AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732480088
Éditeur : La Martinière Jeunesse (07/04/2016)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 77 notes)
Résumé :
L'histoire de Camille, embrigadée par les djihadistes, et de Sarah, sa meilleure amie, qui tente de l'aider.

Camille était ma meilleure amie.
On faisait tout ensemble.Depuis deux ans,
on était collées-serrées : les sorties,
les confidences, les révisions... Camille,
c'était ma pote, mon double. Trop d'heures
à rigoler ensemble. Sans elle, impossible
d'avancer.

Aujourd'hui, la porte s'ouvre et >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Under_The_Moon
29 juin 2017
Lorsque ce livre est sorti , je n'y ai pas prêté d'attention à cause du titre un brin trop racoleur à mon goût. Et puis l'occasion s'étant présenté de le lire - sans y laisser un denier -, je me suis tout de même laissée tenter par le "après tout, pourquoi pas". Et bien m'en a pris !
Ce témoignage-fiction est très prenant. Les chapitres alternent entre le point de vue de Sarah et celui de Camille. Camille et Sarah sont deux lycéennes et amies d'enfance, et tout bascule au moment où Camille se fait manipulée par un recruteur de Daesh sur les réseaux sociaux.
Les chapitres sont court et écrit de manière très fluide et avec beaucoup de sincérité, ce qui permet une lecture très rapide.
On comprend bien tous les mécanismes qui plonge vite l'adolescente et son entourage vers le drame. Et certains passages glacent le sang et pourtant...
Le point fort de ce livre c'est qu'il permet à tous de sortir des clichés et idées toutes faites et invite à une réflexion sur la difficulté d'être un adolescent dans le contexte de cette mondialisation sauvage qui dérègle tout et l'accès illimité à Internet qui donne accès à tout et n'importe quoi également.
Camille n'est pas musulmane, est fille unique dans une famille de classe moyenne supérieure. Elle est une bonne élève de Terminale S , et aussi, comme beaucoup d'adolescentes extrêmement sensible. C'est aussi une altruiste qui vit mal toutes les injustices qu'elle voit se produire dans le monde , des enfants gazés et bombardés en Syrie aux additifs toxiques ajoutés dans la nourriture, aux bouleversements écologiques et climatiques induits par nos nouveaux modes de consommation "de masse".
Malheureusement, on ne peut que constater que Daesh joue sur les mal-êtres adolescents (ceux de Camille ou d'autres). Chaque génération a connu ce problème avec les adolescents exploités à cause des problématiques qui se posent à cet âge entre deux âges. Et comme beaucoup d'expérimentations , Daesh s'avère extrêmement dangereuse...
Un livre qui m'a fait l'effet d'un coup de poing et que je conseillerai à coup sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
book-en-stock
03 décembre 2016
Je suis bien incapable de faire une critique pour le moment tellement je ne sais pas si j'ai aimé ou pas. Sujet intéressant, délicat, (trop) actuel, flippant aussi... bref pas évident pour donner un avis... Il faut que je prenne du recul par rapport au sujet et que je pense à l'écriture du livre en fait.
Je reconnais que l'auteur est fort bien documenté sur l'islamisme et le djihadisme, elle connaît le sujet. Cependant plus j'y pense plus je ressens cela: quelque chose me gêne dans ce livre, comme s'il surfait sur la vague, flirtait avec la sensibilité des gens, sûr d'être vendu.
Même si le sujet est d'actualité et fort, important à traiter, pour moi ça sens trop la commercialisation et l'aubaine.
Je n'ai pas accroché.
Commenter  J’apprécie          220
Saiwhisper
13 novembre 2016
Voici un ouvrage qui m'a fait passer une nuit blanche tellement le sujet m'a fait cogiter... En effet, on est dans une thématique d'actualité, puisque l'on parle de Daesh, de la fusillade du Bataclan, de Charlie Hebdo, de l'endoctrinement, de la guerre en Syrie, de la politique de ces dernières années, des amalgames, des interprétations de certaines religions, etc. Ce sont donc des thèmes qui marquent et qui sont encore à vif dans la plupart des esprits... Pour ma part, j'ai dû lire l'ouvrage d'une traite, car j'étais émue et souhaitais savoir comment tout cela allait finir. Ces deux amies m'ont fortement touchée, car on suit vraiment leurs idéologies changer au fil des pages. Chaque chapitre donne la parole à l'une, puis à l'autre. Cela permet souvent de confronter les deux points de vue tout en comprenant à quel point leur vie a subi des hauts et des bas. Tout le côté endoctrinement de Camille est très intéressant et crédible : on voit comment et pourquoi elle a basculé. Ses émotions sont terriblement bien retranscrites, tout comme celles de Sarah qui n'arrive plus à reconnaître son amie et qui tente désespérément de la ramener à elle... D'ailleurs, j'ai trouvé intéressant le fait que Sarah soit musulmane et Camille catholique : Sarah constate que sa meilleure amie interprète mal et à sa façon la religion... Face au changement de comportement de Camille, chacun réagit à sa façon : les larmes, la colère, la peine, le rejet d'autrui, l'incompréhension, ... En ce qui me concerne, j'ai été submergée par ces émotions transmises par les protagonistes.
La seconde partie du livre permet de voir et d'analyser la façon dont les jeunes peuvent être embrigadés, notamment lors de cette période de fragilité qu'est l'adolescence... L'auteure met en avant le danger des réseaux sociaux. Que l'on soit un adolescent ou non, on a tendance à ne pas se méfier d'autrui et à s'approprier l'information de manière brute, sans forcément chercher à avoir l'avis de proches. le dernier tiers du roman permet également de comprendre, de reconnaître voire d'arrêter le processus de radicalisation... Camille a eu de la chance... Malheureusement, certaines jeunes filles n'en ont pas autant... Dounia Bouzar propose un récit à deux voix réaliste et plein de sensibilité écrit avec simplicité, justesse et sans pathos. Difficile de rester de marbre face à sa plume, aux sentiments qui s'en dégagent ou aux sujets abordés. On sent que son histoire part de plusieurs témoignages, car tout est sonne vrai... Un ouvrage coup de poing qui permet de comprendre la manipulation via Internet, le danger des réseaux sociaux, l'embrigadement et la propagande du Daesh et de façon générale...

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
prune42
13 août 2017
Camille et Sarah sont deux jeunes filles de 17 ans, amies depuis toujours. Pour les besoins d'un exposé, elles vont faire des recherches sur Internet et Camille va se laisser prendre aux thèses des Illuminati qui croient en un complot mondial anti musulman. Camille se met à douter de tout et à se renfermer sur elle-même. Puis elle rencontre sur le Net un dénommé Abucobra Al-Faransi qui la convainc que son seul salut réside dans Daesh, qu'en Syrie elle mènera une vie heureuse consacrée aux enfants martyrs. Camille échappe totalement à sa famille , à sa meilleure amie, victime de l'attentat du Bataclan mais qui s'en est sortie. Alors que Camille s'apprête à quitter la France pour la Syrie avec une autre famille, elle est arrêtée par la Police. Pourra-t-elle se réinsérer et redevenir la jeune fille qu'elle était ?
J'ai lu avec curiosité ce livre de Dounia Bouzar, célèbre pour ses prises de position contre la radicalisation des jeunes.
Ce livre est écrit comme un témoignage pour faciliter l'identification des adolescents au personnage principal. Il est écrit à deux voix, celle de Sarah et celle de Camille, pour bien faire ressortir le changement brutal et total qui a eu lieu en Camille et qui peut atteindre malheureusement chaque individu.
On voit l'importance de la famille et des amis qui peuvent donner l'alerte quand des signes de radicalisation apparaissent et qui aident la réinsertion du jeune quand il n'est pas trop tard.
Il peut s'adresser aux jeunes mais aussi aux familles pour leur apprendre à être plus attentifs aux signes inquiétants, et aux personnels de l'Education Nationale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ManouB
20 juin 2017
Ce récit, à la fois roman et documentaire, ne peut laisser personne indifférent. Il s'adresse aussi bien aux ados, qu'à leur famille.
Il aborde un sujet si sensible et si actuel que je ne peux vous dire qu'une seule chose : il faut le lire.

Sarah est une jeune lycéeenne française de confession musulmane. Camille est française et sa meilleure amie. Toutes deux sont en Terminale S et excellentes en classe.
Elles sont inséparables comme seules peuvent l'être deux adolescentes. Elles ont jusqu'à présent tout partagé : leur premier flirt, leur premier échec, leurs angoisses, leurs fous rires...
Mais un jour Camille change, ne veut plus sortir, ni réviser avec Sarah, elle se referme et fuit les autres.
Tout a commencé lorsqu'elles ont dû travailler ensemble sur un exposé, sur le thème du système productif alimentaire. En recherchant le mot "malbouffe", les deux jeunes filles prennent conscience que nous sommes tous, à quelque part, manipulés. Mais Camille en est davantage affectée et, de recherches en recherches, de vidéos en vidéos, elle va trouver des réponses à son mal-être, passer des nuits entières sur internet et devenir à la fois fuyante, secrète mais déterminée...et excessive.
Que s'est-il passé ? Ses proches s'interrogent sans se douter que c'est beaucoup plus grave que ce qu'ils croient...
Camille a rencontré sur la toile des partisans de Daech.
A 16 ans, elle est prête à tout, même à suivre à la lettre ce que ses "soeurs" et le mystérieux Abucobra lui demandent de faire.
Mais au fur et à mesure de son endoctrinement, et tout en préparant en douce son départ, elle va peu à peu s'éloigner de ses camarades habituels, les laissant dans l'embarras et l'incompréhension.
Heureusement elle n'arrivera pas à finaliser son voyage...mais tout n'est pas encore terminé pour elle.

Le récit fait alterner les voix de Camille et Sarah qui s'expriment tour à tour, nous faisant entrer dans leur ressenti l'une après l'autre.
L'auteur Dounia Bouzar ne cache pas que son livre est indispensable. Elle a recueilli pas loin d'un millier de témoignages de jeunes embrigadés par Daech avant de se décider à l'écrire.
Docteur en anthropologie et spécialiste du fait religieux, elle a déjà publié de nombreux livres dont des essais. Son rôle auprès des jeunes lui confère une expérience incommensurable.
Elle nous livre là un véritable témoignage, romancé et tout à fait crédible, fort et poignant. En effet à travers l'histoire de ces deux jeunes filles, l'auteur fait le tour du problème et révèle la fragilité des adolescents sans alarmer pour rien les parents. Son expertise est intéressante car elle dresse à travers son récit une sorte d'inventaire des méthodes utilisées par les adeptes de Daech pour repérer les jeunes les plus fragiles et les attirer dans leurs filets.
Elle nous montre aussi comment les jeunes se font endoctriner peu à peu : on leur fournit sur mesure, des réponses adaptées à leurs questions du moment ; les réponses s'adaptent particulièrement bien à leurs points faibles et à la crise existentielle, fréquente à l'adolescence.
Ce qui est important dans ce roman, c'est que pas un seul instant l'entourage n'est culpabilisé.
Tous les mots en rapport avec l'islam sont clairement expliqués dans des notes de bas de page.
Les jeunes ados n'auront aucun mal à comprendre la différence entre l'endoctrinement de Camille et les idées qu'on lui a mis dans la tête, et l'islam doux et tolérant dans lequel Sarah, de confession musulmane, a été élevée par sa famille.
A lire à partir de 12 ans...une lecture à partager avec vos enfants ou petits-enfants.
Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81

Les critiques presse (1)
Ricochet29 juin 2016
Ce récit fort et poignant se situe à mi-chemin entre le roman et le documentaire (...) Une lecture préventive à mettre dans toutes les mains «pour faire une chaîne de la vie contre celle de la mort».
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations & extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper14 novembre 2016
En marchant, Sarah me parle de Dieu. Je réalise que c'est la première fois qu'on a type de discussion. Elle me dit que l'islam est une religion universelle et intemporelle parce qu'elle peut toucher chaque humain dans son cœur de façon différente. Du coup, chaque verset peut être compris différemment selon qui l'on est et ce que l'on vit. Sarah me dit : "Pour les musulmans, le Coran est parole divine, mais la compréhension est toujours humaine. C'est comme quand tu lis un poème de Rimbaud : si tu as 10 ans, 30 ans, ou 60 ans, le poème ne change pas mais toi, tu saisis une autre dimension à chaque relecture. Le Coran, c'est la même chose. Sinon, il serait démodé. Ça n'a pas de sens de vouloir comprendre comme nos ancêtres des premiers siècles."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
PrudencePrudence12 août 2016
A celui qui se destinait à des métiers altruistes, ils font miroiter l'illusion d'un projet humanitaire qui consisterait à sauver les enfants gazés par Bachar Al-Assad. A celui qui s'est senti humilié, ils proposent de se venger en construisant une société supérieure, qui détiendrait la vérité. A celle qui a besoin de protection, ils proposent un prince. A celui qui a besoin d'être utile, ils font croire qu'ils vont régénérer le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PrudencePrudence10 août 2016
Plus elle est froide envers mois, plus je me rappelle des moments de chaleur. C'est comme si c'était ma seule chance de garder quelque chose d'elle. Parce qu'il ne reste pas grand chose. J'ai vraiment le sentiment que ce n'est plus elle.
Commenter  J’apprécie          70
PinPinPinPin08 avril 2016
J'ai du mal à quitter l'ordinateur, mes sœurs me manquent immédiatement.
On est comme les cinq doigts de la main, inséparables.
On éprouve les mêmes sentiments , on ressent les mêmes sensations.(...)
Nous devons nous protéger car nous sommes peu à avoir été élus pour accéder à la Vérité.
Les autres musulmans n'ont pas de discernement et ne voient pas le complot qui nous entoure.
Ils sont passifs et complices du pouvoir.
P.69
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SaiwhisperSaiwhisper13 novembre 2016
Maman murmure : "Tu vois que tu n'as rien à te reprocher, ce sont les rabatteurs qui leur apprennent la technique de la dissimulation..." Ça, je le savais déjà, et ça ne change rien à ma culpabilité. C'était ma Camille, ma mapv, et j'aurais dû voir, c'est tout.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Dounia Bouzar (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dounia Bouzar
Payot - Marque Page - Dounia Bouzar - Ma meilleure amie s'est fait embrigader
autres livres classés : embrigadementVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
non
il était Zen
catholique

10 questions
853 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre
. .