AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Noël Chatain (Traducteur)
ISBN : 226403520X
Éditeur : 10-18 (16/10/2003)

Note moyenne : 2.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Engourdie par la canicule d'août, Florence semble désertée par ses habitants. Au poste de garde du palais Pitti, l'adjudant Guarnaccia est appelé à enquêter sur la mort d'une vieille femme, Clementina, qu'il a rencontrée dans des circonstances singulières quelques jours plus tôt. Il ne fait aucun doute pour lui qu'elle a été assassinée, d'autant que Clementina avait tenté de le joindre d'urgence la veille de sa mort. Sans le moindre indice, l'adjudant va tenter de r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
5Arabella
  03 août 2016
Août à Florence. Tout fonctionne au ralenti, mais l'adjudant Guarnaccia est de service. Dans un quartier populaire le cadavre d'une femme est découvert, laissant croire à un suicide. Mais l'adjudant a d'emblée suffisamment d'éléments pour savoir qu'il s'agit d'un crime. L'enquête est difficile, puisque les services marchent au ralenti. Petit à petit, l'histoire de Clementina se découvre, le séjour en hôpital psychiatrique, la mort tragique de son mari et de son enfant dans les grandes inondations dont a été victime Florence. Qui peut avoir eu intérêt à tuer cette vieille excentriques dont se moque le voisinage ?
Un volume de la série très réussi. La description de la vie du quartier, de la Florence du mois d'août envahie de touristes mais désertée par ses habitants, les petites querelles du couple Guarnaccia, la situation des malades mentaux suite à de nouvelles lois. L'adjudant pose sur les gens qu'il rencontre un regard toujours emprunt de bienveillance et de compréhension, et finit par résoudre les enquêtes grâce à l'empathie qu'il a avec ses interlocuteurs.
Un plaisir de lecture qui se renouvelle avec chaque nouveau livre consacré aux enquêtes de l'adjudant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Florence94
  15 août 2012
En plein mois d'aout, à Florence, et alors que les habitants ont en grande partie déserté la ville, une vieille dame un peu folle, Clementina est retrouvée sans vie dans son misérable appartement. L'adjudant Guarnaccia est persuadé que Clementina a été assassinée. Il va fouiller le passé de la vieille dame pour y trouver la clef du mystère.Léadjudant Guarnaccia est toujours aussi bon-enfant et fait preuve de beaucoup d'empathie pour les gens qu'il rencontre. C'est d'ailleurs cette qualité qui lui permet de résoudre aussi efficacement ses enquêtes.C'est un polar très agréable à lire. Les personnages sont bien ancrés dans la réalité ce que j'apprécie particulièrement.
Commenter  J’apprécie          10
sweetie9
  16 septembre 2014
Ce sont les détails qui font les bons polars:ici tout sonne juste.Si vous aimez les intrigues solides façon Agatha Christie ou Simenon,vous trouverez votre bonheur
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   04 septembre 2016
On ne donne pas les dossiers des gens comme ça. Dans certains cas, le médecin de famille du patient peut demander à le consulter et, dans des cas plus rares, on laisse les étudiants en médecine consulter nos dossiers lorsqu’ils font des recherches. En revanche, on peut faire une photocopie du dossier du malade, une fois celui-ci sorti de l’établissement, s’il en fait la demande par écrit. Cet homme prétendait être un parent habilité à agir pour Anna Clementina Franci et il avait la demande écrite signée par elle… ne vous inquiétez pas, je ne lui ai pas fourni ce qu’il voulait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 septembre 2016
Quels que soit ses défauts, elle n’était pas du genre à s’apitoyer sur son sort. Elle pouvait peut-être vous flanquer un coup de balai, jurer comme un charretier ou même critiquer la nourriture que vous lui donniez comme si elle était au restaurant, mais elle n’a jamais cherché à se faire plaindre. De l’instant où elle sortait du lit le matin à celui où on parvenait à la persuader de rentrer se coucher, elle était là à s’activer ; à nettoyer, se disputer, jouer aux cartes, jurer… Elle ne se serait jamais de la vie suicidée, quels que soient ses problèmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 septembre 2016
On lui donnait toujours un petit quelque chose… oh, on n’était pas les seuls. On apporte tous notre part, dans le coin. Je ne dis pas qu’on est des modèles de vertu. On est rudes et on démarre au quart de tour, vous voyez ce que je veux dire, mais on veille sur nos voisins, et c’est pas pour me vanter si je dis que ma femme en fait davantage que la plupart et que je ne l’ai jamais découragée.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 septembre 2016
Pouvez-vous imaginer à quoi ressemble une ville plongée dans le noir, sans la moindre lumière ? Ce n’était pas seulement effrayant, c’était surnaturel, désolé. Une obscurité à laquelle les gens civilisés ne sont pas habitués.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 septembre 2016
On doit vieillir avant l’âge en conduisant un bus dans cette ville, commenta le cafetier, avec ces mes étroites et les gens qui se garent au beau milieu, bien qu’il y ait peu de circulation aujourd’hui...
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : italieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1754 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre