AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1028103883
Éditeur : Bragelonne (16/05/2018)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Takeshi Kovacs rentre chez lui...
sur Harlan, la planète océan. Ses 5 % de terres émergées. Ses mers dangereuses et imprévisibles. Ses plateformes martiennes, qui détruisent tout ce qui vole si c'est plus évolué qu'un hélicoptère. Harlan. Sa révolution quelliste évanouie. Visitez les plages tropicales, les marais de Kossuth ! Ne manquez pas les ruines de New Hokkaido envahies de machines ! Harlan, prise dans les tirs croisés des Premières Familles, des corpos... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  14 mars 2013
Le dernier épisode d'une trilogie initiée par Carbone modifié et poursuivie par Anges déchus.
Un univers très riche et il est, à mon sens, impératif de lire le premier tome et fortement recommandé d'en faire autant du second, si l'on veut pleinement apprécier cet ultime opus (la conscience de pile corticale et l'univers martien sont ici abordés comme connu).
L'auteur, comme l'éditeur, disent de cette oeuvre que c'est l'ultime roman de la licence Takeshi Kovacs, mais si l'envie prenait l'auteur de reprendre son cycle, la fin décrite lui laisserait toute latitude pour le faire.
On retrouve une présentation et explication du Quellisme (que l'on retrouve dans les deux premiers épisodes sans vraiment l'aborder en profondeur) et une critique acerbe d'une religion "fictive" qui asservit les femmes, les assujettit à leur mari, les oblige à se voiler et dans laquelle les "barbus" peuvent prononcer une sentence de mort pour une coupe de cheveux.
On aborde la jeunesse de Takeshi Kovacs.
Le style est très moderne, l'auteur utilise un vocabulaire très vivant, parsemé de termes cyber, rapide, précis, ç'a percute. le livre est un mélange d'action, de sf militaire, de sexe torride (3 épisodes sur 650 pages) et de technologie.
Par contre, le début (voire le milieu) est peu fouillis et on ne sait pas vraiment qui est qui, qui fait quoi où et comment; (Pour l'exemple, la guerre déclarée par Takeshi Kovacs aux extrémistes ne trouvera son explication qu'aux alentours de la page 370), mais au final tout trouve sa justification.
Bref, un excellent moment de sf.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          732
finitysend
  20 septembre 2012
L'environnement de la planète Harlan est tout simplement somptueux et c'est une très forte impression de réalité qui se dégage de la lecture .
l'auteur crée un univers crédible , dense et très nettement circonscris , quasiment exemplaire du genre néo-cyberpunk et du roman d'action soigné .
Richard Morgan est fidèle à lui-même .
Son style est toujours aussi efficace et son imagination toujours aussi fertile .
L'intrigue est foisonnante et c'est un plaisir de complexité et d'imprévisible.
Le personnage principal acquière dans ce texte , beaucoup de densité grâce principalement à la réflexion qu'il conduit sur lui-même , qui avouons-le est significativement riche .
Les personnages sont biens insérés dans ce récit et peu importe s'ils sont d'importance ou non , car leur densité même furtive est toujours des plus agréable et le plus souvent au rendez-vous .
Dans la totalité de ce cycle , le contexte relatif au aspects relevant de la science-fiction est solide et ces romans sont l'examen clinique d'un futur cyberpunk intensément vécu et ressentis , par les personnages comme par lecteur . On est donc très loin de la science-fiction prétexte .
Le style de l'auteur est d'une remarquable intensité et les romans qui composent ce cycle sont tous fait du même bois et ils foisonnent de détails , alors que dans la trame narrative aux descriptions méticuleuses , les minutes s'étirent et que le lecteur s'essouffle comme certains des personnages d'ailleurs au grès de phrases qui sont groupées en rafales , véritables salves de mots invasives et suggestives .
je pense qu'il n'est pas inutile d'attirer l'attention sur ce style qui est remarquable et prenant mais d'une intensité effrénée .
Malgré ces remarquable qualités , se faire une ingestion de Richard Morgan en enchainant ces romans à la suite , dans la foulée les uns des autres , me semble être une expérience excessivement hasardeuse , que je ne conseille pas parce que d'abord , c'est assourdissant d'intensité comme style et cela indépendamment et en dépit du caractère plausible ( ainsi que du charme certain ) que cela confère au récit , et , cela peut sans l'ombre d'un doute , aussi donner au lecteur la sensation et la fausse impression qu'il lit la même , longue et interminable histoire et par conséquent le conduire à se lasser indument du dernier rejeton très actualisé et au gout du jour, du genre cyberpunk !
Bref un très bon moment avec un auteur à suivre .........
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Tatooa
  10 août 2018
Retrouver Takeshi Kovacs après un petit moment sans lui a été vraiment un grand plaisir.
Même si j'ai été carrément paumée pendant une cinquantaine de pages en démarrant le livre, vu qu'on est propulsé directement dans la tête de Tak (Micky La Chance ici).
Il m'a fallu le temps de resituer l'univers, et surtout d'apprivoiser le "vieux Tak". Il a vieilli, pas vraiment mûri par rapport au tome 2, vu qu'il passe sa rage en assassinant sauvagement des prêtres, et on ne sait pas du tout pourquoi jusqu'à bien la moitié du livre.
Ici tout ce qui avait été évoqué dans les deux tomes précédents vient s'imbriquer comme des pièces de puzzle, sur le Quellisme, sur les Martiens, et j'ai beaucoup aimé la part un peu "mystique" de l'histoire. Cet univers est tellement riche que je le trouve sous-exploité, et c'est dommage, si vraiment c'est le dernier bouquin dessus.
Enfin sous-exploité c'est pas le bon mot, car il est bien exploité dans ce très long dernier tome, et les surprises et les révélations s'enchaînent sans temps mort, l'action succédant à l'action, pas une minute de répit. J'ai été très occupée à autre chose pendant que je le lisais sinon je l'aurais fini beaucoup plus vite... C'est bien écrit, très moderne autant sur la forme que sur le fond. Cynique, noir et glauque à souhait, ça peut ne pas convenir à des lecteurs trop fleur bleue, c'est sûr...
Le hic c'est qu'on reste encore à la fin avec des tas de questions en tête... D'où l'impression du "sous-exploitage"... Et le regret de quitter définitivement Tak... Que j'aime bien, malgré sa psychose latente, j'ai un faible pour les héros de bouquin qui courent après une vengeance, si illusoire soit-elle...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          195
Beatson
  25 juillet 2018
Autant prévenir de suite, c'est du Richard Morgan : du polar-espionnage, agité, cyberpunk à l'imagination démesurée, au style outré et, souvent cynique. Ici, il s'attaque aux magouilles politiques de la classe dirigeante mais cela ne transparaît que très progressivement au cours du roman.
Le passage dans le milieu des surfeurs marginaux est assez surprenant, un peu agréable pour des amateurs de glisse comme moi mais on sent bien que ce n'est pas la tasse de thé de l'auteur même si on le sent capable de comprendre.
Commenter  J’apprécie          120
ShubNiggubarth
  02 septembre 2018
Takeshi, c'est fini
Et dire que c'était ma première cyberpunk série
Takeshi, c'est fini
A quelques pages prêt je pense que j'aurais joui.
Voilà.
Vraiment.
J'ai eu du mal à retrouver Kovacs lorsque j'ai ouvert le troisième tome de ses aventures. Au début, le vocabulaire cyber et les tournures de styles étaient plus complexes que dans le second tome. Puis peu à peu, tout s'est délié, les aventures se sont précisées, un peu comme si en regardant de loin notre héros j'avais petit à petit fait le point sur son histoire et m'étais concentré sur ce qui lui arrivait en oubliant le reste.
C'est grand, c'est beau, c'est philosophique autant que violent et ça défouraille dans tous les sens du terme.
Comme déjà expliqué, j'ai déjà lu énormément de science fiction mais l'univers cyber était resté en marge de mes désirs littéraires. J'estime que ma virginité a disparu de la plus belle des manières avec cette trilogie. Une fois encore, le second volume n'était pas à la hauteur des deux autres, mais c'est un sentiment vague et diffus qu'a effacé sans peine le troisième. Souvent ai-je lu, on préfère le premier. Ce n'est pas mon cas.
S'il ne fallait en garder qu'un ce serait celui-ci, parce que je le trouve plus mature, plus critique, plus complet que ce qu'était Carbone Modifié.
Furies Déchaînés m'a pris au tripes, m'a fait réfléchir, m'a remué, essoré et laissé penseur. C'est un putain de bon bouquin.
Je relis rarement mes livres, je ne reprends pas les voies déjà empruntées.
Je crois toutefois savoir que je retournerai sur Harlan un jour. Pour vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
TatooaTatooa   29 juillet 2018
Au sol, les équipes de déClass avaient rapporté des engins qui n'étaient pas décrits dans les archives des machines intelligentes militaires, ce qui suggérait qu'au moins une partie des armes encore larguées sur le continent avaient trouvé une façon d'évoluer au-delà de leurs paramètres d'origine. On murmurait que des nanotechs expérimentaux avaient échappé à tout contrôle. Officiellement, les nanotechs étaient trop grossiers et trop mal compris à l'époque de la Décolo pour qu'on les ait déployés en tant qu'armes. La rumeur était niée, traitée de propagande antigouvernementale, mais le point de vue officiel faisait rire partout où l'on trouvait un interlocuteur intelligent. Sans couverture aérienne ou satellite, aucun moyen de prouver l'une ou l'autre version. Le mythe et la désinformation régnaient en maîtres.
Bienvenue sur Harlan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
fnitterfnitter   18 décembre 2013
Cette Quell, bien sûr qu'elle a un truc, quelque chose qui fait réfléchir. Mais bon, il y a ce qui dure, et ce qui ne dure pas. Et parfois, quand ça ne dure pas, c'est pas parce que c'est fini. C'est parce que ça attend son heure. Çà attend peut-être un changement. La musique, c'est comme ça. Et la vie aussi, mon vieux, la vie aussi.
Commenter  J’apprécie          150
TatooaTatooa   08 août 2018
J'ai repensé aux Corps et à Virginia Vidaura. La rage après Inennin. C'était la dernière fois que j'avais fait partie de quelque chose. Un siècle plus tôt. J'en avais ressenti les sursauts, après. La naissance d'une camaraderie nouvelle, d'un but commun - et chaque fois je les avais arrachés par la racine. C'est le genre de conneries avec lesquelles on se fait tuer. Ou manipuler.
Commenter  J’apprécie          110
fnitterfnitter   22 juin 2014
Il faut bien comprendre ceci : Toute révolution exige des sacrifices.
Commenter  J’apprécie          524
TatooaTatooa   28 juillet 2018
Virginia Vidaura - formatrice pour les Diplos, puis criminelle professionnelle et, parfois, activiste politique. Une sorte de modèle pour moi, même si ça fait des décennies que je ne l'ai pas vue. Sur une dizaine d'autres mondes, déjà, elle s'était rappelée à mon souvenir sans que je lui demande rien, et je devais la vie à ce fantôme sous mon crâne. Au moins une quinzaine de vies, même.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Richard Morgan (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Morgan
Du 25 au 29 juin 2018, c'est la #grosseop, avec chaque jour une sélection de 100 ebooks à 0,99 ? ! Cette année, pour accompagner la #GrosseOP, on vous propose de participer à notre jeu de la #Grossebattle ! le principe ? Chaque jour, nous vous présentons chacune un ebook de la sélection quotidienne en vidéo. Vous pourrez ensuite voter pour le livre qui vous a le plus convaincu et participer ainsi à un tirage au sort à la fin de semaine pour tenter de gagner une Bookeen Saga bleue avec les 5 ebooks gagnants. Pour participer au tirage au sort, rdv ici : http://unbouncepages.com/grossebattle/ Bonne chance !
----------------------------------------- Les livres dont nous parlons dans cette vidéo : - Carbone modifié de Richard Morgan : https://bit.ly/2liv3rU - La perle et la coquille de Nadia Hashimi : https://bit.ly/2M9lXJh - Les 100 titres du jour 3 : https://bit.ly/2M7TpjC
----------------------------------------- Les musiques utilisées dans cette vidéo sont sous licence CC : - Back to the Woods de Jason Shaw https://bit.ly/2mGO6hC - MOUNTAIN SUN by Jason Shaw https://bit.ly/2M7JTgq
----------------------------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
+ Lire la suite
autres livres classés : cyberpunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr


Lecteurs (198) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2617 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..