AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246854463
320 pages
Éditeur : Grasset (01/03/2017)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Après des années passées à l'étranger, Amok revient au pays afin d'élever son fils dans un environnement préservé du racisme. Ce retour ravive d'amers souvenirs, des conflits familiaux, l'inconfort d'une appartenance sociale mal assumée.En proie à un accès de violence, il bat sa compagne Ixora. Horrifié par son geste, il prend la fuite pour affronter son père dont il pense avoir hérité « le fauve caché dans l'âme des hommes de sa lignée ». Dans sa course, il est vic... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
mimifasola
  10 novembre 2017
Après le récit de 4 femmes (la mère: Madame, la soeur: Ajar / Tiki, l'ex : Amandla et la compagne : Ixora) sur leurs relations avec Amok dans « Crépuscule du tourment » tome 1, Léonora Miano revient avec ce tome 2, pour donner la parole à Amok (sur les ¾ du livre le reste ce sont ces deux amis Regal et Shrapnel), pour donner sa version des choses.
Le livre commence par la dispute qu'avaient Amok et Ixora lors du premier tome : (Ixora annonce à Amok qu'elle le quitte, aveuglé alors par une grande colère Amok la bat et l'abandonne pour morte sous une pluie battante). Horrifié par son geste, Amok prend sa voiture et se lance pour affronter son père auquel il attribue ses excès de colères.
Victime alors d'un grave accident, inconscient, c'est par l'esprit d'Amok que remonte ses souvenirs douloureux et que surgissent des blessures enfouies.
Déçue par cette lecture, pour moi il y a trop (et que !!!) de violences sexuelles, beaucoup de répétitions, beaucoup d'aller-retour entre passé et présent, trop de justificatifs autour du passé d'Amok pour le rendre sympathique !!!
Un dernier chapitre dont je ne comprends pas l'utilité !!! Des situations irrationnelles, ….. NON je n'ai pas apprécié ce tome 2, surtout après un très bon premier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
IsisNoire
  09 janvier 2020

C'est la suite directe d'une action en suspend qui achève le tome 1 donc on décolle directement.
Cependant il contient beaucoup de poésie et de description, donc il faut s'accrocher. Je pense que c'est la raison pour laquelle j'ai mis du temps à le terminer, malgré le fait que je sois fan de Miano.
Et sans vouloir spoiler, elle entre en profondeur ds les tabous personnels et tabous de société.
Une description très riche des enjeux et des angoisses de l'être masculin.
Cet ouvrage m'a ouvert les yeux sur des thématiques profondes.
J'ai questionné mon mari sur certains sujets, ça nous a enrichi.
Et au fait, le crépuscule c'est juste après le coucher de soleil...et avant la nuit...
Commenter  J’apprécie          10
criscat
  10 mai 2020
Le livre esr scindé en quatre parties somme le premier tome
Amok conscient du mal qu'il a fait subir à Ixora et portant toujours en lui cette fatalite de la violence des hommes dans sa famille, celle qu'il asubit et celle qu'il a fait subir
Désirant se rendre chez son pére,il a un accident de voiture volontaire ou pas et sera recueilli par un vieux homme et une femme
Cette partie est reservéeé aux croyances africaines,la traversée intérieur que doit faire Amok,ses repentirs, traverser ses blessures secrétes,revoir l'ame de son meilleur ami et apres dans quel monde restera t il?
Commenter  J’apprécie          00
ChezLo
  09 juillet 2017
Après qu'Amok/Dio ait salement amoché sa femme en la battant un jour de colère, il fuit sous une pluie battante à travers les faubourgs, puis à travers la brousse de ce pays d'Afrique. Il roule vers son père, cet home avec qui il n'entretient plus de relation apaisée, cet homme qui lui faut enfin ré-affronter. Mais, victime d'un accident de la route, il tombe inconscient, et c'est alors que ses pensées s'enchaînent, que son esprit le propulse dans ses souvenirs lointains, ses gouffres intérieurs, ses émotions intimes, ses blessures tues.

Pour ce tome, après avoir suivi 3 portraits de femmes fortes et inattendues, qui gravitaient autour d'un homme - frère, époux, fils, c'est maintenant ce mâle qui est au centre de cet opus. Il nous avait agacé. Il est à présent inconscient, faible, victime, et souffrant toujours d'un lourd passé qui condamne son avenir. La violence, il l'a vue enfant, lorsque son père battait sa mère, Madame. La violence, il l'a subie enfant, sous les assauts d'une tante incestueuse et humiliante.
[................]
Lien : http://chezlorraine.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Telerama   15 mars 2017
Tel un rituel d'exorcisme, l'exploration hallucinée de la nuit intérieure d'Amok, Africain et héritier d'une effroyable violence machiste.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ChezLoChezLo   08 juillet 2017
Le monde n’avait que faire de cette ancestrale maîtrise de la parole qui les sacrait, où qu’ils soient, rois du rap, du stand-up, du prêche, de la conférence universitaire. Depuis le temps, on les avait observés. Rien de leur fonctionnement n’échappait plus à quiconque. On savait que leur art de la profération cheminait avec la passion de consommer, que la plupart de ces grands activistes auraient tué père, mère et la communauté entière pour détenir le dernier gadget à la mode, lequel ne devait rien à l’inventivité de Kemet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mimifasolamimifasola   21 décembre 2017
L'oncle qui l'avait hébergé en ville pendant la durée de ses années de lycée lui avait trouvé un emploi Un bon travail. La famille était heureuse de lui annoncer :Un quincailler voulait bien de lui pour tenir ses comptes. Il se chargerait aussi de prendre les commandes. Une situation idéale pour un long crayon tel que lui.
Des applaudissements avaient fusé. Des chants s'étaient élevés vibrants et vigoureux. Il allait pouvoir soutenir ses parents. Leur être un bâton de vieillesse, un rocher auquel accrocher leur quotidien laminaire venait au monde pour prendre en charge ses ascendants, donner naissance à une descendance qu'en ferait autant vivre c'était entrer dans cette ronde.


Pages: 166/167
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
IsisNoireIsisNoire   08 janvier 2020
Tu t’étais promis de ne me pas me perdre. Avant de naître parmi les vivants, tu avais choisi les étapes du parcours. Tu nous savais assez solides, et parlais de sublimation. Une fois devant l’épreuve, tu t’es détourné...
Commenter  J’apprécie          00
IsisNoireIsisNoire   08 janvier 2020
Les souffrants ne doivent pas être abandonnés, c’est mal, ne pas leur venir en aide c’est mettre en péril sa propre humanité.
Commenter  J’apprécie          00
IsisNoireIsisNoire   06 janvier 2020
La musique de sa respiration était devenue indispensable à son repos. [...] La chaleur de son corps le réconfortait.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Léonora Miano (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léonora Miano
Faut-il écrire l?histoire ou bien peut-on se permettre de la réécrire ? Cette semaine La Grande Librairie se prépare à tous les scénarios. Et pour répondre à cette question, François Busnel reçoit les romanciers et historiens, Laurent Binet, Léonora Miano, Michelle Perrot et Margaret Atwood, auteure de "La servante écarlate". Un grand merci à Jean-Pierre Darroussin pour sa participation.
Retrouvez l?intégralité de l?émission ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-12/1087475-faut-il-ecrire-ou-reecrire-l-histoire.html
autres livres classés : camerounVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox