AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782809824421
330 pages
Éditeur : L'Archipel (02/05/2018)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Quand des secrets ressurgissent... Australie, 1946. Becky Jackson est revenue vivre dans son Outback natal avec son fils Danny après que son mari a été déclaré mort sur le front malaisien.Depuis deux générations, sa famille dirige l’hôpital de Morgan’s Reach, bourgade fondée par son grand-père.Becky y connaît tout le monde et retrouve sa meilleure amie, elle aussi veuve de guerre.Becky retrouve également Ben Freeman, le
pompier en chef secrètement amoureux d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  22 septembre 2019
Voici un récit intense—-assez long à se mettre en place —-qui m'a fait penser à un ouvrage qui contait les grands incendies de la forêt canadienne en 1916, lu il y a quelques années....
Il nous plonge au coeur des grands espaces de l'outback , au sein de la communauté du Queensland en Australie....
1946 : Nous faisons connaissance avec la famille Jackson qui dirige depuis deux générations le petit hôpital de Morgan' Reach, une bourgade fondée par le grand - père d'une des héroïnes : l'infirmière Rebecca, mère protectrice , revenue vivre dans son village natal avec son fils Danny âgé de dix ans révolté et amer, qui souffre de l'absence de son père : déclaré mort au combat, durant la deuxième guerre mondiale ...
Au sein de cette communauté tout le monde se connaît :
Hugh , médecin de campagne, père de Rebecca , tout dévoué à ses malades.
Sa femme Jane infirmière , Térence, leur fils , lui aussi médecin ( parti à Sydney) revenu accompagné de sa femme Sandra ,infirmière , en espérant sauver son couple après le décès de leur petit garçon .
La grand- mère Gwyneth, tenace, inflexible ...stoïque ,exigeante , épouse du fondateur Rhys, disparu,, des pisteurs aborigènes et bien d'autres personnages , enfin un homme étrange qui rôde ....
Je me suis laissée emportée par la force de ce récit , la description minutieuse des paysages —-grandioses —-qui relate l'âpreté du climat ,la violence de la tempête de sable qui efface toutes les traces, la fureur des incendies meurtriers au coeur du Bush, le combat contre les flammes des hommes pendant plus de dix- huit heures ——
Les poumons en feu , la recrudescence de la fatigue, les visages devenus méconnaissables, noircis par la cendre et la fumée, les yeux pleins de larmes, la force impitoyable du vent qui fait rage et hâte le brasier ..

Ces gens qui étaient le sel de la terre , hommes et femmes accoutumés à l'âpreté de leurs conditions d'existence, familiers des tragédies inhérentes à l' isolement dans lequel ils se tenaient,
luttaient , réunis et solidaires pour affronter l'adversité ....
Cette saga familiale sans prétention , bien écrite, nous emporte auprès de cette communauté avec ses douleurs et ses secrets, ses failles et son courage face à l'adversité, son dévouement et ,sa détermination , les portraits forts et chaleureux de personnalités courageuses ,volontaires , parfois odieuses ....ses blessures ses racines et ses liens indestructibles., ses imbroglios , ses rancoeurs et ses jalousies ...
A lire entre deux ouvrages compliqués .
Mais ce n'est que mon avis, bien sûr ..
J'avais lu en 2007, « La dernière valse de Mathilda »de Tamara Mc Kinley .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          505
jeunejane
  08 octobre 2019
Pour le décor, nous sommes en Australie dans les plaines de l'outback dans l'état du Queensland.
Morgan Rhys, médecin aventurier a découvert et fondé un village : Morgan's Reach sorte d'oasis dans ces plaines arides.
En 1946, le conditions de vie y sont devenues difficiles en raison de la sécheresse, des déluges, de la chaleur intense.
L'hôpital fondé par Morgan et son épouse Gwyneth subsiste toujours. Morgan est décédé à l'âge de 90 ans. Gwyneth à plus de 70 ans, participe encore aux soins et s'occupe de bébés animaux.
Hugh, leur fils médecin continue à s'occuper de l'hôpital avec son épouse Jane, infirmière mais il est bien fatigué et souffre d'angine de poitrine.
Leur fille Rebecca, veuve de guerre , infirmière est venue les rejoindre avec son fils Danny.
Terence, le fils de Hugh et Jane revient vivre avec sa femme Sandra pour seconder son père à l'hôpital.
Ils ont vécu un drame affreux.
Les patients sont très éloignés des grandes villes.
La vie est mouvementée à Morgan's Reach.
Le roman débute avec un soldat qui erre bien malade très loin de son village et des siens. On devinera son identité vers la fin.
Beaucoup de personnages intenses gravitent dans le roman et l'auteure finit par nous dévoiler les liens qui les relient.
Le seul petit bémol est la multiplicité des personnages, on zappe sans arrêt d'une à l'autre mais je m'y suis habituée et j'ai finalement beaucoup apprécié pour la découverte d'un autre pays, d'une autre faune, des personnages intenses, pour la beauté de l'écriture.
Un beau roman découvert grâce à Annette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          513
ladesiderienne
  05 avril 2019
Morgan's Reach, petite bourgade en plein bush australien. En cette année 1946, Danny, 10 ans, attend toujours que son père John rentre de la guerre. Il refuse de croire à la mort de ce dernier signalée par les autorités militaires et cause beaucoup d'ennuis à sa mère Rebecca. Cette dernière oeuvre à l'hôpital local créé autrefois par son grand-père. C'est d'ailleurs une affaire de famille puisque son père et sa mère y travaillent également. Son frère Terence revient justement au pays accompagné de sa femme Sandra pour leur prêter main-forte car le travail ne manque pas. Il espère ainsi sauver son couple du naufrage après le décès de leur petit garçon. Mais la région est en proie à une forte sécheresse depuis plusieurs années et un orage sec se profile à l'horizon. La mobilisation de la communauté face à un incendie fera-t-elle passer au second plan tous les ressentiments individuels ?
Tamara McKinley, encore une auteure australienne que je découvre grâce aux Éditions Archipel (merci à Mylène). Si j'apprécie les sagas familiales, dont c'est apparemment une spécialiste, je suis plus attirée par celles où l'aventure malmène le lecteur que par celles où il baigne dans un romantisme exacerbé. Ma lecture achevée, je dois reconnaître que la mission est remplie et même brillamment. Le récit ne manque ni d'intensité, ni d'électricité... L'écriture est agréable et relate magnifiquement bien l'âpreté du climat, la violence de la tempête de sable et la chaleur du brasier. Soulignons le travail de la traduction même si le titre original "Firestorm" perd de son intensité en français. "Une pluie d'étincelles", cela fait gentillet par rapport aux déchainement des évènements rencontré... Autre petit reproche, c'est quoi cette première de couverture représentant une femme au bord d'un océan ?
Mais revenons-en à l'histoire de cette famille qui s'échine depuis plusieurs générations à exercer la médecine dans des conditions plus que rudimentaires, au service de leurs concitoyens. Les personnages féminins sont très forts : Rebecca, la mère protectrice, Gwyneth, la grand-mère tenace et même Sandra, la belle-fille qui noie ses blessures dans l'alcool (et cela même si les femmes ne sont qu'infirmières et les hommes médecins, l'égalité des sexes n'étant pas encore au goût du jour...). Le désarroi de Danny face à l'absence de la figure paternelle est aussi très émouvant. L'auteure a su ajouter un peu de suspense en créant ce personnage de soldat démobilisé qui erre aux alentours et dont on ignore l'identité.
En résumé, un roman qui décrit habilement les grands espaces et la solidarité des hommes et des femmes qui l'habitent. Malgré quelques petites longueurs ressenties, notamment au cours de la longue lutte contre l'incendie, j'accorde un 16/20 à cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
calypso
  27 août 2018
Une pluie d'étincelles me semblait a priori assez éloigné de ce que je lis d'ordinaire mais à force de lire le nom de son auteure – Tamara McKinley – un peu partout, j'ai eu envie de voir de quoi il retournait. On est en plein dans ce que j'appellerais le romanesque des grands espaces, mais heureusement, ce n'est pas du tout cul-cul, en tout cas c'est la crainte que j'avais et il s'est avéré qu'elle n'était pas justifiée. Crainte peut-être due aux deux millions de lecteurs annoncés, aux titres des romans qui m'indiquaient plutôt des romances, aux couvertures (que je trouve pourtant très belles pour la plupart, et notamment celle-ci). Ce qui est sûr, c'est que je n'avais pas envie d'une histoire d'amour, juste d'être un peu dépaysée et le pari est tenu puisqu'avec ce roman, l'auteure nous invite à changer, d'une part, de continent et, d'autre part, d'époque. Direction l'Australie, quelques mois après la fin de la Seconde Guerre Mondiale. La petite bourgade de Morgan's Reach est, comme toute la région, sur le qui-vive : il n'a pas plu depuis plusieurs mois et une tempête est annoncée. C'est l'occasion pour le lecteur de rencontrer les personnages qui évolueront sous ses yeux au fil des pages, à commencer par Rebecca, une infirmière, et son fils Danny qui n'a toujours pas réussi à accepter la mort de son père. Rebecca est la petite fille de l'homme qui a fondé le seul hôpital à des kilomètres à la ronde et, si celui-ci n'est plus de ce monde, Gwyneth, son épouse, continue de veiller au grain. L'hôpital est une histoire de famille puisqu'y travaillent également Jane et Hugh, les parents de Rebecca. D'autres personnages gravitent autour de la petite famille, notamment Ben, le pompier, qui m'a paru fort sympathique (et patient). Si la tempête, son arrivée et ses conséquences, sont mises au premier plan, il ne faut pas non plus omettre de dire que les habitants de Morgan's Reach s'inquiètent depuis quelques jours de la présence d'un étranger sur leurs terres… Une petite touche de suspense qui n'en est pas vraiment une, disons que l'auteure arrive avec ses gros sabots là, mais je pense que c'est voulu, après tout, nous ne sommes pas dans un thriller. Finalement, c'est une lecture agréable et divertissante, le point fort réside dans les rapports entre des personnages évoluant dans une petite communauté et, surtout, dans la peinture de l'outback australien.

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Sourisetdeslivres
  07 mai 2018
Sans être un coup de coeur, j'ai adoré cette lecture
Brisbane, 1946, un soldat descend du bateau qui le ramène sur ses terres après la guerre.
Prisonnier de longues années il en a réchappé, mais revient mourant, il est atteint d'un cancer, ses jours sont comptés.
Il est bien décidé à retourner à Morgan's Reach.
Morgan's Reach, voilà 3 générations qui se succèdent dans cet hôpital de campagne fondé par le grand-père de Rebecca.
Elle y travaille comme infirmière en compagnie de sa mère, Jane, et de son père, Hugh.
Gwyneth sa grand-mère n'exerce plus, mais garde l'oeil sur toute la communauté qui s'est bien agrandie depuis son arrivée en 1889, elle connaît tout le monde y compris les aborigènes qui vivent à proximité.
Rebecca est revenue au ranch de ses parents après avoir appris la mort de son époux, Adam, il y a 3 ans durant la Seconde Guerre mondiale.
Danny, leur fils, âgé de 9 ans, refuse d'accepter le décès de son père et il ne veut pas envisager que sa mère puisse un jour refaire sa vie.
Jane quant à elle s'inquiète de voir son époux se fatiguer à la tâche difficile de médecin de campagne dans le bush.
Tu vas suivre ces 3 femmes, mais aussi Sallie, Terence, Sandra, Millicent et Max.
Tu rencontreras au cours de ta lecture de nombreux autres protagonistes, mais ceux-ci sont les principaux.
L'intrigue du roman est cette marche du soldat, qui est-il ? Où va-t-il ?
La seconde intrigue est cette nature indomptée de cette région de l'Australie.
Avec bien sûr les destins des personnages que tu vas croiser le long de ta route sous ce soleil harassant, 3 années de sécheresse sévissent dans le pays.
J'ai eu du mal à entrer dans le roman, je ne comprenais pas vraiment où Tamara McKinley voulait m'emmener, un début laborieux et long.
Une fois les 100 pages passées, je n'ai plus su m'arrêter de lire.
L'autrice prend le temps d'asseoir ses intrigues, de te décrire les conditions de vie dans l'outback ; et à quel point la vie peut être dangereuse dans cette région reculée surtout après 3 années de sécheresse !
Les orages secs se succèdent.
Ben, le pompier surveille de près les alentours avec l'aide de Jake et Django.
La véritable épine dorsale du roman est celle de ce soldat voyageant à pied dans la solitude et le secret vers Morgan's Reach.
Tout ce que tu sais de lui c'est qu'il se meurt d'un cancer et qu'il veut se rendre sur sa terre natale avant la fin sans que personne ne le sache, il ne veut pas être vu ni reconnu. Il marche le plus souvent de nuit.
Son histoire est déchirante, le mystère qui entoure cet homme dans son dernier voyage est poignante.
La conversation qu'il va avoir avec un des personnages et la paix qu'il va en tirer m'ont fait pleurer.
Un passage extrêmement bouleversant comme sait si bien l'écrire l'autrice.
Un autre rebondissement va mettre tes nerfs à rude épreuve, un terrible incendie a lieu au nord et au sud de Morgan's Reach. Toute la communauté rapplique pour s'entraider, sauver un maximum de monde et de bétails.
Tamara McKinley à travers ses protagonistes aborde les thèmes du syndrome de stress post-traumatique, le deuil, la violence conjugale, l'alcoolisme suite à la mort d'un enfant, la bêtise humaine d'un homme qui va entraîner dans sa perte de nombreuses personnes.
Gwyneth est sans doute le personnage le plus emblématique du roman avec sa petite-fille Rebecca.
Gwyneth de sa véranda surveille son petit monde, elle connaît de nombreux secrets, elle en a elle aussi.
Tous les résidents de Morgan's Reach et des ranchs autour connaissent la vieille dame et son caractère bien trempé.
Rebecca est une mère qui s'inquiète énormément pour Danny, son fils, il disparaît souvent dans le bush dans l'espoir que son père revienne. Il ne veut pas accepter la réalité.
À bientôt 10 ans, il est temps qu'il aille de l'avant, mais comment l'aider ?
Tu vas ensuite rencontrer Sallie et Max ; Terence et Sandra. Sallie fuit un mari violent ; Terence fuit Sydney dans l'espoir de sauver son épouse de l'alcoolisme, Sandra fuit son chagrin et Max fuit la civilisation. Tous les 4 sont perdus, mais peut-être arriveront-ils à retrouver la paix en puisant dans leurs profondes racines établies depuis des générations dans ce désert du bush australien.
Je ne peux pas trop t'en dire sur les personnages, car je te spolierais une grande partie de l'histoire.
Tamara McKinley raconte les liens, les racines de ces hommes et de ces femmes.
Leurs failles, leurs blessures et leurs secrets.
Les caractères s'exacerbent quand jaillit le feu, les secrets jaillissent à défaut de l'eau, les liens défaits se renouent dans la difficulté.
Je peux juste te dire que chacun des personnages, décrits pas l'autrice, sont des êtres intéressants et attachants.
La plupart livrent un combat ou sont au seuil d'un nouveau départ.
Je me suis fortement attachée à cette communauté du Queensland.
En quelques lignes, voici ce que j'ai écrit sur Goodreads :
Ce n'est pas mon préféré de Tamara McKinley, mais quel bonheur de retrouver sa plume.
Pour ce roman, elle nous entraîne en Australie, en 1946 dans l'état du Queensland, en plein coeur de l'outback.
Fabuleux portrait d'une famille, d'une communauté et de ce soldat anonyme revenu de la guerre atteint d'un cancer, on le suit tout au long du roman tout en ne sachant pas qui il est.
La fin est à la fois belle et terriblement émouvante.
Après un départ plutôt long, le temps de s'approprier tous les protagonistes j'ai adoré suivre le destin des femmes de la famille Morgan's, 3 générations de femmes fortes
Si tu veux un livre avec de l'amour, de la tristesse, du courage, de la tragédie et du suspens, observer des habitants surmonter l'adversité ensemble ou seul, avec un chemin magnifiquement spirituel avec ce soldat inconnu alors ce livre est pour toi.
Beau, poignant et touchant ! du Tamara McKinley comme j'aime lire, je te conseille vraiment de faire la connaissance de cette autrice si ce n'est déjà fait.
Surtout si tu aimes les épopées familiales dans des lieux souvent inhabités ou très peuplés.
Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
calypsocalypso   18 août 2018
L’orage se mit à gronder au-dessus des plaines de l’outback, tandis que dans le ciel qui allait s’obscurcissant, des nuages galopaient. Des éclairs fourchus se distinguaient du côté des collines dont les lueurs se reflétaient à la surface des rivières et des points d’eau. Il régnait une chaleur intense, et l’air se chargeait d’électricité sous l’effet de l’orage qui grossissait au sud-est de Morgan’s Reach. Et tandis que les fermiers au désespoir contemplaient, campés sur un sol assoiffé, les nuées menaçantes, ils priaient pour que, cette fois, la pluie se mît enfin à tomber, au terme de trois longues années d’une implacable sécheresse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Annette55Annette55   19 septembre 2019
«  Tous les parfums de sa terre natale , tous ses sons, ses paysages....Il avait attendu si longtemps de regagner L’Australie ...
Sa patrie se trouvait gravée dans sa mémoire, ainsi que dans son cœur, et c’était elle qui l’avait aidé à supporter les horreurs des combats dans la jungle, à survivre aux privations imposées par les Japonais dans leurs camps de prisonniers de guerre......
Il demeurait hanté par les épreuves qu’il avait traversées ...
Pis, il allait livrer une nouvelle bataille. ».....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Annette55Annette55   21 septembre 2019
«  Il contempla le spectacle avec émerveillement .Le ciel immense se teintait de rose, de pêche , à mesure que l’astre majestueux se levait: cela brillait comme de la lave en fusion. iI retint son souffle , et les larmes lui montèrent aux yeux .Il communiait avec le décor :
Telle était l’Australie, se dit- il encore, Sa Patrie et Sa Demeure ... »
Commenter  J’apprécie          180
ladesiderienneladesiderienne   02 avril 2019
Il laissa dériver ses pensées en même temps que la fumée de sa cigarette. La liberté était un cadeau précieux, et à l'époque où il luttait pour survivre dans le camp de prisonniers, c'était des choses menues, apparemment sans importance, qui lui manquaient le plus. Ainsi brûlait-il de humer à nouveau le parfum de l'eucalyptus et du pin porté par le vent. Il songeait encore aux vastes espaces qu'un homme pouvait sillonner à cheval plusieurs jours durant sans croiser âme qui vive. Il rêvait d'entendre le cri des pies ou des grands réveilleurs. Et que dire du sourire d'un être cher, du rire d'un enfant, de l'intense satisfaction d'avoir un jour trouvé l'endroit où couler des jours heureux, puis mourir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
jeunejanejeunejane   08 octobre 2019
Rhys Morgan, le grand-père de Rebecca Jackson, personnage excentrique tout à la fois médecin, aventurier, explorateur et bienfaiteur de l'humanité, avait découvert cette oasis reculée en 1889. Tenant aussitôt ces lieux pour l'emplacement idéal où édifier un hôpital du bush dont il rêvait, il y avait célébré son quarantième anniversaire en posant la première pierre....
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Tamara McKinley (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tamara McKinley
#LaValleeduLotusRose #KateMcAlistair #Inde
Le nouveau volet de l'enivrante saga du Lotus Rose, dans la lignée des grands romans de Sarah Lark (Le Pays du nuage blanc) et de Tamara McKinley (La Dernière Valse de Mathilda).
• émotion et évasion : un roman qui s'inscrit dans la lignée des sagas de Tamara McKinley et Sarah Lark • parution simultanée chez Archipoche du deuxième volet de cette saga : La Cité du Lotus rose • le livre audio de la Vallée du lotus rose s'est hissé dans le top 30 Amazon « On ne résiste pas à l'histoire de cette héroïne déterminée à échapper au carcan de son éducation », Ici Paris ; « Voyages rocambolesques, villes légendaires, amours, passions et haines émaillent ce roman », Maxx ; « Un grand roman d'évasion, une magnifique histoire romanesque » Babelio
------ Le livre : http://www.editionsarchipel.com/livre/lheritiere-du-lotus-rose/ Facebook : https://www.facebook.com/larchipel Instagram : https://www.instagram.com/editions_archipel/ Twitter : https://twitter.com/Ed_Archipel
+ Lire la suite
autres livres classés : après-guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2109 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..