AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2731672994
Éditeur : Les Humanoïdes associés (20/05/2015)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 34 notes)
Résumé :
Pour survivre aux dangers de la France post-apocalyptique, Mo a fait le choix de voyager. Seul. Mais sa route croise celle d'Hélène, une jeune femme qui cherche à atteindre Paris...
Le monde d'aujourd'hui n'est plus. Au milieu des décombres de notre époque, les hommes évoluent dans un environnement sauvage et menaçant, où la survie a pris le pas sur l'humanité. Certains forment de petites communautés, on les appellent les Groupés. Les autres suivent leurs che... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  26 octobre 2015
"L’Autoroute sauvage" est une BD post-apocalyptique adaptée du roman paru en 1976 de Gilles Thomas / Julia Verlanger / Éliane Taïeb, grande dame et pilier de la Science-Fiction française encore trop mésestimée car trop méconnue. Et c’est "Walking Dead" sans zombies et du "Mad Max" sans punks ! (remember les conflits survivalistes entre groupés et solitaires… ^^) Bref, c’est du post-apo français, et de qualité s’il vous plaît car j’ai eu l’impression d’être au sud de la ville de Paris détruite mais si magnifiquement décrite dans "L’Eclat de Givre" d’Estelle Faye (grande dame de la SFFF française).

An 20XX. Comme le reste du monde, la France a été dévastée par l’apocalypse. Hélène est une rescapée de la communauté de Porquerolles, et malgré tout ce qu’elle a vécu et tout ce qu’elle subi, elle s’entête à vouloir retrouver sa jeune sœur Anna enlevée par des esclavagistes parisiens… et ses chance de survie voire de succès augment quant elle fait la rencontre de Mo/Moon, un action man digne des action movies des années 1980 (genre Sly/Schwarzie), qui ne parle presque plus depuis le massacre de ses parent. C’est ensemble qu’ils progressent vers le nord le long de l’A6 renommé autoroute 666 en raison de ses périls…
Le récit est assez sauvage, sans concession même dans son traitement de la violence : pillards, barbares, esclavagistes, cannibales, seigneurs de la guerre, gourou intégristes illuminés… fournissent autant de péripéties à l’histoire, et il ne faut pas surtout pas se focaliser sur le fait que tout cela appartient désormais aux archétypes du genre.
Car le traitement des sentiments est lui plutôt d’une grande pudeur, en dépit des scènes de nu ou de sexe, en car en réapprenant à faire confiance la fragile mais courageuse Hélène et le courageux mais fragile Mo se reconstruisant lentement dans les bras l’un de l’autre. Dans un monde sauvage et barbare où règne la loi du plus fort, ils incarnent justement l’espoir de reconstruction d’un monde meilleur alors même qu’il mène conjointement une quête qui semble perdue d’avance… Notons aussi le personnage de Jin, qui se joint au groupe et prodigue ses conseils avant de repartir de son côté et dont le triste sort constitue le cliffhanger de fin de ce tome 1 !
Rien à redire que les graphismes très efficaces de Zhang Xiou qui ne m’a toujours ravi depuis son entrée dans le monde de la bande dessinée, et qui ici semble avoir atteint la maturité en trouvant l’alchimie qu’il faut entre dessines, encrage et colorisation… Nul doute qu’il a puisé dans tous les classiques du genre (remember la saga "Hokuto no Ken", la version manga de "Mad Max" !).

Sinon carton jaune à certains prescripteurs d’opinion ayant pignon sur rue :
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          367
meygisan
  13 mars 2017
Ayant lu la presque intégralité de l'oeuvre de Julia Verlanger, je ne pouvais que lorgner avidement sur cette bd et me jeter dessus avant que quelqu'un d'autre ne le fasse. Ma seule déception fut que je ne pouvais qu'emprunter les deux premiers tomes.
Je ne m'aventurerais pas dans la critique comparative entre le roman d'origine et cette bd mais je relèverais tout de même les éléments que j'y ai retrouvé et qui m'avais fait aimé l'oeuvre de Julia Verlanger.
Tout comme dans le roman donc, on entre dans le vif du sujet. Dès les premières pages, on dépeint la situation, plante le décor et esquisse un profil psychologique des personnages. Tout est rapide, clair, concis, sans détours. J'y retrouve des thèmes chers à l'auteure, comme l'opposition constante entre groupe et individu, le refus de l'autorité à travers le personnage de Mo ( Moon), le rejet du pouvoir et de l'asservissement. Mo et Hélène sont des personnages au caractère taillé au couteau, le premier, victime d'un traumatisme, réapprend à vivre au contact de la seconde hantée par l'idée fixe, et complètement folle dans ce monde post apocalyptique de retrouver sa soeur. Les dialogues sont à la mesure de leur relation, qui se limite à un quasi monologue, des étreintes presque bestiales. Ils sont courts, disent l'essentiel, les images parlent pratiquement plus que les textes. D'ailleurs celle ci prend largement le dessus lors des scènes d'action, qui se veulent violentes et sanglantes, à l'image du monde, un environnement hostile et dangereux. le danger est présent partout, et tout comme Julia Verlanger l'avait formidablement démontré dans le roman, celui ci vient principalement des hommes, des groupes et de leurs chefs qui n'hésitent pas à se livrer à toutes les bassesses pour exercer leur tyrannie. La bd transpose bien, je trouve, l'idée que Mo, qui a choisi une vie solitaire, rythmée par ses voyages sur cette fameuse autoroute, se dresse contre l'oppression, la sauvagerie et l'injustice, même si les moyens qu'il utilise sont violents.
Bonne ou mauvaise adaptation, je n'en sais rien. Toujours est il que cette bd m'a permis de retrouver tout ce que j'aime chez Verlanger. Et la suite n'est pas en reste....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Maks
  23 janvier 2016
Une BD tiré du livre de Julia Verlanger qui lui même était déjà excellent, ici c'est moins étoffé à cause du format BD mais c'est aussi plus moderne grâce aux superbes dessins.
Le top du post-apo, dommage qu'il soit en 3 tomes, j'aurais préfèré un one shot plus épais mais on va pas se plaindre vu la qualité.
Il y a tout de même quelques différences avec le livre mais de l'ordre des détails donc tout va bien.
Si vous aimez les BD et le post-apocalyptique vous en aurez pour votre argent !
Et pour ceux qui ne connaissait pas mais ont aimé cette bande dessinée, jetez vous sur le roman (écrit par Julia Verlanger sous le pseudonyme de Gilles Thomas) qui est une bombe apocalyptique de premier ordre.
Commenter  J’apprécie          153
Camillecture
  08 juillet 2015
Lecture agréable
Tout d'abord merci à Babelio et à Sequencity pour m'avoir permis de lire cette BD. Et oui, aujourd'hui on parle BD. Mais ici, Sequencity ne propose pas de versions papiers mais des versions numériques (à la manière des e-books) que vous pouvez lire sur votre ordinateur ou encore sur Ipad.
C'est donc une manière originale de lire des BD ou des mangas mais des bugs m'ont un peu gâché la lecture : je devais tout le temps actualiser, sinon j'avais face à moi une page blanche.
J'ai pu lire le premier tome de la trilogie L'autoroute sauvage. Dans ce premier tome, nous entrons dans un univers apocalyptique : la Terre est complètement ravagé, les hommes sont violents et cruelles.
Les deux personnages principaux sont ici Hélène et Mo. Hélène souhaite retrouver sa petite soeur qui a été enlevé. Mo va la rencontrer alors qu'elle est prisonnière d'une bande de voyous et la libère. Les deux personnages, désormais compagnons, vont poursuivre le chemin ensemble.
J'ai vraiment beaucoup aimé la personnalité d'Hélène, une jeune femme dynamique, courageuse, qui ne mâche pas ses mots. Mo apparait plus mystérieux : toujours plongé dans son mutisme, il rechigne à se délivrer au lecteur. Au cours du roman, nous apercevons un seul moment de son enfance. Ce sont donc à deux personnages complètement opposés que nous avons à faire.
Côté scénario, j'aime beaucoup l'idée de la Terre complètement ravagé. C'est un univers cruel et sans pitié. L'objectif d'Hélène est clair : retrouver sa soeur. Cependant, j'ai trouvé qu'il manquait parfois deux ou trois cases pour créer un fluidité supplémentaire, pour ne pas perdre le fil et afin de ne pas avoir, comme j'en ai eu l'impression à certains passages, de passer du coq à l'âne.
Du côté du graphisme, un des points essentiels pour moi dans une BD, je n'ai rien à redire. J'aime beaucoup le style du dessin et les couleurs choisies. C'est donc ici l'un des points positifs.
Malgré tout, à la fin de cette BD, je reste sur ma faim... J'ai eu l'impression que ce premier tome n'était qu'une mise en bouche, une présentation des personnages et de l'histoire. Au moment où l'histoire commence à devenir vraiment intéressante, on arrive au célèbre "à suivre...". J'aurais bien aimé avoir encore quelques pages supplémentaires. Cependant, la fin laisse ici place au suspense, et l'on a envie de découvrir la suite.
Pour info, seul le premier tome est actuellement sorti (je précise puisque certains ne commence une série seulement lorsque tous les tomes ont été publiés)
Lien : http://camillecture.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
smilysushi
  08 avril 2016
L'histoire se situe dans une France dévastée, rendue à la nature après une mystérieuse catastrophe. La civilisation n'existe plus, et les humains se divisent en 2 catégories, les groupés, qui vivent en communauté pour faire face aux pénuries et être plus forts ; et les solitaires, qui parcourent seuls le pays. Hélène, une jeune femme rescapée de l'attaque de sa famille par des sauvages, tente de rejoindre Paris pour retrouver sa petite soeur, enlevée lors de l'attaque. Elle croise le chemin de Mo, une sorte de légionnaire taciturne mais attachant, et tous deux vont faire route ensemble. Au milieu de paysages sauvages et de multiples dangers, entre attaques d'animaux sauvages et de sauvages tout courts, ils se sauvent mutuellement la vie à plusieurs reprises.
Un début qui suscite l'envie de savoir la suite ; un scénario classique post-apocalyptique mais efficace.

Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (4)
Bedeo   23 novembre 2015
C’est une belle première étape, un bon amuse bouche qui donne envie de poursuivre l’aventure. Surtout que les dernières pages mettent astucieusement le lecteur en haleine.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   09 juin 2015
Malgré un titre qui fait référence à l’Enfer et aux road-movies mythiques d’outre-Atlantique. Kilomètre 666 peine à allumer la petite étincelle qui ferait de ce triptyque quelque chose d’innovant comme avait pu l'être le roman originel.
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   08 juin 2015
Une adaptation BD sous forme de tryptique, bien réalisée et plus « sauvage » du roman de Julia Verlanger.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BoDoi   01 juin 2015
Un début de trilogie honnête et correctement réalisé.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   05 novembre 2015
- Les hommes ont abandonné leurs dieux, ils ont rejeté les principes divins, le sacré… Et voilà ce qui reste de leur monde sans foi. Profanation, ruine et sauvagerie… Combien reste-t-il d’hommes sur la surface de la planète ? Une poignée qui continue à s’entredéchirer… Bientôt l’humanité sera passée en dessous du nombre minimal qui permet sa perpétuation…
[Hélène] Je devine la suite…
[Mo] Tais-toi…
- Ici, Dieu a envoyé des abeilles pour nous encourager. Nous travaillons d’arrache-pied pour reconstruire ce monde et sauver ce qu’il reste de sacré et de divin dans l’homme. Heureusement, quelques élus survivront et créeront une nouvelle humanité…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
AlfaricAlfaric   27 octobre 2015
Si la vraie cause de cette déchéance, c’était l’homme lui-même, perdu sans amour, sans Dieu ? Seul à la peur de l’autre ? […] En tout cas, il ne faut pas compter sur la religion pour rendre l’homme bon, ni lui apporter l’amour dont il a besoin.
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   25 octobre 2015
Un homme, ça n’a jamais été l’avenir d’une femme.
Commenter  J’apprécie          190
giloobzhgiloobzh   09 juillet 2015
Ce salopard d'Yvan m'a forcée à ... manger la chair de mon fiancé. Et il m'a violée. Tous les jours, pendant ... des semaines ...
Commenter  J’apprécie          10
reve2003reve2003   22 mai 2018
Tu parles pas ? T'es muet ou c'est un genre que tu te donnes ?
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
autres livres classés : post-apocalyptiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2621 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..