AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B086X5HKMH
294 pages
Éditeur : Les Nouveaux Auteurs (24/03/2020)
3.76/5   91 notes
Résumé :
Paris 31 juillet 2018. La canicule a transformé la capitale en fournaise et les couloirs du métro en étuve. Un incident sur la ligne 1 contraint une rame à s'arrêter en urgence entre deux stations, prenant au piège des dizaines de passagers. Lors de l'évacuation de ces derniers, Célia n'atteindra jamais le quai de la station suivante. Comme happée par l'obscurité des tunnels, elle semble s'être volatilisée. Malgré le peu d'indices dont il dispose, Maxime, son compag... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 91 notes
5
15 avis
4
10 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

canette
  24 juin 2020
Bonjour,
Mon retour sur Disparition de Nicolas Nutten.
Ligne 1 du métro à Paris, beaucoup de voyageurs, un incident. La vie rêvée des Parisiens ! C'est ce qui arrive à Maxime et Célia un jour comme un autre dans une rame comme une autre. À part que ce jour n'est pas comme les autres.
Les secours tardent à évacuer les deux rames qui sont coincées par temps de canicule. Au bout d'un moment, les voyageurs se débrouillent comme ils peuvent et forcent les portes pour pouvoir sortir des rames. On n'est jamais mieux servi que par soi-même !
Maxime et Célia vont être séparés lors de cette évacuation. le temps passe et la jeune femme ne réapparaît pas. À partir de là commence pour Maxime une véritable enquête pour retrouver sa compagne et il va aller de surprise en surprise.
Claustrophobes attention, la première partie qui se passe dans les sous-sols du métro parisien est vraiment anxiogène. Moi qui aime l'air, et n'aime pas me sentir coincée de quelque manière que ce soit, je vous avoue avoir été assez mal à l'aise à imaginer Maxime dans la pénombre, dans des dédales de couloirs.
Si l'objectif était de faire monter en crescendo l'angoisse et l'envie de retrouver l'air frais chez ses lecteurs, c'est amplement réussi. La » vie » souterraine et tout ce qui peut s'y passer sont vraiment très bien décrits. On s'y croirait vraiment.
On va de surprise en surprise avec ce roman. Maxime va tout faire pour retrouver Célia, mais va découvrir aussi des choses surprenantes sur celle qui partage sa vie. Il a un lourd passé, elle a des secrets.
J'ai beaucoup aimé cette idée abordant le fait que même si on partage la vie d'une personne que l'on chérit on ne peut jamais véritablement connaître l'autre. On ne connaît de l'autre que ce qu'il veut bien nous dire. C'est une idée à laquelle j'adhère totalement depuis des années.
L'écriture est très fluide, les chapitres assez courts et si bien construits que je me suis fais violence pour lâcher le bouquin . C'est une vraie lecture sous tension.
Tous les personnages sont très bien travaillés, les scènes bien détaillées sans trop en faire. Tout est réuni pour accompagner Maxime dans son enquête.
Petite déception pour la fin que j'ai trouvée en dessous du reste du bouquin, un peu trop convenue pour moi.
L'auteur signe un premier thriller très réussi, qui me fait attendre le second avec impatience.
Une lecture que je conseille vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
myfabulousreading
  25 juin 2020
Disparition - Nicolas Nutten - Nouveaux auteurs
Une journée banale qui commence, la canicule dans Paris, un wagon de métro qui s'arrête en plein milieu de son parcours, des passagers exténués qui décident de se débrouiller pour rejoindre les quais, et Célia qui disparait au milieu de tout ce tumulte.Où est-elle donc passée?Comment s'est-elle volatilisée en une fraction de seconde et surtout pourquoi?
Maxime se lance à sa recherche sans imaginer une seconde où cette enquête va le mener.
▪️
Tout d'abord, je tiens à vous dire qu'il y a peu de romans avec lesquels je sens d'emblée que l'écriture et le phrasé vont me plaire au point où je sais quasi instantanément que je vais prendre un réel plaisir à le lire. Avec celui-ci, il m'a suffit des deux premiers chapitres pour me convaincre. La plume m'a véritablement conquise tout le long, d'autant plus que l'intrigue est très bien ficelée et noire à souhait.Le récit est très visuel, voire mettra tous vos sens en alerte.Vous descendrez tel un cataphile dans les couloirs de la mort pour difficilement en ressortir…
▪️
De fouettés en uppercuts,ça cogne sévère et votre coeur et vos tripes seront les réceptacles de cette atmosphère au combien anxiogène qui règne au gré des découvertes macabres auxquelles vous serez obligés de faire face.Rajoutez à cela, des références effrayantes à la mythologie grecque et se prêtant parfaitement à la situation et vous avez un cocktail molotov qui vous explose en pleine face.
▪️
Un séisme de magnitude 6 sur l'échelle de Richter, de celui qui vous laissera de sacrées séquelles au passage…vous êtes prévenus!
▪️
Pour un premier roman, c'est une réussite et j'espère qu'à l'avenir, l'auteur ira encore plus loin dans l'exploitation de ses personnages en leur apportant encore plus de profondeur mais aussi dans sa façon de dépeindre toute l'horreur dont est capable un être humain, sujet qu'il traite déjà très bien ici. Je me suis régalée!
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Coetseslivres
  02 juin 2020
Le contexte : Paris fin juillet 2018. Maxime et sa compagne Célia sont dans le métro lorsque survient un incident qui force la rame à stopper. Au bout d'un long moment qui leur a semblé être une éternité, les voyageurs sont évacués. Mais Célia a disparu. Bien que ne disposant que de peu d'indices, Maxime va tout faire pour retrouver sa trace. C'est cette course contre la montre que le lecteur va suivre en ouvrant ce livre.
Les personnages : Maxime est le personnage central. Très inquiet pour Célia, il n'hésite pas à sortir des sentiers battus. Tenace, il n'a aucune intention d'abandonner les recherches avant de l'avoir retrouvée, vivante ou morte. Il vit toujours en coloc avec son ami d'enfance Yann.
Célia faisait des études d'art, qui pourrait lui en vouloir ? Maxime a bien remarqué un changement depuis quelques semaines, elle semblait très fatiguée, mais le rassurait en lui disant que sa thèse lui prenait beaucoup de temps. Une personne sans histoire, apparemment, mais qu'en est-il vraiment ?
Mon avis : Il s'agit là du premier roman de l'auteur et c'est une grande réussite. Ce livre a d'ailleurs remporté le prix du suspense 2020, présidé par Bernard Minier. Et c'est tout à fait mérité !
Les chapitres sont courts et se terminent souvent par une phrase qui vous donne l'envie d'aller plus loin... Irrésistible, et démoniaque !
Tout est réuni pour que le lecteur passe un bon moment : une intrigue qui tient en haleine, un style agréable, une atmosphère très bien rendue. Chaque « décor » présenté est tout de suite visualisé, de même que l'état d'esprit des différents personnages.
Un roman que l'on commence sans se douter qu'on va se laisser prendre au piège de l'écriture de Nicolas. Prévoyez du temps devant vous quand vous l'ouvrirez, parce que vous ne savez pas quand vous le refermerez…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Entre2Livres
  05 juin 2020
✔️Mon ressenti : Ce thriller est le premier roman de l'auteur. Comme vous le savez, j'aime cet éditeur puisque le comité de lecture est composé de lecteurs passionnés comme vous et moi et que leurs choix correspondent en général à mes goûts. Maxime et Célia se rendent à une sortie en métro quand celui ci tombe en panne. La canicule et le temps que mettent les secours, les poussent à prendre les devants et à fuir de ce tombeau métallique. Durant la fuite, Célia disparaît. Maxime va alors tout faire pour la retrouver.
Wahou, quel rythme! C'est impressionnant, impossible de s'ennuyer en ouvrant ce roman, ni même de le reposer accessoirement ;)
L'auteur sait ajouter une bonne dose de suspense et d'angoisse à l'action pour emporter son lectorat.
Gros bonus avec la visite du Paris sous terrain. Dans ce monde très différent du notre, avec ses propres lois. On s'y croirait!
Je ressors de cette lecture sous tension, avec une fin que j'ai appréciée. Ce roman a gagné le grand prix suspense présidé par Bernard Minier et c'est amplement mérité. Retenez ce nom, je suis sur que c'est un auteur à suivre !
🎯Mots Clefs : Souterrains / Paris / Disparition / Secret / Recherche
🏆Ma note : 19/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
livrement_ka
  07 juin 2020
Ligne 1, dans les sous-sols du métro parisien, un incident ! Je vous vois déjà lever les yeux au ciel, avec un petit rictus, vous parisien qui vivait ça chaque jour… Quelle originalité me direz-vous ?
Sauf que là, les rames sont coincées entre deux stations, en pleine canicule. Il semble que personne ne bouge, qu'aucun secours n'arrive.
Célia est avec son compagnon, tranquillement assis dans un des wagons. Enfin, après près de 2 heures d'attente, les portes sont forcées et les voyageurs partent à l'aveuglette sur les voies.
Mais Célia ne réapparait pas....Les heures passent et toujours pas de Célia.
Un premier thriller absolument incroyable, salué par la critique et également par Bernard MINIER, un des maîtres du thriller français.
Une écriture entraînante, un style angoissant mais prenant, une intrigue addictive et parfaitement construite.
Une course infernale pour Maxime, qui va trouver en Chloé, une alliée efficace.
L'auteur va nous plonger dans les ténèbres des sous-sols du métro parisien dans lesquels existe une "vie". de tous temps, on a entendu parler de personnes plus ou moins jeunes ayant pour passion de déambuler dans cet endroit.
Le suspense est présent tout au long de la lecture, et on découvre en compagnie de Maxime, une Célia, pleine de secrets .
Les scènes sont particulièrement bien détaillées et les personnages sont attachants : que ce soient Maxime ou Chloé, mais encore Yann; le super copain de Maxime toujours prêt à l'aider.
On est immergé dans l'univers de différents groupes qui se partagent le territoire des sous-sols parisiens. Au sortir du confinement, cette lecture a quelques résonnances de claustrophobie.
Drogue, violences, sexe et passé douloureux vont se partager la vedette dans ce premier roman particulièrement réussi et qui donne envie de suivre l'auteur pour la suite.
Je vous conseille ce roman sans aucune hésitation !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
galyalaingalyalain   12 juillet 2020
- Arrêtez-nous là !
Le chauffeur de taxi jeta un coup d’œil de biais dans son rétro. Visage gris, humeur terne, il n’ajouta pas un mot et stoppa sa Ford Mondeo en double file, warnings allumés. Bien content de larguer les deux zouaves qui lui pourrissaient la banquette arrière. Il pestait intérieurement contre ce métier devenu ingrat. Ubérisation, qu’ils disaient, juste un mot à la con pour ne pas dire esclavage, mais bon il paraît que ça fait mauvais genre de dire ça. Alors on invente des mots pour masquer la misère, sauver les apparences et laisser débattre les intellectuels avec de nouveaux termes qui ne tachent pas leurs cols blancs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
galyalaingalyalain   12 juillet 2020
Les pulsations du cœur de la ville expulsèrent la vieille carcasse métallique rouge sang vers les tréfonds du 93, dans les quartiers rongés par le cancer de la violence, où la drogue, la prostitution et les armes métastasent dans chaque hall d’immeuble, dans chaque cave. Ils longèrent d’interminables barres de béton où s’entassaient des milliers de vies aux origines diverses et aux balcons desquelles s’accrochaient des paraboles rouillées où les satellites déversaient en continu des torrents de rêves et de chimères. Comme pour mieux masquer la misère, la peur et la haine qui suintent sur les parois de ces paquebots sans âme, laissés à l’abandon par une société bien-pensante préférant regarder ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolarcollectifpolar   28 janvier 2021
Dans la même seconde, le système d’urgence se déclencha et actionna les freins pour immobiliser la rame au plus vite. La puissance du freinage fit tomber plusieurs personnes à la renverse. Des cris de stupeur fusèrent des quatre coins du wagon. Les néons du plafonnier vacillèrent donnant à la scène un côté apocalyptique. Les voyageurs s’accrochaient à ce qu’ils pouvaient, muscles tendus, mâchoires crispées, se préparant à un impact imminent. Durant une poignée de secondes d’éternité, tout le monde retint son souffle, avant que les wagons finissent par stopper leur course au milieu d’un tunnel empli de ténèbres. Un silence pesant flotta dans la rame. L’impact n’avait pas eu lieu, mais certains retenaient encore leur souffle, d’autres sanglotaient. Des regards perplexes, mêlés d’inquiétude et d’incompréhension se croisaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   28 janvier 2021
Quelques mètres plus loin, des touristes italiens discutaient bruyamment d’autour d’un immense plan en papier qui donnait du fil à retordre à celui qui tentait de le replier. À droite de Célia, un parisien pur jus d’une soixantaine d’années, cheveux grisonnants et journal sous le bras, regardait la scène d’un œil goguenard. On reconnaissait les habitués, qui sans même quitter des yeux l’écran de leur smartphone ou lever le nez de leur bouquin, s’avançaient instinctivement vers le bord du quai au moment exact où le prochain métro était signalé en approche. Maxime attribuait cela à un sixième sens urbain acquis par celles et ceux qui survivaient depuis de trop nombreuses années dans les entrailles de ces mégalopoles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   28 janvier 2021
Devant la porte du numéro 34, l’homme retenait son souffle, guettant le moindre bruit suspect. À part les pétarades étouffées d’un scooter qui s’éloignait dans la nuit parisienne, aucun son ne venait troubler la quiétude de l’étage. Il pouvait commencer. D’un geste rapide, il sortit de son sac à dos un kit de crochetage et se mit au travail. La serrure céda en moins de quinze secondes. Aucun autre verrou ne protégeait l’accès au logement. Comment un esprit aussi brillant que celui de Berg, capable de s’introduire dans les réseaux informatiques les plus sécurisés, pouvait-il faire confiance à une simple serrure à goupilles pour protéger sa vie privée ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Nicolas Nutten (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Nutten
Prix du Suspense 2020 - Interview avec Bernard Minier
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2174 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre