AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350771849
Éditeur : Archives et Culture (15/04/2011)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :


On lit souvent des propos du genre "La femme au XIXe siècle était comme ci, celle du XVIIIe siècle comme ça...". Or, il n'y a pas une femme, mais des femmes. Lorsqu'on en parle au singulier, c'est qu'on évoque seulement celle qui a laissé des écrits, publié des mémoires, bref la femme issue de la noblesse ou de la haute bourgeoisie, la femme lettrée, femme de lettres parfois.

Comme ces dictionnaires qui mettent des vignettes sur les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Khalya
  08 octobre 2017
Ce livre est un petit ouvrage bien conçu, racontant, demi-siècle par demi-siècle, les conditions de vie des femmes par classe sociale. Au fil des ans, on voit des catégories disparaitre et d'autres apparaitre. Les paysans disparaissent au profit des agriculteurs, les ouvriers puis les fonctionnaires font leur apparition. de l'enfant trouvée à la jeune aristocrate, en passant par la petite bourgeoise, la petit paysanne, l'ouvrière, l'artisane, la commerçante… l'auteur nous explique en page de gauche des idées générales sur la vie de cette classe sociale, sans oublier de nous expliquer que dans la classe des artisans, par exemple, on peut trouver des notables (comme le meunier) et des miséreux (comme les rempailleurs). En page de droite, elle nous raconte la vie d'une fillette. Chaque classe sociale a droit à deux doubles pages, correspondant à l'enfance puis à l'âge adulte.
Quelques petits bémols toutefois, le premier est une mention d'un procès qui a eu lieu en 2006 dans lequel un enfant placé chez des agriculteurs par la DASS a attaqué l'administration pour l'avoir laissé avec des personnes qui l'ont fait travailler sans jour de congé (ni weekend, ni vacances). L'auteur est très critique face à ce procès qu'elle juge ridicule au motif que « les animaux mangent aussi le weekend ». Pour autant elle semble oublier qu'un enfant n'a pas à effectuer le travail d'un adulte. Si au lieu de paysans on avait eu des ouvriers des mines qui auraient envoyé l'enfant travailler à la mine pendant son temps libre, aurait-elle trouvé cela normal aussi ? J'ai trouvé ce mépris face à l'exploitation des enfants un peu limite.
L'autre point négatif est un nombre incalculable de coquilles. Peu de fautes (« soeurs convers » au lieu de « soeur converses » et, de mémoire, un « du l'enfant » au lieu de « de l'enfant ») mais énormément de mots manquant, au point parfois de rendre la phrase incompréhensible si elle était sortie du contexte (par exemple : « Clarisse sans doute qui lui appartenait en propre » Quand on lit le texte en entier, on sait qu'il s'agit d'un livre d'étude, mais il manque clairement quelques mots).
Peut-être que la maison d'édition pourrait être plus vigilante sur les textes qui partent à l'impression.
Mais excepté ces points là, ce livre est très intéressant que ce soit pour agrémenter des recherches généalogiques que pour sa simple culture générale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Marie-Odile Mergnac (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Odile Mergnac
Entretien avec l'auteur de "Ma généalogie de siècle en siècle"
autres livres classés : classes socialesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre