AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782081261525
30 pages
Éditeur : Flammarion (10/10/2012)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Le coeur de Nicolo se met à battre très fort : il croyait que sa mère avait inventé cette histoire pour lui faire peur ! Mais la sorcière est bel et bien là.

"J'ai des caramels et du chocolat, mais aussi du charbon, pour les enfants qui n'ont pas été mignons !
Chaussettes trouées, chaussures percées, me voici, me voilà, c'est moi, LA BEFANA !"
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Vivrelivre
  23 janvier 2017
A Montepulciano, en Toscane, vit un petit garçon caractériel, Nicolo.
Peu désireux d'aider sa mère à la ferme et dans les tâches du quotidien, il n'a cure des avertissements que cette dernière lui lance à propos du charbon de la Befana et s'en moque dans sa petite chanson qu'il entonne à l'envi.
Parti dans la forêt, il s'est égaré alors que le jour décline.
Il entre sans frapper dans une bicoque mais se cache lorsqu'une chanson résonne…
Et ce qu'il croyait n'être qu'un personnage d'histoire se matérialise devant lui et le cherche. Car la vieille aux cheveux gris assortis d'araignée et oiseau, lunettes en vers épais et dents pointues, l'a senti.
Avec beaucoup d'intelligence et un brin de frayeur, la Befana va obliger Nicolo à accomplir diverses tâches.
Il doit transporter des sacs, traire une vache, ramasser des oeufs, faire du beurre…
Il ne saisit pas d'emblée les recommandations de la sorcière : être gentil, délicat, penser ce que l'on dit, être à ce que l'on fait mais après avoir tenté d'approcher les animaux à sa manière, il comprend ce qu'elle veut dire. Il doit y avoir un peu de magie là-dedans, mais pas seulement.
Nicolo comprend que l'on obtient plus facilement les choses lorsqu'elles sont réalisées avec gentillesse, délicatesse, générosité et même humilité.
Respect, courage et goût de l'effort sont ainsi dispensés au petit garçon qui prend plaisir à accomplir ces différentes tâches qui auront-elles-mêmes comme but de faire plaisir.
Ce qu'il confectionne n'est autre que les « befanini » et dont la recette nous est dévoilée à la toute fin, non sans un peu de mystère quant aux proportions.
La Befana est prête à assurer sa tournée, lunettes et bonnet d'aviateur sur la tête, elle prend son envol.
Ce bel album nous a séduits pour ses messages, ses illustrations qui nous dévoilent une sorcière bien atypique et qui nous incite à voir au-delà des apparences.
Les dessins de Sébastien Pelon entretiennent l'ambivalence, entre ombres et lumières.
Lien : http://vivrelivre19.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Liliz
  30 mars 2013
Voici un livre très joliment illustré contant la légende italienne de la Befana, sorcière qui viendrait à l'Epiphanie distribuer de bonnes friandises aux enfants sages et du charbon aux enfants plus turbulents. En résumé, une sorte de Père Fouettard au féminin.
Dans ce conte, le petit Nicolo, qui n'écoute jamais sa mère, fera la connaissance de la Befana et apprendra à obéir. Mais la sorcière n'est pas aussi méchante que l'on croit...
En somme, un petit conte moral agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          20
Moussaron32
  01 mai 2014
Nicolo, un petit polisson italien n'a pas peur de la Befana, mais perdu dans la forêt, il se refugie dans la cabane de la Befana. À son contact, le petit garçon va apprendre la sagesse et la douceur, et découvrir que ce petit bout de femme fait de délicieux biscuits au chocolat et pas au charbon pour Noël.
Commenter  J’apprécie          10
MediathequeSaintPaulien
  26 mars 2014
Nous avons bien aimé le personnage de la Befana car c'est une femme gentille et maline. Nicolo est surprenant et curieux et nous avons aimé lorsqu'il fabrique du beurre. Nous recommandons ce livre aux enfants car il apprend à bien se comporter avec les autres.
Classe de CE1
Commenter  J’apprécie          10
CasaLaurette
  17 octobre 2015
Extrait de la chronique ....
Un conte rondement mené, et très joliment illustré pour faire passer tout en finesse de petits messages subliminaux aux enfants sur le respect, la politesse, le courage, l'effort, la sincérité, la générosité.
Une histoire astucieuse qui dresse le portrait d'une sorcière tout à fait atypique, appréciée par les enfants tant elle sait se montrer généreuse avec ceux qui le méritent mais tout autant redoutée par d'autres à la conscience plus incertaine ... !
Une lecture que vous pourrez tout aussi bien lire aux bambins dans quelques jours pour les fêtes d'Halloween ou dans 2 mois en attendant Noël ou, si votre coeur, comme le mien, est un peu aussi en Italie, rien ne vous empêche d'introduire la Befana dans votre petit foyer douillet.
A bon entendeur ...
Cliquez sur le lien pour voir l'intégralité de la chronique où vous découvrirez toute la légende de la Befana
Lien : http://casalaurette.over-blo..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
HistoiresSansFin   12 novembre 2012
Sandra Nelson nous fait cadeau avec La Befana d’une fable fort jolie.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Moussaron32Moussaron32   01 mai 2014
A Montepulciano dans la campagne toscane, vit un petit garçon nommé Nicolo. Un jour, alors que Nicolo sort de chez lui, sa mère lui dit :
Aide moi à traire la vache Oh non ! répond Nicolo en donnant un coup de pied dans le seau de lait.
Nicolo entre ensuite dans le poulailler. Il pousse alors un cri épouvantable et toutes les poules détalent. Il vole trois œufs et se met à jongler. Un œuf tombe par terre, le deuxième et enfin le troisième.
- Si tu continues, la Befana t’apportera du charbon ! le menace sa mère.
- Oh que non ! répond le petit démon.
La Befana est une sorcière qui, à califourchon sur son balai, distribue dans la nuit du 5 janvier, de bons gâteaux aux enfants sages et du charbon aux polissons.
Alors qu’il se dirige vers la forêt, Nicolo chante son refrain favori : je n’ai pas peur de la Befana Je n’ai pas peur de la Befana.
Il marche longtemps, si longtemps que la nuit se met à tomber. » Il est l’heure de rentrer » songe-t-il enfin. Mais il a beau chercher de tous les côtés, il ne sait plus où il est. Je suis perdu, gémit-il
Comme par magie un cabanon apparaît devant lui. Nicolo y entre sans frapper. A l’intérieur, tout est vieux et poussiéreux. Il y a une vieille chaise, une vieille cuisinière, un vieux matelas et même un vieux chat. A cet instant, Nicolo entend une vieille voix chantonner :
- chaussettes trouées, chaussures percées, me voici, me voilà c’est moi la Befana.
Nicolo croyait que sa mère avait inventé cette histoire de sorcière pour lui faire peur ! Mais la Befana est bel et bien là. Pris de panique, le petit garçon se cache sous la table. Son cœur se met à battre très fort en entendant la vieille approcher : J’ai des caramels et du chocolat, mais aussi du charbon pour les enfants qui n’ont pas été mignons. La porte se referme comme une claque. – Qui est là ? interroge le Befana. Il y a quelqu’un chez moi, je le sens. Pas de bruit « – qui que tu sois, montres-toi ou je vais te faire manger du charbon « menace la Befana
Nicolo tremble comme une feuille, sort de sa cachette. – Qui es tu ? demande la vieille.
- Nicolo, répond le petit garçon, d’une voix à peine audible.
- le fameux Nicolo ! J’ai entendu parler de toi !
Le vent a soufflé et m’a envoyé tous les cris de ta maman, et même une drôle de chanson.
- Nicolo se ratatine sur lui-même, terrorisé – Suis moi ! ordonne la Befana
NIcolo n’a pas d’autre choix que d’obéir à la Befana. Ils sortent de la petite maison et se dirigent vers une sombre remise où sont empilés de gros sacs du sol au plafond.
- Prends un sac et apporte le dans le cabanon. Le sac est très lourd et à peine Nicolo a-t-il fini de le déplacer que la Befana lui demande d’en transporter un autre.
Une fois tous les sacs installés dans la maisonnette, la Befana lui dit « Va me chercher des œufs dans la forêt et remplis-en un plein panier.
- des œufs ? dans la forêt ? interroge Nicolo qu’il n’y a jamais rencontré la moindre volaille.
Mais la Befana le regarde d’un œil si perçant qu’il s ‘exécute immédiatement.
Dehors une multitude de poules picorent tranquillement « comment sont-elles arrivées là ? se demande Nicolo en leur donnant des coups de pieds pour les effrayer. Mais toutes les poules parties Nicolo ne trouve aucun œuf. – Qu’est ce que c’est que ces manières : demande la Befana. Il faut être plus délicat. Nicolo commence à se décourager
- J’ai froid et je veux rentrer chez moi, dit-il en pleurnichant..

Nicolo se met à observer les poules. Elles avancent dans un sens, puis dans un autre, grattant la terre de leurs petites pattes. Quand l’une d’elles trouve un grain, les autres lui courent après pour lui dérober.
Comme elles sont drôles ! Et c’est ce qu’il leur dit en riant de bon cœur. Une poule s’approche alors et dépose un œuf à ses pieds. Puis une autre en fait de même, puis une autre encore.
Quand il a assez d’œufs pour remplir son panier, Nicolo rentre chez la Befana. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Moussaron32Moussaron32   01 mai 2014
Mais aussitôt a-t-il franchi la porte, qu’elle lui demande de ressortir
- Va traire la vache et ramène un seau de lait..
Dehors une vache trois fois plus grosse que celles de ces parents broute paisiblement. Alors que Nicolo s’en approche, elle recule à sa vue A chaque fois qu’il fait un pas en avant, la vache recule tout autant. - Doucement crie la Befana tu dois te montrer galant.
Il ne va quand même pas lui faire des compliments. Mais la vache recule toujours plus.
« Belle vache s’exclame -t-il » en ricanant. La vache recule encore
- Tu dois le penser vraiment crie la Befana.
Nicolo observe la vache. Sa couleur est d’un miel doré étincelant. Et sa robe a l’air si soyeuse qu’il a envie de la caresser. Et c’est ce qu’il lui dit. Alors qu’il s’approche d’elle, la vache ne recule plus. Nicolo la caresse longuement et avec une infinie douceur. Il peut enfin remplir son seau de lait et rentrer chez la sorcière.
Bien joué : lui dit la Befana, l’œil pétillant. Maintenant transforme ce lait en beurre. C’est impossible répond Nicolo. Bien sûr que c’est possible Tourne autour du lait jusqu’à ce qu’il devienne du beurre. Et n’oublie pas de lui dire merci. Et c’est ce qu’il fait. Le lait devient du beurre, comme par magie. Nicolo casse les œufs, les mélange à la farine, au sucre et au beurre, et y ajoute des pépites de chocolat.
Les gâteaux dans le four, Nicolo aide la Befana à nettoyer, balayer et ranger. Il n’a jamais autant travaillé et il est épuisé ! Mais au moment où il veut se reposer, quand, de la cuisinière, se dégage une odeur savoureuse de chocolat, la Befana décrète : On y va !
- où ça ? demande Nicolo exténué - les distribuer!
La Befana sort les biscuits chauds et moelleux du four, et en remplit un gros sac. Et les gâteaux au charbon ? demande Nicolo. Tu as déjà goûté des gâteaux au charbon ? Ce ne serait pas bon…
Nicola enfourche le balai et s’agrippe à la Befana. Le balai décolle en un éclair et survole la forêt endormie et les paisibles chaumières. Ils volent sous les étoiles, bercés par un vent léger et éclairés par la lueur de la lune.
Nicolo n’a jamais connu un sentiment de liberté aussi grand. Il se blottit contre la Befana, le cœur rempli de bonheur. Elle sent une odeur de biscuit au chocolat tout chaud. C’est si bon.
Une fois les gâteaux distribués, la Befana ramène Nicolo chez lui. Au moment de partir, elle lui offre même quelques biscuits. - Merci Nicolo, à bientôt crie la vieille
Je n’ai pas peur de la Befana. Je n’ai pas peur de la Befana, commence à chanter Nicolo avant d’ajouter : car la Befana c’est la sorcière la plus gentille qui soit !
Recette des gâteaux de la Befana
Beaucoup de beurre, du bon, du frais
De beaux et gros œufs extra
Une montagne de sucre Une avalanche de farine
Une mine de chocolat noir Mélanger avec amour,
faire cuire délicatement et déguster sans plus tarder !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MediathequeSaintPaulienMediathequeSaintPaulien   26 mars 2014
Comme par magie, un cabanon apparaît devant lui.
Nicolo y entre sans frapper.
A l'intérieur, tout est vieux et poussiéreux.
Il y a une vieille chaise, une vieille cuisinière, un vieux matelas et même un vieux chat.
Commenter  J’apprécie          20
LilizLiliz   30 mars 2013
La Befana est une sorcière qui, à califourchon sur son balai, distribue dans la nuit du 5 janvier, de bons gâteaux aux enfants sages et du charbon aux polissons.
Commenter  J’apprécie          20
CasaLauretteCasaLaurette   17 octobre 2015
Chaussettes trouées, chaussures percées, me voici, me voilà, c'est moi, la Béfana.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : épiphanieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
612 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre