AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266305907
Pocket (16/04/2020)
3.25/5   98 notes
Résumé :
Eva vient de s'installer au-dessus de l'ancienne librairie de la Butte-aux-Cailles léguée par son vieil ami Ernest. Entre ces murs chargés de livres et de souvenirs, entre anarchie littéraire et poussière, elle retrouve ce tableau qui, selon le testament d'Ernest, ne doit jamais quitter la librairie. Le portrait d'une jeune femme, daté de 1916, le nom d'une ville du Caucase comme seule indication. Tout pour intriguer Eva, étudiante en lettres passionnée de romans et... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
3,25

sur 98 notes

Elodieuniverse
  13 avril 2019
J'ai lu ce livre en manuscrit an tant que lectrice Chaleston. Il a reçu le prix du livre romantique 2019. Une librairie, des livres...il ne m'en fallait pas plus pour être conquise. Victor Hugo, Platon, Tolstoï... Ce livre est tellement riche de références. Il est une invitation à la poésie, à la littérature et à la musique. le tableau mystérieux en est le point de départ. J'ai beaucoup aimé la force des personnages féminins dont celui d'Eva qui est une jeune femme idéaliste, passionnée et pleine d'empathie. Elle s'évade par les livres, l'écriture et en Polina, elle se libère, se confond, trouve l'amour... Je me suis laissée embarquer par cette histoire au coeur de la culture et de la révolution russes. C'est une histoire d'amour, d'amitié où deux histoires s'entrecroisent jusqu'au dénouement. L'ambiance est chaleureuse, pleine de mystère et d'énigmes dont on a qu'une envie c'est de percer tous les secrets. On voyage, on s'évade, on s'interroge... On ne sait pas où l'auteure veut nous mener pour notre plus grand plaisir. C'est assez osé d'imbriquer une histoire dans une histoire sans perdre le lecteur mais, ici, le pari est entièrement réussi! Je noterai, toutefois, que l'écriture trop "recherchée" alourdit parfois le texte mais je suis sûre que cette histoire ravira les plus littéraires d'entre vous. (...)
Ma page Facebook au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Reginalda
  06 juin 2022
Il est des livres qui produisent sur moi le même effet qu'un violon qui grince manipulé par un musicien inexpérimenté. Dieu que ce « Bruit des pages » a mis mes nerfs à rude épreuve ! Prix du livre romantique, organisé par les éditions Charleston, il est censé mettre en scène « une héroïne au caractère fort, fière et libre », mais Eva, la protagoniste de ce roman, sidère par sa mollesse et sa passivité. Après avoir hérité une librairie d'un vieil homme sans famille (très plausible !), elle y vit recluse sans être fichue ne serait-ce que de la ranger (elle va devoir attendre que quelqu'un d'autre prenne les choses en main). Soi-disant passionnée depuis toujours de la Russie, elle n'a même pas pris la peine d'en apprendre la langue et accomplit en tout et pour tout un seul geste « héroïque » : elle s'achète un billet d'avion pour Saint-Pétersbourg.
Je passe outre le name-dropping de tous les auteurs et artistes russes que Livia Meinzolt a pu dénicher et dont elle nous inflige le résumé des oeuvres, les descriptions interminables de monuments et autres sites de la belle cité russe, qui ne font que rajouter au côté insupportablement artificiel d'un récit poussif, totalement impuissant à nous faire croire une seule seconde à ces histoires d'amour censées se vivre hors du temps, pour déplorer un style qui mêle un goût immodéré pour les adjectifs censément poétiques à des fautes de langue à répétition.
Bref, si tous les autres Prix du livre romantique sont de cet acabit, ce sera le premier et le dernier que je lirai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
labibliothequedesreves
  15 avril 2019
COUP DE COeUR
J'ai commencé ce roman en allant dans l'inconnu, sans avoir lu le résumé, ni savoir où l'auteure allait nous emmener. Et bien je crois que c'est la meilleure manière de lire cette histoire qui m'a emportée dans tourbillon de pages.
Entre passé et présent, nous suivons Eva, une jeune parisienne qui emménage dans un nouvel appartement anciennement une librairie fermée. Passionnée par la culture russe et par la littérature, l'inspiration lui vient devant un magnifique tableau d'écrire le journal intime d'une jeune femme noble sous le temps de la Révolution russe. Elle ne se rend alors pas encore compte que le destin de son personnage et le sien sont intimement liés...
Je n'ai pas les mots pour décrire ce que j'ai pu ressentir durant cette lecture tant je l'ai aimé. L'auteure nous conte un récit plein de douceur, de romantisme et de poésie comme je n'en avais pas lu depuis longtemps. Je dirais sans préambule que cette lecture m'a marqué et que je ne l'oublierais pas de sitôt. le roman est pourvu de références littéraires classiques et nous entraîne à la découverte de la Russie, un pays qui me fascine et dont le charme ne m'est pas indifférent, dans le passé et de nos jours. L'alternance des époques m'a beaucoup plu. L'originalité du récit découle du fait que nous alternons entre réalité et fiction : entre l'histoire d'Eva et celle de Polina.
Si au départ, j'ai eu un peu de mal avec l'écriture de Livia Meinzolt, cette dernière s'améliore au fil des pages. Une écriture poétique et fluide qui rend le récit addictif et prenant. L'intrigue est, elle, captivante et surprenante. On aborde divers thèmes qui forment un tout romantique : la littérature, le ballet, la peinture, l'histoire, l'amour, l'amitié. Autant de thèmes qui sont passionnants. Il y a un réel mystère autour de cette histoire, mystère qui attise la lecture. Bien que j'admette, que certains passages étaient légèrement confus.
J'ai adoré les personnages qui sont ensorcelants : Eva est une jeune femme atypique avec un caractère doux mais méfiant. Elle ne se laisse pas facilement approcher et a une vision très romanesque de l'amour. Je dois sans conteste avouer être un peu tombée amoureuse de Dimitri qui m'a rappelé une personne très proche de moi. Vitya était également un personnage touchant. J'ai eu un peu de mal avec Polina dont les doutes et les réflexions m'ont parfois un peu agacé et ai été subjuguée par la force d'âme de Sasha.
En bref, ce n'était pas forcément une lecture parfaite mais cela ne m'a pas empêché d'avoir un coup de coeur sur cette histoire poétique et belle qui parle si bien d'âmes soeurs. Parfait pour les plus grands romantiques !
Encore merci aux éditions Charleston !
Lien : https://bibliothequedesreves..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
jardinlitteraire
  14 avril 2019
Chaque année, j'ai plaisir à découvrir le lauréat du Prix du Livre Romantique organisé par les éditions Charleston et Pocket. En tant que Lectrice Charleston 2019, j'ai pu découvrir celui-ci en avant première. Je vous livre aujourd'hui mon avis.
J'ai commencé ce roman les yeux fermés sans avoir lu le résumé. Je savais vaguement qu'il parlerait de la Russie mais c'est tout. Et c'est ainsi que j'ai fait la connaissance d'Eva. Elle vient d'hériter d'une librairie ayant autrefois appartenu à un Russe. En faisant du rangement, elle tombe sur un tableau représentant une jeune fille en train d'écrire, avec pour annotation « Kislovodsk, 1916 ». Ce tableau va l'inspirer et elle va commencer à rédiger le journal intime de cette jeune femme qu'elle va appeler Apollinariya.
Le récit va osciller entre l'histoire d'Eva et ce fameux journal issue de son imagination. Au départ, je ne savais pas du tout où l'auteure voulait m'amener. J'ai adoré me laisser porter par les mots et l'intrigue. Ce roman est une réelle immersion dans la culture russe (musique, littérature, peinture, Histoire…tout y est abordé). J'ai aimé cette approche qui nous change d'un roman historique classique. D'ailleurs pour moi, ce n'est pas un roman historique, c'est bien plus que cela. L'auteure aborde énormément de thèmes et nous livre une intrigue riche, complexe mais surtout poétique et philosophique. En fait pour moi ce livre comprend tous les codes du romantisme au sens littéral du terme. Il explore toutes les formes d'art afin d'exprimer les états d'âmes des personnages : les sentiments s'opposent à la raison dans un cadre bucolique parfois mélancolique. L'idée est belle et m'a charmée.
L'auteure joue avec nous et ne dévoile rien au hasard, si bien qu'on avance à l'aveugle au début sans savoir où ses mots vont nous mener. de la frénésie de l'écrivain à la frontière entre réalité et fiction, tout est parfaitement maitrisé pour que l'on entraperçoive à peine le dénouement. J'ai aimé être surprise même si j'ai fini par saisir où tout cela nous menait.
Bref, j'ai aimé l'intrigue, le cadre, les thèmes… carton plein pour ce roman ? Et bien non, car si je lui reconnais toutes ces qualités j'ai eu un peu de mal avec le style de l'auteure. J'ai trouvé le tout parfois un peu lourd et indigeste. J'ai eu l'impression qu'elle cherchait à nous impressionner avec énormément de références littéraires ou musicales… Elle a abusé du name-dropping et des mots complexes (j'ai quand même dû en chercher certains dans le dictionnaire !). Elle en fait trop et cela a fini par créer des petites longueurs. Si l'histoire d'Eva, Apollinariya et compagnie ne m'avait pas tant captivée, je crois que je me serai lassée.
Ce livre m'aura tout de même séduite par de nombreux aspects sans que ce soit le coup de coeur espéré. Si je dresse le bilan de cette lecture, je dirai tout de même qu'elle fut agréable !
L'histoire m'a embarquée mais la forme m'a parfois dérangée. Une chose est sûre, romantique ce livre l'est ! A découvrir pour vous forger votre propre opinion…

Lien : https://monjardinlitteraire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sofyling
  18 janvier 2021
J'ai mis du temps à écrire ces quelques lignes histoire de « laisser refroidir » cette lecture pour en laisser émerger les côtés positifs.
J'ai beaucoup aimé l'idée de l'histoire dans l'histoire. J'ai trouvé ça très intelligent, très malin et vraiment bien amené car on aurait pu facilement s'y perdre.
J'ai aussi aimé certains passages très romanesques et romantiques. (Évidemment me direz vous puisqu'il a reçu le prix du livre romantique 2018!) Et pour le coup, j'ai pris plaisir à tourner les pages dans ces moments là.
J'ai apprécié aussi ce côté très mystérieux qui m'a fait continuer ma lecture même si à certains instants j'avoue avoir été tentée d'y renoncer.
En effet...j'ai trouvé beaucoup beaucoup de longueurs dans les (trop nombreuses) descriptions et références, tant littéraires que musicales ou artistiques.
J'ai trouvé que ça plombait vraiment l'histoire et qu'une petite dose aurait suffit car ça m'a rendu le contenu parfois indigeste.
Cependant on sent aussi le gros travail de recherche que ça a dû engendrer.
J'ai donc eu beaucoup de mal à arriver au bout de ce roman malgré ses grandes qualités...et j'ai été bien ennuyée car c'est gâché les belles idées qu'il contenait.
Quoiqu'il en soit si vous êtes un amoureux de la Russie révolutionnaire et un brin romantique, nul doute que vous pourrez y trouver votre compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
lilie57lilie57   16 mars 2021
Il refuse le dogme et l'idéologie sectaire qui limite au lieu d'élever, d'étendre et il considère l'orientation politique comme un piège. Une autre case, une autre étiquette, mais toujours le même besoin de cataloguer, d'enfermer les idées dans des boîtes et des noms qui les vident de leur substance
Commenter  J’apprécie          40
Piuma_LPiuma_L   03 mai 2019
Je le regarde, et il me semble comprendre chaque fibre de son être comme mon propre être. Il est le matin, il est le soir. Il est ce visage faussement gai, douloureusement moqueur, il est cette voix grave qui m’appelle la nuit, il est ces yeux qui n’appartiennent qu’à lui. 
Commenter  J’apprécie          30
Piuma_LPiuma_L   05 mai 2019
Je préfère vivre pauvre mais riche de ma liberté et de mes choix. Ni la misère ni la précarité ne m’effraient s’il est à mes côtés.
Commenter  J’apprécie          40
Piuma_LPiuma_L   04 mai 2019
L’humanité est une atrocité que nous refusons de voir, mais qui est présente partout autour de nous. Nous la créons, nous y participons! Nous nous cachons derrière des mots, des idées, des conventions: nous sommes tous des monstres. La race humaine est viciée, gangrenée par sa propre maladie.
Commenter  J’apprécie          10
djihanedjihane   13 avril 2019
Je découvrais l’océan de ses yeux et ses paupières humides. Elle était beauté, grâce et force incarnées. Elle était la promesse de l’aube, le chant du crépuscule, une étoile naissante au ciel de ma vie, un rayon chatoyant dans la nuit. Mais son nom a figé mon avenir dans une prison de glace.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Livia Meinzolt (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Livia Meinzolt
Le bruit des pages - Livia Meinzolt
autres livres classés : librairieVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2758 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre