, les puits garnis d'échelles rouillées aux barreaux branlants, les plans inclinés, les vastes galeries qui avalaient la clarté de la torche, sous une pourriture grouillante. À un moment, ils passèrent par une salle haute de plafond qui évoquait une champignonnière, mais les rigoles en étaient asséchées et les fossés creusé dans le sol ne contenait qu'un fongus puant qui brillait d'une maléfique luminescence verdâtre. Un autre exhibait des tentures murales réduites à des chiffons gris qui se désagrégeaient au moindre contact.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
MusardiseMusardise   06 novembre 2017
Et il tendait l'oreille, afin de de capter les sons qui l’avaient effrayé tandis qu'il attendait la venue du Viandard : les pas ténus, les vagues murmures, les grondements étouffés, le bruissement du vent glacial dans les tunnels qu'ils laissaient derrière eux, et un grondement à peine perceptible tel qu'il n'en avait jamais imaginé. De vrais bruits ou les fantasmes d'un cerveau enfiévré ?
Commenter  J’apprécie          60
Videos de George R.R. Martin (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
Une interview de Stephen King par G.R.R.Martin.
autres livres classés : ésotérismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
201 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre