AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791028111038
Éditeur : Bragelonne (13/06/2018)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 384 notes)
Résumé :
Wyl Thirsk n’est encore qu’un adolescent lorsqu’il doit assumer le rôle qu’on lui destine depuis sa naissance : commandant en chef des armées de Morgravia. Une responsabilité qui le place sous les ordres d’un despote sadique. Un geste de bonté envers une sorcière condamnée au bûcher vaudra un jour à Wyl un don miraculeux, ainsi que la colère de son seigneur et maître. Wyl est alors envoyé au Nord, pour une mission suicidaire à la cour ennemie… avec pour seule arme u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (72) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  30 mai 2016
J'ai ce livre depuis au moins quatre ans, depuis que je l'avais reçu en cadeau pour 2 Milady achetés. du fait de sa grosseur, il s'est retrouvé enfoui dans ma PAL. Il a été ressorti une seule fois par mon ex qui m'a dit « Il est nul, c'est sur la guerre !! »... C'est la critique récente de GalaxioN qui me l'a fait ressortir et je l'en remercie car ça a été un très bon moment de lecture. Ce n'est pas un coup de coeur mais ce qui est sûr, c'est que je vais lire sous peu la suite tellement cette histoire est intrigante en bien des points.
L'histoire se déroule sur une longue période car nous découvrons notre personnage principal, Will, à l'âge de 11 ans au moment où il vient de perdre son père, le général Thirsk, lors d'une énième bataille entre les deux royaumes rivaux, Morgravia et Briavel. Ils ne savent même plus pourquoi ils se battent, la raison s'étant perdue avec les siècles, mais ils continuent la tradition. À la mort du général, ils vont décider d'une trêve car leurs rangs sont de plus en plus décimés et les rois se font vieux. le jeune Will et sa soeur vont être adoptés par le vieux roi, ils sont orphelins, pour parfaire leur éducation. le jeune Will doit devenir le futur général des armées du roi. Il doit donc apprendre à vivre avec celui qui, pour le moment, n'est que prince et qui n'est pas vraiment le portrait craché de son père. L'adolescence de Will ne va pas être si facile que ça car Celimus a décidé de lui en faire voir de toutes les couleurs ainsi qu'à son père, le roi. Lors d'un événement tragique, subi à cause du prince Celimus, une jeune femme jugée et brûlée pour sorcellerie à cause de ses yeux vairons lui transmettra un don, dont il ne comprendra l'importance et la valeur que bien des années plus tard. S'en suivra pour Will différentes aventures et sacrifices dont il ne sortira pas toujours indemne mais qui le fera grandir et évoluer par bien des aspects. Son parcours en tant que Général de la légion sera donc semé d'embûches pour le plus grand plaisir du prince Celimus.
Le style de l'auteur m'a de suite plu, à tel point que les 200 premières pages sont passées comme une lettre à la poste. Les seuls moments où ma lecture n'était pas facilitée ont été lors de certaines atrocités que l'on faisait subir à des personnages que j'appréciais. le reste du temps, les pages défilaient vite et bien car il y a peu de moments calmes dans cette histoire. L'auteur prend néanmoins le temps de nous décrire les paysages, les gens, les sensations et certains évènements avec force détails mais sans que son style en pâtisse. L'avantage de la carte en début de livre est de nous aider à situer d'emblée les différents royaumes en cause. L'auteur va également utiliser différents personnages pour nous situer quelques évènements dont son personnage principal ne peut avoir conscience. Cela surprend au début car il faut replacer le contexte mais on s'y fait vite. L'auteur mène son histoire et son personnage à un rythme infernal où nous ne sommes pas au bout de nos surprises, et Will non plus.
Comme vous l'aurez compris, malgré quelques a priori laissés par mon ex dans ma mémoire, j'ai très apprécié ma lecture et je compte bien me lancer sous peu dans la suite tellement la fin est intrigante. Certains évènements qui m'intéressaient sont également restées sans fin dans ce premier tome. Malgré des épaisseurs conséquentes (670p et 720p), la suite risque d'être très intéressante et écrite avec le même rythme que celui-ci. Je vous conseille donc très fortement de découvrir ce roman hors norme et son auteur à l'écriture très fluide et à l'imagination très particulière. Pour ma part, je vais sous peu m'en procurer la suite.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          466
basileusa
  21 mai 2018
Enfin sorti de ma PAL grâce à Witchblade, j'avoue que j'ai eu du mal à adhérer au début. D'abord parce que l'auteure décrit trop ses personnages et leurs traits de caractère alors que j'aurai aimé me faire une idée toute seule, ensuite parce que ces mêmes personnages sont un peu caricaturaux. Finalement, ça évolue vraiment bien et on se laisse très vite emportée par l'histoire de Wyl et son mystérieux don ! Les personnages se révèlent plus complexes et imprévisibles et le dernier tiers du récit, pleins de rebondissements inattendus, nous empêche de lâcher le livre !
Je suis donc conquise par ce premier tome et son univers médiéval classique.
Commenter  J’apprécie          270
GalaxioN
  21 mars 2016
Premier tome de la trilogie du Dernier Souffle, « Le Don » m'a laissé une très bonne impression. On commence comme tout roman de d'heroic fantasy qui se respecte avec un monde imaginaire, plusieurs royaumes en conflit, un héros, un méchant tyrannique, un peu de magie etc... On s'imprègne très vite de l'histoire, les personnages ne sont pas très nombreux et on ne se perd pas dans les détails de ce monde de Fantasy où les descriptions sont très brèves et laissent plus de place aux développement des personnages et de leurs aventures.
L'histoire démarre avec un très bon rythme, les personnages sont attachants et certains assez atypiques. On découvrira un héros certes doué dans les arts de l'épée mais au physique un peu disgracieux, des personnages féminins plein de caractère et forçant le respect, et quelques autres protagonistes aux personnalités diverses et variés. La magie n'est pas très présente et est même considérée comme quelque chose d'inconnu. Ainsi, l'univers décrit reste assez « normal » et ne dépayse pas trop.
Mais ce qui rend l'histoire vraiment prenante c'est l'originalité que l'auteur a trouvé pour son intrigue et ce fameux « don » qui met du temps à se révéler mais qui surprend beaucoup. A cela s'ajoute des scènes assez violentes et parfois triste, d'autres très frustrantes pour le lecteur, bref l'auteur s'amuse à nous ballotter entre tous ces sentiments à travers son histoire et c'est très plaisant.
Ça aurait été un sans-faute si il n'y avait pas eu quelques longueurs au ¾ du livre. Il y a toute une partie où on sent que ça s'essouffle un peu, notamment lorsque le héros est au royaume du Nord. Mais malgré cette phase un peu plus longue, l'intrigue ne manque pas de rebondissements et de surprise jusqu'à la fin, fin qui me laisse d'ailleurs encore perplexe entre amusement et frustration... A suivre dans le tome 2...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          165
Crazynath
  13 mai 2017
Il y a des bouquins que l'on achète un peu par hasard, et c'est ce qui m'est arrivé avec celui ci. Flânant dans les rayons de la Fnac il y a quelques semaines, j'ai été interpellée par une tête de gondole qui faisait de la promotion pour certains livres de l'éditeur Milady avec une offre à 3.99 le volume. Après avoir beaucoup hésité, j'ai finalement craqué pour 3 bouquins en me disant qu'à ce prix je ne risquai pas grand chose.
Je ne connaissais pas Fiona McIntosh, et j'avoue avoir bien apprécié la lecture de ce premier tome de sa trilogie le dernier souffle.
Je me suis laissé entrainer par cette histoire mettant en scène un sympathique jeune héros, Wyl Thirsk.
A la mort de son père, ce dernier va se retrouver à la cour de son roi avec comme avenir tout tracé de prendre la tête des armées. Cependant, si le roi est bienveillant avec le jeune Wyl, ce n'est pas le cas de l'héritier du trône Celimus. Ce dernier, dont le portrait frôle un peu la caricature du sadisme, il faut le dire, va tout mettre en oeuvre pour nuire au jeune Wyl.
A l'occasion de la mort au bucher d'une sorcière, Wyl va se retrouver doté d'un mystérieux don . Quand il va mesurer les tenants et aboutissants de ce don, il va réaliser qu'il pourra être en capacité de contrer les objectifs du tortueux Célimus qui est devenu roi entre temps.
Une lecture fort plaisante, je dois le dire, malgré certaines maladresses et lourdeurs de style par moments .
Comme j'ai vraiment envie de savoir ce qu'il va advenir de Wyl et surtout comment il va gérer son don dans l'avenir, je vais bientôt m'empresser de lire la suite .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Lire-une-passion
  24 octobre 2014
Dès sa sortie en poche, je me suis jetée dessus, car la couverture m'a de suite attirée, et les avis des autres étaient tellement positifs que je voulais voir ce que ça donnait avec moi. Mais il est resté traîner dans ma PAL, et c'est grâce à ma binomette d'amour qu'il est enfin sorti ! En effet, elle l'a choisi en choix d'octobre, et même si j'avais un peu peur de ne pas accrocher avec ses 666 pages, je dois dire que finalement, je l'ai dévoré et ne regrette pas cette découverte !
Le roman commence fort : on est de suite immergés dans une bataille, où l'un des personnages meurt, pour faire comprendre la quatrième de couverture. Mais avant de mourir, il fait faire une promesse à son meilleur ami, le roi : protéger son fils qui devra le remplacer, et être toujours présent pour lui, dans n'importe quelle situation. Un pacte de sang est scellé, et voilà Wyl, le fils d'un courageux guerrier, envoyé au-devant d'aventures dont il ne ressortira pas indemne.
Plus les années passent, plus le roi dépérit pour finalement mourir et laisser sa place à son unique fils : Célimus. Un prince sans pitié, sans remords, fourbe et cruel. Depuis leur enfance, Wyl et Célimus se vouent une haine perpétuelle, qui ne sera pas calmée avec le temps. Profitant de ses pouvoirs tout récents de roi, le second ne se gênera pas pour mettre des bâtons dans les roues de son « partenaire de jeu ». Mais lors d'une condamnation à mort, Wyl croisera le regard de cette sorcière et son destin va irrémédiablement changer. Elle lui offrira le Don, un pouvoir puissant et lui offrant des possibilités encore jamais vues.
Envoyé au Nord par son roi, pour une mission périlleuse, il connaîtra enfin les véritables pouvoirs de ce Don, qui peut tout aussi bien être une malédiction, quand on en voit les conséquences. Mais que peut bien refermer ce fameux Don ? Et pourquoi lui et pas un autre ? Eh bien il faudra vous armer de patience et passer au moins 400 pages pour avoir un bout de réponse. Mais détrompez-vous : Fiona McIntosh ne meuble pas le livre pour meubler, non. Chaque action, chaque bouleversement, chaque horreur qui découle de ce roman a un sens.
Plus on avance notre lecture, plus on est accro, plus on déteste le roi, plus on s'attache à Wyl, plus on le coeur qui se serre et les boyaux qui se tordent. Non, promis, je n'exagère rien. Si j'ai précédemment lu des livres assez difficiles, je dois dire que je n'avais jamais goûté à la plume de cette auteure, et question sadisme, je vous promets qu'il n'y a pas pire qu'elle. Ou alors je ne connais pas encore.
Wyl est un personnage avec qui tout de suite un lien se crée, on s'attache très vite à lui, on comprend parfaitement ce qu'il ressent. Malgré cela, il sait rester calme et fait montre d'une énorme intelligence en compagnie du roi. Même si à l'intérieur ça boue et qu'il aimerait extérioriser tous les malheurs qu'il lui fait subir, à l'extérieur il simule une loyauté sans borgne. Plus il avancera dans son voyage, plus il apprendra de choses sur ces royaumes qui se font constamment la guerre. Il apprendra la politique de certains, mais aussi les secrets bien cachés de ses compagnons de route, ou encore des différentes contrées. Plus il avancera, plus il détestera son roi (très facile, en même temps) et plus sa vengeance prend forme. Il déteste la violence et le sang, et pourtant il sera au coeur même de ces derniers chaque jour.
Concernant Célimus, vous l'aurez compris : je ne l'aime pas. Je crois que je n'ai encore jamais croisé un personnage aussi fourbe, cruel, et sans remords. Malgré cela et sa méchanceté (et le mot est faible), il est très charismatique, ce qui fait que l'auteure le rend très crédible. Quand sa présence se fait ressentir, on tremble presque devant notre livre, on a des frissons et on a peur de ce qui va arriver aux personnages. Maos a contrario, il apporte aussi quelque chose en plus : du piment à l'état brute. Il ne se passe jamais une scène où il regrette ce qu'il fait et il devient de pire en pire au fil du récit. Je crois que le moment où je l'ai le plus haï, c'était à la toute fin. Je hurlais toute seule devant mon livre, je lui lançais des insultes à tout va, et je n'avais qu'une envie : entrer dans le roman et lui planter moi-même une épée dans le coeur (si tant est qu'il en ait un!). Ce qui vous prouve à quel point j'étais immergée dans cette série.
En résumé, je ne peux que vous conseiller cette SAGA, pour ce qui ne sont pas trop sensibles (bon, je le suis beaucoup, mais j'ai survécu!). Évidemment, on pleure, on rit parfois, mais on est surtout beaucoup en colère face aux événements qui se déroulent mais surtout de la façon qu'a Célimus de les tourner à son avantage. Il sait très bien simuler le roi perdu, et dans la seconde, vous enfoncer un couteau dans le dos. Cela fait un petit moment que j'ai terminé cette lecture, mais le fait de revenir dessus et de vous écrire mon avis, me fait remonter plein de souvenirs, et surtout m'énerver quand je repense à des scènes. Si après ça, je n'ai pas réussi à vous convaincre de le tenter, je ne sais plus quoi faire ! Merci à ma binomette chérie de me l'avoir fait découvrir ♥ maintenant, j'ai plus qu'à patienter pour avoir la suite...
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
basileusabasileusa   18 mai 2018
-Etranger, je suis le général de la légion de Morgravia. Les mercenaires sont la boue qui colle à mes bottes.
Le mercenaire soupira.
-On peut voir les choses comme ça, mais il semble quand même que nous avons notre utilité dans ce monde, pour exécuter les tâches ingrates que vous autres grands soldats ne voulez pas faire.

Wyl se retourna vivement vers l'étranger.

-Je ne tue pas pour de l'argent, moi !

Romen eut un sourire triste.

-Oh, au bout du compte, nous tuons tous pour des riches et des puissants. C'est juste une question de point de vue, Thirsk.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
WitchbladeWitchblade   25 septembre 2016
Le vieux soldat comprit que le garçon l'avait véritablement surclassé, malgré le handicap de taille et de force, uniquement poussé par la rage. Il se dit qu'il lui faudrait lui en reparler, lui expliquer qu'on ne se bat bien que parfaitement lucide. Au combat, seuls comptent l'entraînement et l'intuition, jamais l'émotion. La colère ne marche qu'une seule fois.
Commenter  J’apprécie          160
GalaxioNGalaxioN   20 mars 2016
Elle releva la tête pour un sourire radieux à l'intention exclusive de Celimus, roi de Morgravia, qui arrêtait son cheval tout près de l'endroit où elle se tenait.
Il était absolument merveilleux. Elle eut un sourire pour elle-même. Arrête d'admirer son cheval et va l’accueillir! se sermonna-t-elle. Romen aurait ri s'il avait su qu'elle s'extasiait sur le pur-sang bien plus que sur le cavalier.
Commenter  J’apprécie          100
WitchbladeWitchblade   27 septembre 2016
Notre reine est tout ça et plus encore – toute soie au-dehors avec la solidité du roc au-dedans. Elle est plus forte qu'un homme car elle sait transformer en armes ses charmes de femme.
Commenter  J’apprécie          210
MadavenMadaven   24 mai 2013
La lame de ROmen traversa de part en part Wyl Thirsk,général de la légion de Morgravia,sa pointe d'acier pleine de sang saillant au milieu de son dos. Les yeux de Wyl s'agrandirent sous le choc et la douleur,mais plus encore de surprise en constatant qu'il avait perdu le combat.
C'était à Rmen que revenait maintenant la tâche de sauver les deux femmes que Wyl adorait.
-N'oublie pas ta promesse,gargouilla-t-il.
Il lâcha son épée tandis que Romen retirait la sienne de son ventre.
Wyl se laissa glisser à terre et ferma les yeux,attendant que son coeur cesse de battre et que disparaisse la douleur au creux de son estomac. La mort allait être la bienvenue .
Une nouvelle sensation s'empara de son corps. Sans même qu'il en ait conscience,il arqua tout son être sous le coup d'une souffrance fulgurante.Tot d'abord,il se dit que c'était ainsi que la mort devait s'annoncer,mais la peine ne cessait de s'intensifier,au point de lui faire ouvrir les yeux - ses yeux étranges aux couleurs dissemblables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Fiona McIntosh (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fiona McIntosh
Fiona McIntosh nous parle de "Fields of Gold"
Par : Penguin Books Australia
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz livre Fiona Mcintosh

Quel est le nom de l'héroïne dans la trilogie Percheron?

Anna
Ana
Hanna
Hana

11 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Fiona McIntoshCréer un quiz sur ce livre
.. ..