AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782812927577
Editions De Borée (13/01/2022)
4.02/5   48 notes
Résumé :
Nathalie est la mère comblée d'un unique fils, Mathieu, étudiant brillant promis à une belle carrière d'avocat jusqu'à ce que ce dernier trouve la mort dans un accident de montagne pendant l'été 2012. Instantanément, Nathalie tient Léa Lambert, la compagne de ce fils adoré, pour responsable. N'ayant jamais accepté la jeune femme et encouragé par divers moyens son fils à mettre un terme à leur relation, elle accuse Léa d'avoir entrainé son fils dans une ascension tro... >Voir plus
Que lire après Le mont Blanc se souviendra des hirondellesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,02

sur 48 notes
5
8 avis
4
2 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis
Passionnée de montagne, je suis toujours à l'affut de livres qui s'y passent, qu'il s'agisse de récits d'événements vécus ou de fiction.
Je remercie Babelio pour son opération Masse critique ainsi que les éditions De Borée pour l'envoi de ce roman.

C'est l'histoire d'une vengeance.
Nathalie a perdu son fils unique en montagne, et c'est par la montagne qu'elle veut faire payer celle qu'elle tient pour responsable.
Dans ce milieu à la fois fascinant et hostile, un accident est si vite arrivé : un faux pas, une chute de sérac, une glissade dans une crevasse...
Nathalie parviendra-t-elle à ses fins ? Et, comment ?

Le point de départ est intéressant, le cadre naturel est magnifique, tout est en place pour faire de cette lecture un bon moment de plaisir.
Malheureusement, je n'ai pas vraiment été convaincue.
Si les personnages sont plutôt bien campés, l'histoire traîne un peu en longueur.
On sent que l'écriture est travaillée, trop travaillée en fait, ce qui rend certaines phrases inutilement lourdes.
Je vous laisse juger à travers cet extrait assez représentatif de nombreux autres :
« Les marcheurs et les volatiles dédaignent les ombres projetées par le soleil qui ne sait plus à quel saint se vouer. Quant aux nuanciers de vert et de rouge qu'il déploie à grand-peine à travers les haies et les branchages, qui les remarquera encore et encouragera l'astre diurne à poursuivre ses efforts ? »
Question lyrisme montagnard, désolée mais je préfère Gaston Rébuffat ou Roger Frison-Roche.

Le livre aurait, à mon avis, beaucoup gagné à être plus court.
La lecture n'est toute fois pas déplaisante, et les pages se tournent vite jusqu'à la surprise finale.
Commenter  J’apprécie          353
Agréable pour moi de visionner les lieux que je connais de Chamonix ainsi que ceux qui en sont l'emblème. Peu ont été oubliés (ah si ! Joseph Vallot, Frison-Roche). Un vrai guide touristique ! L'histoire ? Après huit ans de deuil, une femme décide de faire une expédition là où elle sait qu'elle va retrouver celle qui, pour elle, a tué son fils en Oisans. L'heure de la vengeance a enfin sonné ! Un détective (qui n'a jamais pratiqué la montagne) est engagé par sa soeur jumelle pour la surveiller. Deux guides avec leurs clients pour une expé sur les sentiers, les rochers, les glaciers. le problème est que souvent on devine la suite des événements. Des longueurs, agacement des noms sans cesse répétés, des passages trop travaillés qui alourdissent le texte. Trop de trop. ⭐️ ⭐️
Commenter  J’apprécie          270
Alain Pyre est un auteur que j'apprécie que j'ai découvert avec son roman précédent, L'empreinte du loup. J'avais beaucoup aimé cette histoire que se passe dans les montagnes des Alpes. J'avais pu apprécier le talent de conteur de l'auteur, il avait su m'emmener dans son univers, à le rendre encore plus vivant. Il a une plume très imagée, et je suis ravie de l'avoir retrouvée ici dans ce nouveau roman.

Je ne vais pas trop revenir sur le contenu de l'histoire, c'est mieux de la découvrir comme a voulu le faire l'auteur. Mais tout d'abord, j'ai complètement craqué sur la couverture qui représente ces montagnes du Mont-Blanc fascinant, avec les alpinistes qui sont en cordée. Cela me promettait déjà un très beau voyage. J'ai eu la chance en étant petite fille, de monter avec mes parents à l'Aiguille du Midi, une ascension en télécabine impressionnante, et je ne parle même pas du paysage une fois arrivée en haut ! Je me suis retrouvée devant le Mont-Blanc, devant les grandes Jorasses, et c'était époustouflant, j'ai pu marcher sur la Mer de Glace. Je n'avais que 8 ans à ce moment là, mais je me souviens de tout tellement j'ai été marquée.
Je m'égare un peu du roman, mais c'est pour expliquer ma fascination pour cette chaîne de montagnes, et donc pour mon attirance vers des romans qui s'y rapportent. Avec ceux d'Alain Pyre, je suis comblée.
Ce livre, c'est donc l'histoire de Nathalie. Elle a perdu son fils il y a 8 ans dans des circonstances tragiques. Mathieu a eu un accident de montagne, il est tombé dans une crevasse. Nathalie est anéantie et elle désigne comme seule coupable la jeune femme qui accompagnait Mathieu, Léa. Ils étaient en couple tous les deux, et déjà à ce moment-là, les relations entre Léa et Nathalie n'étaient pas bonnes même si elles ne s'étaient jamais rencontrées. Mais cela n'empêche pas Nathalie de ressentir une rancoeur avec elle depuis tout ce temps. Lorsqu'elle découvre, grâce au compte Facebook de Léa, que celle-ci doit faire d'une randonnée sur la Mer de Glace, Nathalie décide d'y participer également et que le moment est venu de venger son fils. Elle s'y inscrit donc sous un faux nom. On la suit donc pendant cette semaine de randonnée, avec Léa et les autres participants, on la voit cogiter pour mettre un plan pour assouvir sa vengeance. Tout ne va pas se passer exactement comme elle se l'était imaginé, elle va surtout découvrir en Léa une autre personne qu'elle s'était imaginée dans son esprit.

J'ai beaucoup aimé suivre Nathalie, devenue Isabelle, et tout le reste du groupe. Je ne peux pas trop en révéler, mais un homme qui connait les intentions de Nathalie va essayer de contrecarrer ses plans. le danger est latent tout le long de la lecture, créant un certain suspense. Nathalie va-t-elle arriver à ses fins ? C'est une question qui reste comme une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes et qui rend la lecture plus addictive et plus rapide.
Je me suis attachée très facilement à Nathalie, je comprenais sa douleur. Mais je suis quelqu'un qui n'aime pas la vengeance donc je n'étais pas tellement d'accord avec son projet. Et puis il y a Léa. Quand on apprend à la connaître, on se rend compte de la jeune femme sensible qu'elle est, et huit ans ont beau être passés, elle ressent toujours autant de douleur face à la perte de Mathieu. Elle racontera à une tierce personne les conditions de l'accident, et on comprend vite qu'elle n'est pas coupable, et qu'elle n'a pas à payer pour cela. J'ai eu envie que Nathalie se rapproche de Léa, qu'elle l'écoute, qu'elle la découvre. Elle va se poser des questions sur le bien fondé de son acte, mais elle est tellement obsédée par sa vengeance qu'elle ne garde pas la tête froide.

Et puis l'autre personnage principal de ce roman est la montagne. Représenté par tous les lieux de la chaîne du Mont-Blanc. J'ai repris le petit train à crémaillère qui remonte à Montenvers pour rapprocher de la mer de Glace. Les descriptions que fait l'auteur sont très justes, pointues, j'arrivais très bien à m'imaginer tous les décors, et il fait cela sans alourdir le texte, c'est tout naturel. J'ai été émerveillée par les vues qu'il a dépeintes. Et j'ai aussi été très intéressée par l'histoire des alpinistes, le premier qui a réussi à gravir le toit de l'Europe, l'histoire de la statue qui se trouve à Chamonix et montre le Mont-Blanc. Et plein d'autres histoires de vécus des hommes qui ont gravi ces montagnes. Je ne connaissais pas tout cela, j'ai trouvé cela très instructif et m'a permis d'encore mieux m'imprégner des lieux. L'auteur parle aussi avec beaucoup de justesse de l'écologie, de la fonte de la mer de Glace, de ce qui pourrait être fait. C'est un texte vraiment d'actualité.

Alain Pyre dépeint bien les décors, il en fait de même avec les sentiments humains. J'ai réussi à tout ressentir, chaque émotion de chacun des personnages. Pourtant, le choix narratif de l'auteur à la troisième personne du singulier fait garder une certaine distance avec les protagonistes et les faits, mais j'ai trouvé ce choix judicieux car il m'a permis de ne pas me prendre toutes les émotions de plein fouet. Les chapitres ne sont pas trop longs, je suis très vite rentrée dans l'histoire, j'ai pris beaucoup de plaisir à y rester, je n'avais aucune envie de quitter cette ambiance. J'essayais donc de ralentir ma lecture même si celle-ci était fort prenante.

Je pense que vous l'aurez compris, je me suis régalée avec la lecture de ce livre. Il me conforte dans ma première très bonne impression que j'ai eu l'année dernière en lisant pour la première fois un roman de Alain Pyre. C'est un auteur que je prendrais plaisir à lire de nouveau. On sent sa passion pour les grands espaces, pour la photographie aussi. J'ai eu l'occasion de voir certaines des photos qu'il a faites et elles sont époustouflantes. Il arrive très bien à capter l'essentiel, la beauté du lieu ou de ses habitants animaliers. Cette passion pour la photo se ressent également à la lecture de ses livres, car il arrive à décrire les lieux comme si nous regardions sa photo. Cela donne un rendu très réaliste, et une lecture dépaysante.

Je ne peux que vous conseiller et vous recommander la lecture des romans d'Alain Pyre. Si vous aimez vous évader pendant vis lectures, si vous aimez des personnages réels avec des sentiments humains, si vous aimez la nature et voulez la protéger, vous aimerez alors les livres de cet auteur. de mon côté, je vais continuer de suivre Alain Pyre pour ne rater aucune de ses publications. J'espère le rencontrer un jour pour pouvoir parler avec lui de tout cela et lui faire dédicacer mes livres. J'ai son tout premier, Saison tardive, dans ma bibliothèque, je vais le sortir très prochainement.
Commenter  J’apprécie          80
Nathalie a perdu son fils lors d'un accident en montagne et depuis elle vit repliée sur elle-même, son couple n'a pas résisté.
Un jour sur Facebook elle retrouve la trace de l'ex petite amie de son fils Léa et apprend qu'elle va aller faire une randonnée autour de la mer de glace, elle s'inscrit aussi et n'a de cesse de vouloir se venger. Pour elle tout est de la faute de Léa et elle ne devrait plus vivre.
Toute l'histoire tourne autour de sa haine, beaucoup de questionnements, se vengera-t-elle ou non ? c'est plat.
Je me suis ennuyée surtout après Glen Affric..
Quand vous avez lu la quatrième de couverture vous avez toute l'histoire, ce qui m'a attiré c'est la montagne et mes trois étoiles ce sont pour les belles et poétiques descriptions concernant la beauté de ces paysages. Comme un lever de soleil.
"L'embrasement du ciel commence fort ! Flottant au-dessus de l'univers enténébré, la calotte du mont Blanc se détache, seule et altière, pâle dans les premiers temps, de plus en plus orangée à présent. Les rayons matinaux ont traversé l'Italie pour se fendre sur l'étrave du point culminant de l'Europe. Sous elle, une mer furieuse, silencieuse et immobile, attend un signal. du mont Blanc de Courmayeur au toit des Alpes on assiste à une extraordinaire explosion de couleurs et de textures.
Mais déjà le ciel est en mouvement. C'est au tour du mont Blanc du Tacul de s'enflammer. Son sommet d'abord, puis ses innombrables piliers qui surgissent de l'ombre et dévalent les à-pics en y creusant des sillons vertigineux. L'alchimie opère, tandis que l'orgue monumental s'orne d'or. D'ici peu il se mettra à jouer pour que l'étendue répercute jusqu'aux confins de la terre sa musique sacrée faite de silence et de vent, de soupirs et d'allégresse." Et bien d'autres superbes tableaux. P150
Ce n'est que mon humble avis. Bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          140
Envie d'une randonnée du côté de la Mer de Glace ? Alors venez découvrir le Mont Blanc se souviendra des hirondelles d'Alain Pyre, paru aux éditions De Borée. Un excellent moment de lecture.
Contrairement à ce que vous pensez peut-être, ce roman n'est pas un policier. Il tourne plus vers le côté psychologique.
Isabelle a perdu son fils de 22 ans huit ans avant le début du roman. Un accident de montagne dont elle attribue la faute à Léa, qui à l'époque était la petite amie de son fils. Elle déprime depuis le décès de Mathieu. Récemment, elle a retrouvé la trace de Léa sur les réseaux sociaux et elle apprend que Léa va faire une randonnée en groupe près de l'endroit où Mathieu a trouvé la mort. Isabelle décide alors d'intégrer ce groupe et de venger son fils. Pour passer inaperçue, elle va changer de nom.
Nous allons être plongés dans les pensées de Nathalie/Isabelle, la voir évoluer tout au long du livre, tant dans ses relations avec les autres que personnellement. Des pensées souvent tristes, parfois noires mais aussi parfois heureuses et nostalgiques.
Nous suivons le groupe, à la fois du côté relationnel et du côté randonnée. L'auteur nous décrit de façon « photographique » de superbes paysages, nous donnant l'envie de nous rendre nous aussi sur place et d'en profiter. Descriptions qui reflètent un amour pour cette montagne que l'auteur a parfaitement su transmettre à son lecteur.
Le profil d'Isabelle/Nathalie est très réaliste. J'ai ressenti sa détresse, sa peine, j'ai compris sa colère. J'ai compati, même si parfois j'ai eu un peu de mal avec cette haine qui arrive à s'emparer d'elle de temps en temps.
Tout le long du livre, on se demande quel sera le destin final de ce personnage et par là même celui de Léa.
Cette randonnée, avec les efforts qu'elle nécessite, sera-t-elle une marche vers le pardon ou au contraire va-t-elle exacerber la volonté de vengeance de Nathalie/Isabelle?
Avec une belle écriture, tantôt poétique, tantôt noire, mais toujours réaliste et soignée, Alain Pyre nous fait vivre un moment intense chargé en émotions. Une très belle découverte.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
« Le monde, ce soir, a rendu les gens un peu meilleurs ! » conclut-il, persuadé qu’un nombre incommensurable de drames seraient évités si on apprenait aux enfants dès le berceau à lever les yeux vers les largesses de la Terre, plutôt que de les river sur les jouets qu’ils ne possèdent pas encore !
Commenter  J’apprécie          100
Friande de poésie minérale, Léa revient sur le col des Hirondelles, semblant si proche et vertical de leur emplacement :

Pourquoi ce nom ?
– A cause d’une anecdote : les premiers alpinistes à avoir traversé le col à la fin de XIX ème siècle ont découvert à son pied, en haut du glacier de Leschaux, une vingtaine d’hirondelles mortes, les unes à côté des autres. Elles avaient probablement été prises dans une tempête ou arrêtées par le froid durant leur migration vers l’Afrique, en septembre. La plupart suivent généralement un trajet qui longe le lac Léman, mais certaines choisissent des routes différentes, plus ou moins périlleuses …
Ce n’est pas fréquent, une telle rencontre ! S’étonne Amandine.
Détrompe toi : parfois, les conséquences des variations brusques de température peuvent être encore bien plus dramatiques ! En 1974, par exemple, il a fait glacial dans les Alpes vers la fin du mois d’août, en particulier en Allemagne, en Autriche et en Suisse : plusieurs centaines de milliers d’hirondelles n ‘ont plus survécu …
C’est horrible !
Oui, mais pour une fois l’homme n’y était pour rien … »
Commenter  J’apprécie          00
Que serait une existence n'obéissant qu'aux lois de la sagesse ?
Commenter  J’apprécie          150
Quand quelqu’un tourne en rond depuis trop longtemps, ce n’est pas en lui accordant un délai supplémentaire que les choses s’arrangeront : il faut crever l’abcès.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : mer de glaceVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (79) Voir plus



Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
108 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre

{* *}