AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alice Marchand (Traducteur)
ISBN : 274591684X
Éditeur : Milan (18/03/2005)

Note moyenne : 4/5 (sur 66 notes)
Résumé :
" En me retournant, j'ai marmonné :
- T'es vraiment pas normale.
Ses cheveux ont balayé mon oreiller.
- Je sais, a-t-elle murmuré à mon oreille. Mais toi, Regan, tu m'aimes, pas vrai ?
Ses lèvres ont effleuré ma joue. Je l'ai repoussée d'une tape. Quand je l'ai entendue s'éloigner d'un pas lourd vers mon bureau - où son coffret à maquillage s'étalait dans toute sa splendeur -, un soupir de résignation s'est échappé de mes lèvres. Ouais... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Gaoulette
  17 octobre 2017
Je le conseille fortement.
La face cachée de Luna. Cette fille était mon frère. Deux livres. La même histoire bouleversante. Paru à deux dates différentes dans les éditions Milan. Dix ans séparent les deux parutions. Mais pourtant il pourrait être republié dans 10 ans je dirais la même chose.
Liam. Regan. Maman. Papa. Une famille en apparence unie. Mais comment une famille réagit quand depuis sa naissance Liam sent qui n'est pas né dans le bon corps….
Julie Ann Peters parle ouvertement et avec pudeur de la transsexualité avant la transition sous de regard de Reagan la soeur. Je parlerais même de la quête de sa véritable identité. A 16 ans, où on se fait crée sa propre identité, où on découvre les premiers émois, où les profs nous saoulent avec notre avenir, où l'on se cherche des amis fidèles. Voilà où en est Regan. Et face à elle, son frère parfait. Un génie, populaire, beau mais malheureux….
L'auteur se pense sur les éléments déclencheurs. Les petits détails qui font que la transition a commencé. La réaction de l'entourage. Mais aussi les conséquences !
Ne jugez pas le père, La mère, Regan ou Luna. Impossible d'être à leur place.
L'auteur nous met face à des scènes dérangeantes qu'on soit en 2005 ou 2016. Qu'on le veuille ou non que ce soit l'avant ou après c'est compliqué pour la victime et sa famille de gérer. Liam est une victime car il souffre et on ne lui souhaite que la délivrance. La famille est aussi une victime car elle ne sait pas comment gérer et affronter le regard du voisinage.
Ce roman est compliqué mais puissant. Il nous remet en question. Il va au-delà de la tolérance car il nous confronte avec des scènes que même moi je serais partie furieuse. Julie Anne Peters ne vend pas du rêve elle nous met face à la réalité de la transition.
Le coup de coeur était couru d'avance. Un message fort. Positif. Les adultes sont humanisés. Des héros touchants. Un amour fraternel puissant.
J'aimerais une suite et découvrir le nouveau départ de Luna.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lire-une-passion
  18 avril 2016
Je savais qu'en lisant cette histoire, je serai forcément touchée, vu le thème. Et à vrai dire, c'est le premier de ce genre que je lis, et j'en ressors très touchée, mais aussi un peu bouleversée. C'est une histoire qui ne laisse pas indifférent, et le fait que ce soit la soeur du héros qu'on suit, ajoute un gros plus. On ressent son amour pour son frère, mais aussi sa colère de voir sa vie totalement chamboulée par les choix de ce dernier. Ce roman est passé proche du coup de coeur, et je vous explique tout cela de suite.
Regan est une adolescente qui aimerait avoir une vie normale. Malheureusement dans l'ombre de son frère beau et intelligent, c'est un peu tout le contraire qu'il se passe. Elle est un peu son contraire, mais ce qui lui bouffe littéralement la vie, c'est le secret qu'elle a avec lui. Ce garçon qui paraît sûr de lui, qui est populaire, cache en vérité un véritable mal-être, qu'il tente d'assumer, mais avec beaucoup de difficultés. Il a beau avoir un corps d'homme, dans sa tête, il est une fille. Il se sent mal-né, et dès qu'il le peut, il endosse sa vraie personnalité, caché de tous, sauf de sa soeur.
Le fait qu'ils soient liés par ce secret, a changé leur complicité. Si parfois, ils s'entendent comme larrons en foire, on sent aussi parfaitement que Regan n'en plus de tout garder pour elle, de voir son frère souffrir, mais aussi, en quelque sorte, d'être égoïste, ne penser qu'à son bonheur futur et ne pas laisser la chance à sa soeur de vivre sa propre vie d'adolescente et de s'y épanouir. Car oui, derrière ces apparences de frère/soeur, se cahce une véritable souffrance, tant chez Regan que chez Liam.
Je vais d'ailleurs plus m'arrêter sur le comportement et le caractère de Regan, étant donné que c'est celle que l'on connaît le mieux, vu qu'on est dans ses pensées. Je ne dirai pas qu'elle est difficile à cerner, mais il est vrai que certaines de ses réactions peuvent paraître un peu trop osées suivant les événements qui se déroulent. Et pourtant, quand on se familiarise avec elle, on se rend vite compte que malgré tout l'amour qu'elle porte à son frère, elle se sent étouffée face à lui et la popularité qu'il a. Et encore plus avec son secret si lourd à porter. Même si elle souhaite qu'il le dévoile à tous, elle a aussi grandement peur des répercussions que cela pourra avoir sur leur vie. Même si elle souhaite le protéger au maximum, il arrive un moment où elle craque et envoie tout bouler, ce que je comprends parfaitement.
Et je peux vous dire que ce passage fait terriblement mal au coeur. Autant du côté de Regan que de Liam/Luna. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai eu le coeur serré, le ventre retourné et la larme à l'oeil avec ce roman. Il m'a énormément touchée, et je crois que le fait d'être dans la tête de Regan a apporté ce gros plus. Il y a tellement d'émotions, de sentiments que... eh bien on ne peut pas rester insensible, tout simplement ! Il faut le dire : durant tout le roman, je n'attendais qu'une chose : que Liam avoue enfin qui il est.
Mais le gros souci, c'est que leurs parents ne sont pas si conventionnels que cela. Ils sont assez bizarres, et surtout très cartésiens. Ils ne peuvent pas imaginer un seul instant du mal-être de leur fils, et ne voient rien. Ils sont totalement aveugles quant à ce qu'il se passe dans leur maison, ne pensant qu'à eux et leur vie de couple, qui n'est pas toute rose non plus. Au-delà de la pitié qu'on peut ressentir pour Liam, on ressent aussi énormément d'amour envers lui. On veut l'aider, on veut entrer dans ce roman pour le soutenir dans ses choix. Mais on ne peut pas, on reste spectateurs et on souffre en même temps que lui.
Outre le fait que l'on soit du point de vue de Regan, j'ai trouvé que l'auteure avait eu une très bonne idée d'inclure des moments de leur passé, pour mieux comprendre Liam, mais surtout voir que ce n'est pas une idée passagère, qu'il l'a depuis maintenant des années et qu'il le vit mal. Très mal. Et puis... ce roman n'est pas non plus que sur le thème du transgenre, il parle aussi très bien des difficultés qu'a un ado de rentrer dans cette période difficile, de se faire accepter et de s'aimer soi-même, tout simplement.
Grâce à sa plume légère, l'auteure aborde des thèmes certes difficiles, mais amenés avec une certaine légèreté, même si elle pointe bien les points importants et douloureux. Tout y est amené avec vérité et douceur.
En résumé, c'est un roman presque coup de coeur, qui apporte beaucoup à la lecture. On apprend beaucoup de choses, surtout le mal-être des jeunes à l'adolescence et comment passer au-dessus (ou du moins essayer) d'un frère ou d'une soeur en quête d'identité, mais qui est somme toute populaire au lycée. Tout y est amené avec beaucoup de douceur, et certains passages crèvent vraiment le coeur. La fin m'a énormément émue, et certains passages m'ont fait souffrir. C'est un livre difficile à vous expliquer, mais dont il ne faut certainement pas passer à côté. Je le conseille vivement !
* Je remercie Milan et Elodie pour leur confiance ! *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth
  10 juillet 2017
J'ai l'habitude de trouver dans la littérature jeunesse le thème de l'identité sexuelle, de l'homosexualité et même du genre (à travers les préjugés sur les filles et les garçons) mais c'est le premier roman pour ados (et roman tout court d'ailleurs) que je lis sur les personnes transgenre.
C'est une très belle histoire et une relation entre frère et soeur assez exceptionnelle. Pour l'aspect relation parents-enfant et acceptation de la différence c'est malheureusement assez triste mais sans doute réaliste par rapport à l'état actuel de notre société.
Le récit alterne la quête actuelle du héros pour faire reconnaître son identité profonde et des retours sur des événements passés qui marquent et racontent la découverte de sa différence, ses déconvenues et comment il a appris à dissimuler sa vraie personnalité.
Car Liam, lycéen brillant, voire surdoué, génie informatique et scientifique, est né féminin dans un corps de garçon et c'est une souffrance quotidienne pour lui.
Avec l'aide de sa soeur, Regan, qui a découvert son secret quand elle avait 6 ans je crois, Luna va essayer de faire son coming out et naître au grand jour.
Le livre est partagé entre une première partie où Regan protège et nourrit Luna et une seconde dans laquelle elle se rebelle quand elle tombe amoureuse et qu'elle décide de vivre un peu pour elle, ayant beaucoup sacrifié pour son frère-soeur qu'elle adore jusqu'alors.
C'est poignant et très beau, sans doute comme l'éclosion du papillon de la couverture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
EnjoyBooks
  27 avril 2016
Cette fille, c'était mon frère de Julie Anne Peters.
(Genre : Jeunesse).
Editions : Milan
Prix : 13,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 13 avril 2016
Année de parution originale : 2004
Titre version originale : Luna.
Résumé : Regan voudrait juste être une ado comme les autres. Mais comment trouver sa place dans l'ombre d'un frère génial et populaire ? Un frère dont elle est la seule à partager le secret. Un secret qui ne veut plus l'être et qui va tout bouleverser.
Mon avis : Dans son ancienne ou sa nouvelle édition, ce roman m'a toujours tenté. Son thème n'est quasiment jamais abordé et je voulais voir comment l'auteure le traitait. Je dois avouer que même si j'étais curieux, j'avais quand même peur. Peur de ne pas être touché ou même de passer à côté. La nouvelle couverture du roman est simple… mais le titre évocateur et l'effet brillant sur « fille » et « frère » donne un aspect classe. Pas besoin de lire le résumé, j'étais déjà emballé par la possibilité de lire ce roman. Au final malgré quelques défauts, j'ai passé un bon moment.
Julie Anne Peters plonge directement le lecteur au coeur du sujet. Pour nous présenter les personnages elle fait donc intervenir Regan notre protagoniste et Liam (son frère) en Luna (son autre lui). On est confronté à Luna sans vraiment comprendre ce qu'il en est. C'est ce qui m'a rendu curieux dès le départ. J'ai eu envie de connaître Liam et Luna à travers les yeux de Regan. Quelle place ces personnes prennent-elles dans la vie de Regan ? Comment Regan arrive-t-elle à faire face à ce secret ? Nous voilà donc embarqué dans l'histoire.
Regan m'a de suite plu. Cette dévotion à son frère et à son secret… que personne connaît à par elle. Son attachement pour lui tout comme son ras le bol parfois. On sent que Luna et Liam prennent énormément de place dans la vie de Regan. Que cette dernière s'est presque entièrement consacré à lui, à cacher le secret, à le taire aux yeux des autres tout comme les potentiels rumeurs. On sent que Regan s'oublie dans la vie de son frère. Son évolution pour enfin vivre la sienne m'a beaucoup touché. Un chemin semé d'embûches qui la fera réfléchir et avancer. Au final, comme Regan est notre protagoniste, on connaît peut les pensées de Liam. On s'y attache par procuration mais j'aurais aimé que l'auteure fasse intervenir Liam ou Luna. Ça aurait donné du cachet, plus de corps au récit. On sent tout de même que Liam est un garçon mal dans sa peau, qui a une double vie. le chemin vers son lui intérieur est beau… tout comme essayer de le faire accepter à son entourage.
Le rythme de l'histoire est bien mené. Les chapitres sont de longueur normale et l'auteure alterne entre vie présente et souvenirs d'enfance. Cela permet de mieux se rendre compte des signes qui auraient pu montrer à l'entourage de Liam son côté transgenre. Et puis l'auteure monte crescendo dans le récit en ce qui concerne l'évolution de Liam et Regan. Il y a des tensions, ce n'est plus aussi rose qu'au début, chacun s'affirme de son côté. Pourtant j'aurais aimé en avoir beaucoup plus sur l'histoire. Parfois elle n'avançait pas tellement et j'attendais toujours le moment où Liam allait intervenir.
