AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782356740328
104 pages
Daniel Maghen (29/08/2013)
4.11/5   117 notes
Résumé :
L'année 1811. Du côté de Des Moines. Angèle, accompagnée de Léopold, débarque après un voyage à bord d'un navire qui amène de la marchandise de contrebande. Ils sont là pour retrouver la piste d'Alban, son frère et de Louis, le fils de l'homme qui a financé leur voyage. À Philadelphie, Angèle tente de trouver un convoi qui fait route vers Saint-Louis. Mais une révolte des shawnees empêchent tout départ. Néanmoins, la jeune femme arrive à trouver un guide, un homme q... >Voir plus
Que lire après PawneeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 117 notes
5
8 avis
4
8 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
Juin 1811, ouest du Mississipi. Angèle, accompagnée de son homme de main, débarque sur la terre américaine afin de retrouver son frère, Alban, et son ami, Louis. Huit ans déjà que les deux hommes ont quitté leur village de Normandie, le premier réquisitionné par les troupes napoléoniennes, le second parti à sa recherche. Alban, déserteur mais aussi recherché pour meurtre, s'est réfugié chez les Minetarées depuis tout ce temps. Mais, aujourd'hui, il veut rentrer chez lui, notamment pour revoir sa soeur, Angèle. Quant à Louis, personne ne sait qu'il fait partie de la tribu des pawnees Loups. C'est dans un contexte de tension permanente, entre les tribus et les hommes blancs, que leurs routes vont, immanquablement, se croiser...

L'on retrouve avec plaisir Angèle, Alban et Louis, déjà rencontrés dans "Frenchman". Huit ans se sont écoulés mais aujourd'hui, en cette année 1811, chacun converge vers les deux autres dans un chaos historique, où colons anglais et français s'affrontent, où les indiens se battent contre les blancs mais aussi entre eux. Un contexte historique rendu passionnant par Patrick Prugne, au final peut-être plus intéressant que les tentatives de retrouvailles de nos trois protagonistes. Graphiquement, on en prend plein les mirettes. Les aquarelles sont de toute beauté, rendant grâce à toutes ces contrées sauvages, ces forêts luxuriantes, ces personnages élégamment et minutieusement travaillés.

En bonus, quelques pages de travail préparatoire fort instructives.
Commenter  J’apprécie          550
Livre lu dans le cadre de la Masse Critique BD du mois de décembre 2013.

Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio pour cette sélection et la galerie Daniel Maghen pour l'envoi de celle-ci accompagnée d'un petit mot et d'un dessin d'Enki Bilal.

J'ai eu l'occasion de lire « Frenchman », le premier tome de cette série, l'an dernier car l'ayant reçu en cadeau de Noël. J'avais beaucoup apprécié les graphismes soignés, n'étant pourtant pas fan de l'aquarelle dans les BD, et surtout du petit carnet de dessins et explications de l'auteur sur son oeuvre. Par contre, pour l'histoire, je m'étais justement demandée si une suite était prévue car le tome finissait un peu en queue de poisson.

Ce volume se situe 7 ans après la fin de « Frenchman », je n'ai d'ailleurs pas eu besoin de relire le premier pour m'y retrouver. Nous retrouvons Alban qui décide de quitter les indiens Pawnee chez qui il vivait depuis 7 ans pour retourner en Europe et ainsi revoir sa famille. Nous le suivons donc dans son périple pour atteindre la côte. Entre indiens et hommes blancs, ce n'est malheureusement pas le grand amour et beaucoup de tensions sont à l'oeuvre, même entre différentes tribus indiennes. Par ailleurs, nous suivons également Angèle, la soeur d'Alban, partie à sa recherche et qui vient de débarquer en Amérique. Elle n'est pas au courant qu'il y est recherché pour meurtre et prend par mégarde un chasseur de primes pour guide jusqu'à Philadelphie.

Comme pour le premier tome, l'histoire est simple sans anicroches, elle se déroule principalement autour d'Alban et d'Angèle. Les décors sont toujours aussi somptueux et malgré la mort ambiante du fait de la guerre latente entre les indiens et les hommes blancs, les couleurs ne sont pas criardes et restent dans des tons pastel. du fait de ces couleurs, l'histoire se lit toute seule et avance de son pas tranquille vers la fin de cette série. Eh oui, ce tome termine bien celle-ci car tous nos héros (et même du premier tome) se sont retrouvés avant de repartir vers d'autres horizons.

Ce que j'apprécie le plus avec cet auteur, c'est son carnet à dessins (ou une partie du moins) inclus à la fin de l'album. Il nous permet de voir ses différentes esquisses au crayon, différents coloriés et les explications qui vont avec. le crayonné permet de mieux apprécier le travail et le talent de Patrick Prugne. J'ai d'ailleurs passé plus de temps à observer les crayonnés qu'à lire l'histoire tellement j'aime voir les différents détails d'une scène et être, d'une certaine façon, dans la tête de l'auteur au moment où il créé sa BD. C'est absolument superbe !!

Comme vous l'aurez compris, je vous conseille donc de découvrir ce diptyque et son auteur talentueux. Pour ma part, j'ai apprécié avoir le fin mot de l'histoire d'Alban et de ses amis. Je pense également que je découvrirais, dès que je le pourrais, de nouveaux ouvrages de cet auteur dont j'aime beaucoup le dessin et le style tranquille.

Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
Commenter  J’apprécie          420
En 1811, venue de France, Angèle débarque incognito en terre anglaise du Nouveau Monde pour partir à la recherche de ses deux frères disparus. L'un a trouvé refuge chez les Indiens Minetarees, l'autre chez les pawnees. Entre temps, la situation entre Blancs et Peaux Rouges s'envenime lorsqu' alliés à plusieurs autres nations indiennes, les pawnees prennent le sentier de la guerre.
Voilà pour l'intrigue, illustrée, transcendée par des aquarelles fantastiques qui suscitent de réelles émotions : cieux tourmentés, forêt profonde où on se perd, où on sent le danger planer à chaque pas, immensité des grandes plaines où on n'est pas aussi seul qu'on peut le croire et où tout peut aussi arriver, porté par le vent et les orages. La BD se révèle ici oeuvre d'art, et pour moi coup de coeur. En prime, l'auteur nous gratifie de superbes esquisses au crayon accompagnées de commentaires qui nous font partager quelques une de ses recherches graphiques, de ses intentions et des difficultés rencontrées, dans une démarche très intéressante et instructive.
Commenter  J’apprécie          190
C'est le hasard le plus pur qui m'a fait prendre cette bédé, qui était plus épaisse, plus haute que les autres et qui se trouvait rangée avec d'autres, dans une bouquinerie.

L'inconvénient, c'est qu'apparemment, l'on retrouve dans ces pages les personnages de "Frenchman" et que je n'ai pas lu cet album.

Bon, ce n'était pas trop grave, avec le peu d'indications reçues dans le récit, j'ai tout de même compris l'essentiel.

Les dessins et les couleurs de cette bédé sont magnifiques, des vraies oeuvres d'art à l'aquarelle qu'on aurait envie d'accrocher dans son salon.

Le récit se passe en 1811, dans l'ouest du Mississippi, où le jeune Alban, soldat de Napoléon, a déserté et vit chez les Minetarées. Lassé de ne pas avoir retrouvé la trace de son ami, Louis, il décide de retourner en Europe, sans savoir qu'Angèle, sa soeur, vient d'arriver sur le continent américain et fait route vers Philadelphie.

En Amérique, c'est le bordel ! Les soldats français et anglais se tapent sur la gueule, les Indiens ont compris qu'il fallait aussi se battre et ne pas se laisser marcher sur les pieds et des miliciens ont assassiné des Pawnees, juste pour le plaisir.

Mélangeant habillement le contexte historique et les errances d'Alban et de sa soeur, l'auteur développe dans son récit une histoire de vengeance, une histoire de miliciens qui se font dégommer, silencieusement, un par un. Mais qui les attaque ? Je ne dirai rien de plus.

Le scénario est classique au possible. Rien de neuf sous le soleil. Malgré tout, on s'attache aux personnages d'Alban et d'Angèle, on se sent plus proche des guerriers Pawnee, luttant pour leur survie face à la nuée de sauterelles qu'est l'Homme Blanc et on suit le fil du récit avec plaisir, angoisse et on se laisse prendre dans les bras du suspense.

À noter qu'à la fin de l'album, il y a des crayonnés de l'auteur, des petites merveilles qu'on regarde avec beaucoup d'attention.

Une belle découverte ! Maintenant, je vais me mettre en chasse et tenter de trouver les autres albums de cet auteur, et surtout le premier !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
Commenter  J’apprécie          200
Ce roman graphique est la suite de Frenchman, et l'on retrouve Alban Louis et Angèle, huit ans après l'arrivée en Amérique de Louis qui a fait le serment de ramener Alban à sa soeur.
En 1811, on peut parler du début des guerres indiennes, avec son cortège de massacres, vengeances et représailles, prélude à la disparition progressive des populations amérindiennes. C'est le scénario des westerns de notre enfance, avec le fort, les colons, les chasseurs de prime, les chariots bâchés, les scalps et les tomahawks. C'est toutefois largement moins binaire, car l'auteur montre les interpénétrations culturelles, et la complexité des choses . Les Pawnees n'étaient pas particulièrement amis avec les Sioux, ni avec les Comanches, par exemple.
Patrick Prugne dans ses somptueux dessins rend compte de l'immensité de ce pays, théâtre de cette aventure extraordinaire. A la fin, son habituel carnet de croquis témoigne des recherches minutieuses qu'il a effectuées sur les costumes et coiffes indiennes, ainsi que sur l'élaboration de la page de couverture.
Une fin surprenante quant au destin de nos héros et légèrement en suspend comme si nous pouvions attendre une suite. C'est toujours un vrai régal visuel, couplé à un scénario de thriller.


Commenter  J’apprécie          180


critiques presse (4)
BulledEncre
25 mars 2014
Visuellement magnifique, c’est un vrai régal et on espère que Patrick Prugne continuera à être aussi perfectionniste à l’avenir.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Bedeo
20 septembre 2013
Au niveau du graphisme, nous retrouvons le talent de Patrick Prugne, grand adepte de la gouache, de l’aquarelle et de la pastel. Les planches sont ainsi d’une grande beauté et vous donnent l’occasion de voyager à travers différents lieux dans des ambiances souvent teintées de vert ou d’orange selon que la forêt soit verdoyante ou le ciel coloré.
Lire la critique sur le site : Bedeo
ActuaBD
18 septembre 2013
Entre course-poursuite haletante et découverte des Amériques, le scénario tient en haleine. On regrette juste à quelques rares moments que le trait soit oublié au profit de la couleur.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario
20 août 2013
Retrouver ce genre de récit avec des planches de cette qualité, cela ne se manque pas !
Alors, courez jusque chez vos libraires et procurez vous sans hésiter ce bel ouvrage de grande qualité qui nous offre l'un des meilleurs récits d'aventures de ces dernières années !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Nous avons chevauché durant plusieurs jours... et n'avons échangé que très peu de mots... puis, par un de ces soirs où le soleil ébouriffe la plaine... celui qui devait venir retrouva les siens !
Commenter  J’apprécie          40
Visage blanc pas encore mort !... Les indiens Shawnees ne veulent pas se contenter des scalps d'un vieillard et d'une vieille squaw apeurée. ... Eux veulent aussi chasser et combattre en guerriers ! Tu peux partir... Mais quand le soleil disparaîtra derrière le premier arbre, les guerriers shawnees se lanceront à ta poursuite... Tu devras être brave !
Commenter  J’apprécie          10
-Pourquoi avoir donné un faux nom? T'as quelque chose à cacher l'étranger?
-Ca me regarde!
-T'as raison... Y'a assez d'ennuis pour tout le monde dans ce foutu pays!
Commenter  J’apprécie          30
Vos paroles sont justes, mes frères, mais ne nous laissons pas aveugler par la vengeance.
Commenter  J’apprécie          60
Supprime en toi la haine et la peur, qui empêchent d'aller librement vers soi-même et vers les autres.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Patrick Prugne (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Prugne
Pocahontas
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (199) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5157 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}