AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2905970782
Éditeur : Editions L'Ancre de Marine (30/11/-1)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
En 1890, le trois-mâts Marlborough fut aperçu dans les parages de la côte séparant l'entrée du détroit de Magellan des iles du Cap-Horn. Puis il disparut et on le compta au nombre des victimes de cette région sinistre. 23 ans plus tard, en 1913, il réapparut avec à son bord un équipage de squelettes. Voici racontée ici cette extraordinaire épopée.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  01 février 2012
A son ouverture ce livre nous réserve une jolie surprise. En guise de préface, Henri de Monfreid écrit une lettre à l'auteur, intitulée "Histoire du vieux Nacouda" ou "la mer est aussi fraternelle".
Après une courte bio-bibliographie de Jean Merrien, alias René de la Poix de Freminville, débute un essai brillant sur l'histoire des drames de toutes sortes survenus en mer. L'auteur nous offre un texte vivant et original, richement illustré de nombreux dessins et clichés originaux.
Ce volume n'est pas un livre de plus sur les grands naufrages de l'histoire, c'est un livre de mer écrit par un navigateur, doublé d'un historien du genre, sur les évènements insolites que peuvent vivre à toute époque des marins sur leurs bâtiments.
Certains récits sont terribles, d'autres risibles. Jean Merrien met l'accent sur le courage et la fraternité des gens de mer, même si quelques histoires de lâcheté viennent en contre-exemple de son propos.
Au final cet ouvrage est formidable et laisse admiratif.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gillgill   01 février 2012
Henri premier d'Angleterre, quatrième fils de Guillaume le conquérant, ayant "pacifié" par la manière forte son royaume insulaire, devait sans cesse venir mâter ses barons normands, soutenus contre lui par le roi de France ; il traversait donc fréquemment la Manche, atterrissant et se rembarquant à Barfleur, qui, à défaut de Cherbourg alors très petit, était le point de Normandie le plus proche de l'île britannique.
Le plus proche, mais non pas de tout repos, et l'on rêve en songeant aux navigations des nefs de ce début du XIIème siècle, affublées de voiles carrées fort peu maniables et commençant à s'empêtrer de châteaux, qui n'avaient certes plus la maniabilité des drakkars ancestraux, ni même des esnèques du Conquérant, parmi les innombrables roches traversées de courants meurtriers, battues de lames vilentes et incohérentes, de cette pointe de la Hougue....
(extrait du chapitre consacré au naufrage de la "Blanche Nef" au large de Barfleur en 1120)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Jean Merrien (1) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Merrien : Dictionnaire de la mer
Depuis COLLIOURE, dans les Pyrénées-Orientales, Olivier BARROT présente le livre "Dictionnaire de la mer, le langage des marins, la pratique de la voile", de Jean MERRIEN, réédité par Omnibus. Dessins en banc-titre.
Dans la catégorie : Sécurité publiqueVoir plus
>Problèmes et services sociaux. Associations>Autres problèmes et services sociaux>Sécurité publique (36)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1784 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre