AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

May Picqueray (Autre)
EAN : 9782377291632
329 pages
Éditeur : Libertalia (18/03/2021)
4.75/5   2 notes
Résumé :
May Picqueray (1898-1983) n’a loupé aucun des grands rendez-vous de l’histoire du XXe siècle. Dès 1921, elle envoie un colis piégé à l’ambassadeur des États-Unis à Paris, pour protester contre la condamnation à mort de Sacco et Vanzetti. En novembre 1922, elle est mandatée par la Fédération des métaux de la CGTU au congrès de l’Internationale syndicale rouge, à Moscou. Elle monte sur la table pour dénoncer un congrès en train de se goberger pendant que les ouvriers ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ErnestLONDON
  09 avril 2021
Née en 1898, morte en 1983, May Piqueray a traversé le XXème siècle animée par la révolte. Refusant de serrer la main de Trotski ou fabriquant des faux papiers jusque dans les bureaux des autorités de Vichy, côtoyant Makhno, Emma Goldman, Marius Jacob, elle ne cessera de lutter, réfractaire à toutes les injustices. Autobiographie d'une anarchiste, judicieusement rééditée par les éditions Libertalia.
(...)
Quelle vie !
Article complet sur le blog :
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          340
pompimpon
  28 avril 2021
May Picqueray (1899-1983) prend la plume à 81 ans pour témoigner d'une vie d'engagement en conformité avec des idées qu'elle n'a jamais reniées et qui n'ont jamais perdu de leur force.
Force est de constater que ça n'est pas fréquent !
La petite Bretonne a eu fort à faire avec une mère qui ne la traitait pas comme ses frères et soeur, ne lui passait rien, la frappait avec ou sans martinet, l'avait retirée de l'école pour la faire travailler à 11 ans, et qui lui avouera au soir de sa vie qu'elle l'avait détestée à peine née.
De quoi pencher du côté des opprimés et nourrir le feu de la révolte.
Après un détour par le Canada où elle peut finir ses études, May, rentrée en France pendant la Première Guerre mondiale, va rapidement s'installer à Paris, où elle rencontre les "anars", compagnons d'infortune venus des quatre coins du globe, chez qui elle trouve l'écho de la révolte qui brûle en elle comme de la nécessité d'une fraternité entre les êtres.
Son engagement politique et syndical, anarchiste, l'amène à assister au congrès de l'Internationale syndicale rouge de 1922 à Moscou où elle peut voir les débuts de la répression par les Bolcheviques sur le courant anarchiste qu'elle représente.
Durant l'entre deux guerres, l'activité politique est rude, dangereuse, mais cela ne peut que renforcer ses convictions.
Celles-ci l'amènent à assister à nombre de conférences de Sébastien Faure, à militer pour la libération de Sacco et Vanzetti, exécutés en 1927, à travailler pour Emma Goldman et Alexander Berkman expulsés des Etats-Unis puis d'Union Soviétique, deux grandes figures du mouvement anarchiste, à accueillir Makhno à son arrivée à Paris.
Pacifiste convaincue, May Picqueray aide, accueille, porte assistance, soutient autant qu'elle le peut, que ce soit durant la Guerre d'Espagne, la Seconde Guerre mondiale, ou ensuite auprès des objecteurs de conscience avec Louis Lecoin, et des réfractaires au service militaire.
Elle soutient les campagnes anti-nucléaires, ne manque rien de la lutte du Larzac.
Ajoutons à cela qu'après nombre de métiers, elle devient correctrice de presse (Ce Soir, Libération, Canard enchaîné) et milite activement au syndicat des correcteurs.
Jusqu'au bout, May Picqueray est portée par ses convictions, jusqu'au bout elle montre la vivacité de la flamme qui brûle en elle.
C'est le message le plus remarquable qui court dans ces pages.
La vielle dame qui relate quelques évènements de sa vie peut regarder tranquillement dans les yeux cette jeune femme qui nous observe de son air sérieux sur cette photo prise à Moscou en 1922, et lui dire : à aucun moment je ne t'ai trahie.
C'est assez rare, et très émouvant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ErnestLONDONErnestLONDON   07 avril 2021
Et parce que je ne me prosterne pas aveuglément devant les dogmes, vous me décochez le mot “anarchiste“qui, d'ailleurs, ne saurait me déplaire. Eh non, je ne réprouve pas ce qualificatif, avec l’indignation grotesque de tels ignorants des vocables ou de tels partisans de régime à poigne, qui, par méconnaissance ou par hypocrisie, détournèrent le terme de son sens en lui prêtant la signification de “désordre“. 
En ma conscience, anarchie signifie : sans lutte d'ambition, sans envie du voisin, sans haines meurtrières, puisque le terme “anarchiste“ exclu tout chef, tout maître, tout despotisme et toutes les dominations de fait qui n'engendrent que guerres et servitudes. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ErnestLONDONErnestLONDON   07 avril 2021
Je hais les fauteurs de guerres, les responsables, quelque soit leur nationalité, ou leur rôle. Hommes d’État,, capitalistes, fabricants d'armes, que ce soit un Krupp, un de Wendel, un Zaharoff, qui bâtissent leur énorme fortune par la mort de millions d'hommes… je hais les hommes d'État qui considèrent qu'une guerre est le seul moyen de détruire dans l’oeuf des mouvements sociaux, inévitables quand la misère est telle que les victimes ne peuvent même plus réagir et s'abandonnent à la fatalité et, par conséquent, le seul moyen d'éviter toute révolution et même toutes réformes d'envergure et de sauver les fortunes et privilège acquis.
On dit et on écrit que la guerre est la seule solution pour résoudre les crises. Elle permet de liquider les stocks d'armement, de matières premières et aussi le stock de matériel humain rejeté du travail.
Quelle honte ! Quelle infamie ! À quand la levée en masse des consciences pour exiger le désarmement et pour crier : “Debout les vivants ! Et à bas les armes !“
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de May Picqueray (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de May Picqueray
Écoutez May Picqueray, un film de Bernard Baissat, 1983. 2/2
autres livres classés : lutteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de May Picqueray (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2339 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre