AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1020904143
Éditeur : Les liens qui libèrent (05/10/2016)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Qu’est-ce qui distingue votre esprit de celui d’un animal ? Vous vous dites peut-être : la capacité de concevoir des outils ou la conscience de soi – pour citer des traits qui ont longtemps servi à nous définir comme l’espèce dominante de la planète.



Dirons-nous que nous sommes plus stupides qu’un écureuil parce que nous sommes moins aptes à nous souvenir des caches de centaines de glands enterrés ? Ou que nous avons une perception d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
JCLDLGR
  24 janvier 2019
Ce livre est un plaisir à lire parce que la connaissance, issue d'une vie au milieu des animaux, est au service d'une écriture imagée, pleine d'humour et d'anecdotes.
Le début est à la fois une gentille mise au point sans concession sur les erreurs du passé et ses figures scientifiques ou pseudo scientifiques qui les ont portées.
La suite est un partage sur les approches, les résultats mais aussi les doutes et les questions sur ce qu'on découvre progressivement : l'intelligence est un processus évolutif continu que tous les animaux possèdent sous des formes que notre ethnocentrisme ne nous permet pas d'approcher.  Et le chemin est long pour changer (comme à l'époque de Copernic avec le geocentrisme), pour se débarrasser de nos biais culturels et enfin regarder les espèces comme douées d'intelligence.
Ce livre change notre regard sur les animaux et donne envie d'en savoir plus.
Il lui manque un peu plus de profondeur d'analyse sur certaines observations un peu toutes sur le même plan (cela dit les progrès en matière d'étude de la cognition animale sont à faire), ce qui fait que la lecture devient plus monotone sur les derniers chapitres. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Selvegem
  14 novembre 2016
Un livre que j'étais très curieuse de découvrir !
Frans de Waal est un primatologue et biologiste confirmé, il a écrit plusieurs ouvrages reconnus comme le bonobo, Dieu et nous ou L'âge de l'empathie en plus d'être professeur à l'Université d'Atlante et de diriger le centre de recherche Yerkes sur les primates. Son ouvrage Sommes-nous trop « bêtes » pour comprendre l'intelligence des animaux ? nous pose une question essentielle : qu'est-ce qui nous distingue des animaux ? Est-ce notre faculté à créer des outils ? A raisonner ? A avoir conscience de nous ?
Avec ce livre, Frans de Waal va démontrer que même si les autres espèces animales sont différentes de nous en bien des aspects, les humains ne sont que des animaux parmi nous. Nous avons peut-être certaines facultés plus étendues ou plus puissantes, tandis que d'autres sont plus faibles que celles d'autres animaux. Nous jugeons trop souvent les animaux stupides, alors que tout simplement leur intelligence n'est pas la même et nos pensées trop différentes. Les exemples, les anecdotes et les expériences ne manquent pas pour montrer que les autres espèces animales sont bel et bien intelligentes. Les singes savent utiliser des outils, ils disposent d'une réflexion à long terme pour utiliser ces outils ; plusieurs espèces ont une conscience d'eux-mêmes et peuvent tout à fait se reconnaître dans un miroir, tout comme ils peuvent se différencier des autres et reconnaître des personnes et animaux différents à travers seulement des photos.
L'homme s'est trop souvent placé sur un piédestal et clame sa supériorité par rapport aux autres espèces. Certes, un singe ne peut pas faire de physique quantique ou construire une fusée capable d'aller dans l'espace. Mais, eh ! Moi non plus. Est-ce pour cela que je veux moins que d'autres personnes ? Je ne crois pas. Je ne suis pas capable de suivre un gibier à la trace comme un loup, sauter de branches en branches comme les singes ou construire un fil de soie extraordinairement solide comme les araignées. Différentes capacités, différentes intelligences, mais cela ne veut pas dire qu'une est supérieure à l'autre.
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ericbo
  18 décembre 2016
Depuis quelques années, on découvre de plus en plus de points communs entre l'Homme et les animaux. On ne sait plus vraiment ce qui nous différencie. Ce nouveau livre de Frans de wall nous le rappelle à l'aide d'observations faites avec différentes espèces animales : de la guêpe à l'éléphant en passant par la pieuvre. Parfois, assez cocasses, ces observations nous ramènent sans cesse au fait que nous ne sommes qu'une espèce parmi d'autres.
A lire absolument si on s'intéresse à l'éthologie.
Commenter  J’apprécie          94
RShaka
  17 février 2019
Un très bon livre qui va vous remettre en question votre vision de l'intelligence des animaux... Et la notre.
On pense tout savoir des animaux, en réalité, nous ne savons pas grand chose. Nos tests sont bien souvent inadaptés aux animaux, nos conclusions vont bien souvent à notre faveur.
Petit bémol : le livre s'appuie quasiment exclusivement sur des primates. Mais ce bémol est logique, puisque les tests d'intelligence sur d'autres animaux sont quasiment inexistants...
Commenter  J’apprécie          00
ivredelivres
  08 septembre 2018
Autant le dire tout de suite si le règne animal m'intéresse je ne suis pas une passionaria de la cause animale. Pourtant ce livre m'a retenu de belle façon comme m'avait passionné en leur temps les livres de Konrad Lorentz.
Frans Wall est un primatologue néerlandais qui livre à travers des dizaines d'anecdotes ce qu'il pense des capacités cognitives des animaux et que pour se détacher des philosophes qui ont longtemps fait la loi sur le sujet, non l'homme n'est pas la mesure de toute chose et il est ridicule et faux de mesurer l'intelligence animale à l'aune de la notre.
Saviez vous que les vautours utilisent des outils, que les corbeaux sont capables de reconnaissance faciale , qu'un singe bat à plates coutures tous les humains quand il s'agit de mémoriser rapidement des suites de chiffres, saviez vous que les geais changent de place la nourriture qu'ils cachent si ils se savent observés par un des leurs ?
Les expériences décrites couvrent les champs de l'empathie, du langage, de la prise de conscience de soi et des autres, des capacités de prévision. Tout cela les animaux l'ont en commun avec l'homme et il n'y a entre eux et nous aucune différence de nature mais seulement de degré.
Les anecdotes pleines d'humour montrent les animaux capables de planifier des actions selon le but à atteindre, capables de mémoriser la géographie de lieux, de développer des relations complexes avec d'autres ou avec leur environnement.
Bref vous l'aurez compris un livre qui fait voler en éclats toutes les certitudes, qui se lit facilement grâce au talent de vulgarisateur de Frans Wall. Il y a une version poche alors pourquoi hésiter ?

Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
ericboericbo   08 décembre 2016
C'est ainsi que Greg étudie l'activation des zones de plaisir. Ses buts sont pour l'instant assez modestes : montrer que des processus cognitifs similaires chez les humains et chez les chiens engagent les mêmes aires cérébrales. Il est en train d'établir que lorsqu'il y a un aliment en perspective le noyau caudé s'active dans le cerveau du chien comme chez les hommes d'affaire qui anticipent un bonus financier. Des découvertes dans d'autres domaines confirment que les cerveaux de tous les mammifères fonctionnent fondamentalement de la même manière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
BrizeBrize   19 octobre 2016
Notre première tâche est de comprendre la cognition en général, de quels éléments elle a besoin pour fonctionner, et comment ces éléments sont ajustés aux systèmes sensoriels d’une espèce et à son écologie. Nous cherchons une théorie commune, couvrant la totalité des différentes cognitions qui existent dans la nature. Pour ouvrir un espace à ce projet, je propose un moratoire sur les spéculations concernant l’originalité de l’homme. Etant donné leur bilan lamentable, il est temps de s’en abstenir pendant quelques décennies. Cela nous permettra d’élaborer un cadre de réflexion plus exhaustif. Le jour viendra, dans de nombreuses années, où nous pourrons revenir au cas particulier de notre espèce avec de nouveaux concepts qui permettront de mieux voir ce qui est unique – et ce qui ne l’est pas – dans l’esprit humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BrizeBrize   19 octobre 2016
Il est temps que notre discipline abandonne les fanfaronnades des compétitions entre espèces (mes corbeaux sont plus intelligents que tes singes) et la pensée binaire qu’elles entraînent. Et si la théorie de l’esprit ne reposait pas sur une seule grande capacité, mais sur tout un éventail de petites ? Et si la conscience de soi avait des degrés ?
Commenter  J’apprécie          50
BrizeBrize   19 octobre 2016
L’étude de la cognition animale est souvent présentée comme un effort pour découvrir « ce qu’ils pensent », mais ce n’est pas sa véritable raison d’être. Nous ne sommes pas en quête d’expériences et d’états mentaux privés, même s’il serait merveilleux d’en savoir plus un jour à leur sujet. Pour le moment, notre but est plus modeste : nous espérons repérer des processus mentaux que nous supposons, en mesurant des résultats observables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ericboericbo   07 décembre 2016
En 1952 Kinji Imanishi le père de la primatologie japonaise a suggéré pour la première fois qu'il pourrait être justifié de parler de culture animale si des individus apprenaient des habitudes en se les transmettant les uns aux autres et s'il en résultait des différences de comportement entre des groupes. Aujourd'hui tout à fait admise cette idée était à l'époque si radicale que la science occidentale a mis quarante ans à l'accepter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          35
Videos de Frans de Waal (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frans de Waal
28.11.2018 - INTEGRALE - F. Lenoir, S. Joncour, C. Poulain, C. Meurisse, F. de Waal, R. Powers.
autres livres classés : ethologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
283 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
.. ..