AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B003X7Y8VE
Éditeur : EDITONS MARABOUT COLLECTION BIBLIOTHEQUE N°422 (01/01/1972)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 16 notes)
Résumé :
La Nuit aveuglante raconte l’histoire de Cyprien qui, à la suite d’une mauvaise farce lors de la fête de la Saint-Jean, où il a voulu mettre le masque du diable pour effrayer sa famille, se retrouve pris à son propre piège et ne parvient plus à l’ôter. Cet effrayant miracle le force à s’exiler et à s’installer seul, loin de tout, dans une maison étrange où les enchantements rythment son quotidien. Le vin sort du robinet, la chambre se meuble au coucher du soleil, et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
PhilippeCastellain
  15 juillet 2017
Le royaume des écrivains oubliés est un monde étrange, où des fulgurances de génies côtoient des océans de médiocrité. On y trouve des oeuvres sublimes au milieu de la fange banale, et on se demande : mais qu'est-ce qu'elles font là ? Nous avons tous découvert de tels écrivains et de tels livres, mais avec André de Richaud j'ai passé un cap.
« La nuit aveuglante » est un roman fantastique qui défie l'imagination. Expliquer l'histoire, même grossièrement, ce serait détruire une magie inimitable et fragile comme du verre. Il faut la suivre à travers ses méandres pour savoir où elle vous mène. La résumer, ce serait la briser. On sent l'influence d'Edgard Poe, un Edgard Poe qui serait travaillé de courants mystiques.
Le style est brillant, unique, synthèse de nombreuses époques et de multiples courants. Par son élégance soignée, on croirait un écrivain de la fin du XIXème admirateur du grand siècle. Et puis une vivacité soudaine, une référence inattendue, vient rappeler qu'on a affaire à un homme de l'entre-deux guerres.
Et qui était-il cet écrivain d'ailleurs, cet André de Richaud ayant sombré dans un oubli si complet ? La postface ne nous éclaire que vaguement. Un être brisé, une énigme même pour ceux qui l'ont connu apparemment ; parti en laissant derrière lui une poignée de livres que quelques acharnés se sont échinés à rééditer.
Une rencontre étrange comme celle d'un martien aux yeux fondus d'or surgissant de la nuit. Je vous souhaite celle-ci, et beaucoup de semblables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          343
5Arabella
  18 avril 2019
Un personnage nous raconte son histoire, d'abord à la première personne, avant de passer à la troisième. Une histoire en partie fantastique et invraisemblable, entre punition divine et surnaturel inexplicable. Il cherche du sens, tente de s'occuper dans une solitude absolue, interrompue par des épisodes étranges, qui ne font que le confirmer davantage dans sa mise à l'index. Au lecteur de tenter de démêler l'écheveau des événements ou ce qu'en dit le narrateur, pas forcément fiable.
C'est un récit onirique, très particulier, le trivial, le très précis, côtoyant l'absurde, une autre dimension. Il ne se passe pas grand-chose en vérité, juste le regard du narrateur qui teinte le peu qu'il lui arrive de la lumière blafarde du mystère. On peut rester à la porte, s'ennuyer, ou entrer dedans et être emporté. En fonction de sa propre capacité à construire un récit, donner du sens, ou à apprécier le peu clair, l'ambigu, le questionnant.
Commenter  J’apprécie          195
Miramiranda
  12 septembre 2017
Un très grand moment de littérature, où l'abstraction prend tous son sens, devient tangible. Ce livre révèle la nuit dans un tableau aux couleurs chaudes, aux accents mélodiques, aux bruits furtifs et délicats... Il rend l'obscurité familière et délivre des peurs les plus insondables. J'aime y penser comme je pense aussi aux Nymphéas de Monet.
Commenter  J’apprécie          10
sentosha
  29 mai 2014
plebicité par la grande librairie, fantastique et belle étude sur les regard des autres, les livres
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
EmniaEmnia   26 juillet 2017
Maintenant, une chose : si, parfois, au cours de ces récits, vous rencontrez des expressions qui vous étonnent, qui sentent un peu la poésie démodée - par exemple, tout à l'heure : "la lune sonnait"... - c'est que j'ai lu dans ma jeunesse. J'ai lu et j'ai un faible pour ces expressions un peu brodées, un peu orfévrées. J'essaye de m'en défaire, mais ne m'en veuillez pas : c'est mon seul plaisir. Et vous avez pu entrevoir déjà que je n'en ai guère. Oui, j'aime, de temps en temps, quand j'écris avec platitude, tomber sur une phrase qui scintille comme un diamant. On a l'air de le trouver dans la cendre. Alors, n'allez pas vous dire que c'est ma tête ou ma plume qui trouve toutes ces gentillesses, mais que ces phrases sont toutes faites dans quelque coin du ciel et que, selon leur bon plaisir, elles viennent se mêler à mon écriture, comme des oiseaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
PhilippeCastellainPhilippeCastellain   15 juillet 2017
Au fond, peut-être suis-je mort et peut-être c'est cela l'Enfer : vivre seul, sans besoins et sans amours.
Commenter  J’apprécie          220
EmniaEmnia   28 juillet 2017
Je n'ai jamais touché mon front depuis vingt ans ; je ne sais pas si mes cornes ont poussé : j'eus parfois des démangeaisons tentatrices, mais je résistai.
Commenter  J’apprécie          80
5Arabella5Arabella   17 avril 2019
J'ai perdu l'habitude d'avoir peur dans le noir, et je ne crains jamais de perdre ma route. Tous les chemins mènent à mon désespoir.
Commenter  J’apprécie          60
5Arabella5Arabella   15 avril 2019
Plume, petite compagne, prolongement de moi-même qui vit de ma chaleur, que vas-tu raconter ? Nous sommes tous les deux seuls au milieu de cette montagne sans réalité. Les deux foyers voisins, mais non pas confondus d'une immense ellipse. D'une ellipse sans vie.
Commenter  J’apprécie          10
Video de André de Richaud (1) Voir plusAjouter une vidéo

La nuit aveuglante
Cette émission nous donne l'occasion de découvrir André de RICHAUD (1908-1968)grâce à la présentation et à la lecture que fait Michel PICCOLI des extraits de son roman "La Nuit aveuglante". Renée DARBON reconstitue les souvenirs d'enfance et l'atmosphère de l'oeuvre de ce personnage, en nous conduisant sur les lieux où il vécut, Althen les Paluds et Vallauris.Des témoignages de...
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2120 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre