AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2905158611
Éditeur : L'Atalante (10/10/1996)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 7 notes)
Résumé :
"Dans l'imagination de tous les êtres libres, le Passage du Nord-Ouest, le Grand Passage, est un raccourci qui mène à la gloire, à la fortune, à l'aventure - le chemin secret de Golconde et de l'Orient mystique. Le monde est plein d'illuminés qui recherchent un Passage du Nord-Ouest et vont jusqu'au sacrifice suprême pour atteindre leur idéal."

Nouvelle-Angleterre, 1759
Peindre les Indiens, telle est la vocation du jeune Langdon Towne. Un conco... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Arakasi
  04 juillet 2012
Nous sommes en 1759 dans une petite ville perdue du New Hampshire. Sur fond de guerre franco-anglaise, la discorde gronde entre les autorités britanniques et les habitants des colonies d'Amérique du Nord, multipliant les troubles et les abus dans tout le pays. Pour avoir braillé un peu trop fort ses opinions, Langdon Towne, un jeune peintre d'une vingtaine d'années, se retrouve brusquement propulsé sur les routes et condamné à fuir sa ville natale sous peine de finir ses jours dans une belle petite cellule cadenassée. Sur un coup de tête, le jeune homme s'engage dans une expédition militaire commandée par le major Robert Rogers pour anéantir une tribu indienne alliée aux français résidant à la frontière canadienne. Langdon est aux anges ! le voici non seulement à la veille d'une grande aventure – dont il compte bien revenir victorieux et couvert de gloire pour épouser sa dulcinée, la belle mais absolument insupportable Elizabeth Browne – mais également sur le point de réaliser son grand rêve et faire ce que nul avant lui n'a jamais fait : peindre des indiens !
Comme on s'en doute, cette vision idyllique des choses ne tarde pas être pulvérisée. Marécages, attaques incessantes des indiens, famine, maladie… L'expédition se mue rapidement en cauchemar étouffant. Cette épopée sanglante au milieu d'une Nature aussi splendide que terrifiante transformera pour toujours le jeune homme et lui fera découvrir le meilleur comme le pire de la nature humaine.
Cette expédition lui permettra surtout de rencontrer l'un des plus grands et des plus controversés hommes de son époque : le major Robert Rogers. Personnage colossal aux vices aussi disproportionnés que ses vertus, il domine tout le roman de sa stature écrasante. Militaire, trappeur, aventurier, écrivain, politicien... Rogers est un homme aux multiples facettes, à la fois cynique et indécrottable rêveur, obsédé par la découverte du Grand Passage, une route mythique permettant d'atteindre le Pacifique à travers les étendues inexplorées du Nord-Ouest de l'Amérique. C'est un anti-héros magnifique qui fascine et révulse tour à tour le lecteur, comme il fascine et révulse le jeune narrateur : on l'aime, on le hait. On l'admire, on le méprise. Honnêtement, j'en suis folle.
Je suis folle d'ailleurs du roman en général qui fait partie des livres qui je relis religieusement tous les deux ans. Ecrire un bon roman d'aventure est bien plus complexe qu'on ne pourrait le croire, l'auteur devant mener son intrigue tambour battant, sans sacrifier pour autant la profondeur de ses personnages et de son contexte. "Le Grand Passage" est une réussite du genre ! Non seulement superbement écrit (Raaah ! Ce récit d'expédition ! On en suerait à grosses gouttes, même à -2 degrés en poireautant sur un quai de RER gelé…), épique et prenant de bout en bout, mais également d'une profondeur et d'une humanité inattendues. J'en ai presque eu la larme à l'oeil par moment. Sachant que d'après mon entourage, j'ai la fibre émotive d'une brique, ce n'est pas peu dire.
Mais la raison pour laquelle je conserve pour ce roman une tendresse toute particulière, c'est qu'il est à sa façon une hymne à la défaite. Pas n'importe quelle défaite : la défaite sublime ! "Le Grand Passage" est un hommage à tous les perdants, à toutes les causes perdues, à ceux qui voulaient mais n'ont pas pu, à ceux qui ont raté leur rendez-vous avec l'Histoire et « au matelot anonyme qui se jette à l'eau et se noie sans avoir pu sauver un camarade ». Et pour cela, il conservera toujours une petite place dans ma bibliothèque et dans mon coeur de lectrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Ys
  02 janvier 2013
Ancré dans une page méconnue de l'histoire américaine, le Grand Passage a l'ampleur majestueuse des grands classiques. Un peu de leur potentielle lourdeur, aussi, malheureusement. C'est un beau roman, mais dans lequel je n'ai pas réussi à entrer totalement, retenue par un style un peu vieilli, par quelques longueurs. A mon goût, l'auteur accorde trop d'importance aux descriptions, aux dépens des interactions psychologiques entre les personnages, ce qui est renforcé par le côté un peu cliché de certains d'entre eux. Les personnages féminins surtout, qui se partagent entre l'ange et la mégère, et qui maniés de manière plus subtile auraient pu donner beaucoup plus de peps à l'histoire.
Le major Rogers est indubitablement fascinant : un héros comme on en faisait dans l'Antiquité, avec une puissance et des appétits de géant, un élan vital qui flirte avec l'autodestruction, totalement inconciliable avec la moralité rassie du monde civilisé. Un héros qu'il est très intéressant de voir confronté à Langdon, esprit généreux, relativement ouvert, bien de son temps malgré tout.
Mais un héros qui écrase un peu trop de sa présence les autres potentiels du scénario, comme il écrase les autres caractères.
Les critiques très enthousiastes qui m'ont menée à ce livre avaient sans doute placé mes attentes un peu trop haut pour être pleinement satisfaites, pour ne pas me rendre plus sensible aux défauts que de coutume. Qu'on ne s'y trompe pas : j'ai beaucoup apprécié cette lecture, que je recommanderais à tous ceux qui aiment l'histoire et l'aventure, et qui gardera une place non négligeable dans mon imagination.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Taraxacum
  18 septembre 2012
Ce livre a été un coup de coeur imposant, un peu étourdissant. Il a la saveur des histoires qui ne peuvent que tourner de travers, des aventures qui ne peuvent que mal finir, des héros, et là je parle du Major, pas du narrateur, trop grands pour leur époque et incapables de se plier à leurs règles.
Du Nord-Ouest inexploré, des Montagnes Scintillantes aux bas-fond de Londres, le lecteur est emporté, tout comme le jeune peintre Langdon Towne, par la bourrasque d'un homme colossal, en bien comme en mal, et qui ne peut qu'échouer, car à refuser de plier l'échine devant les puissants trop avides, à manquer de l'exutoire du destin qu'il leur fallait , même les héros finissent broyés.
C'est superbe, tragique, un western mâtiné de tragédie grecque accompagnée d'une ode à la beauté sauvage des grands espaces, c'est rempli de héros bourrus, de salauds ivrognes sans honneur et de destins brisés et c'est une oeuvre vraiment complète, abordant beaucoup de sujets, esquissant beaucoup de questions et peuplés de personnages qu'on adore aimer, détester, parfois les deux.
Un grand roman que je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LISERON43
  21 février 2017
C'est un ouvrage très ancien, broché, dont la couverture a disparu, qui se trouvait dans la bibliothèque de ma mère, et qu'elle m'avait vivement recommandé, alors que j'étais adolescente. Il a fallu que j'atteigne un âge avancé (elle aussi, 96) pour me décider à en attaquer la lecture . Je suis venue à bout d'une traite de ces 600 pages , qui se déroulent sur un fond d'histoire américaine que l'on ignore complètement. Roman d'aventures qui décrit une époque dure , une époque de conflits, mais aussi une époque d'hommes animés de rêves, en l'occurence celui de découvrir le "Passage du Nord-Ouest" qui relierait l'amérique à l'Asie.
Jules Verne semble lui aussi avoir écrit un livre sur le sujet, je serais curieuse de le lire....
j'ai donc adoré lire les aventures de Langdon Towne, parti à la suite des "Eclaireurs" du major Rogers pour peindre des indiens.
un livre à recommander sans hésitation !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ArakasiArakasi   04 juillet 2012
Dans l’imagination de tous les êtres libres, le Passage du Nord-Ouest, le Grand Passage, est un raccourci qui mène à la gloire, à la fortune, à l’aventure – le chemin secret de Golconde et de l’Orient mystique. Le monde est plein d’illuminés qui recherchent un Passage du Nord-Ouest et vont jusqu’au sacrifice suprême pour atteindre leur idéal. Ces hommes ont le droit de prétendre que cette vaine recherche les rend aussi heureux que les sages sans enthousiasme qui demeurent au coin du feu et ne risquent jamais rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TaraxacumTaraxacum   18 septembre 2012
Elle se leva, traversa le salon et alla écarter les volets. Le vent d'octobre ébranla les fenêtres. Dehors nous entendîmes la galopade des feuilles mortes, tourbillonnant contre la porte avec le bruit que font les pieds chaussés de mocassins quand on court sur l'herbe gelée. Une violente rafale secoua la maison toute entière.
"On dirait sa voix, murmura Ann. Sa voix et ses pas, ses pas pressés d'homme toujours en chasse, toujours à la recherche de quelque chose. Non! Vous ne pourrez pas tuer ce qu'il y avait en lui!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TaraxacumTaraxacum   10 septembre 2012
Peu à peu je devais finir par comprendre que tout est préférable à la guerre, mais ce sont là des leçons qu'un homme apprend tout seul et le plus souvent à ses tristes dépens.
Commenter  J’apprécie          40
issablagaissablaga   02 décembre 2017
Si Je me mets à gagner de l'argent ainsi que tu le suggères, je risque de ne plus pouvoir m'arrêter. Oui, ça risque de produire sur moi les mêmes effets que sur les bonnes gens qui tiennent le haut du pavé à Portsmouth !
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : roman d'aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
366 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre