AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221193385
Éditeur : Robert Laffont (09/03/2017)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le véritable test moral de l’humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu’il échappe à notre regard), ce sont les relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux.
Milan Kundera

Récit du parcours de l’auteur vers le véganisme, ce livre navigue entre essai et aventure intime pour présenter la cause animale comme une lutte politique et éthique exigeante mais aussi joyeuse et inventive.
Être végane, c’est avoir la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Lademoiselleauxcerfs
  27 mai 2017
Livre non moralisateur mais encourageant, d'engagements, d'idées et de solutions. Martin Page offre sa vision du monde animal dans la société et dans l'espèce humaine ainsi que ses combats menés. L'auteur parle du veganisme et de son parcours personnel, de l'avancée du végétal dans une société majoritairement carnistes et des luttes pour soutenir les animaux.
La couleur vive de ce livre, l'illustration significative et le titre accrocheur m'ont hypnotisé. Étant végétarienne, je me suis ruée dessus. Une pleine joie de m'être à nouveau plongé dans ce genre de livre et de dires qui me rappellent quels sont mes combats, pour quoi je lutte et quelles sont mes fiertés.
Ici l'auteur parle de veganisme, qui apparaît de plus en plus dans la littérature et qui est une excellente chose. Il discute également de son parcours personnel ainsi que des conditions animales, des actes et pensées des omnivores, de la progression des animalistes et quantité d'autres thèmes.
J'ai appris de nombreuses informations, une quantité insoupçonnée de connaissances supplémentaires. Notamment sur certaines pratiques pour nourrir les êtres humains et les conséquences sur les animaux. J'en ai appris beaucoup également sur le veganisme, à quel point le devenir n'est pas insurmontable mais est simple lorsque l'on obtient les bons renseignements. Martin Page dédie un chapitre au sujet des vitamines et des aliments qui « remplacent » certains autres. Je qualifierai ce livre de guide vers le veganisme et de manuel vers la réflexion.
En effet l'auteur offre au lecteur son point de vue, son avis jusqu'au bout de sa pensée. Il consacre également un chapitre aux différents types de problèmes et d'exploitations animales comme la chasse, le corridas, la laine et bien d'autres. J'ai adoré cette partie, le fait de partager le même avis que l'écrivain et le plaisir de voir cette réalité si triste couchée sur papier et accessible à tous. Il aborde en moins de 300 pages une multitude de thèmes, de débats, de sujets. C'est pourquoi je trouve ce livre très intéressant avec un fort contenu.
Martin Page partage également sa vie quotidienne et les remarques qu'il reçoit sur le veganisme. Il expose les mots que ses connaissances lui ont dit et nous apporte une analyse ainsi qu'une réponse au commentaire cité. Il s'agit d'un excellent travail de l'auteur, net et complet.
J'ai passé un excellent moment à me remettre en question, à remettre en question la société dans laquelle nous vivons puisque l'auteur s'attarde aussi sur cet aspect. Je ne connaissais que le minimum du veganisme, j'en ressors plus forte, avec de plus grandes connaissances, et surtout le plus important, j'ai enfin pu avoir la réponse à mes questions. Martin Page laisse un fort message d'espoir et de soutien à ses lecteurs, mes peurs se sont affaiblies laissant place à une culpabilité moins grande. Je me sens bien et je me sens mieux après avoir lu de si beaux mots plein d'amour envers les animaux et les combats pour les soutenir. Ce livre est à lire car il contient probablement la réponse à la grande majorité de vos questions, ainsi que de nombreux conseils et surtout un magnifique instant d'espoir.
Lien : https://lademoiselleauxcerfs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chapsyk
  13 septembre 2017
Quand j'ai entendu parler de ce livre j'ai hésité à l'acheter car j'avais peur qu'il soit redondant avec ce que j'avais déjà pu lire sur le sujet. Finalement, les avis positifs que j'ai pu voir m'ont convaincue et j'ai vraiment été touchée par cette lecture.
Il est assez différent des autres livres sur le véganisme que j'ai pu lire dans le sens où Martin Page nous livre plutôt un témoignage sur son propre cheminement, parsemé d'anecdotes sur sa vie quotidienne, ses difficultés, ses découvertes... Je me suis beaucoup reconnue dans la plupart de ses réflexions et j'ai trouvé qu'il abordait le véganisme et la défense de la cause animale avec beaucoup d'intelligence et de bienveillance.
C'est pour l'instant le livre que je conseillerai en premier à quelqu'un s'intéressant à ce sujet car c'est celui que j'ai trouvé le plus abordable et, même si ce n'est pas le plus complet, il permet d'avoir une première approche sur de nombreux sujets ayant trait à l'éthique animale.
Commenter  J’apprécie          00
DelphineMa
  24 juillet 2017
Le livre de Martin Page nous décrit son parcours et les raisons de sa transition vers le véganisme. Il propose aussi quelques solutions simples pour végétaliser son assiette, ses comportements, nous aider à ouvrir les yeux sur les chaines mentales et sociales qui déterminent nos actions.
Commenter  J’apprécie          34
JeremieR
  15 juin 2017
J'ai adoré le livre de Martin Page, très inspirant ! Je recommanderais également le film documentaire "La Santé dans l'Assiette" car il m'a beaucoup aidé à prendre conscience de l'importance de bien manger.
Lien : https://www.youtube.com/watc..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
DelphineMaDelphineMa   24 juillet 2017
On n'a pas toujours été végane. On observe celui qu'on était quelques années plus tôt, mangeant une côte de boeuf, des sardines, du crabe, portant un blouson en cuir, achetant un portefeuille en peau de veau, des chaussures en peau d'agneau. On est incrédule.

Il est important de garder en mémoire notre propre expérience de la profondeur de l'aliénation. ça permet de comprendre que, sur d'autres sujets, nous sommes encore aveugles. ça invite à l'humilité.

p. 76
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DelphineMaDelphineMa   24 juillet 2017
Ce qu'on peut faire c'est arrêter d'encenser la prédation comme philosophie et comme morale, arrêter de croire à une supériorité des carnivores sur les herbivores. Il y a quelque temps, je racontais à un ami que j'avais donné de l'argent à un refuge pour les lapins (qui accueille les lapins blessés, handicapés, les soigne et les nourrit). Il a rigolé. Je suis sûr que si j'avais dit que je donnais de l'argent pour un refuge accueillant les loups, il n'aurait pas ri. Il aurait posé des questions, il s'y serait intéressé.

p. 222
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DelphineMaDelphineMa   24 juillet 2017
En réduisant le nombre d'animaux d'élevage, on réduit la superficie totale requise pour cultiver (nourrir un omnivore nécessite une surface cinquante fois plus élevée que pour nourrir un dégante). On peut reboiser des terrains moins propices à l'agriculture. On peut utiliser l'espace libéré pour produire de la biomasse, enrichir les sols et retrouver la fertilité.

p. 227
Commenter  J’apprécie          40
DelphineMaDelphineMa   24 juillet 2017
Il y a quelques jours, deux sénateurs socialistes ont demandé la création d'une commission d'enquête sur le mouvement animaliste "pour étudier la réalité de ce phénomène inquiétant dont les ramifications et le financement s'étendent dans le monde entier." On croit rêver. C'est le signe que les choses changent et que la pression politique et la répression vont sans doute être plus grande envers les militants. Les industrie montrent leur pouvoir avec l'aide des gouvernements. Auréolées de pollution, d'argent et de morts animales, elles ne laisseront pas le monde changer sans combattre.

p.239
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PerleDulacPerleDulac   28 mars 2017
Mais le grand enseignement que nous pouvons tirer de certains animaux, c'est d'abord le bonheur et la liberté qu'il y a à ne pas être productif et utile. A ne pas être des employés, des obligés, des subordonnés. Et à disposer de notre vie et de notre temps.
Nous avons rendu les animaux utiles aux hommes et nous n'avons pas vu qu'ils pouvaient nous enseigner à être libres.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Martin Page (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Page
Martin Page, auteur du roman : "Le garçon de toutes les couleurs"
autres livres classés : végansVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Plus tard, je serais moi

Qui est le personnage principal dans ce livre ?

Verane
Selena

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Plus tard, je serai moi de Martin PageCréer un quiz sur ce livre