AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Une enquête de l'inspecteur Chen tome 4 sur 13

Françoise Bouillot (Traducteur)
EAN : 9782757804698
352 pages
Points (16/05/2007)
3.58/5   135 notes
Résumé :
À Shanghai, le policier qui enquêtait sur Xing Xing, un puissant cadre du Parti suspecté de corruption, est retrouvé assassiné. Difficile de s’opposer aux nouveaux « mandarins » de la Chine post-communiste… Le camarade inspecteur Chen, poète et idéaliste, se plonge dans les méandres d’un système de passe-droits tentaculaire, remontant les filières des magnats rouges jusqu’au pays de l’Oncle Sam…
Que lire après Une enquête de l'inspecteur Chen : Le très corruptible mandarinVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 135 notes
5
0 avis
4
5 avis
3
11 avis
2
2 avis
1
1 avis
L'inspecteur Chen de la police de Shanghai, épris de littérature, poète à ses heures, et cadre du parti communiste, est appelé par le très influent chef officieux d'un comité anti-corruption mis en place par le parti. Il lui est intimé l'ordre d'enquêter sur les contacts et les soutiens à Shanghai d'un riche homme d'affaire, Xing Xing, qui devait sa carrière à des pots de vins et à des échanges de services. Acculé, Xing Xing a du fuir aux États-Unis, mais ses complices en Chine restent puissants. Et, surtout, il a su compromettre jusqu'aux plus puissants dirigeants du pays.
Une enquête complexe pour Chen, car c'est tout le système de nouveaux riches fonctionnant au guanxi (au relationnel très intéressé dirions-nous) qui est en cause. Petites (et grosses) enveloppes, informations confidentielles, rachats d'entreprises d'État pour presque rien, lobbying, manipulations médiatiques… Tout est bon pour que ces nouveaux capitalistes s'enrichissent plus vite, avec le soutien de cadres du parti profitant de l'aubaine pour s'offrir un excellent niveau de vie.

Les enquêtes de Chen ont un certain charme. Son réseau, fait de subordonnés fidèles, d'ancien flic intègre et de patron de karaoké lui livrant par intérêt des informations, permet de comprendre le fonctionnement de différentes couches de la société chinoise. A travers la vie de Chen, c'est l'évolution accélérée de la Chine qui est décrite. Les petits immeubles d'État sont rasés pour faire sortir des appartements luxueux et des centres commerciaux. Shanghai se transforme en une place d'affaires. Il reste des restaurants traditionnels, des vendeurs de rue, mais le rêve des parents est de voir leurs enfants intégrer la caste des hommes d'affaires circulant dans des véhicules étrangers avec chauffeur.
La partie chinoise du récit est vraiment plaisante. La suite sur le territoire américain l'est moins. Chen va devoir gérer une mission officielle constituée d'écrivains chinois reçus par leurs homologues américains. L'occasion de développer – de façon peu crédible – son enquête aux USA, et de revoir une américaine qu'il a déjà rencontré. Le côté romance est assez convenu.
Reste ces nombreuses citations et ces poèmes que Chen égraine à chaque occasion. Ces quelques lignes sont autant de pauses agréables dans le livre.
C'est le deuxième inspecteur Chen que je lis, et je ne manquerais pas d'en lire d'autres. Il a ses fans sur ce site ; rien d'étonnant…
Commenter  J’apprécie          271
Quatrième tome des aventures du policier Chen Cao, ce volume nous plonge plus que jamais au coeur d'une Chine rongée par la corruption, à tous les niveaux.
J'ai une fois de plus été contente de retrouver des personnages familiers et attachants, comme son collègue Yu, le vieux Chasseur, ou Catherine, une femme policier américaine, déjà rencontrée lors d'une enquête précédente et avec laquelle il entretient une relation un peu particulière.
Dans cette histoire, Chen Cao, en plus de son enquête policière, va devoir emmener un groupe d'écrivains chinois aux Etats-Unis, et cela ne sera pas sans difficulté, les relations entre les deux pays n'étant pas toujours au beau fixe.
Cela fait écho à la vie de l'auteur, qui a quitté la Chine pour aller étudier aux Etats-unis et qui a finalement choisi d'y rester.
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, oscillant entre enquête policière classique, description du mode de vie en Chine, évocation de la gastronomie chinoise et comme toujours souvenirs de la Révolution Culturelle.
Commenter  J’apprécie          280
Le très corruptible mandarin est la quatrième enquête de l'inspecteur Chen .
J'avoue que j'ai retrouvé avec plaisir cet enquêteur qui reste fidèle à ses valeurs et principes dans cette Chine des années quatre-vingt-dix. Effectivement, il est intègre, Chen Cao, dans cette Chine rongée par la corruption à tous les strates. Et c'est cette intégrité qui lui vaut d'être choisi pour enquêter sur Xing, un cadre du parti soupçonné de corruption et qui s'est réfugié aux Etats-Unis, mais dont les agissements sont surement responsables de la mort du policier qui enquêtait à son sujet.
L'enquête commence à Shanghai, fief de notre inspecteur Chen, où je l'ai suivi avec gourmandise dans plusieurs restaurants pour gouter les spécialités on ne peut plus locales. Oui, suivre les enquêtes de l'inspecteur principal Chen est aussi une garantie d'exotisme question culinaire et spécialités locales.
Qiu Xiaolong a réussi à restituer dans quels méandres peut se débattre un policier dans une Chine en pleine mutation, qui, s'il ne dispose pas de soutien en plus haut lieu, n'a aucune marge de manoeuvre.
Si l'enquête débute en Chine, elle va cependant continuer aux Etats-Unis. En effet, c'est son statut de poète et de chinois parlant anglais qui va valoir à Chen l'honneur d'accompagner un groupe d'écrivains chinois à la rencontre de leurs homologues américains.
Hasard ou coïncidence, Chen n'a d'autre choix que d'accepter.
J'ai trouvé cette enquête un ton en dessous des précédentes, je le reconnais. Il manquait le je ne sais quoi pour me faire complètement adhérer à l'histoire, qui sans m'ennuyer, n'a cependant pas soulever de réel intérêt ou enthousiasme lors de ma lecture.

Challenge ABC 2017/2018


Commenter  J’apprécie          160
Xing-Xing, puissant cadre du Parti et riche homme d'affaires, s'est exilé aux Etats-Unis où il est en attente d'un statut de réfugié politique après une affaire de corruption de grande ampleur qui lui a fait fuir la Chine. Cependant l'enquête continue et dérange. A Shangaï le policier en charge du dossier est assassiné. C'est donc l'inspecteur Cheng qui prend la suite, missionné directement par Pékin. Mais ses investigations ne plaisent pas à tout le monde. Pour le mettre à l'écart, on le nomme à la tête d'une délégation d'écrivains en partance pour une tournée aux Etats-Unis. Mais Chen n'est pas homme à céder aux pressions et menaces en tout genre, il délègue ses pouvoirs spéciaux à son adjoint Yu et profite de son séjour outre-atlantique pour approcher Xing-Xing et continuer son enquête. Il pourra d'ailleurs compter sur l'aide de Catherine Rohn, la belle policière américaine avec laquelle il avait déjà collaboré dans Visa pour Shangaï.


Si j'ai bien aimé l'évocation des paradoxes de la société chinoise qui tente de concilier la ligne du Parti et l'ouverture au capitalisme, avec toutes les dérives qui en découlent, je suis un peu déçue par cette quatrième enquête de l'inspecteur Chen. Je me suis un peu perdue dans les considérations économiques et j'ai trouvé la partie qui se déroule aux Etats-Unis sans réel intérêt. Les pérégrinations d'un petit groupe d'écrivains chinois qui profitent de leur séjour américain pour manger dans des restaurants chinois, visiter les quartiers chinois, acheter des produits chinois, parcourir les marchés chinois, ne m'ont pas passionnée outre mesure. de plus, même si je sais que ce cher Chen est poète autant que policier, j'ai trouvé qu'il y en avait un peu beaucoup de la poésie justement! Chen m'a fait l'effet d'être un peu dans les nuages avec toujours à l'esprit un poème, quelques vers, des images métaphoriques que d'ailleurs je ne comprends pas toujours...
Ceci dit, l'ensemble reste intéressant et je ne vais pas me laisser décourager pour si peu. La série dans son ensemble est très intéressante et je compte la continuer.
Commenter  J’apprécie          130
L'inspecteur principal Chen Cao est chargé par le comité de discipline du Parti d'enquêter sur Xing, un cadre du Parti suspecté de corruption qui a demandé l'asile politique aux États-Unis. Une enquête à haut risque : le précédent policier chargé de l'affaire a été retrouvé mort dans des circonstances troublantes...

Comme dans Visa pour Shanghaï, qui opposait l'inspecteur aux triades, la vie de Chen sera directement menacée, et même si cette fois ses adversaires sont en col blanc, ils n'en sont que plus dangereux car bénéficiant de soutiens puissants et haut placés. J'ai aimé la tension et le sentiment d'insécurité permanent, mais j'ai été un peu déçu par la moindre place accordée aux petites gens et à la description de leur mode de vie. La politique et l'économie, qui ont toujours eu une grande place dans la série, sont ici plus omniprésentes que jamais.

Quant à la fin, elle est abrupte et me gène un peu. Même si elle est logique, elle laisse un sentiment d'inachevé assez désagréable. Il y a toutefois du bon dans ces dernières pages : l'inspecteur Chen, apparemment aussi déçu que moi de la conclusion de l'enquête, semble prendre quelques résolutions. Cela augure un intéressant changement de caractère du personnage pour les prochains tomes.

J'ai moins apprécié cette enquête que les précédentes, mais l'attachement aux personnages fait que la lecture reste malgré tout un plaisir et donne envie de continuer la série.
Lien : http://lenainloki2.canalblog..
Commenter  J’apprécie          160

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Le réveil de la Chine est allé de pair avec une épidémie de corruption chez les cadres locaux chargés de l'économie. Pourquoi? Parce que que les cadres du Parti sont passés du statut d'entrepreneurs politiques improductifs à celui d'entrepreneurs économiques productifs. Mais alors, qu'est-ce qui les pousse à franchir la ligne blanche ? Une contradiction entre le système socialiste et la pratique capitaliste.
Commenter  J’apprécie          80
- Nous avons résolu d'autres affaires difficiles et dangereuses ensemble inspecteur Yu. Vous ne m'avez jamais encouragé à laisser tomber. Que savez-vous d'autre ?

- Il y a une chose que je tiens à vous dire, répondit Yu. Hua Ting, un policier chevronné de Fuzhou, est mort dans des conditions mystérieuses il y a deux jours, une semaine après avoir pris en main l'affaire Xing, la même mission que la vôtre.

- Vous soupçonnez quelque chose d'irrégulier ?

- Aussi irrégulier qu'il est possible. On a retrouvé son corps nu dans la chambre d'une prostituée. Une surdose de Viagra chinois, d'après les déclarations de la fille. Ces histoires pleines de détails sordides font les délices de la presse de caniveau.
Mon père le Vieux Chasseur n'en croit pas un mot. Il connaissait Hua depuis des années. Un bon mari et père de famille, et un flic honnête. Il n'aurait jamais fait une chose pareil.
Commenter  J’apprécie          30
On avait toujours dit à l'inspecteur principal d'agir au mieux des intérêts du Parti, mais cette fois, "envoyé spécial de l'empereur" pour le Parti, il jugeait avoir anticipé les instructions.
Mais surtout, il luttait réellement, même si son nom allait demeurer sur la liste noire de la Cité interdite, même si sa chance, comme sur le casino flottant, pouvait tourner à chaque instant.

Et puis, il n'était pas seul. Sans l'aide que lui avaient offerte tous ces gens, Yu, Peiqin, le Vieux Chasseur, Tian et bien sûr Catherine, il n'aurait jamais pu s'en sortir ; à cause d'eux, il n'abandonnerait pas la lutte.
.../...
L'inspecteur principal Chen était prêt à rentrer à Shangaï.
Commenter  J’apprécie          40
Le soleil blanc vers les monts penche et disparait;
Le fleuve Jaune à l'océan court se jeter.
Si tu veux d'un coup d’œil embrasser mille stades,
Monte encore d'un étage.
(Wang Zhihuan, Montée au pavillon des cigognes)
Commenter  J’apprécie          80
Comme chacun connaît joies et chagrins, rencontres ou adieux,
Comme la lune croît et décroît dans un ciel clair ou nuageux,
Rien ne peut jamais être parfait. Puissions-nous vivre longtemps,
Partageant la même lune blonde, même séparés par des milliers de stades!
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Xiaolong Qiu (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Xiaolong Qiu
À l'occasion de la 19ème édition du salon "Lire en Poche" à Gradignan, Qiu Xiaolong vous présente son ouvrage "Amour, meurtre et pandémie" aux éditions Liana Lévi.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2815909/xiaolong-qiu-une-enquete-de-l-inspecteur-chen-amour-meurtre-et-pandemie
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (327) Voir plus



Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
117 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre

{* *}