AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2344010718
Éditeur : Glénat (02/11/2016)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 85 notes)
Résumé :
Pour Cécile, mère célibataire, ce devait être un matin comme les autres. Sauf que Benoît, son fils, n'est pas là. À sa place, un message vidéo dans lequel il annonce être parti faire le Djihad en Syrie auprès de ses "frères" de l'État Islamique. Il lui dit qu'il est heureux, qu'elle n'a pas à s'inquiéter. Il promet de l'appeler... Cécile est sous le choc, elle n'a rien vu venir. Elle a besoin de comprendre : comment son fils, qui n'était même pas croyant, a-t-il pu ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  28 janvier 2018
Fin août 2014. Devant l'écran de son ordinateur, Cécile regarde, avec son amie Nadia, un message vidéo de son fils, Benoît. Une vidéo qu'il lui a envoyée de Turquie pour l'informer qu'Allah lui a tendu la main, que la Oummah est désormais sa famille, que le lendemain il rejoint le Cham et qu'elle ne doit pas s'inquiéter et être fière de lui. Désemparée, croyant son fils en Ardèche, Cécile ne sait pas quoi faire. Se confiant à son ex-compagnon, ce dernier lui dit de patienter, que Benoît la recontactera comme il lui a promis et qu'elle ne doit pas en informer la police si elle ne veut pas qu'il soit arrêté. Étant dans l'impossibilité de consulter l'ordinateur de son fils, reformaté, elle décide de l'emmener au magasin informatique. Elle va également rendre visite à l'ex petite amie de Benoît et à l'un de ses meilleurs amis, Baakari, qui auraient peut-être des éléments de réponse à lui apporter...

Comment faire face à une situation aussi tragique qu'incompréhensible ? Comment s'expliquer que son propre enfant ait basculé soudainement et qu'il est parti faire le djihad en Syrie ? Comment ne pas se reprocher de n'avoir rien remarqué ? Voilà dans quelle situation se trouve Cécile en cette fin d'été. Benoît, qui vient tout juste d'avoir son bac, l'informe par simple vidéo de ses nouveaux projets. Faire le djihad ! Cécile, désemparée, perdue, déconfite, interdite va tenter de comprendre comment son fiston a pu en arriver là, quels ont pu être les éléments déclencheurs à ce revirement si soudain. Et surtout comment peut-elle lui faire changer d'avis. C'est ce que nous propose Laurent Galandon dans cet album ô combien d'actualité. Sans tomber dans le pathos, ce roman graphique interpelle autant qu'il émeut ou étreint. le propos est juste, sensible et bouleversant, la narration habilement menée et la psychologie des personnages travaillée. Graphiquement, le trait semi-réaliste et la palette de gris siéent parfaitement à cette ambiance sombre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          692
Crossroads
  24 décembre 2017
Un récit pleinement ancré dans l'air du temps.
Le combat d'une mère pour tenter de sauver son fils parti faire le Djihad en Syrie.
Il aura suffi d'une simple clé usb pour que la vie de Cécile bascule.
Célibataire et travaillant en unité de soins palliatifs, ça vend déjà pas forcément du rêve mais avoir à combattre, tel Don Quichotte, une idéologie pour sauver Benoît d'une mort prédestinée, alors là, j'en reste comme deux ronds de cake.
Quand ça veut pas...
On ne naît pas terroriste, on le devient.
Et ce quelles que soient vos origines, vos croyances, votre statut social où votre couleur de peau.
Un traumatisme, une rencontre, un discours opportuniste, insidieux, parfaitement rôdé et c'est un aller simple direction l'enfer pour les proches de ces gamins nouvellement convertis.
Ce roman graphique interpelle de par la justesse de son propos et son traitement dénué de tout pathos.
Le combat d'une mère face à ses propres questionnements.
Le combat d'une mère face à une doctrine idéologique qu'elle sait mortifère.
Le combat d'une mère pour un fils qui lui échappe un peu plus chaque jour passé loin d'elle.
Le récit est sombre, l'encrage est parfaitement raccord.
L'appel...à un ami qui ne vous veut pas forcément du bien, aussi didactique qu'édifiant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
Saiwhisper
  17 février 2018
Je ne me souviens plus où j'ai récemment lu un avis favorable sur cette bande dessinée (blog ou babelio…), mais le fait est que cette critique m'avait donné envie de découvrir ce titre. En effet, le sujet m'a intéressée : je souhaitais découvrir cette pauvre mère dont le fils a décidé de tout plaquer pour partir en Syrie. Récit poignant d'une maman qui n'a rien vu venir, qui attend un signe de vie de la part de son fils et qui va tout faire pour remonter jusqu'à lui en espérant qu'il ne soit pas trop tard. Honnêtement, j'ai trouvé ce récit très touchant. Même si je n'ai pas d'enfant, je n'ai pas pu m'empêcher de me demander ce que j'aurais fait à sa place… Aurais-je sondé ainsi les proches de mon fils ? Me serais-je morfondu seule dans mon salon pendant des jours ? Serais-je allée au poste de police ? Aurais-je attendu des jours et des jours, noyées par mille et une questions ? Je l'ignore… En tout cas, cette Cécile a énormément de courage. Avec une efficacité incroyable et beaucoup de détermination, elle va mener sa propre enquête. Elle va commencer par questionner l'ex-petite amie et les camarades de son fils Benoît, son ancien compagnon et va essayer de découvrir ce que cache l'ordinateur reformaté de son fils. Les réponses, on va les découvrir en même temps qu'elle. Et, comme elle, on va réaliser à quel point l'engrenage de ces gourous est toujours aussi terrifiant…
J'avais déjà lu « Ma meilleure amie s'est fait embrigader » de Dounia Bouzar qui met en scène une adolescente (à la base athée), qui se fait embrigader. L'idée est assez similaire, cependant cette BD creuse davantage la problématique des réseaux sociaux et de Skype, deux outils indispensables pour les manipulateurs… J'ai beaucoup aimé la façon dont les auteurs comparent les différents points de vue de chacun, notamment ceux des trois amis de Benoît. Tout au long de l'intrigue, on se demande quelles sont les raisons qui ont fait que ce jeune homme majeur a décidé de changer de façon aussi radicale. Comment a-t-il pu vouloir quitter son foyer et blesser sa famille pour une cause qu'il ne connaissait pas il y a quelques mois ? Même si cela ne finit pas aussi bien que l'ouvrage de Dounia Bouzar (ce qui est, hélas, plus réaliste…), je pense que l'on pourrait conseiller cette BD aux adolescents (4ème/3ème). Je sais qu'il existe plusieurs romans abordant cette thématique toutefois, je n'avais pas encore vu le sujet en bande dessinée. En effet, « L'appel » ne rentre pas dans le pathos, ni dans la caricature. Ce n'est pas non plus moralisateur : les auteurs montrent les choses dans le but d'informer. Afin de regrouper un large panel, ils présentent aussi bien des personnages jeunes que des adultes de tous les horizons. Tout le monde peut être touché… de plus, j'ai trouvé la psychologie de certains personnages vraiment travaillée. Quant au coup de crayon, on est sur un style semi-réaliste avec des teintes monochromes, froides, parfois en noir et blanc. Les pages dégagent énormément de mélancolie… La seule chose que je reproche, c'est le manque de bouche dans les profils de trois-quarts. C'est un style, mais c'est un peu comme certains mangas où les personnages n'ont qu'un oeil ou pas de nez… Ce que je n'apprécie pas vraiment… Hormis ce détail, les visages des protagonistes sont très expressifs.
Un récit malheureusement dans l'ère du temps qui dégage beaucoup d'émotions… Ce combat que Cécile a mené m'a bouleversée. Je recommande.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
grisette88
  16 octobre 2018
Une histoire très actuelle.
Elle met en avant le combat d'une mère pour sauver son fils du djihadisme.
Les graphismes sont sombres en parfait accords avec l'histoire.
Cette BD est dure, elle fait véhiculer beaucoup d'émotion !
Je recommande cette BD,
Tout le monde devrait être au courant de cette fatalité qui s'abat sur des familles, les remises en questions qui s'ensuivent : pourquoi je n'ais rien vu ?
Je conseille!
Commenter  J’apprécie          170
celosie77
  20 mars 2017
Pas facile de parler de la radicalisation des jeunes sans tomber dans la caricature... C'est le pari pourtant parfaitement réussi de cette bande-dessinée qui raconte comment un jeune sans histoire se laisse prendre dans les filets d'un recruteur pour le djihad.
L'histoire commence alors que Benoît est déjà en route vers la Syrie. Il a laissé une vidéo à sa mère pour la prévenir et lui dire de ne pas s'inquiéter, ce qui sera pour elle le début d'une longue enquête. Elle va tout d'abord culpabiliser, puis chercher à comprendre, en interrogeant l'entourage de Benoît. Peu à peu elle découvre comment et pourquoi Benoît a basculé et elle va tout tenter pour le faire revenir en France.
Une bande-dessinée à la fois instructive et bouleversante, qui ne cherche pas à juger mais simplement à informer, à dire les choses, à mettre des mots.
Commenter  J’apprécie          120

critiques presse (4)
BDZoom   06 décembre 2016
Cette fiction sur l’incompréhension évite habilement les leçons de morale et est vraiment touchante !
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario   25 novembre 2016
Un album tout en retenue, qui ne sombre pas dans le manichéisme, à mettre absolument entre toutes les mains.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   17 novembre 2016
Réaliste, sobre et jouant au maximum l’identification avec son lecteur, le livre se révèle extrêmement émouvant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   03 novembre 2016
Un livre d’actualité, raconté avec intelligence et dessiné avec une infinie justesse par un formidable metteur en scène qui anime des personnages crédibles et infiniment touchants. Une réussite.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ligama44ligama44   08 juin 2017
- Mais toutes ces conneries, je m'en fous. Ce que je vois, c'est que Bilal, il a été assassiné par les keufs.
- Ouais... C'est dégueulasse. Mais qu'est-ce que tu veux qu'on fasse ?
- En parler. Dénoncer l'injustice.
...
- Mouais... Vous avez quelque chose ? Une vidéo ? Ou des photos ? Des témoins ?
- Non...
- Mais on y était. Nous, on est témoins, non ?
- Mouais... Qu'est-ce qui prouve que votre ami ne simulait pas à ce moment-là ?
- On le connaît : il était épileptique. On l'avait déjà vu faire une crise.
- Mouais... T'es médecin ? Non... Alors que vaudra la parole de deux adolescents contre celle de plusieurs policiers ? En plus, c'était pas une arrestation arbitraire. Non, honnêtement, les gars vous feriez mieux de laisser tomber. Vous allez vous attirer des ennuis, pour rien. Et moi, je n'ai pas matière à écrire un papier sérieux.
...
- C'est une triste histoire que vous me contez là... Je prierai pour Bilal et sa famille.
- C'est tout ?!! C'est pas ça qu'on...
- Je sais ce que vous espériez. Mais, ce serait irresponsable de ma part de dénoncer une telle affaire sans preuve. "Bois léché par le feu est prompt à s'embraser", dit un vieux proverbe éthiopien... Et je ne veux pas prendre le risque de voir s'enflammer les cités du bassin avec votre histoire.
- Putain, je suis dégoûté ! Y en a pas un qu'a les couilles de se bouger : Sofiane ! La mère de Bilal ! Le connard du Dauph'! Même l'imam ! Ils font tous les carpettes ! Et après, ils vont nous bassiner avec la morale, le respect, la justice ou je ne sais pas quel autre bobard !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
marina53marina53   28 janvier 2018
La société dans laquelle nous vivons n'est qu'un fatras de mensonges, d'hypocrisies et d'injustice dans lesquels on se complaît comme des porcs dans la fange.
Commenter  J’apprécie          352
JuinJuin   08 septembre 2017
"Bois léché par le feu est prompt à s'embraser" dit un vieux proverbe éthiopien.
Et je ne veux pas prendre le risque de voir s'enflammer les cités du bassin avec votre histoire.
(p 58)
Commenter  J’apprécie          114
SaiwhisperSaiwhisper   17 février 2018
- Si j'avais répondu à ses attentes, peut-être les choses auraient-elles été autrement.
- Ça n'a rien à voir ! Et avec des "peut-être" et des "si", on refait l'Histoire.
Commenter  J’apprécie          110
JulverJulver   23 janvier 2017
Tu devrais aller voir la police maintenant.
Non. Benoit n'est pas un terroriste. Ni un assassin... Et il a promis de m'appeler...
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Video de Dominique Mermoux (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Mermoux
Bande annonce du film L'invitation, adaptation de la BD de Dominique Mermoux
autres livres classés : radicalisationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Dominique Mermoux (1) Voir plus




Quiz Voir plus

L'appel

Comment s'appelle la mère de Benoît ?

Martine
Faiza
Cécile
Nadia

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : L'appel de Dominique MermouxCréer un quiz sur ce livre