AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Anne-Judith Descombey (Traducteur)
EAN : 9782377359301
480 pages
Éditeur : Archipoche (14/01/2021)
4.06/5   109 notes
Résumé :
JUSQU’OÙ UNE MÈRE PEUT-ELLE ALLER POUR SAUVER SES ENFANTS ?

Étudiante à Seattle, Felicity reçoit un appel : Martha, sa mère, a disparu... Felicity la retrouve à Rome, où Martha s’est enfuie avec des archives familiales.
Martha a en effet découvert une longue lettre écrite par sa propre mère, Deborah, fille d’une diva qui connut son heure de gloire aux débuts du IIIe Reich. Une lettre qui va plonger Felicity dans une quête douloureuse.
Al... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (64) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 109 notes
5
33 avis
4
18 avis
3
8 avis
2
0 avis
1
0 avis

Jeanfrancoislemoine
  10 mai 2020
Un gros coup de coeur , sans doute pas dans la mesure où, en tout il faut raison garder , mais un très bon roman, assurément, qui se sera avéré un très bon compagnon dans cette longue.......période de confinement qui touche à sa fin , espérons- le. Ce roman , il va retracer l'histoire de deux femmes extraordinaires plongées dans la terrible période d'avant guerre puis de guerre elle- même en Allemagne ....l'une est la mère , Elisabeth , l'autre est la fille Déborah et toutes deux , chacune à leur tour vont devoir se frayer un rude chemin dans les méandres d'une société devenue terriblement dangereuse , inhumaine , une société où vont se croiser une multitude de personnages .On y rencontrera les plus cruels , abjects , maîtres du monde , se vautrant dans le luxe et la luxure , n'éprouvant aucune pitié , aucun remords , pour qui certaines vies ne valent rien ...On y rencontrera aussi ceux qui seront prêts à sacrifier leur vie pour retrouver l'espoir , la dignité, la liberté et qui iront au bout du bout du courage pour parvenir à leurs fins ...C'est dans ces mondes disparates et dangereux qu'Elisabeth , Deborah , vont évoluer comme des funambules sur un fil .
Donc , me direz - vous , c'est un roman historique ? Comment dire , oui et non...Bigre . C' est un roman qui se déroule dans un cadre historique , certes , mais où l'intérêt se portera plus sur l'histoire des personnages que sur L Histoire avec un grand "H" . Bon nombre de personnages appartiennent à la fiction , même si le comportement de certains prend modèle sur celui des pires bourreaux de l'époque. On y parle des nazis , des juifs , des résistants, des anonymes , des délateurs ...On y parle aussi d'amour , de respect , de fidélité.
C'est aussi un roman qui a la particularité de ne jamais m'avoir lassé , de m'avoir tenu en haleine jusqu'aux ultimes pages et j'ai vécu avec émotion une authentique et émouvante remontée dans leur passé pour deux descendantes de ces "belles" femmes...Une explosion d'émotions , et un roman à émotions, personnellement , j'adore ....
Je reviendrai très certainement vers cet auteur qui , malgré la douleur du propos ", m'a fait passer un fort bon moment dans cette période difficile...
Chers amis et amies , bon déconfinement, mais sachons profiter de cette liberté en partie retrouvée pour rester ...prudents..Comme il est montré dans ce roman , il ne faut jamais , jamais , baisser la garde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          753
Annette55
  02 janvier 2021
Une histoire superbe , ce roman , un véritable coup de coeur, sur fond historique .
J'ai été happée dès les 1ères pages par cette magnifique fresque historique où l'on apprend rien de plus à propos de la deuxième guerre mondiale , pourtant .
Non, c'est surtout l'écriture soignée , criante de vérité et de réalisme , la composition , entre passé et présent : de 1924 à 2012 qui nous plonge au coeur de l'Allemagne nazie .
Nous découvrons le destin de deux femmes fortes , courageuses , Elizabeth, merveilleuse cantatrice , mariée à Gustav, médecin éminent , cultivé, juif, disparu mystérieusement , hostile à Hitler , leurs deux enfants Déborah et Wolgang , Déborah, la propre mère de Martha qui disparaît à Rome , en 2012 , où elle s'est enfuie après la mort de sa mère , avec une liasse d'archives familiales. .....
Horreurs de la vie quotidienne au temps d'Hitler , peur, asservissement , humiliations , rafles , disparitions , amour maternel, amour conjugal, trahison, colère et culpabilité , expiation, péché , société inhumaine où tout était danger, calcul, fourberies , cruauté et abjection, le lecteur est emporté , tenu en haleine : terreur , dégoût , tristesse , trahison., secret de famille sur quatre générations ...
Un roman intense aux personnages profondément émouvants , superbe , poignant , glaçant , qui secoue, passionnant de bout en bout , jusqu'aux dernières pages .
Il émeut aux larmes !
Et pourtant , j'en ai lu des romans à propos de la deuxième guerre mondiale!
Emprunté par hasard à la médiathèque à cause du titre et de la première de couverture , très belle .
Je n'ai pas éprouvé le besoin d'en dire trop : il faut le lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4010
lolols28
  28 mars 2020
un très bon roman, bien construit avec une intrigue qui se tient jusqu'aux dernières pages. Une belle histoire d'amour ou de non-amour maternel sur plusieurs générations, la mal a des conséquences qu'on n'imagine pas. Quelques passages un peu "gros" mais dans l'ensemble, ça passe ( on va dire). Agréable à lire!
Commenter  J’apprécie          433
celine85
  06 février 2020
Martha, la mère de Felicity a disparu. Après quelques recherches, elle l'a retrouve à Rome ou celle-ci est partie pour un voyage dans le passé. On va suivre toute l'histoire de famille du coté maternel.
Un livre qui se déroule sur 2 espaces temps. La première et dernière partie du roman sont sur la période du présent. Entre les deux le passé des années 20,30 et 40. Coté historique, ne vous attendez pas à apprendre de nouvelles choses. Pas d'originalité en vue. le sujet a été traité de nombreuses fois par des auteurs. Je reste sensible et bouleversée par les écrits parlant de cette période même si là j'ai ressenti une grande distance entre les personnages et moi. Un livre qui reste important pour ne pas oublier.
Chouette, il sort aujourd'hui au format Archipoche !
Commenter  J’apprécie          340
zabeth55
  12 septembre 2017
En 2012, Martha disparaît de Seattle après avoir trouvé une lettre de sa mère qui vient de mourir. Sa fille Felicity la retrouve à Rome. Une longue quête leur permettra alors de découvrir la véritable vie de deux générations de femmes qui les précèdent, et ce sous le troisième Reich. Et nous voilà plongés dans une passionnante histoire, celle d'Elisabeth et de sa fille Deborah, la propre mère de Martha. le nazisme vécu de l'intérieur.
Même si tout cela est connu, on est littéralement emporté par cette histoire. le réalisme de l'écriture est remarquable.
Le maelström provoqué par ces révélations nous soulève autant que Marta et Felicity le sont.
L'étrangeté de leur relation mère-fille prend enfin un sens et la vérité enfin connue va leur permettre de rompre cette chaîne d'indifférence.
Un superbe roman qui résonne bien après la dernière page tournée.
Commenter  J’apprécie          290

Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   31 décembre 2020
Honigtot
«  Jadis un peuple actif se délectait
Du nectar de fleurs dont il se repaissait,
En harmonie avec la nature,
Suave, d’or et d’ambre , proie à l’état pur.

Il offrait à l’Être divin sa joie indicible
Sous la garde vigilante d’une reine hautaine .
«  Déborah » , car tel était le nom de cette reine
Belle, avisée et éternellement inaccessible ,
Insensible à l’éclat du soleil aveuglant,
Suivait des yeux la danse de l’essaim exultant .


Quand soudain elle flaira un parfum inconnu
De quelle obscure créature messagère de mort?
De l’homme , bourreau de la Nature , qui, sans pitié tue:
Il fit taire à jamais la nuée d’or .


Seule la reine du carnage réchappa.
Ivre de désespoir , elle se vengea
En achevant l’œuvre de l’ennemi
Au prix de sa propre vie.

Aujourd’hui , des ombres surgies du passé
Pleurent la perte du royaume de jadis
Et le Peuple Joyeux n’est plus qu’un spectre figé.
Qui prise la Vengeance plus que la Vie
N’est qu’un pauvre insensé » ..

Raffael Valeriani .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MariLovesBooksMariLovesBooks   29 janvier 2020
Raconte-moi l'histoire d'Adam et Eve et de la première fourmi papa, demanda Wolferl le dernier soir de Gustav à Munich.

[...]

- Adam et Eve étaient les premiers êtres humains créés par DIeu et ils vivaient au paradis. Un jour, ils partirent se promener, comme ils le faisaient souvent. Adam aperçut soudain par terre un petit point noir qui remuait. C'était la reine Moriah, la première fourmi de la Création. Il l'observa longuement et avec intérêt tandis qu'elle errait apparemment sans but dans l'herbe, puis il leva son grand pied nu et l'écrasa.

- Pourquoi fais-tu cela, Adam ? demanda Eve.

- Parce que je le peux, répondit-il.

Ils arrivèrent un peu plus tard devant l'arbre de la Connaissance. Cet arbre était chargé d'une multitude de belles pommes rouges que Dieu leur avait strictement interdit de toucher. Eve en cueillit néanmoins une et l'offrit à Adam, mais il prit peur en se rappelant l'interdiction de Dieu.

- Pourquoi fais-tu cela ? demanda-t-il à Eve.

- Parce que je le peux, répondit-elle.

Quand il l'apprit, Dieu entra dans une violente colère et chassa Adam et Eve du paradis. Tous deux se lamentèrent et se plaignirent de leur sort.

- Pourquoi fais-tu cela ? demandèrent-ils à Dieu.

- Parce que je le peux, répondit-il.

Dieu a créé une multitude d'espèces poursuivit Gustav. Parmi elles, les fourmis sont très nombreuses et toutes se souviennent de Moriah, leur première reine, a autrefois été écrasée par le premier homme. et c'est pourquoi, depuis le premier jour de la Création, les fourmis subissent la même malédiction divine que nous : les hommes et les fourmis sont en effet les seuls êtres vivants sur Terre à faire la guerre à leurs semblables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Annette55Annette55   01 janvier 2021
«  Tout le monde était devenu méfiant et inquisiteur .
Ceux qui autrefois possédaient peu vivaient du jour au lendemain dans l’abondance et ceux qui comptaient pour rien avaient soudain de l’influence et du pouvoir .
Et qui détenait du pouvoir le faisait savoir au plus grand nombre possible .
Et ceux qui n’avaient fait de mal à personne devenaient des victimes » ...
Commenter  J’apprécie          70
Annette55Annette55   01 janvier 2021
«  Tout cela est vraiment aussi triste que stupide, songeait Gustav.
Le monde pourrait être un paradis si seulement les hommes étaient capables de vivre en paix » ..
Commenter  J’apprécie          120
brinvilliersbrinvilliers   18 juillet 2020
L'âme juvénile de Deborah qui, quelques jours plus tôt, débordait encore d'aspirations et d'espérance, s'était brisée cette nuit là dans un cri de deuil et de haine. C'était désormais la haine qui l'animait, en une mutation née de l'amertume et de la souffrance.
Commenter  J’apprécie          70

Video de Hanni Münzer (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hanni Münzer
Hörbuch-Tipp der Woche: Honigtot
autres livres classés : nazismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Hanni Münzer (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
320 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre

.. ..