AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2738135153
Éditeur : Odile Jacob (22/02/2017)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Les éléphants bénéficient d’une impressionnante mémoire spatiale,olfactive, visuelle et vocale, on le sait, mais sait-on que certains oiseaux peuvent cacher leur nourriture dans plus de mille emplacements différents ?
Dans ce livre riche d’une quinzaine d’années d’expérience de terrain, Emmanuelle Pouydebat montre que l’intelligence est une fonction adaptative partagée par tous les animaux. Elle permet de répondre le mieux possible aux contraintes du milieu e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Dixie39
  04 avril 2018
Emmanuelle Pouydebat est anthropologue et biologiste, chercheuse au CNRS. Dans ce livre, elle se propose "d'aborder l'intelligence animale et son évolution dans sa globalité, dans son foisonnement, et non au sein d'une pyramide imaginaire qui tendrait vers la suprématie des primates et des humains en particulier, car la réalité est tout autre".
Il n'y a pas qu'une forme d'intelligence et si l'on considère cette notion à l'échelle des espèces, un critère s'impose : l'adaptation, ou plus précisément "la capacité à répondre avec flexibilité aux situations nouvelles et complexes".
De là, Emmanuelle Pouydebat va passer au crible certains préjugés qui tendraient à prouver la suprématie de l'intelligence humaine – l'utilisation, la fabrication d'outils comme signes d'intelligence, la nécessité de posséder un pouce opposable pour se servir desdits outils, … Elle va pas à pas les déconstruire en nous présentant un nombre important d'exemples issus de ses recherches, de celles de ses étudiants ou collègues, qui infirme ces assertions et élargit notre vision du monde animal.
"Il faudrait repenser la vie, le droit et l'intelligence des animaux domestiques et d'élevage dont le bien-être et la souffrance sont parfois ignorés. Sans doute faut-il adopter également un autre point de vue à leur égard et dans notre manière de les étudier. Il faudrait alors nous mettre à leur niveau à eux, en nous décentrant nous-mêmes comme la terre a été décentrée au profit du soleil par Copernic".
Son livre est novateur et tellement instructif, tout en laissant la part belle à l'humour et à la démonstration. Certaines espèces sont vraiment surprenantes – d'espièglerie et d'ingéniosité – : vous les regarderez sûrement différemment une fois ce livre refermé…
J'ai aimé qu'elle nous explique comment est née sa vocation : sa découverte, gamine, d'Yves Coppens et de Lucy… :
"Pourquoi Lucy n'est-elle pas un humain ? C'est quoi un humain ? Je veux comprendre le passé pour comprendre le présent. C'est décidé ! Quand je serais grande, je serai Yves Coppens !"
… son admiration pour Jane Goodall et le fait qu'elle n'hésite pas à citer les étudiants qui ont participé à ses recherches en leur attribuant à tous le mérite qui leur revient. C'est assez rare pour être noté.
Ne vous privez donc pas de ce petit livre, il vous en apprendra beaucoup et vous surprendra encore plus !
Lien : https://page39web.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
pycrozet
  19 mai 2018
Ouvrage vertueux mais qui n'a peut-être pas sur choisir sa cible. Je m'explique...
L'auteure de cette publication a toute légitimité à évoquer l'intelligence animale, étant donné qu'elle étudie le comportement animal (celui des primates principalement) depuis des années et dirige les travaux de thèse d'étudiants dans ce domaine. Par ailleurs, son objectif est tout à fait louable : à partir des définitions actuelles et passées de l'intelligence, démontrer point par point que l'humain n'a rien d'unique si ce n'est, comme tous les animaux, la combinaison même de ses caractéristiques non uniques (station verticale, pouce opposable, capacité d'innovation, utilisation d'outils, empathie, coopération, etc.). Emmanuelle Pouydebat parvient très vite à nous faire comprendre que notre regard est encore trop souvent "anthropocentré", que plein d'autres animaux font preuve d'une intelligence supérieure à la nôtre dans certaines situations, inférieure dans d'autres. J'ai apprécié les quelques surprises que réserve son livre : saviez-vous que des animaux sans squelette pouvaient utiliser des outils ? Que les bactéries ont une intelligence sociale ?
Alors pourquoi seulement trois étoiles pour un livre documenté, structuré, et qui tient un discours auquel j'adhère ? Parce que les différents choix éditoriaux opérés par l'auteure et l'équipe d'Odile Jacob sont décevants, trompeurs. La titraille laisse à penser que le lecteur aura affaire à de nombreuses anecdotes plus étonnantes les unes que les autres sur les capacités de tel ou tel animal. Or, s'il y en a bien une poignée dans le livre, les autres sont trop souvent reléguées aux notes bibliographiques. du coup, le scientifique averti aura là une base de recherche intéressante mais n'apprendra rien qu'il ne sache déjà, alors que le lecteur lambda que je suis reste sur sa faim, avec un livre trop académique : organiser les connaissances, c'est très bien, mais là, le résultat est un peu "sec". Des phrases telles que "les insectes aussi utilisent des outils" suivies d'un renvoi bibliographique au lieu d'une description succincte des études/expériences menées sur ce sujet n'apportent pas grand chose... sans compter que la bibliographie est exclusivement, ou presque, en anglais, donc pas très "grand public" ! j'avoue avoir été tenté d'abandonner la lecture après quelques dizaines de pages, pourtant appréciées, quand j'ai compris que le reste de l'ouvrage ne serait qu'un vaste catalogue.
Si l'auteure écrit la même chose avec 50 pages de plus pour rendre compte d'un nombre un peu plus important de toutes ces expériences passionnantes, alors le bouquin sera une vraie réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PlumeVive
  22 juin 2017
Le deuxième roman que je vous propose, rejoint le premier (révolutions animales) sur son thème "le génie animal". Nous présenter et nous donner des exemples sur cette notion, n'est cependant pas le seul but recherché de ce bouquin, l'auteure nous questionne aussi sur ce que c'est qu'être un être humain. Est ce savoir utiliser ou créer un outil, la mémoire, l'apprentissage ou être capable d'innover ? Aucune réponse toute faite ici ! C'est à nous aussi de chercher.
Emmanuelle Pouydebat agrémente ses réflexions d'anecdotes personnelles, qui m'ont bien fait sourire parfois !
Dans une certaine continuité, tandis que pour elle, le roman d'Yves Coppens lui a donné envie d'exercer, c'est son roman à elle qui m'a fait rêvée !
Un roman à dévorer pour tout ce qui sont intéressés par le monde animal !
Lien : http://carnet-de-bord-litter..
Commenter  J’apprécie          60
claudia
  20 mars 2018
Emmanuelle Pouydebat est chercheuse au CNRS et au Muséum national d'histoire naturelle. Biologiste interdisciplinaire, ses travaux au laboratoire « Mécanismes adaptatifs et évolution » portent sur l'évolution des comportements, notamment sur les capacités de manipulation et d'utilisation d'outils.
C'est le premier livre que je lis qui parle si bien de l'intelligence animale et de la place de l'homme vis à vis de toutes ces découvertes concernant les capacités du règne animal. Il est passionnant de part toutes les expériences menées avec les animaux et les humains. Ceci remet pas mal d'idées préconçues sur la chaine de la vie.
Je conseille très fortement cette lecture. J'ai appris énormément de choses sur le comportement animal et sur celui de l'Homme. Quel vaniteux personnage que de se placer tout en haut de la pyramide. Il est le plus grand prédateur, j'en conviens ! Cependant, cela ne fait pas de lui, le plus intelligent, loin s'en faut. Il n'existe pas une seule intelligence mais bien des intelligences.
Lien : https://blogentresoi.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanR
  19 novembre 2018
Une remise en cause intéressante de la place de l'homme dans la nature. Et une réflexion prenante sur ce qu'est l'intelligence. À méditer. Et en plus on apprend une foule de choses (en tout cas moi) sur le comportement animal.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Dixie39Dixie39   24 mars 2018
Pour ma part, j'ai beaucoup de mal à comprendre cette hiérarchie de l'intelligence qui est faite et qui place les humains au-dessus des autres animaux. Les humains font des choses que bien d'autres animaux ne savent pas faire. Mais l'inverse est parfois vrai aussi. Il n'existe pas une mais des intelligences. Et les arguments choisis pour hiérarchiser les comportements du plus ou moins intelligents sont finalement tous très personnels, voire subjectifs. Un individu qui sait utiliser un ordinateur est-il plus intelligent qu'un individu qui ne le sait pas ? Peut-être, peut-être pas. Et si cet individu qui sait utiliser un ordinateur ne se souvient jamais où il a mis ses clés pendant que l'autre a une mémoire exceptionnelle, lequel devient le plus intelligent ? Ce raisonnement à l'échelle de l'individu peut s'appliquer à l'échelle des espèces. Pourquoi un comportement serait-il plus important qu'un autre ? Quel critère objectif choisir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          166
Dixie39Dixie39   04 avril 2018
En raisonnant dans le cadre de la survie de l'espèce et son adaptation au milieu, en un laps de temps infiniment court, nous avons démontrés notre capacité à détruire le milieu, dont le nôtre, et de nombreuses espèces, dont peut-être la nôtre. Mais les autres animaux nous survivront, bien après notre disparition sur terre. Ils étaient présents avant nous, des centaines de millions d'années avant nous pour certains, et ils le seront bien après.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Dixie39Dixie39   31 mars 2018
Cet ouvrage a pour but de vous démontrer que l'affirmation selon laquelle les humains sont les plus intelligents n'a pas beaucoup de sens au regard de l'évolution et du contexte. Il remet les humains à leur place au sein du règne animal, et pas nécessairement en son sommet, afin de discuter le plus objectivement possible les points communs et les différences entre les espèces. L'intelligence est probablement la seule adaptation qui a conduit une espèce à établir une sorte de domination sur le monde naturel. Il n'en demeure pas moins que le doute subsiste largement sur la capacité de cette même espèce à maintenir sa propre survie et celle des autres. Ce livre nuit donc gravement à la santé des idées reçues sur le monde animal, sa hiérarchisation et l'intelligence humaine en s'appuyant sur mes vingt années d'expériences de terrain, souvent en compagnie d'étudiants, et sur les travaux de collègues chercheurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BruitDuMoustiqueBruitDuMoustique   23 février 2017
Désormais motivée pour observer des singes, je décide de tenter ma chance au zoo de Thoiry en complément de ma formation universitaire. Moins exotique que la Tanzanie mais plus accessible pour commencer ! C'est le plus grand groupe au monde de macaque de Tonkeans captifs. Je suis la plus heureuse des étudiantes et l'aventure va durer deux ans. J'ai notamment pour mission de découvrir comment ils s'échappent de leur enclos, causant des troubles au sein du zoo ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
coco4649coco4649   23 juillet 2017
Pourquoi l’intelligence apparait et évolue ?
Extrait1/2


  Des recherches récentes montrent que certains gènes pour-
raient être impliqués dans l’évolution de l’intelligence. Ce serait
par exemple le cas du gène FOXP2 qui serait lié au développement
du langage et aux capacités d’apprentissage. En effet, des chercheurs
américains ont insérés le gène FOXP2 humain dans des souris et ont
comparés leurs capacités cognitives avec celles de souris normales
au cours de tests réalisés dans un labyrinthe. Ils ont découvert que
les souris porteuses apprenaient plus vite que les souris normales
en trouvant plus rapidement la nourriture. Loin de ces théories
généticiennes, d’autres paramètres ont probablement contribué à
l'apparition et à l'augmentation des capacités des organismes et
de leur intelligence. Ainsi, certains chercheurs mettent en avant
des paramètres sociaux, comme la vie en groupe ou l’évitement –
affrontement des prédateurs, mais également des paramètres éco-
logiques comme la recherche de nourriture. Et si l’intelligence
apparaît à différentes époques et dans diverses lignées animales, c’est
sans doute qu’il y a des bénéfices, pour les organismes, à en tirer. Il
est par exemple possible que l’intelligence permette à un organisme
de résoudre des problèmes et d’augmenter sa survie, notamment
grâce à ce que l’on appelle la flexibilité comportementale, c’est-à-dire
la capacité à adapter son comportement à la situation grâce à un
large panel de possibilités individuelles. Par exemple, si je suis un
individu qui sait utiliser un outil, j’aurais plus de cordes à mon arc
que si je suis un organisme qui n’en utilise pas. Ainsi, si un ver de
terre est caché dans un tronc et que deux oiseaux veulent le man-
ger, si tous les deux ont un bec trop court pour l’attraper, celui qui sait
utiliser un outil pour l’extraire sera avantagé. Chaque individu et
chaque espèce a ainsi un panel de comportements et de capacités
général susceptible d’évoluer à l’échelle de sa vie et d’être utilisé,
ou pas, selon le contexte. …

p.169-170
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Emmanuelle Pouydebat (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuelle Pouydebat
Pour parler des menaces qui pèsent sur la planète, François Busnel réunit cinq spécialistes, qui témoignent de l'urgence et de la gravité de la situation. L'astrophysicien Hubert Reeves invite à repenser la place de l'homme dans la nature. le philosophe et agriculteur Pierre Rabhi, lui, prône la « puissance de la modération » en réponse à la croissance forcenée qui inflige des dégradations irréversibles à la nature. Emmanuelle Pouydebat, directrice de recherche au CNRS, incite à une vraie prise de conscience environnementale. le paléontologue Pascal Picq évoque les conséquences de la phase inédite d'évolution de l'humanité, liée notamment à la révolution numérique. Enfin, Cyril Dion propose des pistes d'action pour construire un monde nouveau.
Retrouvez l?intégralité de l?émission ci-dessous : https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-12/1109053-speciale-sauvons-la-planete.html
+ Lire la suite
autres livres classés : ethologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
428 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre