AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782842057565
631 pages
Éditeur : 1001 Nuits (26/02/2003)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Le monde change , Le Monde aussi, mais pas forcément dans le bon sens. Le quotidien fondé par Hubert Beuve-Méry a été la victime d'un détournement. Après avoir conquis la direction du Monde en 1994 et s'être affranchi de tout contrôle réel sur la gestion de l'entreprise, Jean-Marie Colombani , Edwy Plenel et Alain Minc ont installé le nouveau Monde au coeur des réseaux de pouvoir français. Du soutien à Balladur lors de la campagne électorale pour la présidentielle d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
lecassin
  12 septembre 2012
« La face cachée du Monde » (ou plus exactement : « La face cachée du Monde : du contre-pouvoir à l'abus de pouvoir ») fut, à sa sortie en 2003, un succès d'édition peu commun : 60 000 exemplaires vendus le premier jour…

Je suis un de ces 60 000, persuadés que nous étions que vu la polémique suscitée, il ne tarderait pas à être retiré de la vente.
En fait, nous sommes en présence d'une enquête de type « journalisme d'investigation » des plus remarquables ; d'autant plus remarquable que le sujet , le journal « le Monde » fait à l'époque figure d'institution, ne serait-ce que par sa parution le soir, alors que tous las autres quotidiens sont du matin. En quelque sorte, et l'expression est souvent employée au gré des six cents pages du pavé : le « journal de référence ».
Une lecture parfois difficile, mais nombreux sont les lecteurs qui comme moi ne lisent plus « le Monde » de la même manière ; voire ne le lisent plus du tout…
Certes la démocratie à besoin de ce contre-pouvoir qu'est la presse, mais si les allégations de Péan et Cohen sont avérées, il s'agit plus d'abus de pouvoir de la part du trio Minc, Pleynel, Colombani ; les informations parues le soir dans « le quotidien de référence » étant relayées le lendemain dans tous les journaux du matin.
On ne ressort pas indemne d'une telle lecture. Pire, on y laisse quelques illusions et que l'on remplace par un sentiment amer de s'être laissé manipuler par une caste, la caste journalistique, plus prompte à s'auto congratuler qu'a reconnaître ses erreurs quand elle est prise en flagrant délit d'inexactitude, voire de mensonge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Bigmammy
  03 juillet 2020
C'est la récente lecture des « Mémoires impubliables » de Pierre Péan qui m'a intriguée : pourquoi tant de ressentiment envers la troïka Colombani, Plenel, Minc ?
Autant se référer à l'enquête massive (comme on dit d'une arme de destruction) publiée en 2003 sur LE quotidien le plus éminent de notre pays, menée par Pierre Péan et Philippe Cohen.
Car je savais que le livre – une rareté puisqu'au prix d'une négociation réciproque, les dirigeants du journal ont accepté de ne pas porter plainte en diffamation en échange d'une impossibilité de rééditer le livre – qui fut tout de même vendu à 60 000 exemplaires dès sa sortie et à 200000 au final – était rangé dans ma bibliothèque. J'ose espérer qu'il n'est pas interdit aujourd'hui d'en publier une critique ...
La période sous revue couvre les années 1994 à 2003. Une nouvelle formule pour le quotidien, une nouvelle équipe de direction, de nouveaux actionnaires, des prises de participations dans des titres rentables permettant d'éponger les pertes du navire amiral, une nouvelle philosophie bien éloignée des principes fondateurs édictés par Hubert Beuve-Méry choisi en 1945 par le général De Gaulle.
Une découverte a postériori pour moi.
En fait, cet ouvrage constitue un anti-manuel de journalisme. Au triptyque des 3 i : indépendance, intégrité, impartialité, le Monde oppose une politique de mise en valeur – en Unes, ou en « ventres » - de nouvelles sensationnelles – essentiellement des « affaires » - et parfois des fake news. A l'époque, il n'y a pourtant pas de réseaux sociaux, mais la mécanique du feuilletonnage est bien huilée. La Presse ne rapporte pas, elle EST l'événement. J'ose espérer que depuis la période décrite, le style du journal, sous une nouvelle direction, a retrouvé une sérénité et une objectivité nécessaires ....
iAffaire politico-financière après scandale, les responsables du journal de l'élite ont largement contribué - du moins pendant la période examinée - à discréditer la classe politique et en particulier l'Elysée – quelle qu'en soit la couleur du locataire – et à diffuser le mot d'ordre bien connu « tous pourris » qui fait la part belle aujourd'hui aux extrémistes de droite comme de gauche.
Ainsi s'explique sans doute la lassitude progressive du lectorat et la baisse continue de la vente au numéro, camouflée par des artifices de communication bien rodés.
Certes, le livre date de près de 20 ans, mais il éclaire le lecteur d'une tendance lourde dans les médias qui explique la crise actuelle de la Presse, une plaie de notre démocratie. Et qui fleurit aujourd'hui dans des vecteurs d'information spécialisés dans les scandales politico financiers à multiples rebondissements. Je ne nomme personne ...
Financement des partis, enrichissement personnels des dirigeants, passé sulfureux de jeunesse des hommes politiques, manoeuvres d'intimidation envers les patrons de grandes entreprises, indulgences appuyées vis-à-vis de contributeurs généreux. Tout y passe, jusqu'à l'écoeurement. Sans compter la biographie familiale édifiante des protagonistes.
Je relève toutefois cette citation (p.263) : « Ce qui distingue le règlement de comptes de l'information critique, c'est la pratique de l'instruction à charge. le Monde conduit dans chacun des cas recensés, une instruction exclusivement à charge. »
Les auteurs de l'ouvrage sont aussi tombés dans ce travers, mais c'est naturellement pour l'édification du public.

Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
BVIALLET
  10 avril 2012
Un gros pavé ( plus de 600 pages ) que cette excellente enquête sur le journal le plus célèbre de France , le quotidien "de référence" , celui que toute la presse et les autres médias reprennent systématiquement quoiqu'il raconte .
Ce livre salutaire et décapant m'a laissé la très désagéable impression d'avoir été pris ( avec des millions d'autres bien sûr ) pour un imbécile !
Comment ce quotidien si sérieux et si respectable du temps de monsieur Beuve Méry a-t-il pu tomber aux mains de trois individus qui en ont fait un organe malfaisant et malhonnête ? Lisez ce livre et vous comprendrez tout . le fameux journalisme d'investigation n'est plus que " coups médiatiques " , délations , diffamations sans jamais aucune excuse si , finalement , par chance , la vérité arrive à être révélée . Entre temps combien de personnages publics ont été trainés dans la boue , salis gratuitement simplement parce que ces beaux messieurs avaient eu envie de se "payer" quelqu'un . Certains ne s'en sont jamais remis .
Le livre est très réussi , les faits sont établis , prouvés , rien n'est avancé gratuitement ( contrairement aux habitudes du journal en question ). le lecteur en reste abasourdi en se disant que depuis des années on lui a menti et que le mensonge par le biais des reprises tous médias s'est propagé partout .
Nous passerons pudiquement sur les méthodes de prédateurs capitalistes de ces doneurs de leçons de morale tout azimuth , leurs vilaines opérations de raiders contre d'autres titres de la presse , leurs comptes truqués style Enron , leurs salaires de nababs et leur monstrueuse suffisance tant ils sont conscients de la puissance de leur pouvoir de nuisance .
"Le Monde" a réussi à passer d'un ancien contre-pouvoir somme toute salutaire pour la démocratie à un véritable abus de pouvoir permanent . Chacun sait que le pouvoir corrompt et que le pouvoir absolu corrompt absolument . Dans un pays vraiment libre et démocratique , un tel scandale aurait ridiculisé et anéanti n'importe quel journal , il n'en a rien été . le ridicule ne tue jamais et la corruption ne fait qu'amuser et c'est bien dommage car "la démocratie ne peut pas vivre sans la vérité et le totalitarisme ne peut pas vivre sans le mensonge . La démocratie se suicide quand elle se laisse envahir par le mensonge et le totalitarisme par la vérité" a dit J.F.Revel .
A lire si vous avez de la curiosité intellectuelle . Sinon continuez à croire tout ce que vous lisez dans les journaux , tout ce que vous entendez à la radio et tout ce que vous voyez à la télévision .
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Groucho
  12 janvier 2015
Une très belle enquête journalistique. Pierre Péan et Philippe Cohen réalisent là, un remarquable travail d'investigation.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GrouchoGroucho   12 janvier 2015
Le Monde avait ainsi prêté la main, une fois de plus, à une opération conçue et montée par Nicolas Sarkozy, ministre du Budget, pour aider Édouard Balladur dont la côte s’était effondrée dans les sondages.
La source possible du Monde ne faisait aucun mystère, pour la bonne et simple raison qu'il n'existait aucune plainte ni aucune instruction à l'origine de l' "affaire." La seule source possible, nul ne l'ignorait, restait le fisc, placé sous les ordres du ministre du Budget.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Pierre Péan (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Péan
Jean-Christophe Rufin publie «Le tour du monde du roi Zibeline», parcours d'un jeune noble qui, à l'époque de Voltaire, finit roi de Madagascar. Guillaume de Fonclare évoque «Garbo», portrait d'un agent double durant la Seconde Guerre mondiale, prisé pour ses talents d'acteur. Alain Mabanckou explore la diversité littéraire du continent africain dans son dernier ouvrage. Stéphanie des Horts revient avec «Pamela», roman sur la vie d'une séductrice hors-norme : Pamela Churchill. Pierre Péan signe «Ma petite France - Chronique d'une ville ordinaire sous l'Occupation».
Dans la catégorie : Presse françaiseVoir plus
>Généralités>Journalisme, édition. Journaux>Presse française (45)
autres livres classés : journalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox