AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843048060
Éditeur : Zulma (05/10/2017)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Se décrivant lui-même comme un « homme de quarante-neuf ans, divorcé, hétérosexuel, sans envergure, qui n’a pas tenu dans ses bras de corps féminin nu – en tout cas pas délibérément – depuis huit ans et cinq mois », Jónas Ebeneser n’a qu’une passion : restaurer, retaper, réparer. Mais le bricoleur est en crise et la crise est profonde. Et guère de réconfort à attendre des trois Guðrún de sa vie – son ex-femme, sa fille, spécialiste de l’écosystème des océans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
94sophie947708
  22 octobre 2017
Un roman court, qui nous amène des embruns d'Islande, et des thèmes de société actuels.
Jonas, homme seul, a des cicatrices a réparer. Pour cela, il se tourne vers un voyage vers un pays dévasté par la guerre, où il pourra se sentir utile, et panser ses plaies sentimentales.
En effet, Ör signifie "cicatrices", donc on devine le thème central du roman, les différentes aventures de notre héros, pour soigner ses örs et retrouver au bonheur, à la joie, et à la vie.
C'est bien écrit, intéressant, amusant par moment, joyeux par d'autres.
Commenter  J’apprécie          00
cathulu
  05 octobre 2017
Avec une vie sexuelle et sentimentale au point mort depuis plusieurs années, ayant le sentiment que ni sa mère , dont l'esprit bat la campagne, ni sa fille, jeune adulte, ni son ex-femme (toutes trois prénommées Gudrùn) n'ont besoin de lui et ne sont susceptibles de lui accorder un quelconque réconfort quant au vide de sa vie, il ne reste plus qu'à Jonas Ebeneser qu'à partir pour un pays qui se remet à peine d'une guerre fratricide.
Un aller sans retour, telle est sa résolution initiale. Mais on n'échappe pas à son destin et celui que sa mère a doté d'un prénom signifiant "serviable" et qui ne s'est pas séparé de sa boîte à outils ni de sa perceuse va trouver sur place de quoi suivre sa pente naturelle : tout réparer , si c'est demandé par une femme. Mais peut-on réparer un pays ravagé avec "ta petite perceuse et ton rouleau de scotch ?"
Sans doute pas, mais comme le dit un personnage : "le coupable , c'est celui qui sait et ne fait rien."
Un roman lumineux, simple en apparence,qui m'a fait retrouver l'esprit de Rosa candida, avec son pays non identifié clairement qui synthétise en quelque sorte LE pays ravagé symbolisant tous les autres, son humanisme tranquille et son personnage masculin atypique. Un roman qui redonne foi en l'humanité. Aussitôt savouré, aussitôt recommencé !
Et zou, sur l'étagère des indispensables !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
matata59matata59   12 octobre 2017
Je voulais faire des études d'histoire, dit-il en relevant la tête. Enfin, si j'avais pu aller à l'université. Mais depuis que j'ai découvert qu'elle n'est écrite que par les vainqueurs, l'envie m'en est passée.
Commenter  J’apprécie          10
cathulucathulu   05 octobre 2017
Je réfléchis. Tout bien considéré, il n'est pas aussi urgent de mourir au pays de la mort.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Auður Ava Olafsdottir (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Auður Ava Olafsdottir
Auður Ava Ólafsdóttir - Lecture par PAGE 112 d'un extrait de L'embellie Zulma, 2012
autres livres classés : littérature islandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quizz Rosa Candida

Comment s'appelle le personnage principal?

Arnol Tharniljuifs
Arnljotur Thorir
Arnoldiu Tharak
Arnold Thyrolior

15 questions
204 lecteurs ont répondu
Thème : Rosa Candida de Auður Ava OlafsdottirCréer un quiz sur ce livre