Le thème est joliment abordé, cela reste sincère, avec de l'émotion et il y a des situations touchantes. La prise de conscience de Regan permet de rendre le roman plus intéressant. Julie Anne Peters retranscrit bien les difficultés d'une soeur à tenir seule un secret aussi lourd. On ne peut être que touché par la situation de Regan. J'ai beaucoup aimé l'aspect cocon familial un peu bizarre. le père et la mère qui ne se rendent compte de rien pour des raisons différentes. Cette bulle familiale devient peu à peu étouffante dans le récit… si bien que Liam ne peut qu'exploser pour son plus grand bien. Si au départ je pensais que le point de vu de Regan allait me suffire, je me suis rendu compte que non. En fait j'aurais apprécié avoir les pensées profondes de Liam et Luna. Savoir ce à quoi il réfléchit, comment il aborde les choses etc. Je pense que ça doit être difficile à écrire quand on ne l'a pas vécu soi-même. J'ai été un peu frustré par rapport à ça.
La plume de l'auteure m'a bien plu. On se laisse porter par ses mots, par ses descriptions, par les émotions qui se dégagent du récit. Même si je suis persuadé que j'en aurais beaucoup plus ressenti si Liam était le narrateur. C'est un style qui percute et qui ne laisse pas de marbre quant au sujet évoqué. La fin m'a bien plu. J'aurais apprécié qu'elle arrive bien plus tôt dans le récit. Je suis curieux de découvrir encore plus l'histoire dans un tome 2… même s'il n'y en a pas. Je veux savoir ce qu'il advient de Liam et Regan. Je trouve que l'auteure a été assez sadique sur ce coup là. Elle n'en a pas assez dit ! En tout cas je vous recommande ce roman. Malgré les quelques défauts soulevés, l'histoire reste touchante et le thème abordé est inédit. Rien que pour ça on doit s'y intéresser pour avoir un autre regard sur ce mal-être intérieur.
Ma note : 7,5/10.
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LauBlue
  27 novembre 2018
Liam ne se reconnait pas dans le corps qu'il habite depuis sa naissance. Un corps de garçon alors qu'il se sait fille. En souffrance constante, jeune homme en quête de sa propre identité, Il aspire à pouvoir être celle qu'il souhaite. Une fille comme les autres. Une fille qui décide-t-il, s'appelle Luna. Face à elle, sa soeur Regan ado de seize ans qui, entre patience et exaspération, assiste à la métamorphose de son frère.
Sans aucun doute l'idée de donner à Regan la parole (c'est elle qui raconte l'histoire) fait la force de ce roman. On y découvre une jeune fille sans cesse partagée, qui voue à celui qui devient sa soeur un amour si grand qu'il éclipse sa propre vie. Tout à tour fragile, en colère, malheureuse, elle avance difficilement dans une vie en manque de repères. Il faut dire que devant le déni de ses parents, Liam/Luna n'a d'autre alternative que l'écoute et la compréhension de sa soeur, dont il use et abuse pour contrer la souffrance d'être né dans le mauvais corps. Regan est partagé entre rendre sa soeur heureuse et ne pas affronter la réalité de sa métamorphose. Sous forme de souvenirs Regan retrace les premiers signes de différences de son frère, qui tout enfant vivait déjà mal cette identité masculine. Si le père s'interroge sur le comportement de son fils tout en étant loin d'imaginer ce qu'il traverse, la mère est dans le déni complet. Il en résulte un manque terrible de communication au sein de la famille et du couple et met les deux jeunes gens en instabilité constante.
Regan va devoir apprendre à s'épanouir loin de sa soeur, Luna à affronter les obstacles et les tourments liés à sa situation. L'une et l'autre apprendre à dépasser leurs propres peurs.
C'est un récit poignant qui met en évidence la difficulté de porter sa différence. Un poids écrasant, pétri de souffrance et qui met tout autant en avant un amour fraternel assez rare. Celui-ci apporte une belle échappée à la sordide pesanteur familiale. Abordé dans les romans le thème des transgenres est encore rare. Celui-ci à l'avantage de pouvoir toucher les adolescents confrontés aux mêmes difficultés. A découvrir pour également en parler autour de soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
zazimuthzazimuth   11 juillet 2017
- Tous les jours, c'est la même chose. Je me cache, je mens, je la retiens à l'intérieur. C'est trop dur. Je n'y arrive pas. (…)
Quand les gens me regardent, ils ne voient pas la vraie moi. Ils ne peuvent pas me voir, avec cette allure-là. (…)
Personne ne connaîtra jamais celle que je suis au fond de moi. La vraie moi. La fille, la femme. Tout ce qu'ils voient, c'est ce... ce rien.
- Tu n'es pas rien, ai-je rétorqué sèchement. Tu es une personne. Tu es Liam.
- Liam ?
Il a lâché un petit rire.
- C'est qui ça ? Une caricature que j'ai créée. Une marionnette, des grimaces, un personnage de BD. Je suis une image calquée sur le fils viril et macho que Papa a dans la tête. (…)
- J'ai besoin de la laisser sortir, Regan.
- Qu'est-ce que tu veux dire ? Comment ?
- Je l'étrangle. Ce n'est pas elle que je veux éliminer. La supprimer, la réprimer, la maintenir en cage, faire durer cette imposture, cette comédie... tout ça, je n'y arrive plus. (…)
ça ne passe pas. J'ai beau le vouloir, et prier, elle est toujours avec moi. Elle EST moi. Je suis elle. Je veux être elle. Je veux être Luna.
- Tu l'es. Tu peux l'être.  (p.36-37)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LauBlueLauBlue   25 novembre 2018
Mon frère était un trou noir dans mon univers. Il aspirait tout ce qui me restait de vie. On aurait dit que j’étais entraînée dans ce gouffre par une force que je ne pouvais pas combattre. Liam était déjà au fond. Nous étions ensemble au fond. Le gouffre était profond et sombre et se refermait sur nous. Nous ne pouvions pas bouger, ni remonter, ni voir assez clair pour trouver l’issue.
Commenter  J’apprécie          50
zazimuthzazimuth   11 juillet 2017
Elle savait. (…) Elle avait toujours su.
Pourquoi ne l'avait-elle pas aidé ? Pourquoi n'avait-elle pas été là pour lui. Pourquoi n'avait-elle pas admis sa différence ? Elle aurait pu lui rendre la vie tellement plus facile. Elle aurait pu l'élever comme une fille. Pourquoi ne l'avait-elle pas fait ?
Papa, bien sûr.
Lui ne savait pas. Elle aurait dû le dire à Papa. Toutes ces années, il avait torturé Liam avec le sport et encore le sport. Ses attentes si peu réalistes. Il avait donné à Lima l'impression d'être un raté, un mauvais fils.
Ce qui avait donné à Papa l'impression d'être un mauvais père.
Maman aurait pu donner à Papa le temps de s'y faire, d'accepter Liam tel qu'il était.  (p.339)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LauBlueLauBlue   23 novembre 2018
Son sourire a réchauffé la pièce. Elle adorait entendre ça, qu’elle pouvait passer pour une fille. La plupart des filles travaillaient des heures et des heures pour être éblouissantes, sublimes, désirables. Liam, lui, aurait tout donner pour vivre une seule journée dans la peau d’une fille normale, ordinaire.
Commenter  J’apprécie          50
zazimuthzazimuth   11 juillet 2017
La vendeuse. L'instant où elle avait vu ce qu'était Luna, ce rejet physique qui l'avait poussée à s'éloigner, m'avait déchiré l'âme. Elle était carrément dégoûtée.
Luna l'avait vu. Elle l'avait senti.
Je ne supportais pas que mon frère soit considéré comme un monstre. Ça le faisait souffrir ; je le savais. Il ne méritait pas ça. Personne ne mérite ce genre de souffrance. S'il décidait de vivre le restant de sa vie dans la peau de la Fille lunaire, il pouvait me faire confiance, je garderais son secret. Je le protégerais, il pouvait me faire confiance.  (p.154)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : TranssexualismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Cette fille c'était mon frère

Comment s'appelle le frère de Regan ?

Dimitri
Liam
Louis

15 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Cette fille c'était mon frère de Julie Anne PetersCréer un quiz sur ce livre
.. ..