AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B017YC967O
Éditeur : Tor.com; edition (2015-09-22) (30/11/-1)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Maîtresse harmonisatrice du peuple Himba, Binti est vouée à reprendre la boutique d'astrolabes de son père...
Mais l'incroyable don pour les mathématiques de l'adolescente lui ouvre les portes de la prestigieuse université interplanétaire Oomza.
Binti embarque sur le Troisième Poisson à l'insu de sa famille. Mais au cours du trajet, les Méduses, ennemies millénaires des humains, abordent le vaisseau pour en massacrer les passagers. Commence alors pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
BlackWolf
  24 juin 2018
En Résumé : J'avoue, je suis ressorti de ma lecture légèrement circonspect, ayant l'impression d'avoir entre les mains un texte qui ne manque pas de potentiel, mais à la réalisation et à la construction frustrante. L'univers est l'un des points intéressants du récit, certes classique dans les grandes lignes, mais qui gagne en intérêt avec ses notions culturelles, sociales et technologiques. La guerre avec les Méduse évite le côté un peu binaire que pourrait amener ce genre de conflit. Binti est une héroïne intéressante, charismatique, humaine avec ses forces et ses faiblesses et qui doit évoluer dans un monde qui ne la comprend pas forcément et qu'elle ne comprend pas complètement. Elle va devoir ainsi évoluer faire des choix. Ce qui est dommage c'est que tous les personnages qui gravitent autour d'elle manquent de force alors qu'il aurait été intéressant, je trouve, d'en avoir un autre qui puisse se dégager. Maintenant le gros point faible, je trouve, du roman est d'avoir proposé un récit très riche le tout en moins de 100 pages ce qui donne une impression de précipitation et surtout une notion de facilité dans la résolutions des soucis très frustrantes. Ajouter à cela une conclusion un peu trop happy-end où limite tout le monde se tombe dans les bras oubliant tout ce qu'ils s'est passé, j'avoue j'ai eu un peu de mal. C'est dommage, car avec une construction un peu plus complexe et plus de pages il y avait de quoi faire mieux. Je ne pensais pas lire la suite, mais une discussion avec l'autrice lors des dernières Imaginales a fait que je pense tout de même laisser une chance à la suite.

Retrouvez la chronique complète sur le blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lutin82
  22 octobre 2017
Du fond, de la créativité, Binti est une novella très prometteuse qui met en lumière une jeune femme pleine de fougue. Ce space opera oppose le peuple des Meduse aux êtres humains, un conflit qui surgira dramatiquement dans la vie de la jeune femme. Les thématiques sont abordées avec finesse et élégance, avec des mathématiques au coeur de l'équation. L'obtention des deux prix font grimper des attentes qui seront sans doute déçues en raison du format trop court pour exploiter son potentiel, et d'un traitement presque YA. Presque. Mais pour 100 pages, c'est plutôt très engageant, je lirai la suite.
Critique bien plus complète sur mon blog
Lien : https://albdoblog.com/2017/1..
Commenter  J’apprécie          150
hellrick
  03 février 2020
BINTI, une novella de science-fiction plutôt destinée aux jeunes adultes, fut lauréate des prestigieux prix Hugo et Nebula. L'autrice, d'origine Nigérienne, nous avertit qu'elle traite des « social issues” et notamment des “racial and gender inequality”. Elle s'est également fait connaitre pour son opposition à l'attribution d'un prix basé sur une représentation de Lovecraft (le World Fantasy) et sa demande pour qu'il soit remplacé par une autre statuette basée cette fois sur Octavia Butler. du pain béni pour les « social justice warriors » et autres hystériques 2.0. Bref, en ouvrant BINTI, on commence à craindre le pensum politiquement correct si prisé des prix en science-fiction récents mais, au final, le court roman de Nnedi Okorafor s'avère plutôt plaisant.
Génie des mathématiques, Binti est la première femme issue du peuple Himba à accéder à l'université intergalactique Oomza Uni. A l'intérieur d'un vaisseau spatial, Binti fait connaissance des autres passagers. Malheureusement, le transporteur est arraisonné par une race extraterrestre, les Méduses, et toutes les personnes à bord sont massacrées, à l'exception de Binti elle-même. Binti se réfugie dans sa cabine puis commence à communiquer avec les Méduses par l'entremise de son « Edan », un artefact trouvé dans le désert.
Avec ce petit roman, Nnedi Okorafor s'éloigne radicalement de la hard-science actuellement en vogue pour un récit à l'ancienne, sorte de space-opéra confiné doublé du thème classique de la rencontre avec « l'autre ». le tout additionné d'un parfum de « récit d'apprentissage ». La postface nous révèle que cette histoire a été inspirée à l'écrivaine par sa fille de 11 ans et dont l'univers ne semble ici qu'esquisser (on rencontre plusieurs ethnies, des objets bizarres comme les astrolables ou les Edan, le peuple extraterrestre des Méduses, etc.). Les prochains récits dans le même univers (BINTI 2 : HOME et BINTI : THE NIGHT MASQUERADE) développeront probablement une partie de ce vaste monde.
Sans être un chef d'oeuvre (les deux récompenses récoltées laissent quand même songeurs et mettent probablement les attentes beaucoup trop haut), BINTI s'impose comme un court roman divertissant, de lecture aisée (y compris en anglais), marqué (mais sans excès) par les racines africaines de l'autrice, plein de bons sentiments et de naïveté mais quelque part agréable en ces temps de SF marquée par la sinistrose dystopique généralisée. Nous avons même droit à un happy end pacifique façon « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, même ceux que l'on considérait comme des ennemis. Pas indispensable mais pas déplaisant.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SChaptal
  08 avril 2020
Quand un récit est recommandé par des écrivains que j'admire (Neil Gaiman, John Scalzi), j'ai tendance à leur faire confiance. Ayant vu une promotion sur Binti, la novella de Nnedi Okorafor, je l'ai donc lu…
Et je suis partagée. D'un côté, le ton fluide, passionnant rend un récit court très facile à lire. Presque trop facile même, et surtout beaucoup trop court. de l'autre côté, l'histoire en elle-même est tellement condensée que cela en devient frustrant. Ce serait une vignette dans un ensemble beaucoup plus vaste comme le sont The Churn et Strange Dogs dans la série The Expanse de James SA Corey, je ne n'aurai aucun problème avec cette brièveté. Ce n'est pas le cas ici. Binti est présentée comme la première partie d'une trilogie (suivi de Binti: Home et Binti: The Night Masquerade guère plus longs). du coup, je me suis retrouvée plongée dans un récit où il me manquait des informations essentielles : quelle est la relation entre les Himba et les Khoush ? Comment les Khoush ont rencontré les Méduse ? Ou même tout simplement Comment cet empire ou fédération galactique a pu se créer ? Et à quelle époque sommes-nous ? Sans parler de Third Fish, le vaisseau vivant qui m'a immédiatement fait penser aux baleines de l'espace de Marvel ou aux vaisseaux de Farscape. Comment a-t-il été conçu ? Est-il conscient d'héberger des passagers ?
Ces frustrations mises à part, j'ai découvert avec Binti, la plume de Nnedi Okorafor et je pense que j'en lirai plus d'elle. Certainement dans un format plus long. J'avoue que sa manière de mélanger science-fiction et traditions africaines m'a beaucoup plus.
Lien : https://www.outrelivres.fr/b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TheSFavenger
  15 mars 2018
Je viens juste de finir cette nouvelle que j'ai lu pratiquement d'une traite, je jette juste mes pensées. Je vais faire court.
Je lis assez rarement les livres qui me sont conseillés parce qu'après je me sens moins libre dans mon jugement ou alors si je les lis, ben ensuite j'en parle pas.
Bref, du coup, j'ai mis un peu de temps à me lancer avec Nnedi.
En un mot, un seul, cette petite histoire c'est de la balle. Plusieurs niveaux de lecture, au premier abord, une histoire simple sans complexité qui se lit avec plaisir mais avec en toile de fond des thématiques, elles, plutôt casse-gueules : racisme et préjugés, religion, éducation…
Pour pousser la comparaison assez loin, cette première expérience de lecture avec Nnedi m'a rappelé un peu Pagnol… une écriture simple, parfois presque enfantine masquant une signification et une portée bien plus vaste.
Provoquons encore un peu… de la SF non WASP… ça change, c'est pas mal, c'est comme lire un livre d'histoire sur une bataille écrit par quelqu'un du camp d'en face. Moi, j'en redemande.

Lien : https://www.facebook.com/The..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Lutin82Lutin82   22 octobre 2017
I was sixteen years old and had never been beyond my city, let alone near a launch station. I was by myself and I had just left my family. My prospects of marriage had been 100 percent and now they would be zero. No man wanted a woman who’d run away. However, beyond my prospects of a normal life being ruined, I had scored so high on the planetary exams in mathematics that the Oozma University had not only admitted me, but promised to pay for whatever I needed in order to attend. No matter what choice I made, I was never going to have a normal life, really.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Nnedi Okorafor (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nnedi Okorafor
Vous connaissez la littérature nigériane ? Si je vous donne des noms comme Nnedi Okorafor, Tomi Adeyemi, Chimanda Ngozi Adichie... ça vous dit quelque chose ? Oui ? Non ? Dans tous les cas, venez avec moi à la rencontre de Zélie et Sunny, héroïnes de "De sang et de rage" et de "Akata Witch", découvrez leur magie, leurs combats, leurs cultures. Découvrez également une littérature qui a le vent en poupe, et notamment dans les cultures de l'imaginaire dont je vous parle aujourd'hui ! Il est aussi question dans cette vidéo de discriminations, de "Black Panther", d'albinisme, de "Harry Potter", de SF... et de tout un tas d'autres choses !
+ Lire la suite
autres livres classés : médusesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3142 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre