AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782930884417
201 pages
Éditeur : Poussière de lune (24/07/2020)
4/5   13 notes
Résumé :
Lors d’un séjour dans une ville bouleversée par l'actualité, deux soeurs âgées commencent à écrire à un homme qui les a quittées. Chacune à son tour, livre au fil des lettres les sentiments controversés qui les relient et les déchirent à la fois. Elles dévoilent aussi ce que l'autre n'aurait jamais soupçonné.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  04 décembre 2020
Quelle belle découverte que ce livre !
Dans un Barcelone coloré et partagé, deux soeurs septuagénaires écrivent au même homme : Luc.
Marie-Jo ouvre le bal en nous parlant de ses joies et de ses peines qu'elle adresse à son défunt mari, Luc. Elle raconte aussi ses déboires avec sa soeur aînée Sidonie où ses confessions semblent teintées de jalousie et de frustrations.
Vient le tour de Sidonie de nous donner sa version, toujours sous forme de lettres qu'elle écrit à Luc. On découvre deux décors, deux réalités dans le même tableau. le tout formant une cartographie aussi nébuleuse qu'amère.
Ce livre est bien plus profond qu'il n'y parait en distillant toute la complexité de deux soeurs bien différentes, leurs conflits, leurs désillusions, leur envie de paix, de faire table rase du passé.
Un très beau roman belge que j'ai pris plaisir à savourer. Qui m'a fait tantôt vagabonder dans les rues de Barcelone et tantôt observatrice et spectatrice sur le balcon aux hirondelles où la vie défile, où les émotions trépassent dans ses regrets et ses espoirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          707
Marieemmy
  26 décembre 2020
Ce roman épistolaire est unique en son genre ! 2 soeurs vivant ensemble écrivent tour à tour au même homme qui est le mari défunt de l'une d'elles.
Chacune a sa version pour une même réalité. A cette occasion elles font le bilan de leur vie avec les illusions perdues, les joies, les doutes
Amour fraternel, haine, jalousie et tristesse colorent ce court roman.
La plume est belle, pleine de pudeur et de tendresse.
Commenter  J’apprécie          81
nathavh
  02 octobre 2020
J'avais beaucoup aimé "Coeur croisé" publié en 2016 chez Mercure de France et c'est avec joie que je retrouve la belle écriture de Pilar Pujadas.
C'est sous la forme d'un roman épistolaire qu'elle nous raconte les vacances de deux soeurs octagénaires ; Marie-Jo et Sidonie.
Chacune tour à tour va écrire à Luc, le mari défunt de Marie-Jo, la plus jeune. Dans ces lettres, elles racontent la ville de Barcelone, leurs souvenirs de jeunesse, leurs peines, leurs joies, leur vie quoi.
Elles parlent l'une de l'autre au défunt, c'est comme si elles faisaient avec mélancolie le bilan de leur vie écoulée. Elles se livrent comme jamais elles ne l'ont fait entre elles avec pudeur, sincérité, livrant des secrets, des souvenirs qui les lient et les séparent.
C'est tout en finesse, délicatesse. Une écriture fluide qui va droit au coeur des émotions, des ressentis.
C'est le portrait de deux soeurs qui s'adorent et qui pourtant ne se supportent plus. Elles pensent savoir ce que l'autre veut et attend d'elle mais leur ressenti et leur vision de l'autre est fausse.
C'est beau, c'est touchant. Cela se lit très vite, que dis-je, cela se dévore d'une traite. Une jolie plume à découvrir d'urgence dans une maison d'éditions belge. A dévorer !
Ma note : 9/10
Lien : https://nathavh49.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LaRemoiseBouquine
  25 avril 2021
Histoire de vie
J'ai aimé me balader dans les magnifiques ruelles de Barcelone, on passe un merveilleux moment à découvrir l'architecture Barcelonais, cela m'a d'ailleurs remémorer l'un de mes séjours : la Sagrada Familia, le Parc Güell, la Casa Batlló...
Marie-Jo et Sidonie, deux soeurs que tout oppose, au passé plein de rancoeurs, passent un séjour ensemble à Barcelone.
J'ai beaucoup aimé la construction du roman, sous le format de lettres. En effet, on suit Marie-Jo qui écrit des lettres à son défunt mari, Luc. Elle lui confie avec pudeur et sincérité ses joies, ses peines, ses doutes, ses regrets, ses envies... mais également ses conflits avec sa soeur...
Une histoire aux liens familiaux complexes, comme dans beaucoup de familles rien n'est linéaire, ni blanc ni noir mais plein de nuances.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture, pleine de surprises. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse le plaisir de le découvrir.
Commenter  J’apprécie          00
LorenzoMorello
  03 novembre 2020
Sous ses faux airs de roman épistolaire, Je t'écris de Barcelone est avant tout le récit introspectif de deux femmes à l'hiver de leurs vies. Guérissons-nous jamais de notre enfance ? Pour l'autrice, il semblerait que non. D'une tristesse jubilatoire, les personnages de son roman sont hantés par leur passé, incapables de s'en défaire. Délicate et maîtrisée, la plume de Pilar Pujadas est une caresse dont on voudrait ne jamais se défaire. À lire de toute urgence !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   04 décembre 2020
Les gens pensent toujours qu’il faut dire les choses pour qu’elles s’arrangent. Il faut parler. Il faut tout dire. Encore faut-il trouver les mots, et le cas échéant, être entendu.
Commenter  J’apprécie          300
nathavhnathavh   02 octobre 2020
Ma peau me révulsait. Les taches de vieillesse m'ont toujours émue. Elles représentant pour moi l'expression d'un vécu. Elles portent en elles une expérience, une douleur, une joie, un espoir comblé ou frustré, un amour déchu, un amour heureux. Elles forment, avec les rides, la cartographie d'une vie bien remplie.
Commenter  J’apprécie          10
alinnematkovicalinnematkovic   13 novembre 2020
Bien plus qu’aux signes, je crois aux mots, à leurs sens cachés, à leur phonétique à multiples significations qui nous échappent, aux lapsus qui trahissent le fond de notre pensée. (...) Les mots savent de nous des choses que nous ne saurons jamais d’eux.
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   02 octobre 2020
Qu'aurais-tu voulu ? Que je lui apprenne qu'une ville n'est pas un musée, mais une fragrance, une ambiance, un ressenti, une façon de vivre et d'aimer ? Elle aurait eu envie de m'étrangler à son tour, et étant donné sa dextérité...
Commenter  J’apprécie          00
nathavhnathavh   02 octobre 2020
C'est drôle, on serait parfois tenté de croire que les sentiments n'existent pas uniquement par eux-mêmes, qu'ils ont besoin d'un décor, d'une ambiance, d'une musique, d'une histoire à se raconter et à laquelle s'accrocher.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : roman épistolaireVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Français ou Belge ?

Georges Simenon

Francais
Belge

10 questions
375 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre